AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246814650
Éditeur : Grasset (05/09/2018)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Jane Chisolm vient au monde en 1915, dans une petite ferme du Mississippi. Quelques instants après sa naissance, le Dr Thompson saisit un carnet et commence à prendre des notes. Jane est née avec une malformation  : un handicap qu'elle devra surmonter sa vie durant. Les premières années à la ferme, au milieu d'une nature éblouissante, sont joyeuses et innocentes. Ce n'est qu'à l'approche de ses six ans que la petite Jane prend conscience de sa singularité. Mais sa s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
viou1108
  03 septembre 2018
Jane est la petite dernière de la famille Chisolm. Conçue « par accident », elle naît avec une malformation dont on apprend très vite qu'elle la prive du contrôle de ses sphincters et de la possibilité d'avoir plus tard des relations sexuelles et donc, des enfants. Parce qu'en 1915, la médecine n'est pas encore suffisamment avancée pour réparer ce handicap physique. Jane et sa famille doivent donc apprendre à vivre avec ce problème et faire en sorte que, justement, il n'en soit plus un, ou le moins possible. Dans leur ferme du Deep South rural, dans le Mississippi, Jane et ses parents tentent de mener une vie normale, et la petite grandit sans trop réaliser qu'elle est différente. Elle le comprendra quand elle entrera à l'école à l'âge de six ans. Elle qui était si enthousiaste à l'idée de se faire des amis, elle déchantera vite et ne restera pas longtemps en classe, constatant avec déception qu'elle ne pourra jamais être comme les autres enfants. Les années passent, pendant lesquelles Jane travaille à la ferme avec ses parents, puis plus tard en ville, auprès de sa soeur qui tient une blanchisserie. En dehors de sa famille et du Dr Thompson, le médecin de famille qui la suit depuis sa naissance et qui restera son meilleur ami et confident, Jane fréquente peu les gens, et repousse même ceux qui tentent de l'approcher, trop consciente que personne n'est prêt à partager sa vie avec elle.
Il ne faudrait pas croire pour autant que Jane se pose en victime et s'apitoie sur son sort. Elle est forte et courageuse, déterminée à vivre intensément dans les limites de son handicap. Elle prouve qu'il est parfaitement possible pour une femme, même à cette époque, d'être indépendante et de vivre sans la protection d'un homme. N'empêche, difficile de ne pas avoir le coeur brisé à la lecture de ce roman : une vie dont on sait dès le départ qu'elle sera faite de solitude (assumée, certes, mais quand même) dans ce contexte rural, avec très peu d'espoir que la science évolue assez rapidement pour améliorer la situation de Jane. Tout cela est triste et déchirant, même si on nous présente Jane comme une petite fille joyeuse et pleine de vie, puis comme une femme tenace.
Miss Jane est un roman doux-amer, qui me laisse un sentiment mitigé. Oui, c'est touchant, on se sent impuissant, on s'interroge sur le sens de la vie dans de telles conditions. En même temps, cela manque de consistance. le livre s'attarde longuement sur l'enfance et l'adolescence de Jane, détaillant la construction de sa psychologie et la façon dont elle fait face à son handicap, tandis que le reste de sa vie est évoquée très rapidement. Bien sûr, elle mène une existence monotone où il se passe peu de choses, mais j'ai surtout eu l'impression que l'auteur n'avait plus rien à dire, en dehors de quelques envolées lyriques qui tombent plus ou moins à plat. Il semble s'être inspiré de la vie de sa grand-tante pour écrire ce roman, mais hormis cet hommage, je n'ai pas vraiment compris où cela menait.
En partenariat avec les éditions Grasset via Netgalley.
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          576
Kittiwake
  10 juillet 2018
Est-ce le hasard? Est-ce la conjonction d'un état d'ébriété pour l'un et l'inconscience chimique pour l'autre , qui ont permis que malgré son âge, la sévère Mme Chisolm mette au monde une enfant que l'on sait d'emblée différente. Et pourtant, les années qui passent confirment qu'elle est jolie, intelligente. Alors qu'est-ce que qui la met en marge de la communauté des gens ordinaires? On le sait d'emblée, une malformation la prive du contrôle de ses sphincters, à une époque , la première moitié du vingtième siècle, où la chirurgie n'est pas encore capable de corriger les erreurs de la nature . Elle devra sa vie entière vivre avec cette infamie qui l'isole dans un monde d'odeurs infamantes.
Centré sur la vie intime de Jane, le roman se déroule dans le Mississipi, et Jane naît en 1915.
Outre la subtile analyse de la construction psychique de cette jeune fille différente, Brad Watson dépeint une Amérique profonde, isolée de l'agitation citadine, et pourtant impactée elle-aussi par les balbutiements d'une économie dont le fragile modèle expose les plus démunis aux risques de la faillite.
C'est avec beaucoup de pudeur que l'auteur aborde ce sujet délicat. Il parvient ainsi à nous la rendre éminemment attachante, et l'on regrette que la hasard qui la fait naître à cette époque la prive d'une existence parfaitement normale.
C'est dans une famille blessée que grandit la fillette, auprès d'une mère froide et d'un père intempérant.
C'est donc aussi un état des lieux de la médecine , incarnée par le Dr Thompson , le médecin de famille qui compense sa solitude et ce que l'on appelait pas encore la charge de travail, à l'aide de breuvages fermentés artisanaux et donc hautement délétères.
Il se dégage de ce roman une bienveillance amène, malgré un sujet difficile, que l'auteur parvient à traiter avec subtilité.
Merci à Netgalley et aux éditions Grasset pour leur confiance .
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
sylvaine
  24 octobre 2018
Miss Jane Brad Watson Editions Grasset 05/09/2018 #MissJane #NetGalleyFrance
Quand Jane Chilson nait en 1915 dans une petite ferme du Mississippi c'est la consternation. Cette enfant, la dernière d'une fratrie de 4 , est loin d'être désirée. Sa mère a 39 ans et ne se remet pas de la mort de son petit garçon quelques années plus tôt , alors lorsque le Dr Thompson lui annonce que la petite Jane est atteinte d'une malformation handicapante elle se referme encore plus rendant le monde entier responsable de ses malheurs et surtout son époux ...
Brad Watson certes nous brosse le portrait de Jane, une enfant joviale, courageuse, intelligente qui malgré tout essaiera toujours de faire face à son destin mais il ne s'arrête pas là. A travers ce récit c'est aussi l'histoire des Etats du Sud au début du 19ème siècle qui nous est relatée. Une Amérique rurale qui prend de plein fouet elle aussi la crise de 1929. 100 ans à peine nous sépare dans le temps de Jane , que de progrès accomplis par la médecine et la chirurgie depuis. J'ai pris beaucoup de plaisir à accompagner Jane tout au long de sa route, j'ai partagé avec elle les plaisirs de la nature , les soubresauts de ses émois amoureux, sa résignation combative devant l'adversité et les aléas de la vie. Un bien beau roman servi par une belle plume. Un sujet douloureux traité avec bienveillance et délicatesse , une belle réussite.
Un grand merci aux éditions Grasset pour ce partage .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
blandine5674
  02 décembre 2018
USA début 1900. Jane est une gamine, qui à la naissance, et durant le reste de sa vie, souffrira d'une forme d'incontinence, la privant de vie sexuelle. Une fascination pour le médecin de famille qui se renseignera auprès de ses confrères et sera toujours à ses côtés. le problème est que l'auteur, qui dit avoir mis sept ans à l'écrire, ne reste qu'en surface. Il part sur un chemin, et on se dit enfin il va se passer quelque chose, eh bien non il bifurque à chaque fois, alternant avec de belles descriptions de la nature. le tout en fait, à mon goût, un roman bien plat.
Commenter  J’apprécie          280
coquinnette1974
  06 juillet 2018
Miss Jane de Brad Watson m'a été envoyé par net galley et les éditions Grasset. Ce roman fait partie de la rentrée littéraire 2018, il ne sortira qu'en septembre et j'ai eu le plaisir de le lire en avant-première :)
Jane Chisolm vient au monde en 1915, dans une petite ferme du Mississippi. Quelques instants après sa naissance, le Dr Thompson saisit un carnet et commence à prendre des notes. Jane est née avec une malformation : un handicap qu'elle devra surmonter sa vie durant.
L'enfant est très intelligente, elle a certes un handicap physique mais mentalement elle va parfaitement bien. Elle est vive, curieuse, et apprécie la vie à la ferme. Ses parents sont assez durs, la fillette n'a jamais été désirée. Quatrième enfant née des années après les autres, elle ne connait pas vraiment ses deux grands frères. Grace, un peu plus âgée qu'elle, s'occupera de l'enfant jusqu'à ce qu'elle quitte sa famille pour aller vivre en ville, laissant Jane seule avec ses parents.
Malgré son handicap, Jane aura une vie heureuse et pourra compter sur l'amitié du docteur qui l'a mis au monde..
Miss Jane est un très bon roman, qui m'a captivé de la première à la dernière page. Et je n'oublierais pas Jane de sitôt.
Je pensais que Jane sera retardée mentalement, mais en fait pas du tout. Elle a un handicap physique qui ne se voit pas au premier abord, mais qui lui cause des désagréments. Cela la privera de certaines choses mais c'est une enfant puis une femme forte, qui saura être heureuse malgré tout. Je dois avouer que c'est un personnage qui force l'admiration. Elle est touchante, attachante, et en refermant ce roman hier soir j'étais triste de la quitter.
Autre personnage important dans ce roman : le Dr Thompson. Il est intrigué par le cas de Jane, il aimerait l'aider et n'hésite pas à se renseigner auprès de confrères pour voir si on peut faire quelque chose pour soulager l'enfant. C'est un homme touchant, attachant lui aussi et il apporte parfois une vraie bouffée d'oxygène à Jane.
Les parents de l'enfant ne sont pas des personnages que l'on aimerait rencontrer et pourtant, son père est t'il si méchant que ça ? Ou s'inquiète t'il sincèrement pour sa fille ?
Miss Jane est un bon roman.
Ne vous attendez pas à des tonnes de rebondissements, mais j'ai pris plaisir à découvrir la vie de notre héroïne. Une vie simple, assez dure car travailler dans une ferme dans ses années là n'était pas toujours une partie de plaisir. Mais une vie bien remplit, et qui m'a beaucoup intéressé.
Je mets quatre étoiles et demie et je vous invite à le découvrir, c'est une jolie surprise de cette rentrée littéraire 2018 :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

critiques presse (1)
Liberation   20 septembre 2018
Le second roman de l’Américain Brad Watson, Miss Jane (après le Paradis perdu de Mercury , Editions des Deux Terres, 2005) brille par ce qu’il choisit de taire, comme si l’auteur avait tourné sept fois sa plume à chaque phrase, par crainte de peut-être blesser son héroïne éponyme, par délicatesse envers elle.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
NadaelNadael   11 décembre 2018
« Avec le temps, la beauté de l’enfant émaciée aux cheveux sombres et aux yeux bleus qu’elle était devait se métamorphoser, les années l’aiguiseraient, elle deviendrait un signe imperceptible de sa dissemblance, de sa farouche liberté, et un message silencieux adressé à tous ceux pour qui sa présence au monde paraissait impénétrable au-delà d’un seuil dont elle seule avait décidé. »
Commenter  J’apprécie          20
NadaelNadael   11 décembre 2018
« Toutes les choses de cette nature, apparemment sans rapport les unes avec les autres – les pluies torrentielles, le liquide salé qui jaillit d’une huître charnue et glacée, la peau douce des champignons des bois, la mort soudaine et violente d’une poule, le bouton plissé d’une fleur avant qu’elle s’ouvre, une meute de chiens sauvages efflanqués qui trottinent dans un champs, le grincement d’une ligne à pêche qui se tend sous les assauts d’une brème, le moment où l’on détache de ses arêtes la chair blanche et fine du poisson, une coquille de noix lisse et dure dont la forme ovale vous roule au creux de la paume, la sensation presque palpable que la lumière décline – tout, pour Jane, avait quelque chose de sexuel. Non que ce fût ainsi qu’elle l’aurait exprimé ou aurait pu le faire, en particulier à cet âge (6 ans). Mais elle le sentait en elle aussi profondément et aussi fort qu’un amant. Elle se laissa tomber dans les herbes hautes du bosquet et dans l’obscurité, une sorte de courant électrique la traversant, pareil aux délicieuses palpitations de l’extase. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NadaelNadael   11 décembre 2018
« Mais désormais, elle y pensait beaucoup, elle y pensa durant tout l’hiver et ce début de printemps. Elle se savait différente. Elle comprit avec davantage de clarté encore qu’elle était la seule à être faite comme elle. Elle était bizarre. Elle s’habitua à ce sentiment de honte brûlant qui pouvait lui monter au visage, lui picoter soudain le cuir chevelu et lui donner envie de pleurer. L’été était en avance et battait déjà son plein en juin. Il faisait chaud. Elle se mit à porter des robes légères et abandonna sa couche. Elle restait à l’ombre toute la journée, et se précipitait derrière un buisson ou un arbre quand le besoin s’en faisait sentir, au lieu des espaces ouverts qui lui allaient très bien quand elle était plus petite. (…) Et chaque fois que cela se produisait, elle ressentait cette flambée de honte, et elle éprouvait alors le sentiment cuisant de sa propre bizarrerie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
NadaelNadael   11 décembre 2018
« Malgré son isolement, Jane commença à s’intéresser aux garçons. Cette prise de conscience nouvelle se fit lentement, graduellement. Du fait que les garçons étaient des garçons, d’étranges créatures appartenant à une espèce distincte, qui présentaient les mêmes caractéristiques physiques que la sienne mais avec avec des secrets cachés, des différences mystérieuses. Importantes d’une certaines façon, pour elle en particulier. (…) Elle s’était mise à les regarder d’un autre oeil. Un peu à la manière d’un animal de la forêt ou d’un oiseau qui, tranquillement à l’abri, observe une nouvelle créature traversant ses bois, debout sur ses deux pattes de derrière et qui exhale une odeur forte et exotique. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
blandine5674blandine5674   30 novembre 2018
"Tu fais jamais ça avec les animaux ? Tu restes là et tu les regardes sans rien dire, et tu laisses le silence s'installer jusqu'à que tu te mettes à tout entendre, tout ce que tu entendais pas avant d'avoir fait le calme en toi, et alors tu vois que les animaux se calment aussi.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Brad Watson (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brad Watson
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Miss Jane de Brad Watson aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/123047-divers-litterature-miss-jane.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox






Quiz Voir plus

Nature writing

Quel philosophe est considéré comme le fondateur du Nature writing?

Ralph Waldo Emerson
Henry David Thoreau
Benjamin Franklin

10 questions
66 lecteurs ont répondu
Thèmes : nature writing , écologie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..