AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782851817389
96 pages
Éditeur : L'Arche (11/01/2011)
5/5   2 notes
Résumé :
Je laisse couler l'eau,
en la fixant,
et j'ai envie de rire,
je ris mais pas un petit rire, un rire énorme,
Je ne sais même plus si je ris ou si je pleure,
Je sais que je reste seulement là à fixer l'eau,
à la humer,
la contempler...
Comme une conne.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Pirouette0001
  30 avril 2016
Superbe texte ! En l'honneur de la journaliste russe Politkovskaïa qui a tenté de couvrir le conflit tchétchène avec objectivité et a fini assassinée au pied de son immeuble à Moscou.
J'ai eu en plus la chance de le voir jouer dans une superbe interprétation où les acteurs, par leur jeu, arrivaient à créer les images fortes de ce texte dans l'esprit du spectateur un peu comme s'il s'agissait d'un reportage, alors qu'il n'y avait aucune vidéo et que la mise en scène était minimaliste.
Il n'en reste pas moins que le matériau de base, le texte de Massini, que je me suis empressée d'aller acheter et de (re)lire est extraordinaire de puissance et laisse au spectateur toute ses interrogations. Magistral. Prodigieux. Du très grand théâtre contemporain.
Commenter  J’apprécie          150
Marti94
  25 août 2017
Je suis admirative de certains auteurs qui savent se saisir de sujet essentiel en trouvant le ton juste. Et Stefano Massini (que je découvre) en fait partie.
Avec une forme très adaptée à la situation il propose un mémorandum théâtral sur Anna Politkovskaïa.
"Femme non-rééducable" a été publié avec le concours du centre national du livre et parfaitement traduit de l'italien par Pietro Pizzuti.
Journaliste indépendante russe, Anna Politkovskaïa a été assassinée le 7 octobre 2006 dans le hall de son immeuble à Moscou.
Le texte dévoile une femme engagée pour la défense des droits à l'information et la libre circulation des idées. Femme hors du commun, elle était inflexible en dénonçant, grâce à ses enquêtes, les exactions en Tchétchénie, les violences dans l'armée, la corruption et les mensonges des responsables politiques en Russie.
Au début des années 2000, Anna Politkovskaïa était devenue dangereuse pour le pouvoir russe car elle était la Femme qui défiait son président, Vladimir Poutine.
Grace a des séquences courtes et percutantes sur le martyr du peuple Tchétchène, Stefano Massini montre le travail et le courage d'une insoumise qui était devenue la figure de l'opposition médiatique et qui l'a payé de sa vie.
Lu en août 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          53
indelebilevagabonde
  26 août 2017
In memoriam,
Anna Politkovskaïa,
Vue du balcon,
la scène n'en reste pas moins teintée de gravité.
Femme non-rééducable prend le parti de se concentrer sur l'intériorité et les perceptions de la journaliste, en retraçant sa feuille de route, derniers moments de sa vie, derniers voyages en Tchéchénie
« Prendre position, c est faire preuve d intelligence! »
leitmotiv scandé et revendiqué qui ne manque pas d'un certain courage…
Les menaces et intimidations ne suffiront pas à entamer sa détermination.
Il faudra une solution,
disons plus radicale, » tôt ou tard « goutte à goutte »..
La scénographie est dépouillée,
au centre un cercle, aplat de brisures, pièces morcelées coupantes..Sobriété exigée : du blanc du noir et le discours du sang, du rouge, peut-être même si le sang est « marron épais » même si les odeurs venant des fosses sont insupportables… du poison aussi, Anna connaît, elle y a goûté..

Lien : https://lecturesindelebiles...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Pirouette0001Pirouette0001   29 avril 2016
Cette histoire pourrait commencer de mille façons.
Par exemple par un nom.
Vladislav Sourkov.
Ce monsieur fait partie du bureau de la présidence russe.
Le Kremlin lui accorde toute sa confiance.
On l'écoute.

En 2005
Sourkov écrit textuellement
dans une circulaire interne :
"Les ennemis de l'Etat se divisent en deux catégories :
ceux que l'on peut ramener à la raison et les incorrigibles.
Avec ces derniers, il n'est pas possible de dialoguer, ce qui les rend non rééducables.
Il est nécessaire que l'Etat s'emploie à éradiquer de son territoire ces sujets non rééducables."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Pirouette0001Pirouette0001   30 avril 2016
Je devrais prendre position.
Parce que prendre position, c'est faire preuve d'intelligence.
Alors : voyons.
Voilà : soutiendrais-je les terroristes qui bourrés d'héroïne et de marijuana
ont pris cent vingt-sept otages
dans une salle de sport, le premier jour de classe ?
Ou au contraire... soutiendrais-je l'armée qui a utilisé les lance-flammes
contre des enfants de dix ans.
Je voudrais demander à ceux qui font preuve d'intelligence :
"Sur les tombes y a-t-il écrit TUE PAR LES RUSSES
Ou bien TUES PAR LES TCHETCHENES ?
Y a-t-il écrit TUE PAR L'ARMEE ?
OU TUE PAR LES TERRORISTES ."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   25 août 2017
« Vous m’écrivez aussi que je suis une ennemie.
Et pour cela vous me menacez, jusque dans les colonnes d’un journal.
Je vous réponds que je le suis, c’est vrai.
Ennemie d’une armée de criminels
Recrutée dans les prisons ou parmi la pègre de Moscou.
Ennemie de ceux qui violent, saccagent et volent. »
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   25 août 2017
Je suis une journaliste, pas un juge et encore moins un magistrat.
Je me limite à raconter des faits.
Les faits : tels qu’ils se produisent, tels qu’ils sont.
Ça peut paraître la chose la plus simple, ici, c’est la plus difficile.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   25 août 2017
Aujourd’hui Ramzan Kadyrov dirige la Tchétchénie avec le soutien des russes.
Le sien est un gouvernement de la terreur, fondé sur des troupes paramilitaires.
En 10 ans un quart de la population originelle a été exterminé.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Stefano Massini (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stefano Massini
Ce grand entretien a eu lieu le 31 ami 2019 à La Criée - théâtre national de Marseille, dans le cadre de la 3e édition du festival Oh les beaux jours !. http://ohlesbeauxjours.fr
?? Stefano Massini et ses invités, Pierre-Noël Giraud et Nathalie Bauer. Entretien animé par Olivia Gesbert (France Culture) et traduit de l?italien par Valentine Leÿs.
Oh les beaux jours ! est heureux d?accueillir Stefano Massini, dont la présence est rare en France. Né en 1975 en Italie, il est un des plus grands auteurs contemporains dont les textes sont joués sur les scènes du monde entier. Pourtant, ces derniers mois, ce n?est pas le théâtre qui a fait parler de lui mais un livre impressionnant, qui révèle un grand écrivain : Les Frères Lehman. Paru en France aux éditions Globe, ce livre a reçu le prix Médicis essai et le prix du Meilleur livre étranger. Détonnant dans le paysage littéraire, sa particularité est d?avoir été écrit en vers libre, mais aussi avec un humour féroce rare en littérature. Il y fait le récit de l?ascension et de la chute de la famille Lehman ? et de la banque du même nom ? le 15 septembre 2008, dans une épopée familiale (pas moins de trois générations et de quatorze brothers et cousins) au souffle biblique. Dix ans après la crise des subprimes et le krach boursier qui ont provoqué les désastres que l?on sait à l?échelle planétaire, cette saga captivante réunissant tous les ingrédients de la mythologie américaine se lit d?un trait et éblouit par une langue rythmée, tendue et claire, mais aussi très graphique (un des chapitres est une bande dessinée). C?est parce que Stefano Massini affirme qu?il n?entendait rien à l?économie, « discipline distante » avec son langage spécifique ne parlant pas aux néophytes, que nous avons choisi de le faire dialoguer avec l?un des plus grands économistes actuels, Pierre-Noël Giraud. Ensemble, ils évoqueront les vies humaines derrière les théories et les statistiques. On entendra aussi sa traductrice, Nathalie Bauer, dont l?entreprise de traduction (plus de 30 000 vers !) est une prouesse. Et l?on parlera aussi du futur nouvel ovni littéraire de Stefano Massini, un Dictionnaire non existant, à paraître prochainement? Cet entretien autour d?un livre exceptionnel constitue une belle occasion de faire connaissance avec un auteur aux talents multiples qui sait renouveler brillamment les formes du récit contemporain.
?? À lire : Stefano Massini, Les Frères Lehman, traduit de l?italien par Nathalie Bauer, éditions Globe, 2018 (prix Médicis essai, prix du Meilleur livre étranger). Pierre-Noël Giraud, L?Homme inutile, version remaniée et actualisée en poche, Odile Jacob, 2018.
?? En coproduction avec le Centre international de poésie Marseille (CipM )et de l?Institut culturel italien de Marseille.
+ Lire la suite
autres livres classés : dissidenceVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
810 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre