AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Carl Gustaf Bjurström (Traducteur)Jean Queval (Traducteur)Philippe Geneste (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
EAN : 9782910846640
309 pages
Éditeur : Agone (19/10/2001)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
C'était comme si Martin avait eu dans les yeux de la poussière de foin. Il ne pouvait rien voir si les autres ne lui montraient pas qu'eux aussi voyaient. Une seule parole que Wilhelm lui aurait adressée en propre eût suffi, mais cette conversation particulière, ce tutoiement portant sur de petites choses - par exemple " comment vas-tu aujourd'hui ? " ou " qu'est-ce que tu dis, toi, de l'anémone, pourquoi pas des raves de l'espèce bortfelder? " -, ces petites choses... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gigi55
  03 juillet 2012
Un roman austère et poétique d'un prix Nobel suédois qui relate son enfance d'orphelin ballotté d'une famille d'accueil à une autre avec un manque d'amour terrible mais un grand attachement aux êtres et aux choses.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
alzaiaalzaia   13 janvier 2019
Ce n'était pas dans le caractère de Wilhelm. Il était honnête et correct, il ne tenait pas compte des petites choses ni des excessivement grandes, il tenait compte d'ares et de journées, d'ordre et de nécessité pratique. Il n'y aurait rien eu de surprenant d'apprendre qu'il avait exactement cinq mille mètres carrés d'honnêteté et trois ares et demi de foi. Il avait un mètre avec lequel mesurer son père, une mesure d'un pied avec laquelle mesurer ses sueurs, un centimètre pour les valets, un pouce pour les servantes et, avec un millimètre, il mesurait les pupilles de la commune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Dans la catégorie : Littérature suédoiseVoir plus
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature suédoise (182)
autres livres classés : littérature prolétarienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
978 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre