AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782298113082
1026 pages
Éditeur : France loisirs (01/05/2016)
3.69/5   8 notes
Résumé :
Résumé: Dès le début du XXe siècle, H.P. Lovecraft fut l'une des figures les plus influentes de ce qu'on nommerait la science-fiction. Maître de l'épouvante et du fantastique, l'auteur américain a laissé une oeuvre visionnaire qui reste fascinante, à l'image des trois récits parmi les plus emblématiques ici réunis.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Zirkawicca
  19 juin 2016
J'ai du mal à aborder la rédaction de cette critique. Je suis partagée entre mon ressenti, et le respect que j'éprouve malgré tout pour l'oeuvre de H.P.Lovecraft. J'ai longuement hésité avant de n'accorder que 2 étoiles; il s'agit quand même d'un "Maître" du genre, d'un visionnaire. Mais l'aspect "plaisir de lecture" l'a malgré tout emporté. Et à ce niveau, ça a été catastrophique...
Moi qui lit plutôt rapidement d'habitude, je n'en voyais pas le bout. J'ai dû mettre une dizaine de jours à finir ce pavé de + de 1000 pages et ce fut un véritable chemin de croix... L'aspect "horreur" que j'attendais est au final principalement dans la tête de l'auteur + que dans ses mots, et seul mon respect pour celui-ci m'a convaincu d'aller jusqu'au bout. Car on peut le dire: les 3/4 du temps, je me suis ennuyée comme un rat mort... Ca me fait mal de dire ça, car j'aurais voulu aimer ce livre, mais rien à faire, je n'ai pas réussi à accrocher et ma lecture a été + que laborieuse...
J'avais choisi cet ouvrage car je ne connaissais Lovecraft que par ma lecture du "Necronomicon", et je me suis dit que ce recueil (à-priori de 3 nouvelles) me donnerait un bon aperçu de son oeuvre. Seulement plusieurs problèmes se sont présentés: d'abord il n'y a pas du tout 3 nouvelles comme le laisse penser la couverture, mais 19. D'ailleurs quelque part c'est mieux comme ça car l'écriture est lourde, très descriptive et presque sans action la plupart du temps. C'était donc un soulagement que de changer régulièrement d'histoire, bien que le cadre de celles-ci ne varie guère.
Mais là vient l'autre problème principal auquel je me suis heurtée: hormis les 11 courtes nouvelles rassemblées sous le titre "Je suis d'ailleurs" auxquelles j'ai trouvé de l'intérêt, le reste m'a paru très monolithique. Tout parle + ou - de la même chose. Les narrateurs changent, mais ils semblent en fait ne faire qu'un avec l'auteur, qui à travers eux aborde (et rabâche jusqu'à l'obsession...) ses propres angoisses et terreurs. Il est de notoriété publique que Lovecraft, malgré l'aspect visionnaire de sa prose, était une personne renfermée, mal dans sa peau et névrosée.
Ainsi il a créé toute une mythologie qui met des mots sur ses terreurs mortelles: l'inconnu, l'espace infini, la mort... Sur le fond, j'admire l'imaginaire qu'il a mis en place, si puissant qu'il a traversé les générations. Malheureusement, sur la forme, cela donne un résultat extrêmement indigeste et répétitif. On a l'impression de relire sans cesse la même histoire, dans chacune de ses nouvelles on retrouve le même schéma: un personnage "normal", sans problèmes mentaux (il insiste lourdement là-dessus, comme s'il voulait se convaincre lui-même de sa propre santé mentale) qui est confronté à des êtres venus d'ailleurs, décrits en termes hideux (mais ce sont les mots de la peur + qu'une réalité objective) et au final il ne peut mettre en mots son histoire tant celle-ci est affreuse et insupportable pour tout être humain "sensé".
A force, cela m'a fatigué: il ne se passe jamais rien, on assiste juste impuissant aux monologues intérieurs de personnages terrifiés par ce qui est différent d'eux-mêmes et ne peuvent même pas en parler... Pour captiver l'attention du lecteur on a vu + palpitant comme intrigue. Toujours dans le même ordre d'idée de "peur de la différence", il est a noter qu'on retrouve fréquemment des propos extrêmement racistes et choquants. Par exemple p373/374: "une affreuse négresse" ou "la réclusion quasi orientale dans laquelle il tenait sa femme". Il faut resituer dans le contexte historique, bien sûr, mais encore une fois c'est Lovecraft lui-même qui s'exprime à travers ses personnages.
Je reconnais avoir trouvé à certains passages, dès lors que l'auteur sortait un peu de sa zone de confort, quelque chose de grandiose. Ainsi la nouvelle "Le molosse" est extrêmement osée pour l'époque, choquante et blasphématoire! Certains passages (p493 notamment) sont presque Beaudelairiens! D'autres nouvelles comme "Air froid" m'ont quant-à elles évoqué Kafka. Dans "La tourbière hantée", l'auteur s'essaye à l'antiquité Greco-romaine. J'ai trouvé là aussi quelques lourdeurs (TROP de références et pas assez de fond) mais il a le mérite d'avoir tenté autre chose.
Au final, je suis contente d'avoir dépassé mes réticences et lu ce livre jusqu'au bout, pour l'aspect culturel qu'il revêt. Il m'a également permis de mieux cerner l'homme que fut Lovecraft, et je ne regrette pas cette lecture. Malgré tout, je suis infiniment soulagée de l'avoir terminée, car ce fut une lecture pour le moins longue et douloureuse, à m'en donner la migraine... Un grand auteur, certes, mais pas pour tout le monde. A réserver aux lecteurs avertis et aux courageux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          46

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ZirkawiccaZirkawicca   05 juin 2016
Ce qui est, à mon sens, pure miséricorde en ce monde, c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation tout ce qu'il renferme. Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et nous n'avons pas été destinés à de longs voyages. Les sciences, dont chacune tend dans une direction particulière, ne nous ont pas fait trop de mal jusqu'à présent; mais un jour viendra où la synthèse de ces connaissances dissociées nous ouvrira des perspectives terrifiantes sur la réalité et la place effroyable que nous y occupons: alors cette révélation nous rendra fous, à moins que nous ne fuyions cette clarté funeste pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d'un nouvel âge de ténèbres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ZirkawiccaZirkawicca   04 juin 2016
L'univers accessible à nos sens se prolonge à l'infini pour devenir le nouvel univers révélé par la science. Des distances énormes dans l'espace et le temps, une infinité de mondes dont beaucoup sont probablement habités par des êtres très différents de nous, des frontières qui reculent constamment, des mystères toujours nouveaux: tel nous apparaît cet autre cosmos.
Commenter  J’apprécie          60
ZirkawiccaZirkawicca   06 juin 2016
Je suppose que seule avait dû émerger des eaux la hideuse citadelle couronnée d'un monolithe démesuré, ou était enseveli le grand Cthulhu. Quand je songe à l'étendue de tout ce qui peut s'embusquer au fond de l'océan, il me prend des envies de me donner la mort sans + attendre.
Commenter  J’apprécie          60
ZirkawiccaZirkawicca   11 juin 2016
Saint-Jean n'est plus qu'un cadavre broyé; moi seul sais pourquoi, et ce que je sais est tel que je suis prêt à me faire sauter la cervelle, de crainte de subir, moi aussi, le même sort. Sans répit rôde, dans les allées sans limites et sans jour de l'imaginaire le + affreux, la noire, l'informe Némésis qui m'entraîne progressivement vers l'annihilation de moi-même.
Commenter  J’apprécie          40
ZirkawiccaZirkawicca   13 juin 2016
Il est des choses qu'on doit passer sous silence, et ce qu'on peut faire par simple humanité est parfois cruellement jugé par la loi.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Howard Phillips Lovecraft (123) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Howard Phillips Lovecraft
Découvrir : https://tidd.ly/3xA6tqb
Il se passe quelque chose à High Place, le manoir ancien où la cousine de Noemí Taboada réside depuis son récent mariage : sa lettre parle d'empoisonnement, de visions et d'entités qui la tourmentent.
Avec ses robes fifties et son rouge à lèvres, Noemí semble plus à sa place dans les soirées mondaines que dans une demeure isolée de la campagne mexicaine. Mais elle n'est pas du genre à se laisser impressionner par l'époux de sa cousine, aussi troublant qu'hostile, ou le patriarche de la famille, fasciné par la jeune invitée… ou la maison elle-même, qui suscite en elle des rêves de meurtres et de cérémonies impies.
Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Longtemps, la fortune colossale de la famille l'a préservée des regards indiscrets. Noemí va maintenant découvrir son effrayante histoire de violence et de folie.
Et elle risque fort de ne plus jamais pouvoir s'en échapper…
Traduit dans 24 pays Bientôt adapté en série télévisée
« Lovecraft rencontre les soeurs Brontë en Amérique latine. » The Guardian
« Une terrifiante réécriture du roman d'horreur gothique. » Kirkus Reviews
« C'est comme si une puissance surnaturelle nous forçait à tourner les pages de cet envoûtant roman. » The Washington Post
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

L'Affaire Charles Dexter Ward

Dans quelle ville débute l'histoire ?

A Providence
A New York
A Los Angeles
On ne sait pas.

9 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : L'affaire Charles Dexter Ward de Howard Phillips LovecraftCréer un quiz sur ce livre