AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 270241768X
Éditeur : Le Masque (01/09/1988)

Note moyenne : 2.7/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Trois coups pour oui, un coup pour non... C'est comme ça que les esprits nous parlent. Mais attention ! Il est des médiums qui profitent de ce langage un peu rudimentaire pour se ficher du monde. On voudrait nous faire gober, par exemple, que ce bruit de talons de bottines, c'est la voix de l'oncle Walter, que ce crépitement de castagnettes, c'est une manifestation de l'au-delà. Canailles !... Alors, le Dr Probert a pris ses précautions. La séance de spiritisme qu'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Woland
  05 septembre 2015
A Case Of Spirits / le Médium A Perdu Ses Esprits
Retrouvé dans les innombrables cagettes où, faute de mieux, je range les livres qui me sont tous revenus de chez ma défunte génitrice (y compris une "Histoire des Papes" qui a malheureusement reçu l'imprimatur et qui date un peu puisqu'elle s'arrête à Jean-Paul II), ce "Médium a Perdu Ses Esprits", en dépit d'un certain ton humoristique (Grande-Bretagne et Londres, où se déroule l'action, obligent) n'est pas de ces livres qui vous laissent un souvenir inoubliable. D'ailleurs, voyez-vous, je me demande bien de quoi je vais bien pouvoir vous entretenir dans cette petite fiche.
Nous sommes à la fin du XIXème siècle, une époque où le spiritisme est devenu à la fois un sport, une mode et une folie (parfois les trois) pour certains. du plus humble représentant de la faune cockney jusqu'au plus distingué représentant de l'entourage de Sa Très Gracieuse Majesté, tout le monde se presse pour invoquer les esprits et faire tourner les tables. Comme autres spectacles de choix, signalons les mains lumineuses (et parfois baladeuses) qui flottent dans l'air, les haleines glacées qui soufflent sur les nuques délicatement découvertes des dames (les esprits ont un faible pour les dames, semble-t-il ), les productions ectoplasmiques un peu moins prisées comme les gros orteils (véridique), les bras ou même les visages énigmatiques, les célébrités professionnelles dont les américaines soeurs Knox ou le très écossais Daniel D. Home et, un peu plus tard il me semble, le cas, très ambigu, de l'Italienne Eusapia Palladino. le problème, c'est que, bien au-dessus de tous ces spectres étudiés et quasi en permanence, c'est avant tout celui de la supercherie qui plane, avec ses ailes de chauve-souris tout en dollars, en livres sterling et en francs-or. Une plaque photographique, ça peut se truquer - et le temps n'est pas loin où, au cinéma, Georges Méliès poussera la pratique, au début tout à fait par hasard, jusqu'à sa perfection. Un medium, fût-il pratiquement intégralement dévêtu (ou, à tout le moins, revêtu d'un chaste maillot) et soigneusement ligoté, peut se révéler un redoutable et merveilleux contorsionniste. Pour être clair, il y a, entre le spiritisme et l'illusionnisme, de bien troublants points communs ...
Dans quelques cas, c'est vrai, l'histoire ne peut s'expliquer de manière matérielle et logique. Mais c'est rare, très rare ... N'empêche que les cas existent - et qu'il y en a encore aujourd'hui. N'oublions pas que ce sera la Grande-Bretagne qui donnera en quelque sorte ses lettres de noblesse à la vérité des expression spectrales avec l'hallucinante mais incontestable "An Adventure", vécue par Miss Jourdain et Miss Moberley, en août 1905 (je crois), dans les jardins de Trianon.
Pour en revenir à notre domaine policier, Lovesey nous offre ici le cas typique, mais sans beaucoup d'imagination, d'un riche notable londonien, le Dr Probert, qui organise des séances chez lui car il est persuadé du talent du jeune Brand, que lui a recommandé, il est vrai, un autre medium, sensiblement plus âgé, dont la réputation n'est plus à faire et qui n'a jamais été pris en flagrant délit de tricherie, le Pr Eustache Quayle. le bouche à oreille fait rapidement le reste : pour dix guinées, offrez-vous donc, chers amis, l'une des "matérialisations" de Brand.
Que vient faire la police là-dedans ? Après tout, ni Brand, ni Quayle ne mettent un pistolet sur la tempe des amateurs pour les faire s'asseoir devant la table traditionnelle. Soit. Mais il se trouve que, dans deux maisons où a officié Brand, deux cambriolages ont été effectués - une porcelaine de Worcester dans l'une et une toile un peu "coquine" dans l'autre. Sous les ordres de l'Inspecteur Jowett, Scotland Yard prend donc l'affaire en mains et s'infiltre dans d'autres réunions du Dr Probert tout en se livrant au délicat exercice de marcher sur des oeufs. Coup de théâtre au cours de l'une d'entre elle : Brand, qui avait accepté le principe de "la chaise électrique" afin de matérialiser un esprit, se retrouve ad patres - et pas bien joli à regarder. du coup, les cartes sont à rebattre et à redistribuer : en admettant même que Brand eût été un charlatan, un vrai de vrai, qui aurait-eu intérêt à le voir rejoindre cet Au-Delà qu'il célébrait en termes si riches et si vibrants ? Et surtout de cette manière horrible, alors que tous les assistants savaient que deux policiers se trouvaient parmi eux ? Sur cette question-là, aucun doute : il y a un tueur dans le groupe.
Raconté comme ça, ça a l'air assez passionnant. Mais l'ouvrage, malgré quelques bonne touches d'humour, çà et là, est loin, bien loin, de tenir ses promesses. Soit conviction personnelle, soit manque d'imagination, l'auteur n'a pas même songé à glisser, au milieu des grosses ficelles de tous ces actes de charlatanerie, le "petit incident" tout à fait inexplicable - matériellement parlant. Contrairement à ce que fait, par exemple, l'excellent Robert van Gulik dans "Trafic d'Or sous les T'ang", la première de ses aventures du Juge Ti.
Dommage, vraiment dommage ... Passez au large de ce médium qui a perdu ses esprits : en fait, il n'en avait aucun. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
hellrick
  24 septembre 2018
Peter Lovesey, né en 1936, débute sa carrière en écrivant, en 1969, LA COURSE OU LA VIE, qui remporte le concours du premier roman policier de l'éditeur McMillan/Panther. Dans cette enquête située à l'époque victorienne apparait le sergent Cribb, lequel reviendra dans huit romans et donnera lieu, en 1988, à une série télévisée de la BBC. Publié en 1975, LE MEDIUM A PERDU SES ESPRITS constitue la sixième aventure du sergent.
Fin du XIXème siècle. La mode, dans la bonne société londonienne, consiste à organiser des séances de spiritisme. le sergent Cribb et son fidèle adjoint, l'agent Thackeray, sont chargés d'enquêter sur des cambriolages commis à l'encontre d'aristocrates. Ces deux vols furent commis durant des séances. Fait curieux, les objets dérobés avaient peu de valeur alors que les demeures cambriolées recélaient des pièces bien plus couteuses. Serait-ce l'oeuvre d'un amateur débutant se demande le sergent ? Peu après, l'étoile montante des médiums, le séduisant Peter Brand, accepte de se soumettre à un test scientifique visant à démontrer ses talents : il devra invoquer les esprits en gardant les mains posées sur les poignées d'une chaise légèrement électrifiée. S'il détache une seule seconde les doigts, l'appareillage électrique enregistrera une fluctuation du courant et prouvera l'existence d'une supercherie. La séance se déroule de belle manière, sous l'oeil sceptique de scientifiques, et divers phénomènes inexplicables se produisent durant la soirée. Brand aurait toutes les raisons de se réjouir… s'il n'était pas mort pas électrocuté sur la chaise soit disant parfaitement sûre. Les esprits auraient ils jouaient un tour mortel au jeune homme ? le sergent enquête et découvre rapidement que Brand était un charlatan…ce qui n'explique aucunement la manière dont on a pu l'assassiner.
Plaisant petit policier historique mettant en scène le sergent Cribb (six de ses aventures furent traduites en français) LE MEDIUM A PERDU SES ESPRITS constitue un whodunit classique mais bien mené avec une touche de fantastique apparent finalement expliqué dans la tradition de John Dickson Carr mais en moins complexe. le crime « impossible » se verra résolu de manière rationnelle par le brave sergent au terme d'une enquête sympathique qui permet, par la bande, d'esquisser une vue générale de la vie et des moeurs dans l'Angleterre de la fin du XIXème siècle, en plein boom des recherches spirites.
Cet agréable Lovesey saura donc satisfaire les amateurs de romans policiers classiques et d'énigmes historiques.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
yuukikoala
  29 avril 2014
Un bon livre policier que voilà, il n'est pas non plus le meilleur que j'ai lu, mais est assez intéressant. L'histoire est donc celle d'un médium qui est mort assassiné, par d'étranges façons, et toute l'enquête tourne autour de cela. Il y a pas mal de personnages, mais j'ai beaucoup aimé Cribb, qui sais garder son sang froid et qui est plutôt intelligent. L'enquête était bien, très intéressante même, on apprends pleins de choses, et le résultat finale est presque surprenant même s'il nous fait tourner en bourrique avant. La vérité qui se cache derrière le médium est facile à deviner au final, mais j'ai appris quelques trucs quand même. L'écriture est simple et efficace et sympathique donc. Voilà une courte critique, mais c'est un bon livre, avec des évènements intéressants, mais je ne sais pas si je réessaierais cet auteur.
Commenter  J’apprécie          11
Giwago
  28 avril 2008
Bof !!! Je m'attendais à mieux. Finalement c'est une histoire assez creuse, remplie de clichés. Ce livre ne restera pas un grand souvenir pour moi. On peut très bien continuer à vivre sans avoir lu le medium a perdu ses esprits.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : spiritismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1631 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre