AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
En famille tome 0 sur 3
EAN : 9782010013379
186 pages
Hachette (30/11/-1)
4.03/5   115 notes
Résumé :
'En famille" présente, à travers le destin d'une jeune orpheline, la vie et l'évolution d'un grand complexe industriel de la fin du XIXe siècle : les usines Saint Frères de la vallée de la Nièvre, dans la Somme.

Roman "populaire" dans la tradition des récits d'enfant à la recherche de leur origine, il est aussi un roman sur la question sociale qui intéressait beaucoup d'écrivains de l'époque.

Car, à travers un récit dans lequel l'aute... >Voir plus
Que lire après En familleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Si je connaissais, comme beaucoup je pense, le Sans famille d'Hector Malot, je viens de découvrir En Famille. Une belle découverte avec des considérations sur la misère, le courage, la bienveillance, la simplicité, et sur le monde ouvrier au 19e siècle, avec ce qui a pu naître de meilleur du paternalisme.
Commenter  J’apprécie          180
Triomphe sur l'adversité, résilience, renouage des liens familiaux, ingéniosité débrouillardise et vie simple, défense de la qualité de vie des ouvriers, tout cela, au 19ème siècle, chez une petite fille?Sans misérabilisme et sans pleurnicherie? Oui-da, ça existe, et c'est Hector Malot qui l'a fait.
Commenter  J’apprécie          160
Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre et le fait qu'il soit écrit par le même auteur, En famille n'est pas la suite de Sans famille. Son histoire n'est pourtant pas sans points communs avec le plus célèbre roman d'Hector Malot.

Dans En famille, nous faisons la connaissance de Perrine, une petite fille de 11-12 ans, au moment où elle arrive à Paris avec sa mère malade. Les deux femmes vivent dans une misérable roulotte de photographe tirée par un âne. La mère de Perrine ne tarde pas à rejoindre son père et la petite fille, devenue orpheline, n'a plus d'autre solution que d'accomplir la dernière volonté de sa mère : se rendre à Maraucourt, près d'Amiens, pour essayer de se faire accepter par la famille de son père. A Maraucourt, Perrine découvre la vie d'une petite bourgade rurale révolutionnée par l'essor d'une filature et s'attire progressivement la confiance et la protection de son puissant propriétaire, M. Padavoine, vieillard aveugle obsédé par l'idée de retrouver son fils avec lequel il s'est fâché plus de dix ans auparavant.

En famille est une histoire qui paraît sans grande prétention : charmante, bucolique, attendrissante mais elle semble être une sorte de prétexte de l'auteur pour montrer l'impact social de la révolution industrielle et les solutions qui devraient être mises en place par les patrons, se faisant ainsi le chantre du paternalisme.
Aujourd'hui, on peut la lire comme une histoire charmante, un peu désuète, mais représentative de la mentalité de son époque.
Commenter  J’apprécie          70
Paru en 1893, En famille est un des grands plaisirs de lecture de mon enfance. C'est un ouvrage que j'ai eu du mal à retrouver mais que j'ai finalement déniché chez des bouquinistes, les deux tomes chacun chez un éditeur différent. Et en plus ils se suivent, le dernier chapitre du tome un est le premier du tome deux. Moment de déception cependant quand je découvre à la première page du tome deux : "adaptation de Thérèse Lannes". de quoi s'agit-il ? le chapitre en double me permet d'y répondre : de supprimer un mot dans une énumération, une ou deux répliques dans un dialogue. Rien dont on ne peut se passer mais en même temps rien qu'un jeune lecteur n'aurait pu affronter. Je ne vois vraiment pas l'intérêt de ce genre de procédé.

Bon, de quoi ça parle ?
Après la mort successive de ses deux parents à six mois d'intervalle, Perrine se retrouve orpheline à 12 ans. Seule à Paris elle doit gagner Maraucourt, au nord d'Amiens, pour y faire la connaissance de son grand-père, un riche industriel qui chassât autrefois son fils. Quel point de départ pathétique ! Mais Perrine est une battante et elle avance vers son but sans s'apitoyer sur elle-même. Voilà qui était bien pour plaire à la fillette que j'étais : une vraie héroïne féminine. Et puis, arrivée à Maraucourt, Perrine se loge dans une aumuche, une cabane de chasse délaissée située sur un îlot de la rivière locale. Elle franchit le bras d'eau en sautant à la perche, elle y vit comme un Robinson, elle se fabrique de la vaisselle avec de vieilles boîtes de conserve, des espadrilles en tressant des joncs. C'est tout cela qui m'a fait rêver et que je retrouve avec plaisir aujourd'hui.

Ce que je découvre maintenant c'est la peinture de certains aspects de la France de la fin du 19° siècle. Rapidement au début il y a la description des petits métiers de Paris : chiffonnier, chanteuse des rues, cordonnier. Ensuite, surtout, Hector Malot nous présente le tissu industriel de ce coin de la Picardie, les conditions de vie des ouvriers, le travail des enfants. Pour cela il a mené l'enquête sur place et s'est inspiré pour les usines de jute de Vulfran Paindavoine à Maraucourt des entreprises Saint Frères à Flixecourt.

Enfin il y a la morale de l'époque qui fait mon régal. Après avoir gagné le coeur de son grand-père Perrine le convainc que : "n'être que juste, c'est être injuste". Il devient alors un bon patron paternaliste, fait construire pour ses ouvriers une crèche, un hôpital, des logements salubres et à bon marché, un jardin public.

Une lecture qui m'a fait autant plaisir aujourd'hui qu'il y a 35 ans.
Lien : http://monbiblioblog.revolub..
Commenter  J’apprécie          50
Impossible de ne pas verser des larmes et de ne pas sentir douleur dans le coeur à cause de les mauvaises choses vécus par la petite Perrine, mais bien racontées par Malot.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Pendant quelques minutes elle resta là brisée, suffoquée, puis, comme malgré son anéantissement la conscience persistait en elle qu'elle ne devait pas laisser sa mère seule, elle se leva pour tâcher de se calmer un peu, au moins à la surface, en arrêtant ses larmes et ses spasmes de désespoir.
Commenter  J’apprécie          80
Voulez-vous me vendre une livre de pain?
— Tu as de l'argent?» demanda la boulangère à qui sa tenue n'inspirait pas confiance.
Voici cinq francs; je vous prie de me rendre la monnaie.
Eh bien tu n'en auras pas de pain, et je t'engage à filer au plus vite si tu ne veux pas que je te fasse arrêter.
Pourquoi m'arrêter? balbutia-t-elle.
— Parce que tu es une voleuse…
— Oh! madame.
Commenter  J’apprécie          50
Quand ma pauvre maman est morte, il nous avait fallu vendre notre voiture, notre âne, le peu que nous avions, et cet argent avait été épuisé par la maladie; en sortant du cimetière il me restait cinq francs trente-cinq centimes, qui ne me permettaient pas de prendre le chemin de fer. Alors je me décidai à faire la route à pied.
Commenter  J’apprécie          50
C'te galvaudeuse qui vient de Paris pour prendre l'ouvrage du monde...
«V'la les gendarmes, cria une autre, sauve-toi.»
Elle retourna vivement la tête et toutes partirent d'un éclat de rire, s'amusant de leur plaisanterie.
Elle n'alla pas loin et bientôt elle dut s'arrêter, ne voyant plus son chemin tant ses yeux étaient pleins de larmes; que leur avait- elle fait pour qu'elles fussent si dures!
Commenter  J’apprécie          30
L'argument
Etude de caractère : la volonté
Etude sociale : les difficiles conditions de vie des ouvriers du textile ; le paternalisme comme réponse possible à la question sociale ; le caractère irremplaçable de la cellule familiale pour le bonheur de l'individu et l'équilibre de la société.
http://www.hector-malot.org/2-OEUVRE/Oeuvre/Resumes-des-ouvrages-Resumes--page-7--28.htm
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Hector Malot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hector Malot
L'actrice, autrice et metteuse en scène Léna Bréban signe pour la Comédie Française une adaptation théâtrale de "Sans Famille", le roman d'Hector Malot : une heure trente d'enchantement, à voir et à écouter jusqu'au 9 janvier 2022 au Vieux Colombier (Paris).
Recueilli à sa naissance par Monsieur Barberin, le petit Rémi est élevé dans l'amour par sa mère adoptive jusqu'à ses 8 ans quand, pressé par des dettes, Barberin décide de le louer à Vitalis. Cet artiste ambulant devient son tuteur, et les (més)aventures peuvent commencer, de Paris à Londres en passant par les forêts pleines de neige ...
+ Lire la suite
autres livres classés : révolution industrielleVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (373) Voir plus



Quiz Voir plus

Sans famille

Qui est l'auteur de ''Sans Famille'' ?

Jules Verne
Agatha Christie
Hector Malot
J.K. Rowling

5 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Sans famille de Hector MalotCréer un quiz sur ce livre

{* *}