AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2212549733
Éditeur : Eyrolles (21/04/2011)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.53/5 (sur 66 notes)
Résumé :
C'est un fait : nous râlons en moyenne 15 à 30 fois par jour... Si cela devient vite insupportable pour notre entourage, c'est finalement tout aussi énervant et fatigant pour nous-mêmes.
Mais comment faire pour endiguer le phénomène ? Christine Lewicki a fait le pari d'arrêter de râler pendant 21 jours consécutifs ! Elle vous propose de relever le défi et de tourner le dos à ces frustrations et ces désagréments que le grognement engendre, pour retrouver sérén... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  10 août 2015

Je râle, tu râles, il râle.... Hé oui, nous râlons plus ou moins, et moi peut être plus que moins.
Christine Lewicki ne se contente pas de ce constat, elle propose à chacun de se lancer dans un challenge pour arrêter de râler, car râler n'apporte aucune solution et empoisonne l'entourage ainsi que le râleur lui même. Mais il n'est pas si simple de rompre avec cette habitude, arrêter de râler suppose un travail sur soi, un cheminement et beaucoup de créativité afin de voir dans notre vie, les côtés positifs, d'entrevoir des solutions pour éviter de se plaindre, d'apprendre à communiquer autrement. Un ouvrage très formateur. Un petit bémol cependant, l'auteur développe des idées et répète beaucoup au long de son exposé elle pouvait faire beaucoup plus concentré,sans pour autant perturber la compréhension du lecteur. Un ouvrage que je conseille à toute personne consciente qu'elle râle et qui voudrait voir changer les choses.
Commenter  J’apprécie          341
ktyfamily
  20 novembre 2011
Un livre anti mauvaise humeur !
Mais pourquoi arrêter de râler, ai-je eu l'occasion de demander à l'auteur au moment du lancement du livre.
"Parce que si cela devient insupportable pour l'entourage, râler est tout aussi énervant, frustrant, agaçant pour soi-même. Faire les choses en bougonnant, râler dans la voiture, soupirer auprès des enfants, s'énerver devant l'ordinateur: tout ce festin quotidien de râleries finit par polluer notre vie. Et, reconnaissons-le, ces râleries sont tout à fait stériles" m'a-t-elle répondu.
C'est pourquoi cette française basée à Los Angeles, nous propose de relever un défi : celui d'arrêter de râler pendant 21 jours consécutifs.
Vous allez voir, ce n'est pas aussi faceile que ça. Mais ce grand nettoyage de nos bougonneries quotidiennes est vraiment surprenant.
Inutile de dire que ce livre n'est déjà plus dans ma bibliothèque et qu'il circule de mains en mains... victime de son succès !
Lien : http://www.topsante.com/zen-..
Commenter  J’apprécie          130
akialam
  01 août 2014
Quand je suis rentrée à la maison avec cet ouvrage, Monsieur Lalune était hilare : en bonne française, il semblerait que j'aie appris à râler tellement souvent que je ne m'en rendrais même plus compte.
Ce livre raconte surtout l'expérience de l'auteur - française expatriée aux Etats-Unis - qui a décidé un jour d'arrêter de râler pendant 21 jours, à la manière des méthodes qui fleurissent Outre-Atlantique, sur le constat scientifique suivant : il faut entre 21 et 28 jours pour se débarrasser d'une habitude et donc modifier son comportement.
Elle nous livre également les textes qui l'ont fait réfléchir, les étapes de sa démarche, les écueils qu'elle a rencontrés, ainsi que sa sérénité grandissante à mesure qu'elle sentait ce changement de mentalité s'opérer en elle et dans sa relation avec ses proches. Elle nous donne également ses conseils, comme celui de noter les situations qui nous font râler pour les éviter, ou quelques rêgles sur la communication non violente. Mais le geste le plus emblématique de sa méthode, c'est le port d'un bracelet élastique, que l'on change de poignet à chaque fois que l'on s'entend râler, histoire de matérialiser la prise de conscience… et la remise à zéro du compteur, car rappelez-vous, le but est bien de ne pas râler - du tout - pendant 21 jours consécutifs.
Comme pour la plupart des ouvrages de développement personnel, je pense que tout n'est pas forcément à prendre au pied de la lettre, tant les situations sont différentes, mais il est sans aucun doute intéressant d'en garder l'esprit. de nombreuses constatations de l'auteur sont aussi les miennes, et après tout, si ça ne fait pas de bien, ça ne peut pas faire de mal.

C'est pourquoi j'ai commencé par me fabriquer un discret petit bracelet élastique pour tenter à mon tour l'expérience et savoir, tout d'abord, si je râlais beaucoup. En toute honnêteté, j'avoue avoir quelque peu biaisé les premières constatations, car j'ai décidé de commencer l'aventure durant ma semaine de vacances. Je me suis dit que pour commencer, ce serait moins compliqué.

Et après 2 semaines et demie de ce régime-là, je constate que le bracelet ne voyage finalement pas autant que je l'avais craint d'un poignet à l'autre. Un bon signe, même si le retour au travail a – forcément – quelque peu accéléré son rythme dans un premier temps. Lorsqu'on commence ce que l'on pourrait appeler ce défi, la majorité des questions que l'on se pose portent sur la différence entre râler et exprimer une opinion négative. La différence, si j'ai bien compris, résiderait surtout dans la réflexion que l'on amorcerait derrière pour faire évoluer les choses : lorsqu'on râle c'est « pour le plaisir » et non dans l'idée d'agir.

Bref, un ouvrage intéressant, parfois un peu répétitif, mais qui peut vous donner l'envie de tenter l'aventure. de mon côté, je ne sais pas encore si j'ai vraiment envie d'aller jusqu'au bout des 21 jours. Car ce qui me semble le plus important, c'est surtout la prise de conscience et la réflexion qu'elle apporte derrière, ainsi que les changements éventuels que l'on décide de mettre en place. Tenir 21 jours est plus, à mon sens, la « cerise sur le gâteau ».
Lien : http://akialam.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jmlyr
  06 janvier 2017
J'ai lu ce livre il y a plus d'un an, et triste constat : je râle toujours autant ! Chassez le naturel, il revient au galop, d'ailleurs j'ai râlé ce matin après le site babelio qui "buggait" sérieusement.
La différence peut-être ? je râle surtout après moi !!!
Commenter  J’apprécie          90
Osphei76
  23 novembre 2014
C'est une amie qui me l'a passé, elle l'avait offert à son mari, qui il me semble ne l'a pas lu!!! elle oui... Elle avait trouvé cela interressant et rigolo à lire alors elle me l'a passé voilà un moment... Et ça y est!!! j'étais motivée alors je me suis lancée, j'ai bien aimé... Surtout les ptites histoires, celle de l'empereur et de son valet, des passoires... Je ne sais pas si je vais arreter de raler mais c'est un livre qui fait du bien, qui fait réfléchir sur son comportement... on n'est pas obligé de se lancer mais ça fait réfléchir et si on se sent allez!!! pour ma part, j'ai voulu changer et c'est déjà pas mal!!! bonne lecture
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   20 juillet 2013
- Acceptons d'être imparfait et cherchons surtout à faire de notre mieux.
- Accordons une place au plaisir dans notre quotidien. Ne nous laissons pas envahir par de longues listes de choses à faire. Chaque jour doit être vécu pleinement.
- Donnez de vous-même, n'ayez pas peur de mettre franchement vos talents à contribution. Ne vous retenez pas de partager largement ce que vous savez bien faire, vos compétences, vos passions, votre expertise.
Ainsi vous perdrez toute raison de râler !
- Essayez, vous aussi, de redistribuer une partie de vos rentrées d'argent ; vous verrez, c'est magique comme cela rend la vie belle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1415
petitsoleilpetitsoleil   19 juillet 2013
Savoir lâcher prise dans notre désir de tout contrôler

En ce début de XXIe siècle, la vie nous pousse à être toujours plus performant et toujours mieux organisé.
Notre aspiration la plus grande est, pour la plupart d'entre nous, de réussir sa carrière, d'avoir une vie de famille sereine, du temps pour soi et une bonne santé. Nous sommes de plus en plus exigeants, poussés par le regard des autres ou les "règles" de la société.
La frontière est souvent floue entre travail et vie privée, et tout se mélange dans notre agenda. Il faut réussir à tout caser et nous tentons en vain d'avoir une vie équilibrée !
Réunion, cours de sport, famille, dossier à boucler, courses à faire ...
Notre temps est très précieux et nous jonglons à longueur de journées.

Pour réussir à tout gérer nous avons besoin de tout contrôler, et notre tolérance aux imprévus ou aux obstacles devient très limitée.
Ainsi, quand nous ne pouvons pas contrôler ce qui nous arrive, nous sommes terriblement frustrés car nous nous sentons ralentis et perturbés dans notre course et notre quête d'équilibre. Alors nous ... râlons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
petitsoleilpetitsoleil   20 juillet 2013
Pourquoi 21 jours pour me sevrer d'une habitude ?

Soyons clairs, râler est une habitude. J'ai pu observer qu'on râle tous sans même nous en rendre compte, et pourtant, comme on l'a vu, cela n'est pas sans conséquence pour notre vie, et c'est là que réside le problème.

Les habitudes sont très ancrées en nous, au point de devenir inconscientes.
Le réflexe d'allumer une cigarette dès que vous montez dans votre voiture en sortant du bureau, ou le réflexe d'allumer votre téléphone portable dès que vous arrivez dans l'ascenseur sont des gestes qui font partie de votre quotidien et vous les faites sans y prêter attention. (...)

Changer une habitude et en créer une nouvelle n'est pas si simple.
Au début, on a l'impression de devoir faire des efforts titanesques.

Il faudrait entre 21 et 28 jours pour se débarrasser d'une habitude et la remplacer par une autre. Entre 21 et 28 jours pour former une nouvelle habitude, un nouveau comportement qui devient un automatisme.
21 jours, 28 jours ... ce n'est pas très important. Ce qui est important c'est de s'inscrire dans la durée pour engendrer un vrai changement.
Tenir assez longtemps (au moins trois semaines consécutives) pour passer de "se forcer à ne pas râler" à "créer une seconde nature", c'est aller vers un changement qui dure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PtitgateauPtitgateau   04 août 2015
Je me suis rendu compte que ce qui me minait le plus, c’était tous ces moments où je râlais. Faire les choses en bougonnant, s’énerver sur son ordinateur, râler dans sa voiture, se raconter les derniers potins avec les autres, se plaindre des enfants, soupirer, bougonner, chigner, râler… Cela me polluait la vie et, soyons réalistes, c’était tout à fait stérile.
Commenter  J’apprécie          192
petitsoleilpetitsoleil   20 juillet 2013
Après 21 jours ...

"La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter ..."
Mère Teresa

Voilà, j'ai réussi à tenir 21 jours consécutifs sans râler, et je suis fière de moi.
Je dois tout de même avouer qu'avec le temps, ce challenge est devenu de plus en plus naturel, de plus en plus simple pour moi.

Finalement, râler, petit à petit, a disparu de mes options.
Désormais, quand je me retrouve face à un problème ou une frustration, l'éventail de mes possibilités est élargi. Je peux :
- changer de point de vue
- gérer la situation au plus vite en faisant de mon mieux
- communiquer sans juger et trouver un accord
- patienter
- faire des ajustements, éviter que le problème ne se reproduise ...
Mais râler ne fait plus partie de ce que j'envisage et c'est un profond soulagement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Christine Lewicki (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Lewicki
J'arrête de râler sur mes enfants (et mon conjoint) .Interview de Christine Lewicki et Florence Leroy auteurs de "J'arrête de râler sur mes enfants (et mon conjoint)". Tous les soirs, c'est la même chose : après une journée de boulot, vous vous retrouvez à préparer le dîner dans une maison en bazar tout en gérant votre ado en pleine crise, les devoirs du cadet et le petit dernier qui pleure, car il veut qu'on lui lise une histoire "tout de suite"... Vous aviez imaginé une vie de famille synonyme de paix et de bonne humeur, mais elle ressemble plutôt à un champ de bataille. Vous vous réveillez un matin en réalisant que vous êtes devenu le parent que vous ne souhaitiez pas être... Après le best-seller J'arrête de râler, Christine Lewicki et Florence Leroy s'attaquent à un tabou : ces parents désarmés qui en ont marre de râler dans leur foyer. Loin des conseils théoriques impossibles à appliquer, elles vous parlent de coeur à coeur et vous livrent leurs solutions pour retrouver sérénité et bienveillance avec vos proches. Suivez leur programme, renouez avec des relations familiales harmonieuses et prenez plus de plaisir à être ensemble, tout simplement ! Au sommaire : - Mais au fait, pourquoi je râle ? - Pourquoi je râle sur mes enfants ? - Pourquoi je râle sur mon conjoint ? - Pourquoi je râle à propos de mon rôle de parents ? - 21 jours pour changer sa vie - Focus sur le challenge "J'arrête de râler sur mon enfant ?" - 7 grandes leçons de vie - 21 et quelques trucs pour arrêter de râler en famille - Quelques trucs à faire en prévention pour cultiver la bonne humeur - Quelques trucs à faire juste avant la crise pour la contourner - Quelques trucs à faire pendant la crise pour ne pas perdre pied - Quelques trucs à faire dès maintenant pour prendre soin de soi
+ Lire la suite
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
135 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre