AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Hans-Curt Köster (Collaborateur)François Monteux (Autre)Cécilia Monteux (Autre)Michel-François Demet (Autre)
EAN : 9782733500422
192 pages
Éditeur : Herscher (17/11/1982)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Le grand livre Carl Larsson

Par Görel Cavalli-Björkman , Bo Lindwall
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
brigittelascombe
  01 septembre 2011
En passant par la lumière, Carl Larsson, né dans l'enfer des bas quartiers de Stockolm au XIX° siècle, a voulu répandre la joie et proner les possibilités d'accéder au bonheur.
Après l'Académie des Beaux arts,dépressif,il a surtout illustré des livres d'enfants entre 1877 et 1882,entre Paris et Stockolm.
Entre 1882 et 1885, il a rejoint un groupe de peintres scandinaves à Grez en Nemours pour tester la lumière vantée par les impressionistes.
Le grand livre de Carl Larsson,livre d'art superbement illustré nous montre des paysages enchanteurs comme Paysage d'été.
Fidèle à l'aquarelle,il chante l'harmonie homme/ nature dans des compositions bucoliques aux reflets chatoyants au gré des saisons( cf Novembre, le vieil homme et la pépinière,Dans le potager..)
L'atmosphère humide de cette région de la France le limitant dans ses couleurs,il repart en Suède et s'installe à Sundborn(cf:Rencontre avec Sundborn) qu'il décrit comme un paradis où le climat rigoureux l'oblige à utiliser des couleurs plus lumineuses et de passer à l'huile pour les extérieurs et les intérieurs idylliques. (Pour les inconditionnels de Carl Larson, à lire l'excellent Sundborn ou les jours de lumière de Philippe Delerm).
La veillée de Noël à Sundborn s'inspire de sa vie familiale,La vieille église de Sundborn confie sa foi,Dans l'atelier du menuisier évoque le quotidien simple et l'amour du travail bien fait,Petit déjeuner sous le grand bouleau relate le bonheur pétillant d'enfants,Pour une partie de cartes dévoile son intérieur douillet.
Au début du siècle,durant les années de peine(perte d'un fils),sa foi en l'éternité du bonheur fléchit.Il oppose alors ombre et lumière.(cf le coin des joeuts ou La chambre d'un mineur)
Philippe Delerm a souligné à propos de Carl Larson, l'impossible conciliation de l'art avec les nécessaires compromissions de l'existence mais a également rendu hommage à sa joie de vivre et de peindre.
Entièrement d'accord avec ses propos,j'estime que ces deux derniers points sont extrèmement bien rendus dans le grand livre de Carl Larsson.
Un bain de lumière, qui rend le bonheur accessible!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Enya75
  01 février 2017
Les oeuvres de Carl Larsson m'émerveillent et m'émerveilleront toujours. On dirait que ces aquarelles ont été réalisées hier matin, alors qu'elles ont plus d'un siècle. Ce livre est plein de fraîcheur et de bonheur, même si l'on apprend que l'artiste n'a pas été heureux dans son enfance et que sa santé nerveuse se maintenait tout juste grâce au bonheur que sa femme Karin et lui-même avaient su créer en fondant cette famille nombreuse, amoureuse de leur maison. En ouvrant ce livre, on pénètre chez les Larsson, on suit la naissance des enfants, leur enfance, leur adolescence, après avoir suivi la jeunesse de leurs parents, leur mariage, lorsqu'ils vivaient à Grez sur Loing, à Paris, à Falun... chez les Larsson, on y est bien, très bien...
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombe
  30 décembre 2011
A travers les paysages frais et aquarellés, à travers les huiles douces et le bonheur paisible, voilà la balade ultime que j'emporterais sur une île déserte pour peupler mes nuits de solitude de rêves lumineux.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   01 septembre 2011
Maintenant je vais me mettre à parler de ce jour d'horreur qu'on appelle la vie.Car la vie est horrible.Chacun en fait le mieux qu'il peut,mais quand quelqu'un arrive par moments à en faire quelque chose d'à peu près tolérable,voire d'heureux,comme c'est mon cas pour l'instant,il ne peut s'empêcher de voir à ses côtés des méchants et des malveillants,et d'autres gémissant dans la maladie,le vice et la détresse.Il ne peut y échapper.Un animal en tourmente et en dévore un autre,une fleur en asphyxie une autre et la tue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   01 septembre 2011
Le bonheur? Il n'existe pas de bonheur parfait.Le bât blesse toujours quelque part et aussi bien celui qui porte beaucoup de bâts que celui qui en porte aucun.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   01 septembre 2011
Je ne me souviens de rien de gai;rien ne peut donc être le souvenir le plus gai de mon enfance.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   01 septembre 2011
Je veux faire profiter, je veux réjouir, non pas un seul être,mais tous.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   01 septembre 2011
C'est bien beau dehors mais c'est encore mieux à l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          10

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
736 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre