AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791028110918
360 pages
Bragelonne (12/02/2020)
3.9/5   44 notes
Résumé :
Automne 1910. Voici longtemps que Sherlock Holmes et le docteur John Watson combattent R'luhlloig, l'Esprit Caché lié au professeur James Moriarty. L'Europe glisse inexorablement vers la guerre, et un autre conflit, d'ampleur cosmique, approche de son point culminant ; en une seule nuit, les membres les plus éminents du Club Diogène connaissent une mort atroce, apparemment de leur propre main. Holmes soupçonne un espion allemand qui travaille pour R'luhlloig...
>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 44 notes
5
6 avis
4
8 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

alberthenri
  24 mars 2020
Conclusion de la trilogie "Les dossiers Cthulhu", "Sherlock Holmes et les démons du Sussex", débute en 1910, quand Watson, le narrateur, vient retrouver Holmes dans sa retraite campagnarde où il s'est -officiellement- reconverti dans l'apiculture.
Bien sûr, ce n'est pas une simple partie de campagne qui s'annonce, d'entrée, Watson est confronté à une secte intitulée La confrérie de l'amas pulsatile…
Ce dernier tome, reste dans la ligne des deux précédents.
Lovegrove ayant planté le décor, puis affirmé son propos, nous nous retrouvons en terrain familier avec un tandem, en but aux manigances d'un Moriarty métamorphosé en sous-dieu.
Les références aux deux canons, holmésien et Lovecraftien sont donc nombreuses, et l'auteur se permet entre deux rebondissements feuilletonesques, un clin d'oeil à un autre auteur classique, en la personne de Jules Verne
Cette trilogie, est à mon avis une réussite, qui peut plaire autant au lectorat de Conan Doyle, qu'à celui de Lovecraft, à condition cependant, de ne pas être un(e) puriste intraitable !
Les éditions Bragelonne ont bien fait les choses avec cette édition française (Traduite par Arnaud Demaegd), en proposant des volumes de bel aspect "rétro", à la maquette à l'ancienne agrémentée de fioritures très début de siècle (dernier).
Une série à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Davalian
  11 juin 2020
En début d'année 2020, les éditions Bragelonne ont publié cette ultime partie de la trilogie des aventures de Sherlock Holmes et du Docteur Watson. Très attendu, ce troisième volet, vient – déjà – mettre un terme aux aventures lovecraftiennes du Grand détective.
Ce troisième roman se site bien des années après Les monstruosités du Miskatonic. Sherlock vit retiré dans le Sussex et son fidèle ami, Watson, s'est décidé à le rejoindre, sauf que rapidement, les choses ne se passent pas comme prévu. Voilà Watson parti pour une aventure imprévue. Celle-ci, courte et convenue, n'est pourtant qu'une petite mise en bouche.
A peine réunis, nos amis sont rappelés à Londres où un bien sinistre événement les attend. Une nouvelle enquête se dessine. A peine celle-ci est-elle résolue (encore faut-il savoir qu'elle réserve des moments assez mouvementés), qu'un commanditaire fait appel au duo pour ne nouvelle mission, qui mettra nos amis aux prises avec un ennemi bien connu.
Cette dernière étape sera la plus longue et c'est elle qui va mettre un terme à l'intrigue des volumes précédents. Cette ultime partie plaira sans doute davantage aux adeptes des écrits de Lovecraft qu'à ceux du Grand détective, mais qu'importe ! Tous auront de quoi se régaler ici.
Bon certes, il y a – il faut bien le reconnaître – quelques passages un peu attendus, ou prévisibles. Nous pouvons également regretter quelques longueurs… mais qu'importe tant tout cela se révèle au final très bien ficelé. Il n'y a rien à regretter ici !
Et que dire du travail d'édition. Ce livre est une belle pièce, un objet de collection qui se fondera très bien une bibliothèque (à côté des deux romans précédents et pas très loin de ceux de Mark Gatiss tant qu'à faire, si vous avez opté pour un classement alphabétique) !
Sherlock Holmes et les démons marins du Sussex, confirme s'il en est encore besoin que la trilogie Les dossiers Cthulhu est très bon cru, à découvrir d'urgence !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
belette2911
  30 juin 2020
Aah, le Sussex, rien que le nom de la région invite à des pensées grivoises…
Et Sherlock Holmes a pris sa retraite dans le Susse Sexe ! Il nous avait bien caché son jeu, le coquin…
Trêve de rigolade grivoise.
Certaines trilogies se bonifient au fil des tomes. Si le tome 1 m'avait moyennement emballé au niveau du méchant qui expliquait tout, j'avais mieux aimé le tome 2 dont le scénario était mieux élaboré.
Avec le tome 3, on termine en apothéose et je remercie ma copinaute Ida qui m'avait conseillé de poursuivre la lecture après la déception du N°1.
Holmes et le fantastique, ça passe ou ça se casse la gueule. Y'en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes…
Ici, pas de soucis, ça passe très bien car l'auteur a gardé la personnalité de Holmes, son côté froid, ses émotions refoulées, le côté analyseur, la machine à penser, celui qui nous cache tout et ne nous dit rien.
Je ne connais pas le canon Lovecraftien comme l'holmésien, donc, je ne me prononcerai que sur le second qui est respecté, tout en étant adapté puisque toutes les enquêtes de Holmes avaient un côté surnaturel que Watson a camouflé (dixit la trilogie).
Plusieurs enquêtes de Holmes se retrouvent dans ce dernier tome et toutes auront pour thème les créatures marines, version Lovecraft, bien entendu.
Si la première enquête de « La Confrérie de l'Amas Pulsatile » est à part par rapport au reste du récit, mais comme elle concerne aussi le surnaturel avec un truc pas net qui sort de l'eau, on peut dire qu'une sorte de tentacule de méduse la relie à l'enquête suivante, qui sera plus longue et aussi plus triste (je garde un chien de ma chienne à l'auteur pour ce qu'il a osé faire).
L'action brute ne prend pas le pas sur les déductions holmésiennes, notre détective court un peu partout, traque les indices, se déguise, ne dit rien à Watson (ni aux lecteurs), ne montre aucune émotion ou si peu, traque le surnaturel ou la main de l'Homme quand elle manipule.
Étant donné que nous sommes en 1910, on sent qu'un conflit est proche et qu'il opposera la perfide Albion à l'Allemagne. Les espions sont déjà dans la place et ça magouille de la soupe pas nette dans les arrières-cuisines.
James Bond se battait contre les Russes et Holmes se battra contre des Teutons, une fois de plus, mais sans gadgets, sans bimbo à forte poitrine, mais avec l'aide de Watson, toujours prêt à prendre des risques avec Holmes ou à défendre les jeunes femmes, tel un chevalier servant. Par contre, il devrait plus souvent écouter Holmes, ce dernier voit des choses que ni lui (ni nous) ne voyons.
Le pari était osé mais au fil des tomes, l'auteur s'est approché au plus près des personnages canoniques tout en les intégrant à un univers qui ne fut jamais le leur puisque jamais Holmes ne dû se battre contre des vraies choses surnaturelles, dans le canon.
Un dernier tome qui est au-dessus des deux autres tant j'ai trouvé les personnages plus justes dans leurs comportements. Impossible de s'ennuyer durant la lecture, même si la partie avec le U-Bot pourra sembler longue à certains.
En plus, l'auteur nous propose une vraie fin. La trilogie est close et on ne verra pas fleurir 36 tomes juste pour faire du fric facilement. Pas de risques de sombrer après un tome aussi réussi.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
LePamplemousse
  17 février 2020
Ce troisième tome des aventures de Sherlock Holmes contre les forces du mal tient toutes ses promesses.
On y retrouve John Watson bien entendu, mais aussi les hommes serpents déjà rencontrés précédemment, R'luhlloig, des allemands aux motivations sombres, et le grand Cthulhu lui-même.
Dans ce volume, Sherlock aura fort à faire entre le décès de plusieurs membres du club Diogène dont son frère fait partie, l'enlèvement de jeunes femmes par des créatures surnaturelles et un affrontement final avec le Mal en personne.
L'auteur mêle habilement l'univers de Sherlock Holmes et celui de Lovecraft dans cette trilogie haletante, bien écrite, pleine de mystère et empreinte de terreur.
Commenter  J’apprécie          240
Trollibi
  08 février 2022
Voilà… dernier tome des aventures de Sherlock Holmes et du Dr Watson dans l'univers de Cthulhu…
On tremble pour nos deux héros, vieillissants (30 ans se sont écoulés depuis leur première rencontre avec l'Etrange) : face à un septuple meurtre d'entrée de jeu, à une menace allemande et de mystérieux monstres marins qui enlèvent des jeunes filles dans une petite ville du Sussex, notre duo d'enquêteurs se retrouvent dans une bien fâcheuse posture, pire que toutes celles vécues dans les tomes précédents !
Le suspens est toujours réellement bien ménagé, on sent que la tension augmente et que le surnaturel prend le pas sur le rationnel, au fur et à mesure que les déductions se font moins faciles à établir… enfin pour Watson et pour le lecteur… La fin m'a touchée et émue quelque peu, c'est toujours difficile de lâcher des personnages et un univers auquel on s'est habitué au fil des pages.
La plume de Lovegrove restera une belle découverte, surtout aussi parce que j'apprécie quand les auteurs s'impliquent de manière fictive dans leur roman, ce que Lovegrove a fait admirablement en encadrant son récit tout au long des trois volumes. La postface ce l'auteur et celle de l'éditeur m'ont d'ailleurs fait sourire.
« Appelez ça un crossover. Ou un mashup. Ou une machine à fric.
Ou appeler ça une révélation.
À vous de voir. »
déclarait l'auteur dans la préface du premier tome… Pour moi c'est tout vu : il fallait oser mélanger deux univers diamétralement opposés dans un tout cohérent et en faire une trilogie réellement intéressante. « Les Dossiers Cthulhu » sont un excellent crossover, que j'ai pris plaisir à lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
SciFiUniverse   21 avril 2020
James Lovegrove réussit, dans sa trilogie Les dossiers Cthulhu, un pari audacieux : s'approcher du style de Sir Arthur Conan Doyle tout en apportant l'atmosphère effroyable attendue des nouvelles lovecraftiennes.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TrollibiTrollibi   05 février 2022
Il s’était mis à dos la plus inflexible et tempétueuse des forces de la Nature : l’Anglais qui a dépassé son point de rupture et n’a rien à perdre. Contre cet homme-là, il ne pouvait tout simplement pas gagner.
Commenter  J’apprécie          20

Video de James Lovegrove (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Lovegrove
Les littératures de l'imaginaire peuvent parfois intimider les lectrices et les lecteurs qui auraient peur de s'y perdre. C'est pourquoi la librairie Point Virgule vous propose cette semaine une sélection de romans drôles et accessibles pour découvrir le fantastique ou la science fiction.
- Le club des punks contre l'apocalypse zombie, Karim Berrouka, Actu SF, 29,90€ - Le guide du voyageur galactique, Douglas Adams, Folio SF, 8,10€ - Days, James Lovegrove, Bragelonne, 7,90€ - Neverwhere, Neil Gaiman, J'ai Lu, 8,10€
autres livres classés : mythe de cthulhuVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
826 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre