AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Ferme d'en bas tome 1 sur 3
EAN : 9791039203210
280 pages
Archipoche (23/11/2023)
3.24/5   40 notes
Résumé :
Julia n'était pas une enfant désirée. Auguste et Marcelline, propriétaires d'une petite ferme au bord d'un fleuve, avaient d'ores et déjà un fils et une fille et ils ne voient pas d'un bon oeil l'arrivée d'une bouche supplémentaire à nourrir. Cependant, la fillette fait peu à peu sa place au sein du silence de la famille. Elle va aux champs avec son père et celui-ci ne prend aucune décision sans la consulter, ce qui éveille jalousies et commérages.

Ma... >Voir plus
Que lire après La Ferme d'en bas, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Le roman "La Ferme d'en bas" de Jacques Mazeau nous plonge dans un univers rural au sein d'une famille au caractère bien trempé. Dès les premières pages, on est captivé par cette histoire profonde et brutale. L'auteur explore les thèmes de la famille, de la terre et de la transmission, nous offrant ainsi une lecture captivante.

L'intrigue se déroule dans une ferme isolée en pleine campagne. Nous y rencontrons des personnages hauts en couleur, tous marqués par leur profond attachement à leur terre et à leur mode de vie. Même si celui-ci est intolérable, rapidement, on s'attache à eux, tant leur authenticité transparait à travers les pages. La plume de Mazeau décrit avec justesse les émotions et les aspirations de ses personnages, nous permettant ainsi de mieux comprendre leur complexité psychologique.

L'ambiance sombre et oppressante qui règne tout au long du récit renforce l'intensité de l'histoire. Les personnages, réservés et taciturnes, contribuent à cet aspect. Leur apparente dureté transparaît à travers leurs actions et leurs paroles, créant des relations tendues et peu chaleureuses entre les protagonistes.

En explorant les relations entre les différents membres de la famille, l'auteur met en lumière la question de l'héritage et du poids des traditions. Les dialogues sont vifs.

Cependant, on peut reprocher à "La Ferme d'en bas" une certaine lenteur. L'auteur prend son temps pour décrire les lieux et les caractères, ce qui peut parfois ralentir le rythme de lecture et donner une impression de longueur. Néanmoins, cela permet également de mieux s'immerger dans l'univers du roman et d'apprécier pleinement chaque détail.

"La Ferme d'en bas" de Jacques Mazeau est un roman brutal qui nous transporte au coeur d'un monde rural vivant et authentique. Entre héritage familial, rêves désenchantés et traditions, l'auteur tisse un récit complexe.
Commenter  J’apprécie          40
Julia nait dans un milieu rural défavorisé et dans un contexte familial malsain. Elle va entretenir une relation incestueuse pendant son adolescence avec son père ce qui va bouleverser la famille. Elle va y mettre un terme en tombant amoureuse de Léon et va rever d'une vie meilleure. Malheureusement ce mariage ne va pas être joyeux longtemps et la pauvre Julia va subire encore pleins d'événements !
Mon avis : Alors j'ai failli reposer le livre dans les 50 premières pages car j'avais l'impression que l'inceste était "normal" dans les réactions des personnages. Une fois Julia mariée ça va mieux mais bon on a toujours les thèmes de la violence, de l'alcool, de la tromperie rien ne nous sera épargné. Je n'ai pas vraiment aimé cette lecture, on a en effet beaucoup de mal à apprécier ce personnage et tout est déprimant ! Même le frère militaire n'apporte rien, si, sa maman est un petit peu triste. Mais bon, sans spolier elle a perdu une fille, son fils aussi et il lui reste celle avec qui son mari l'a trompé et pas de réactions ! Et s'il n'y a pas d'émotions dans une Fresque familiale à quoi bon? J'ai du passer à coter de ce roman ... Vu la fin il doit y avoir une suite mais ce sera sans moi !
Commenter  J’apprécie          20
Du côté de la Charité sur Loire, dans le milieu fruste et brutal des paysans pauvres des années trente, naît Julia, petite dernière de Marcelline et d'Auguste. Elle devient une jeune fille si jolie et si désirable que son père la déflore et se laisse aller à une passion incestueuse avec elle . Un jour, elle rencontre Léon, un fils de famille un peu naïf, dont elle tombe amoureuse. le jeune couple s'installe dans la ferme d'en bas avec la bénédiction d'Auguste tout heureux des cinquante hectares apportés par cette union. Deux enfants naissent mais Julia se détache peu à peu de Léon et va même jusqu'à le tromper avec Jean, un ouvrier agricole de passage des oeuvres duquel elle se retrouve enceinte. Réalisant quel immense gâchis est devenu sa vie, Léon sombre dans l'alcoolisme et trouve une vague consolation auprès d'une prostituée. Et peu à peu, tous les éléments d'un véritable drame se mettent en place.
Un roman de terroir censé se passer en Bourgogne mais qui ne fait pas du tout la part belle aux coutumes et aux moeurs particulières de la région comme cela se doit dans ce genre littéraire. de même le contexte historique, l'entre deux guerres, la montée du nazisme et la marche vers le conflit mondial, sont assez peu exploitées. Mazeau, à la manière d'un Racine au petit pied, s'est attaché à décrire minutieusement les sentiments des acteurs de ce drame familial peu ragoûtant. le lecteur ressort de la lecture de ce livre avec un goût amer : l'histoire est glauque et les personnages rarement attachants, sont violents, pervers, veules, autoritaires ou soumis. Pas un pour racheter l'autre. Et une fin grisâtre, mi-figue mi-raisin et qui n'en est pas une car cette sinistre affaire a une suite à lire dans deux autres tomes. Un style quelconque et parfois un peu lourd n'agrémente pas un ensemble assez moyen.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          41
Ce roman n'est pas facile à lire.Il est dur, les personnages sont rugueux et l'histoire dramatique, cependant, l'écriture de Jacques Mazeau rend cet ouvrage, passionnant.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Julia naquit en septembre 1910. Elle vit le jour dans la paille. La mère vivait avec les animaux, à les nourrir, les traire et les soigner. elle ne fit pas la mijaurée. Quand l'heure vint, elle s'allongea et poussa. Ensuite, elle vérifia que la petite respirait. Elle l'emmaillota dans son tablier, et alla à la cuisine. Le père, qui mangeait au bout de la grande table, grimaça. Il avait oublié que sa femme était enceinte. Elle lui montra l'enfant. Il grommela quelque chose comme "Dieu la bénisse", puis il reprit sa mastication. La mère ne manifestait pas une joie particulière, mais enfin, elle restait mère. Elle la coucha dans la maie qui servait de lit, et retourna aux bêtes. Le frère et la sœur, qui jouaient dans le pré, ne surent rien de la naissance jusqu'à qu'ils fussent rentrés.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Jacques Mazeau (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Mazeau

Jacques Mazeau - le retour des hirondelles
Trois ans déjà que les Allemands sont entrés à La Charité-sur-Loire. Destins contrariés, rancoeurs attisées, vengeances secrètes : la vie ne sera plus jamais...
autres livres classés : bourgogneVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (117) Voir plus



Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
311 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre

{* *}