AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754800501
62 pages
Éditeur : Musée du Louvre (12/10/2006)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Dans un futur indéterminé, à moins qu’il ne s’agisse d’un monde parallèle ou d’une autre dimension de la réalité, Marc-Antoine Mathieu nous entraîne dans les profondeurs du musée, dans les entrailles de l’institution.
Nous suivons les pas du Volumeur, chargé de quantifier l'inquantifiable, et de son assistant Léonard.
Ils vont arpenter les coulisses du plus grand musée du monde pour en prendre les mesures. Mais peut-on mesurer l’incommensurable ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
antoineperroud
  10 avril 2012
Monsieur le Volumeur est chargé de cataloguer les collections d'un mystérieux musée (tellement mytérieux qu'on en a oublié le nom). Cette histoire est un extrait de son journal lors de sa longue expertise des coins et recoins de cet immense édifice.
Marc-Antoine Mathieu est en pleine forme ! Cette BD est phénoménale (comme à peu près tous ses bouquins :wink: ) d'inventions, de thématiques et d'humour; il ne faut pas oublier l'humour très fin de Mathieu qui se cache sous un dessin sombre. On sent que Mathieu, qui est également scénographe d'exposition, s'est fait réellement plaisir dans cette histoire de musée sans fond. Au fil des chapitres, il passe en revue les entrailles de l'essence du musée : les réserves qui prennent la poussière depuis des lustres, les ateliers de restaurations où d'étranges spécialistes de techniques oubliées s'agitent sans que le profane n'y comprenne grand chose et enfn de compte la futilité du cataloguage, tâche ingrate et sans fin (comment cataloguer la création ?).
Au niveau BD, c'est du Mathieu classique pourrait-on dire. du N&B et gris très beau (associé avec une impression et du papier de qualité, merci Futuropolis) qui renforce la profondeur des sous-sols. La scène de voyage dans le temps au fond des réserves est phénoménale : tout y est noir avec juste un soupçon de gris pour les dessins (jolie prouesse technique d'impression qui joue sur la densité des encres). Comme dans les Julius, Mathieu nous offre une petite surprise technico-BD dont le grand Fred n'aurait pas renié (je n'en dis pas plus pour la surprise).
L'histoire en elle-même n'est très originale, un peu répétitive (chaque chapitre = nouveau niveau) et la chute est très prévisible mais ce n'est que très secondaire car l'intérêt de cette BD se situe ailleurs. Les situations, les questions philosophiques soulevées combinées à une réalisation parfaite grâce au talent de Mathieu forment un tout très dense et diablement passionnant. Co-édité par le Louvre, dont l'histoire et la taille ont surement servit d'inspiration à Mathieu, c'est plus un hommage de tous les musées du monde qu'il s'agit. Une très bonne BD sur un très bon sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
badpx
  31 mars 2018
Avec un tel titre, il y avait peu de chance que je sélectionne cette BD à la médiathèque. Mais c'est le Coup de coeur d'un autre participant au challenge BD, et après la découverte de 3 secondes, je me suis dit, pourquoi pas.
Avant de le lire je n'avais même pas vu le logo "musée du Louvre éditions" sur la couverture. Je suis donc entrée dans ce récit sans rien en savoir, j'ai vite compris l'anagramme : il n'y a rien de sorcier. Et j'ai adoré faire cette visite de ce célèbre musée, mi-réelle mi-imaginaire... enfin, 1/4 réelle-3/4 imaginaire. Chaque département, chaque spécialité y est présentée avec un fond de vérité.... Et ce récit est tellement plus sympathique que des explications techniques et austères.
Et au moins maintenant j'ai une explication sur l'origine de la pyramide....
Commenter  J’apprécie          110
HORUSFONCK
  02 novembre 2016
Quand Marc Antoine Mathieu va au musée, il en explore le moindre recoin qu'il soit réel, imaginaire ou fantasmé... Et il réfléchi sur l' Art, ses coulisses, ses accessoires et ses "petites mains".
L' auteur, et c'est réjouissant, nous emmène dans une visite qui se prolonge et s' éternise à partir d'une surface limitée.
Et que peut faire Eudes le Volumeur, sinon tenter d'inventorier, de relever...
S'il vous plaît de vous perdre, alors suivez le guide!
Commenter  J’apprécie          110
folivier
  05 décembre 2011
Un nouvel album dans la collection dédiée au Musée du Louvre. Les Editions Futuropolis demande à chaque auteur de faire découvrir le Louvre par la bande dessinée. Marc-Antoine Mathieu s'est emparé du sujet avec son intelligence habituelle, son imagination débordante digne de l'Oulipo, des démarches surréalistes, son goût pour les jeux de mots, les mises en abîme, les réflexions (au sens propre comme au figuré) sur l'art. Eudes le Volumeur, expert de son état, est appelé au musée du Révolu pour en faire l'inventaire et expertiser le fond. En suivant cet expert et son assistant nous allons parcourir les sous-sols labyrinthiques du musée du Révolu, pour découvrir l'atelier des moules, l'atelier de restauration, les sous-sols techniques, le département des copies, les archives... à chaque fois poussé à l'absurde... Encore un album génial de Marc-Antoine Mathieu qui sous un aspect très ludique, amusant et brillant nous amène à réfléchir sur quelques questions relatives à l'art.
Commenter  J’apprécie          70
Vexiana
  03 avril 2018
Une très belle BD qui évoque le Louvre dans une dimension surréaliste absolument délectable.
Les courts chapitres, dédiés chacun à un niveau du sous-sol, sont magnifiques d'inventivité et d'originalité. Outre de bonnes idées (je me souviendrai longtemps de la formation au TssTss des gardiens), cette Bd nous amène également à une réflexion sur l'art, son authenticité et ses frontières (questions qui sont débattues depuis des lustres par les experts et les artistes et qui n'auront, sans doute, jamais de réelle réponse).
Cette BD est une sorte d'Ovni, très intéressante et vraiment réussie.
Le dessin est très bon, traité dans un camaïeu de noirs et de gris bien maîtrisé.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
zazouxzazoux   10 novembre 2012
C'est pourquoi nous recherchons d'autres pistes possibles comme par exemple celui d'une restauration volontairement grossière. Ce concept de restauration résolument interventionniste défend le principe de réparation voyante... Cela permettrait à la fois de ne pas duper le regardeur (qui voit instantanément que l'oeuvre était abîmée puisqu'elle est visiblement réparée) et aussi nous renseigner au premier coup d'oeil sur l'endroit où il s'agirait de casser la fois d'après, lors d'une prochaine directive...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
VoltaireVoltaire   21 juin 2011
Dans le quartier sud de l'ancien centre de la cité, entre le boulevard Réformé et la Petite Fontaine, s'étale sans vergogne la grande esplanade du Musée. Le Musée du Révolu, c'est ainsi qu'on le nomme couramment. Mais certains l'appellent "Le Voulu Démesuré". D'autres "L’œuvre du Muselé"... ou encore "Le Seul Mou du Rêve"... On dit que tous ces noms sont des anagrammes du véritable nom du Musée, qui aurait été oublié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BillBill   02 novembre 2017
Les faux issus de copies sont remarquables car ce sont les plus purs ; ce sont des faux désintéressés ... Ils ont leur part de vérité.
Commenter  J’apprécie          20
BillBill   02 novembre 2017
Dans le quartier sud de l'ancien centre de la Cité, entre le boulevard Réformé et la petite Fontaine s'étale sans vergogne la grande esplanade du Musée
Commenter  J’apprécie          10
GregorGregor   23 septembre 2012
On pourrait imaginer une succession d'images placées dans un ordre chronologique... qui formeraient une histoire, une séquence narrative picturale.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marc-Antoine Mathieu (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc-Antoine Mathieu
La 8e édition du SoBD, le salon de la bande dessinée au c?ur de Paris, s'est tenue les 7, 8 et 9 décembre 2018. Rencontres avec quelques artistes présents, ballade dans les allées du salon. Avec les propos d'Évariste Blanchet, Julie Delporte, El Don Guillermo, Laurent Gerbier, Marc-Antoine Mathieu, Catherine Ocelot, Joe Ollmann, Yoon-sun Park, Seth, Siris.
autres livres classés : louvreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3748 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre