AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369761199
Éditeur : Lune-Ecarlate (30/06/2015)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Réédition des deux romans de Frédéric Livyns, Danse de Sang et Le souffle des Ténèbres, en un seul volume.
Versions retravaillées.

Le souffle des ténèbres.
Bryan et Suzy se rendent en Bretagne afin de se ressourcer. A proximité d’un étrange village que Bryan ne connait qu’à travers les récits de son grand-père, ils découvrent les ruines d’un vieux château qu’aucune carte ne mentionne mais que tous les villageois paraissent craindre. Ils ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gabrielleviszs
  05 avril 2015
J'avais déjà lu une nouvelle de cet auteur, Fréderic Livyns, dans un recueil et je m'étais régalée avec Lydia (recueil) et lorsqu'un de ces livres a été proposé en service presse, je n'ai pas hésité une seule seconde. Je remercie beaucoup Nathy pour cet envoi en ebook.
Comme l'indique la quatrième/résumé, il s'agit d'un recueil de deux de ses écrits.
La première : "Danse de sang" est ma préférée, j'ai un véritable coup de coeur pour celle-ci. Véronique subit la mort de son mari alors qu'elle est en reportage dans dun autre pays. Dès son retour, des "choses" étranges lui apparaissent, comme la sensation d'avoir touours son mari bertrand à ses côtés. Sa meilleure amie va l'envoyer chez un ami à elle, un homme qui ne fait pas dans les pratiques traditionnelles dirais-je. Un rituel raté et tout s'accélère pour Véronique qui ne saura plus à qui se fier.
Concernant les personnages, ils sont criants de vérité. Véronique ne croit pas en tout cela, pensant que ce ne sont que des charlatans, jusqu'à ce que le doute s'installe, persiste et montre le bout de son nez. Sa meilleure amie, Myriam est une fervente adepte de ces rites. Elle y croit dur comme fer et montre ce qu'une amie doit être : présente, un véritable soutien, un pilier pour l'autre. J'ai beaucoup aimé l'inspecteur qui va tomber sur les cadavres et chercher à comprendre ce qui se passe. le malheur frappe tout le monde, il est sans pitié aucune, sans le moindre remords. Il frappe tout et tous afin d'atteindre son but. le mal absolu, celui dans l'ombre qui se sert des gens pour assouvir son besoin, sans oublier les détails dans chaque meurtre – il faut être accroché à certains passages, un véritable délice !
L'auteur nous parle de vaudou, du côté sombre de la mort, enfin aussi de l'après mort. Que peut-il y avoir derrière la fin d'une vie? Notre âme va-t-elle disparaitre ou rester à nos côtés? Que l'on soit croyant ou non, cela n'a pas d'importance, seul ce que nous avons envie de croire devient important. Beaucoup de détails concernant le vaudou, mais également dans l'enquête policière qui en découle. Je me suis dit que toute cette histoire puise arriver, mais les descriptions, le fait de ne pas en faire de trop non plus dans ce thème fait froid dans le dos. J'ai été maintenu en haleine du début à la fin, j'en avais les poils qui se hérissaient tant j'étais prise dans l'histoire me demandant comment tout cela va bien finir, ou mal finir. Attendez-vous à beaucoup d'événements, une suite de meurtre qui au départ n'est pas logique, mais les éléments du puzzle s'emboitent pour démontrer LE point convergent. Il vaut mieux éviter de lire cette partie dans le noir, le risque de sursauter sera bien trop grand.
La seconde "le souffle des ténèbres" est différente. Elle se passe en Bretagne, au coeur d'une légende particulière. Un château qui existe, mais nullement mentionné sur une carte ou guide touristique, un couple qui a besoin de se ressourcer et de se changer les idées... Il n'en faut pas plus pour imaginer ce qui pourrait arriver.
J'ai beaucoup aimé le caractère des villageois. Ils n'aiment pas ce qui n'est pas de chez eux, es légendes sont réalités pour eux, ils donnent des avertissements et si par malheur vous ne les écoutez pas, c'est vous qui amenez le mauvais oeil sur leur village... Que de souvenirs pour une personne comme moi qui a vécu de nombreuses années en Bretagne dans un coin reculé. C'est tout à fait le genre de village qui existe encore, croyez-moi ! Brian et Suzy ont un passé lourd, il est dévoilé plus tard – même si j'avais déjà une grosse idée sur le "truc' qui leur était arrivé, je n'étais pas loin de la vérité, ayant déjà lu une nouvelle qui lui ressemble un peu – ne sont pas d'accord sur le fait d'aller ou non visiter les ruines de ce château maudit. Au final ils vont y aller, non sans que l'un des deux ne s'oppose farouchement à l'idée et c'est le drame... Un accident en entrainant un autre et l'Ankou fait son apparition, mais est-ce vraiment lui et pas quelqu'un qui prendrait son apparence histoire de mettre les nerfs de chacun des villageois à mal ? Difficile à savoir si ce n'est que supercherie ou non et puis arrive celui dont tout le monde redoute et là, tout le monde sait !
L'histoire est intéressante, très bien écrite, avec des détails et des éléments prenants. Par contre, même si j'ai aimé l'histoire, certains points ne m'ont pas fait frissonner comme la première. Surement parce que j'ai lu le livre d'une traite – oui, complètement fêlée, je suis d'accord – mais aussi parce que les légendes de Bretagne, j'ai baigné dedans depuis toute petite. Ce qui est connu ne fait plus autant frissonner que l'inconnu. Peut-être aussi parce qu'elle est très courte et que l'étoffer aurait pu être un plus, je ne sais pas.
Toujours est-il que je me suis demandé comment tout cela allait se terminer, une fois n'est pas coutume et surtout qui gagnerait! Je suis déçue de savoir le qui a gagné, flute, j'aurais aimé l'autre camps juste pour faire râler les autres lecteurs. La fin est grandiose, il n'y a pas d'autres mots et sachez que l'auteur est très doué pour raconter les histoires glauques et terrifiantes.
Pour des soirées horrifiantes, n'hésitez pas, il suffit de vous le procurer. Attention, âmes sensibles s'abstenir :p
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/de-tenebres-et-de-sang-frederic-livyns-a115239840
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Aethel_Lataniereauxlivres
  17 janvier 2016
Il y a quelques semaines (ou mois plutôt, hum), l'auteur Frédéric Livyns m'a contactée pour me demander si je voudrais chroniquer l'un de ses titres et j'ai tout juste eu le temps de dire oui avant qu'il ne m'envoie en fait quatre de ses oeuvres, et si je le remercie de sa confiance je le remercie beaucoup moins pour les insomnies !
"De ténèbres et de sang" réunit deux histoires, une très gore digne d'un film d'horreur et une plus soft utilisant des légendes Bretonnes.
Dans "Danse de sang", Véronique vient de perdre son mari, décédé brutalement, elle ressent toujours sa présence, sent son odeur, elle a la sensation qu'il est toujours à ses côtés et cela se confirme quand les mots "Je t'aime" se retrouvent écrits sur son miroir. Se laissant convaincre par son amie Myriam, elle décide d'aller voir un prêtre vaudou pour faire la lumière sur ces phénomènes en invoquant Legba le gardien de la frontière entre notre monde et celui des morts.
Mais la séance de Vaudou ne se déroule pas comme elle le devrait...
Après cela, une vague de meurtres survient, les victimes sont égorgées, décapitées, écorchées vives, éviscérées, bref c'est le festival de la charcuterie, et Véronique devra trouver un moyen pour faire repartir l'esprit maléfique qui a l'air bien décidé à la faire souffrir et à décimer toutes les personnes autour d'elle.
Cette "Danse de sang" m'a fait beaucoup d'effet, après en avoir lu une bonne moitié j'ai dû faire une pause à regret pour dormir un peu mais je dois dire que je n'étais pas rassurée, l'histoire m'avait bien captivée et ayant des tas d'images sanglantes dans la tête j'avais un peu peur de me faire désosser à mon tour pendant mon sommeil !
Je crois que je n'ai rien lu d'aussi gore depuis un moment, sans qu'en plus cela tombe dans la surenchère inutile, les scènes d'horreur étant bien décrites on n'a pas de mal à imaginer les atrocités commises par l'esprit et il vaut mieux ne pas s'attaquer à cette lecture sans avoir l'estomac bien accroché !
Je n'y connais absolument rien en Vaudou mais apparemment l'auteur s'est bien documenté et le résultat me semble crédible et bien effrayant, moi qui pensait que la religion était chiante à pleurer j'ai changé d'avis avec le Vaudou qui a l'air "folklorique" et ceux qui le pratiquent ne doivent pas s'ennuyer et je dois dire que cette lecture m'a même donné un peu envie d'en apprendre plus sur le sujet.
Qui plus est, l'auteur nous a évité le cliché du prêtre qui en fait des caisses en sortant tout un attirail de sorcier à deux balles et en "expliquant" sa religion et ses dons de façon pompeuse et incompréhensible pour se donner une aura mystique, dans "Danse de sang", Dajan, le prêtre vaudou a un comportement "normal" et fait tout de même plus sérieux que ce qu'on a l'habitude de voir dans ce genre d'intrigue.
L'histoire se lit vite aussi grâce à son rythme effréné, tout s'enchaîne sans nous laisser le temps de souffler, cette partie du livre faisant 150 pages et possédant son lot de rebondissements, de tension et de scènes d'action, les longueurs n'ont pas le temps de s'installer et mon intérêt ne s'est pas relâché un instant
Véronique, le personnage principal, n'est pas mauvais non plus, sans m'être vraiment attachée à elle, sa façon d'encaisser les choses est "parlante" on se met facilement à sa place, on ressent tout le poids qui pèse sur elle, son angoisse, le fait qu'elle soit complètement perdue et qu'elle ne sache pas comment s'en sortir mais elle peut aussi faire preuve de force ce qui évite de se retrouver avec un personnage éploré qu'on aurait envie de secouer.
Je mettrai quand même un petit bémol aux dernières lignes du texte qui sont assez clichées et un peu malvenues, heureusement que l'intrigue surnaturelle a un bon dénouement juste avant pour faire oublier ce petit défaut.
Si "Danse de sang" m'a beaucoup plu, "Le souffle des ténèbres" m'a un peu déçue, légendes Bretonnes oblige j'en attendais beaucoup, peut-être un peu trop...
Après une douloureuse épreuve, Bryan et Suzy décident de passer quelques temps en Bretagne, dont son grand-père à lui est originaire.
Sur place ils découvrent les ruines d'un vieux château que les habitants craignent par superstition.
Inutile de préciser que leur petite exploration dans cette endroit va réveiller quelque chose qui s'y terrait jusqu'à présent...
Cette histoire joue plus sur l'angoisse que sur le sang, ici pas d'hémoglobine mais de la magie noire, un endroit isolé où personne n'est à l'abri et un personnage bien connu de la mythologie bretonne.
Si je n'ai pas trop adhéré au "Souffle des ténèbres" c'est sans doute dû au manque d'originalité et de surprise, une entité qui est dérangée par quelqu'un et qui poursuit ce dernier cela été vu de nombreuses fois, et c'est un peu pareil pour ce village emprisonné dans ses vieilles superstitions et coupé du monde et de la technologie moderne, même si ce n'est pas désagréable à suivre j'aurais aimé une intrigue et un cadre moins "usé".
Deuxième "déception" (qu'on ne peut pas reprocher à l'auteur) j'ai reconnu le personnage celte dès qu'il apparaît et du coup je savais quel serait son rôle, s'il y a un suspense qui essaie de se créer autour de son identité forcément cela ne peut pas marcher sur moi, ce qui est dommage car c'est un bon personnage, bien amené et bien utilisé.
"Le souffle des ténèbres" se sert aussi de quelques éléments historiques, notamment avec ce qui se rapporte à Gilles de Rais (ou plutôt sa descendance), dont je ne connais pas grand chose à par qu'il était aux côtés de Jeanne D'Arc et qu'il adorait violer et massacrer des enfants (chacun ses passe-temps !) (Non, je n'ai pas honte de cette blague), il a bien eu des terres en Bretagne, il a bien eu une fille mais je ne sais pas à quel point la légende qu'on découvre dans le livre est fidèle à la réalité et s'il y a une partie crée par l'auteur (et oui j'ai eu la flemme de faire des recherches !) donc en oubliant ce détail, cette histoire ne m'a pas franchement convaincue, c'est un peu trop grand-guignolesque pour moi, si je suis facilement prise dans des histoires qui font intervenir des esprits, une fois que c'est le diable qui déboule en général je décroche et c'est ce qui est arrivé pour cette lecture...
Cela dit je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment non plus, c'est classique dans la forme mais l'atmosphère est bien rendue et encore une fois l'auteur réussi à faire ressentir le stress des personnages dans cette endroit sombre et peu rassurant.
Le rythme est soutenu et l'histoire est suffisamment bien construite pour ne pas s'ennuyer, même sans qu'elle m'ait fait frissonner j'étais curieuse de découvrir le fin mot de l'histoire et également de savoir ce qui avait tant affecté Bryan et Sucy.
Finalement cette nouvelle pêche plus par son côté un peu déjà vu, les autres bémols sont surtout dû à mes goûts personnels.
Bref, j'ai plus accroché à la première histoire qu'à la seconde mais malgré tout l'auteur arrive à nous plonger dans son univers et à rendre ses intrigues suffisamment prenantes pour donner envie de tout lire d'une traite, en faisant tout de même quelques pauses pour calmer les nausées pendant "Danse de sang" !
Lien : http://au-fil--des-pages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gaiange
  28 décembre 2016
Chronique portant sur la première partie du lire (danse de sang)
Quelle merveilleuse idée de prendre ce bouquin comme lecture de Noël, parfait pour faire un régime, oui oui, un merveilleux coupe faim.
Mélange de frisson et de dégoût..... les scènes ne sont pas décrites sur des pages et des pages, mais en peu de mots, l'auteur te donne envie de vomir, tu refermes ton bouquin pour aller prendre un bon bol d'air.
Une nouvelle de 196 pages, qui sont largement suffisantes niveau sanglant et horreur.
Petit à petit je rentre dans l'univers du fantastique, je suis encore une novice donc je n'ai pas eu d'impression de déjà vu. Tout mes essais de fantastique jusqu'à maintenant se sont soldés par des échecs car je n'arrivais pas à trouver les choses crédibles. Mais depuis que je commence avec des Thrillers/Fantastiques (1974, d'Arnaud Codeville) j'apprécie de plus en plus cet univers. Je commence à m'ouvrir ou l'âge fait que je suis plus ouverte au côté obscure de l'imagination.
Un petit bémol, même si tout est bien amené, qu'il n'y a pas un seul temps mort et que la tension monte au point de la rupture, la fin m'a paru peut être un peu rapide et pas assez détaillée. Mais vraiment ça n'enlève rien à tout l'ensemble qui m'a bluffé et fais fermer plus d'une fois le bouquin, en lui parlant "mais c'est pas possible d'être aussi gore".
C'est avec plaisir, que je vais me replonger dans la suite de ce bouquin en deux parties. le souffle des Ténèbres sera totalement fantastique, encore un pas dans ce style que je redoutais tant jusqu'à maintenant.
Lien : http://les-mots-de-gaiange.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mllemalenia
  24 novembre 2015
Après avoir découvert "Sutures" il y a quelques mois, j'ai replongé avec délice dans les mondes ténébreux de Frédéric Livyns. Si le recueil m'avait laissé quelque peu mitigée, c'est cette fois un vrai coup de coeur que j'ai eu avec ces deux romans.

Danse de sang nous transporte dans l'univers vaudou, entre fantastique et horreur, avec une grande habilité. On oscille entre suspens et terreur, mais aussi empathie pour les personnages. L'auteur va très loin dans la description des meurtres, et j'ai plus d'une fois eu du mal à fermer l'oeil en éteignant ma liseuse! Tout au long du livre, l'angoisse est palpable. J'ai surtout aimé le rythme de ce roman, soutenu, sans aucun temps mort. L'écriture est fluide et l'histoire brillamment documentée. L'auteur maîtrise son sujet, et cela se voit. Un régal!

Le souffle des ténèbres est encore meilleur que le précédent. Autour d'une légende celtique et de Marie de Rais, l'auteur échafaude une histoire incroyable par laquelle on se laisse porter sans résistance. Sur fond de croyances occultes, d'obscurantisme et de fantastique, on se prend d'affection pour chacun des protagonistes, et les pages se tournent avec impatience. le dénouement, inattendu, et les descriptions très réalistes des personnages font de ce roman une véritable perle!
En résumé, "De ténèbres et de sang" est sans conteste mon gros coup de coeur du mois!
Mon seul bémol ( mais c'est bien pour chipoter ^^) ira encore une fois à la correction : beaucoup de coquilles. Même si elles ne gênent pas la lecture, le côté récurrent est quelque peu agaçant. Mais surtout ne vous arrêtez pas à cela : ces romans méritent vraiment la lecture!
Lien : http://mademoisellemalenia.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesMissChocolatinebouquinent
  28 juillet 2016
Vous aimez les films d'horreurs. Alors vous aimerez lire « de ténèbres et de sang » de Frédéric Livyns. Ce livre regroupe deux histoires : la première « Danse de sang », et la seconde « le souffle des ténèbres ».
Tous les ingrédients sont là pour vous faire frémir, trembler et avoir peur. Surtout avoir peur : dadam dadam dadam (oui je sais c'est la musique des dents de la mer, mais c'est la seule qui m'est venue à l'esprit). Personnellement pendant les films d'horreurs, je suis du style à me cacher sous la couette ou autre quand j'entends ce style de musique qui vous annonce : ATTENTION LE MONSTRE ARRIVE ! Et au moment où j'immerge de ma cachette, je tombe pile-poil sur la scène que je voulais à tout prix éviter de regarder. Et bien avec ce livre c'est exactement la même chose, sauf que là vous pouvez en rien échapper aux événements : des morts horribles, du sang beaucoup de sang, des insectes grouillants partout (beurk!), des larmes, des cris, des morts envoûtés par une entité maléfique collés au plafond, de la sorcellerie, des démons, des fantômes, des hallucinations réelles ou non. Quelle idiote, des hallucinations sont irréelles ! Sauf qu'ici l'auteur joue avec vos nerfs et que vous y croyaient durs comme fer. Pas dit que vous allez passer une nuit à rêver de petit poney rose !
En résumé : deux histoires dans le même style, mais avec un fond différent.
Danse de sang est basé sur le vaudouisme. Alors que le souffle des ténèbres est basé sur la sorcellerie. D'ailleurs ce que j'ai vraiment apprécié dans ce dernier est le fait que m'auteur s'est inspiré sur des événements réels datant du XV è siècle (Gilles de Rais et Marie de Rais, sa fille) et sur des légendes bretonnes.
Bon bref, une ambiance angoissante qui ravira les amateur(trices) de frissons et d'horreurs et tout ceci grâce à une plume parfaitement maîtrisée.

Lien : http://www.1001chroniquesenf..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   05 avril 2015


"Arrête de te faire peur, se dit-elle. C’est alors qu’elle vit la forme. Elle sortait de la noirceur dense, d’une démarche saccadée. Elle traînait sa jambe droite sur le sol. Elle formait un angle bizarre, comme si elle était brisée. Sa tête ballottait de gauche à droite. On aurait dit qu’elle n’était plus retenue par des cervicales. Elle tenait une vieille poupée aux yeux arrachés qui pendait mollement dans sa main.

C’est un cauchemar.

Mais elle savait que ce n’était pas le cas. Un horrible sourire défigura les traits de l’apparition qui continuait d’avancer vers elle. Lentement. Inexorablement.

Suzy recouvra ses facultés motrices. Elle essaya de se réfugier dans sa chambre. La panique s’emparait d’elle. La porte résista comme si quelqu’un de massif se pressait de l’autre côté du battant afin de l’empêcher d’entrer. Elle entendit un grognement. Le bruit d’un animal furieux grattant de l’intérieur.

Les escaliers ! Suzy se précipita dans leur direction. Elle devait atteindre la lumière ! Là, elle serait en sécurité ! Arrivée en haut de la volée, une violente douleur lui vrilla les entrailles et lui fit perdre l’équilibre. Elle dévala les marches et s’arrêta lourdement sur le carrelage du rez-de-chaussée.

Avant de perdre connaissance, elle crut entendre un petit rire moqueur provenant de l’étage."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   05 avril 2015
"— Il y a un problème ? demanda l’un d’eux, un grand homme d’une cinquantaine d’années aux épaules saillante.

— Tout va bien, Monsieur, restez assis, dit le steward en suivant sa collègue.

Il frappa à son tour à la porte sans plus de succès. N’insistant pas davantage, il tira de sa poche le passe qui lui permettait d’ouvrir en cas d’accident. Sur le pas de la porte, il marqua un temps d’arrêt avant de reculer précipitamment, une main plaquée sur la bouche. Il y avait du sang partout sur les murs et une odeur infecte régnait dans la pièce. Il n’y avait plus aucune trace du père Gonzague à l’exception d’une chaussure dans la cuvette des W.C. Une chaussure de laquelle dépassait une jambe brisée à la base du tibia."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : vaudouVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
419 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre