AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364742579
Éditeur : Thierry Magnier (02/05/2013)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Julia, Bourdon, George et Alex passent l'été sur une petite île suédoise. Avec leur tante Frida, ils seront les seuls habitants de l'île. Pourtant, dans la nuit des bruits bizarres les réveillent. De la fumée plane au-dessus du bois à l'autre bout de l'île. Ne seraient-ils pas seuls sur l'île ?
Et qui sont les intrus ? Fantômes, espions ?
Les quatre cousins mènent l'enquête à leur façon.

Découvrez les cousins Karlsson, dans leur première... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
le_Bison
  02 décembre 2013
Katarina Mazetti
Le mec de la tombe d'à côté.
Un bon souvenir, sans plus. Je ne reviens pas dessus, tu seras déçu. Je découvre de nouveau l'auteure, au rayon jeunesse. Les cousins Karlsson. Ça sonne un peu comme le Club des Cinq. du moins, je crois. Les souvenirs m'ont quelque peu abandonné, l'âge et la bouteille…
Je regarde attentivement la couverture, prêt à la disséquer. Une paire de ciseau, et hop, j'ai le droit de découper mon marque-page dédié à ce roman. Cool, sympa. Ça me plait, c'est plus facile que l'origami. Des couleurs criardes. Ce vert vif me fait penser à mon verre de Chartreuse verte. Sympa, cool. Et puis, il y a un chat. Les gamins aiment les chats… « Espions et Fantômes ». Les gamins aiment se faire peur, et s'ils n'ont plus peurs des fantômes, les espions vont les intriguer. Moi, j'ai vu tous les Scooby Doo, alors je n'ai plus peur des fantômes. Au pire, je branche mon aspirateur et mets la musique de SOS fantômes pour me rassurer. Quant aux espions, j'en suis moi-même un, à la solde d'une grande puissance internationale pour fureter ce que vous lisez et piocher toutes les bonnes idées. Alors j'ai pas peur. Au pire, j'ai une bouteille à côté de moi pour me rassurer.
Bon. Je me sers un verre et passe du côté de l'intrigue.
Les cousins Karlsson se connaissent peu mais vont pouvoir faire connaissance (ce n'est que la première aventure d'une longue série). Ils arrivent sur cette île de Suède, une tante sculptrice un peu bizarre, et sur cette île la nature, les embruns et ces trucs au loin qui bougent. Des espions ? Des fantômes ? Et pourquoi pas Nabilla. Non mais allo quoi ! L'enquête va pouvoir démarrer.
J'avoue avoir pris un petit plaisir à lire cette histoire, sans frémir. J'avais envie de découvrir la fin. Je voulais simplement savoir. J'étais happé par ce scénario, simple mais efficace pour un public jeune. Et puis, je vais te dévoiler la fin, mais ce n'est pas trop grave, puisque l'histoire n'est pas pour toi. Non ?! Tu te doutes que les espions n'existent plus (même si je ressemble à Sean Connery, jeune) – et puis de toute façon, tu as toujours préféré les espionnes en bikini blanc sortir de l'eau sur une plage de sable fin… je m'égare… Non, au final, tu découvriras que ce qui te paraissait être des fantômes ne sont en fait que deux petits enfants, algériens. Un père journaliste tué dans son pays, une mère disparue. Ils ont été acheminés jusqu'ici par des passeurs, moyennant une grosse somme d'argent, et abandonnés sur cette île, échoués à quelques kilomètres du continent.
Tu vois, tu es loin des histoires de contes de fée, de princesse (Nabilla, où es-tu ?) ou de cow-boys. Tu es dans la réalité de notre société. Cette différence entre les peuples, le Sud et le Nord, le Sud qui veut émigrer au Nord, coute que coute. L'occasion d'expliquer aux petits bisons ce qui se passe dans notre monde, pourquoi des cargos remplis d'hommes, de femmes, d'enfants échouent sur nos côtes, pourquoi des personnes risquent leur vie, pour fuir leur pays de misère ou en guerre pour aller dans un autre pays. Et tes enfants découvriront cette solidarité qui à cet âge-là ne fait pas encore défaut, et qui semble perdue à tout jamais au fur et à mesure que les adultes prennent de la bouteille (où est mon schnaps ?). Bref, tu vas pouvoir animer quelques petites discussions en forme d'explications lorsqu'au petit-déjeuner tu tremperas ton croissant dans ton café noir. Bien noir.
Maintenant, je retour à ma bouteille, et passe le bouquin à mon gamin (Hey, Gamin !). Nul doute qu'il appréciera ce grand roman comme une alternative à « La Cabane Magique ». Un deuxième tome est déjà sorti dans les LIBRAIRIES, les cousins Karlsson au pays des Wombats…
« Espions et Fantômes », une oeuvre sociale, contemporaine pour les 9-13 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
LoupAlunettes
  23 décembre 2013
Les premières vacances entre cousins sont pour le moins surprenantes.Julia, Alex, George et la petite Daniela -surnommée « Bourdon »- profitent des charmes tranquilles de l'île de Grèbes, loin du rythme trépidant des professions de leurs parents respectifs, en vacances chez Tante Frida.Un peu de calme!Et pourtant , le séjour n'est pas si serein que cela. Les réserves de nourriture de la maison de Tante Frida disparaissent étrangement, jusqu'au saucisson vaudois du pauvre Alex. Et leur chat Chatpardeur n'y est pour rien ! Non!Y a-t-il un fantôme sur l'île?Comment préparer un bon petit déjeuner dans de telles conditions, pourrait pester Alex,le jeune fils de cuisiniers?Des tours de surveillances nocturnes s'établissent aussitôt à l'insu de Frida.Une chaussure trouvée sur la plage, une silhouette vêtue de noir entraperçue, d'autres objets de la maison continuent de disparaitre... l'île est vraiment occupée par un « Robinson Crusoé » clandestin et chapardeur.Ce n'est hélas pas tout!Des copies des sculptures si particulières de Frida sont vendues sur le continent, elle doit malgré elle s'y rendre et donc laisser ses neveux pour un temps .Le voleur serait-il un copieur, un espion?Le temps idéal pour mener une enquête entre jeunes Karlsson.  : Ce nouveau quatuor de cousins enquêteurs renouvelle la veine des jeunes enquêteurs symbolisée encore aujourd'hui par le célèbre Club des Cinq anglais d'Enid Blyton, toujours apprécié.Au chien Dagobert se substitue le malicieux chat Chatpardeur. Outre l'enquête plutôt bien menée, pour les jeunes lecteurs amateurs d'enquêtes sans violence, nous profitons de la rafraîchissante culture suédoise, fraîche et très attachée à la nature, à la bonne gastronomie, quelques moments de vie en famille plutôt sympathiques et conviviaux. L'auteure suédoise, Katarina Mazetti, prend le temps de poser le cadre de son univers, nous laisse le temps de nous familiariser avec ces jeunes enfants, au même rythme que ces derniers apprennent à se connaître. Se construit alors la complicité qui, nous le supposons bien, fera la force des futures aventures.Les éléments du mystère apparaissent par petites touches, puis se multiplient. L'enquête prend alors une réelle vive allure au départ de la tante Frida pour Stockholm, s'intensifiant de l'étrange anecdote à la véritable escroquerie.D'ailleurs le voyage n'est pas qu'un prétexte pour laisser les enfants mettre seuls le voleur de l'île des Grèbes en déroute.Les cousins Karlsson mettront de l'ordre dans cette bizarre histoire d'espionnage et de fantômes. Un premier tome prometteur et agréable!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
c.brijs
  08 février 2014
Par les hasards de la vie liés aux occupations de leurs parents, Julia, Daniella, George et Alex, les cousins Karlsson, se retrouvent chez leur tante Frida, une artiste quelque peu fantasque qui vit seule sur une petite île au large de la Suède. Ces vacances d'été sur l'île aux Grèbes s'annoncent plutôt mal: les enfants doivent apprendre à se connaître, à composer avec un milieu de vie exempt de tout le confort moderne et, surtout, à apprivoiser cette liberté nouvelle que leur offre leur tante. Très vite pourtant, les rangs se resserrent : ils semblent ne pas être seuls sur l'île !
"A partir de maintenant, vous êtes en vacances et vous êtes libres comme l'air ! (...) Qu'est-ce qu'ils ont envie de faire ? C'est assez inhabituel de ne pas avoir de contraintes. Généralement ce sont les parents, les profs ou d'autres adultes qui prennent les décisions pour eux."
Un vrai bain de jouvence ce premier tome des aventures des cousins Karlsson. J'y ai retrouvé avec plaisir tous les ingrédients qui ont bercé mes lectures d'enfance : des énigmes, de l'aventure et des personnages attachants qui évoluent librement en plein coeur de la nature. En effet, ce titre n'est pas sans rappeler des séries mythiques comme le club des cinq d'Enid Blayton et Les six compagnons de Jean-Jacques Bonzon, qui racontaient les aventures de groupes d'enfants détectives et de leur chien.
Ici aussi l'auteure nous campe quatre héros accompagnés non pas d'un chien mais d'un gros matou à qui il ne manque que la parole. Il y a tout d'abord Julia, 12 ans, et sa soeur Daniella, 9 ans, surnommée Bourdon en raison de ses rondeurs et de son bavardage incessant. Julia est une grande lectrice même si elle s'en cache farouchement pour se préserver des moqueries des autres enfants à l'école. Bourdon, elle, s'intéresse particulièrement aux animaux et se targue de n'avoir peur de rien, hormis des contrôles de math et des gastros. Leur cousin Alex, 12 ans lui aussi, est un pro des fourneaux. Fils de deux chefs cuisiniers, il rêve de suivre leurs traces. Quant à George, 12 ans également, il développe en secret un don artistique...
Très vite, nos héros se retrouvent livrés à eux-mêmes. Leur tante Frida doit retourner sur le continent pour élucider une curieuse histoire de plagiat de ses oeuvres. Leurs craintes de s'ennuyer et de mourir de faim s'évanouissent très vite. Persuadés qu'il y a un ou des intrus sur leur île, les voilà entraînés dans une enquête palpitante. Et, pour se remettre de leurs émotions et nourrir leurs réflexions, ils peuvent compter sur les bons petits plats de leur chef personnel, Alex.

"Alex s'est surpassé, comme d'habitude. A l'entrée du jardin, il a mis une table sur laquelle il a posé des petites bouchées apéritives piquées de cure-dents. Au milieu de la table trône un grand bol en verre rempli de punch rouge rubis à la limonade et aux fraises..."
Cette incursion de la grande cuisine dans la littérature jeunesse est des plus originales et pourrait donner à certains l'envie de s'y mettre...
Mais ce récit ne se limite pas à nous conter une belle aventure et à nous parler cuisine. Entre les lignes, les jeunes lecteurs, comme nos héros, découvriront que, malgré des situations familiales pas simples pour certains d'entre eux, il y a des enfants encore moins bien lotis qu'eux. En effet, l'auteure évoque dans ce premier tome le douloureux problème de l'immigration clandestine. Cette tournure plus humaniste m'a beaucoup plu et constitue un plus pour cette série.
En bref, une lecture qui, à l'image de l'illustration de couverture, offre peps et fraîcheur et plaira particulièrement aux 9-12 ans. Une bande de cousins qu'on a envie de retrouver au plus vite... surtout que le narrateur nous promet un nouveau séjour "qui sera tout sauf calme" !
A suivre donc !
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jangelis
  20 novembre 2013
Il est certain que beaucoup d'éléments font penser au Club des cinq dans ces cousins qui se retrouvent en famille, pour le temps des vacances, avec des jeux et du suspens, et l'animal favori qui ici est un chat.
J'ai encore plus pensé à Mystère à Carnac (de Michel-Aymé Baudouy) un roman que j'avais beaucoup aimé en son temps. Les cousins se retrouvent seuls sans adultes, avec on ne sait quoi qui rode, et aussi une histoire d'oeuvre d'art, peinture dans un cas, sculpture dans l'autre.
Dès la première page, c'est très entraînant, on n'a plus envie de le quitter. L'écriture de Katarina Mazetti y est probablement pour quelque chose !
Cependant, il manque un tout petit quelque chose pour que ce livre soit un réel coup de coeur, et je n'arrive pas à définir quoi !! Je l'ai vraiment lu sans le lâcher, mais avec toutefois l'impression qu'il s'en serait fallu de peu pour que j'ai envie de le recommander à tous.
Je craignais un peu une fin décevante, du genre finalement il n'y avait aucun mystère, juste des prétextes pour un peu d'aventures.
Au lieu de ça, on s'aperçoit qu'on est en pleine actualité, et les événements de la fin sont intéressants, très bien expliqués pour des enfants.
Ca parle de situations bien tristes, mais la fin du livre elle-même n'est pas triste, ce qui est agréable vu la tranche d'âge visée.
J'ai apprécié aussi l'humour du livre.
Mais je crains que l'auteur n'ait une vue un peu idéalisée des Français ;-)
Pas sûre que les Français déjeunent tous les jours avec des croissants. Et surtout, je connais peu d'enfants, même avec beaucoup de "gènes cuisiniers" qui puissent se lever assez tôt pour fabriquer eux-mêmes des croissants chaque matin, dans une cuisine minimale en plus !
Ca ajoute un peu d'humour pour nous Français !!
J'ai lu ce roman rapidement, légèrement devrais-je dire, et je m'aperçois après l'avoir terminé depuis quelques jours que les personnages me manquent (ce qui pour moi est le signe d'un bon livre).
Vivement que je puisse me procurer le tome suivant, en attendant la sortie du 3e en janvier 14 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
christinebeausson
  04 décembre 2013
Comment la Suède et la France se côtoient dans un charmant bouquin pour enfants !
Comment la cuisine peut aider à se comprendre et à s'apprécier !
Montrer l'importance des traditions des uns et des autres pour se découvrir et mieux vivre ensemble !
Montrer le monde tel qu'il est sans pour autant être fataliste, désabusé, et au contraire chercher les bonnes solutions à des problèmes complexes !
Apprendre à respecter, à écouter, à aider l'autre en n'ayant pas peur de vaincre les angoisses que les différences peuvent faire naître !
Apprendre à avoir confiance en soi, en ses capacités à se gérer et à gérer les autres !
Je crois bien qu'il y a un peu de tout cela dans ce livre, et ça reste un livre pour enfants pas du tout ennuyeux.
Un livre dans lequel il y a de l'amitié partagée, du rythme, de l'espoir et qui donne envie de suivre ces cousins dans d'autres aventures.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Ricochet   15 juillet 2013
Espions et fantômes est la première aventure des cousins Karlsson. Celle-ci se lit très agréablement et on y retrouve le charme de la série du Club des 5.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Pays_des_contesPays_des_contes   28 août 2013
- Mettez-vous bien dans le crâne ce que je vais vous dire ! hoquète Frida en s'essuyant les yeux d’un revers de main. À partir de maintenant, vous êtes en vacances et vous êtes libres comme l'air. Il y a plein de choses à faire sur l’île. Vous pouvez vous baigner, jouer à des jeux de société, grimper dans les arbres, faire la sieste, bronzer, vous promener en barque, vous lancer dans des constructions, partir à la chasse aux trésors… mais vous avez sans doute compris que je n'ai pas vraiment la fibre maternelle et que je ne suis pas du genre à vous organiser les choses, ni à vous préparer des petits plats. Non, il ne faut pas compter sur moi pour ça !
Tous se mettent à faire des projets. Qu'est-ce qu'ils ont envie de faire ? C'est assez inhabituel de ne pas avoir de contraintes. Généralement ce sont les parents, les profs ou d’autres adultes qui prennent les décisions pour eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JumaxJumax   11 mai 2013
Bourdon était fière d'être ronde. " Je remplis bien mes vêtements" dit-elle généralement ne caressant son ventre.
Commenter  J’apprécie          140
SharonSharon   08 janvier 2014
- Où est passé son "C'est vos vacances, chacun fait ce qu'il veut " ? demande George. Ce n'est peut-être pas très bon pour Frida d'être entourée d'enfants. Elle commence à croire que c'est elle qui doit tout diriger ! Est-ce qu'on devient obligatoirement comme ça au bout d'un moment.
Commenter  J’apprécie          20
c.brijsc.brijs   08 février 2014
A partir de maintenant, vous êtes en vacances et vous êtes libres comme l'air ! (...) Qu'est-ce qu'ils ont envie de faire ? C'est assez inhabituel de ne pas avoir de contraintes. Généralement ce sont les parents, les profs ou d'autres adultes qui prennent les décisions pour eux.
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   20 novembre 2013
- Si tu veux, tu peux avoir une tranche de saucisson, propose Alex en sortant un paquet de son sac à dos. J'ai préféré apporter un peu de nourriture de France puisque ma mère prétend qu'en Suède vous mangez de drôles de trucs comme du poisson pourri.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Katarina Mazetti (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katarina Mazetti
Vidéo de Katarina Mazetti
autres livres classés : suèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le "Caveau de famille" de Katarina Mazetti

Quel est le métier de Désirée?

Libraire
Bibliothécaire
Architecte
Critique littéraire

13 questions
153 lecteurs ont répondu
Thème : Le caveau de famille de Katarina MazettiCréer un quiz sur ce livre
. .