AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253041825
689 pages
Le Livre de Poche (20/05/1987)
3.66/5   97 notes
Résumé :
L'enjeu du Pacte Holcroft est la coquette somme de 700 millions de dollars, déposée en 1945 dans une banque suisse par trois nazis repentis : les généraux Clausen, von Tiebolt et Kessler. L'argent est destiné à leurs descendants, afin qu'ils l'utilisent en dédommagement des crimes d'Hitler contre l'humanité.
C'est ainsi qu'un beau matin, Noël Holcroft, le fils de Clausen, reçoit une lettre écrite quarante ans après l'effondrement du IIIe Reich. S'il veut blan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Derfuchs
  15 mars 2022
Trente ans après la fin de la seconde guerre mondiale, Noël Holcroft est contacté par un banquier suisse qui lui donne rendez-vous à la grande banque de Genève sans en donner la raison.
Holcroft est le nom du père adoptif de Noël. Son vrai père s'appelait Clausen et était un personnage très influent du IIIème Reich. Un proche d'Hitler.
Manfredi, le banquier annonce à Noël que son père, ainsi que deux autres nazis, ont détourné 780 millions de dollars du trésor nazi, déposé dans une banque suisse. La somme devait être remise, une génération plus tard, soit 30 ans, aux fils ou descendants de ces trois hommes afin d'être répartie aux victimes du IIIème Reich.
Pour la remise des millions la condition est que les trois descendants soient réunis et soient présents ensemble en Suisse pour recevoir la somme.
Chacun des trois, pour sa peine, recevra 2 millions de dollars.
Voilà le pacte!
Puisqu'il a accepté, Holcroft va devoir retrouver les deux pièces manquantes du puzzle sans aucune aide et sans qu'il sache comment commencer ses recherches.
Autant dire que c'est coton.
Ce roman est époustouflant car il se passe toujours quelque chose à chaque page. le lecteur, moi, finit, après chaque lecture, par être épuisé du fait des changements de moyens de locomotion, des endroits louches, des coups de revolvers, des poursuites et, s'il ni avait que cela!
On visite des tas de destinations, Etats Unis, Amérique du sud, Suisse, Angleterre, France, Portugal, etc. Et, croyez-moi, ça en fait des voyages et des traquenards car il y a toujours un malveillant qui veut la peau de ce pauvre Noël. Alors forcément on tremble pour lui, celui-là est il un ami, un ennemi? Ce n'est jamais sûr.
Holcroft est un homme honnête et c'est pour cela qu'il a été choisi, les deux autres c'est moins sûr. D'où les rebondissements décris ci-dessus.
Robert Ludlum, sous prétexte des "damnés", des "Sonnenkinder", ces enfants issus des camps de l'amour et éparpillés un peu partout dans le monde afin d'établir le quatrième Reich, a écrit un roman qui est parmi ses meilleurs, haletant, documenté, violent mais d'un intérêt certain même si, et c'est heureux, il s'agit de fiction.
D'autres perturbateurs s'immisceront dans la bataille pour empêcher Holcroft de réussir : "Odessa", "Rache" et même "Wolfschwanze'' (le queue du loup), mouvements connus pour avoir aidé les nazis en fuite après 1945.
Pour les inconditionnels de l'espionnage ou du roman policier historique il faut lire ce livre.
Personnellement j'ai apprécié cette lecture dont le dénouement se situe à l'ultime page, c'est dire si le suspense dure du fait de ses 574 pages.

Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
helene6344a16
  17 septembre 2016
Pourquoi ce livre?
Le résumé du livre m'a intriguée. Je n'ai pas été attirée par le genre (je ne m'attendais d'ailleurs pas à un roman d'espionnage) ou par l'auteur, mais simplement par l'idée derrière l'intrigue. J'aimais l'idée de la remise d'une somme d'argent à une génération entière. D'ailleurs, l'idée m'a tellement frappée qu'elle était devenue associée à la Seconde Guerre mondiale dans ma tête. Chaque fois que j'y pensais, je tentais de me remémorer le titre de ce livre. L'association était devenue tellement forte que je me suis décidée à l'emprunter pour le lire!
Un premier aspect qui m’a plu :
J'ai été emballée par le réalisme de l'histoire. L'auteur a mis beaucoup de soin dans le développement du cadre, tant au début de l'histoire qu'au fur et à mesure de l'action. Bien entendu, je me prononce en tant que simple lectrice, et non pas comme spécialiste des relations internationales ni historienne. de mon point de vue, la situation politique du livre est logique et vraisemblable. de plus, Ludlum réussit à exposer ces éléments essentiels sans nous perdre dans des explications complexes ou ennuyantes.
Un second aspect qui m’a plu :
Le style d'écriture, qui se marie parfaitement au genre du roman, a soutenu mon intérêt tout au long du livre. Les phrases sont simples, ce qui permet, d'une part, de bien véhiculer l'action et, d'autre part, de ne pas surcharger un sujet qui pourrait facilement devenir compliqué. Une autre stratégie utilisée dans ce but a été de modifier le narrateur quelques fois au fil du récit. La division du texte en chapitres et en paragraphes aide aussi dans ce sens.
Un aspect qui m’a moins plu :
La caractérisation des personnages a quelques fois affecté mon adhésion à l'histoire. Parfois, au fil de l'action, j'avais l'impression de lire les péripéties d'êtres surhumains. Malgré le fait que les personnages aient logiquement pu développer des habiletés hors normes, à cause de leur passé, j'avais parfois du mal à y croire, ce qui me faisait décrocher. Aussi, à certains moments descriptifs, j'avais l'impression que les personnages étaient très typés, véhiculant des stéréotypes et une image unidimensionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ellioth
  15 février 2012
Ce véritable pavé est une intrigue très complexe...On ne peut pas le survoler sans quoi on ne comprend que la moitié. En fait, toute la première moitié du livre est très longue, très lente et assez peu intéressante mais elle est nécessaire pour la compréhension...dans la seconde moitié, au contraire, tout s'accélère, ça va à 100 à l'heure...moi j'aime bien...
Commenter  J’apprécie          40
cathdb
  12 novembre 2016
Une histoire originale et intéressante, sans doute prévue pour être portée à l'écran. C'est dommage, les surhommes capables de résister à des souffrances importantes et qui continuent à se battre, qui devinent toutes les réactions du héros avant qu'il n'en ait lui-même l'idée, la surveillance quasi permanente du héros partout dans le monde… J'ai du mal à y adhérer. ça fait très superproduction hollywoodienne. le livre reste agréable à lire avec beaucoup de de fausses routes et de rebondissements, une bonne recherche historique, mais je suis quand même déçue.
Commenter  J’apprécie          10
bfauriaux
  22 décembre 2019
Comme toujours une belle reussite que ce roman d'un maitre du suspense et de l'espionnage.Le realisme est superbe le style epuré bref un bon roman qui se lit tres vite dans le plus pur style Ludlum ! Un regal !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 septembre 2013
Nous ne pouvons pas rendre la vie. Nous ne pouvons redonner ce qui fut arraché de manière aussi cruelle. Mais nous pouvons retrouver les survivants, et les enfants des survivants et des morts, et faire de notre mieux. Il faut aller à leur recherche partout dans le monde et montrer que nous n’avons pas oublié. Nous avons honte et nous voulons aider. De notre mieux.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 septembre 2013
Une maladie mortelle affecte chacun différemment. Notre collègue était un homme plein d’énergie, de tonus, et lorsque ce genre d’individu ne peut plus fonctionner comme à l’ordinaire, cela mène souvent à la dépendance et à la dépression.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 septembre 2013
Les Wiesenthal de ce monde poursuivent les monstres, les vrais, les
criminels impunis qui se rient encore de Nuremberg et nous n’y pouvons rien ;
c’est une autre guerre. Mais il ne faut plus que les enfants soient persécutés.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 septembre 2013
Le passé n'étant que préparation , le futur est dédié au souvenir d'un homme et de son rêve .Sa vie fût un acte de courage et d'éclat.Dans un monde devenu fou , rien n'empêche la réalisation de ce rêve.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 septembre 2013
On ne congédie pas quelqu’un qui a sept cent quatre-vingts millions de dollars. On l’écoute !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Robert Ludlum (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Ludlum
Bande annonce du film "La mémoire dans la peau".
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La mémoire dans la peau

Au début du roman, combien de temps Jason Bourne reste-t-il chez le docteur Geoffrey Washburn ?

trois mois
quatre mois
cinq mois
six mois

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : La Mémoire dans la peau de Robert LudlumCréer un quiz sur ce livre