AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pascal Loubet (Traducteur)
ISBN : 2290004251
Éditeur : J'ai Lu (02/05/2007)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Comment imaginer que l'animateur de télévision le plus populaire de Grande-Bretagne puisse être mêlé à des disparitions d'adolescentes ? L'inspecteur Shaz Bowman en est pourtant convaincue. Or, elle manque cruellement de preuves. Ni Tony Hill, directeur de la nouvelle cellule de profilage, ni Carol Jordan, sur les traces d'un incendiaire criminel dans le Yorkshire, ne se doutent que l'intuition de Shaz va les mener au-delà même de la terreur. « Un livre choc, stupéf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
RChris
  27 août 2018
Est-ce le style initial ou la traduction, mais l'entrée dans ce roman a été fastidieuse pour moi... Tant de noms et une histoire qui n'avance pas. Un petit tour vers une babeliote (elle se reconnaîtra) : "j'ai trouvé le début un peu lent, peu excitant"...je n'étais pas seul alors j'ai persévéré... Ensuite, le style devient bizarrement plus direct, les chapitres plus courts, le rythme plus rapide et l'histoire développe ce qui avait été annoncé dans le prologue.
Mais pourquoi faut-il 150 pages pour qu'un thriller démarre ? Cela semble le jeu du genre.
La description de la méthode de l'équipe de profileurs est intéressante. le suspens tient au fait que le psychologue et ses stagiaires doivent mener l'enquête contre la police...
Commenter  J’apprécie          242
Ziliz
  04 février 2012
Carol, l'enquêtrice phare de cette série de McDermid, et un échantillon de futurs profileurs qui font leur apprentissage avec Tony.
Un couple vedette de présentateurs TV en Grande-Bretagne.
De très jeunes filles crédules qui se laissent éblouir par la promesse des projecteurs, de la gloire.
Et enfin des incendies à répétition...

Faisons confiance à l'auteur pour mélanger tout ça en une intrigue convaincante et tout aussi gore que la précédente ('Le chant des sirènes').

Le criminel est connu d'emblée, le suspense réside dans ses goûts, ses vices, son effroyable folie que l'on découvre progressivement, et bien sûr dans la façon dont il sera confondu.

McDermid a le don de doter ses tueurs des perversions sexuelles les plus atroces, au point de donner au lecteur qui se repaît de ses intrigues un solide sentiment de culpabilité ("mais pourquoi j'aime ça ?" ).

Cet opus nous rend conscients du décor de pacotille, de paillettes et de sourires éclatants entretenu autour de la vie des people (par eux-mêmes et avec la complicité des tabloïds), notamment en ce qui concerne leur sexualité. Cela m'a fait penser à un excellent ouvrage de Armistead Maupin (titre ?) et au film pas si léger que ça 'Paparazzi' d'Alain Berbérian... Quant aux "dérapages" des célébrités, souvenez-vous : ces personnes sont insoupçonnables, inébranlables (Hall!day, M. Jackson, DSK...), ce qu'on raconte est forcément pure calomnie....

Bon, à part ça, quelques reproches quand même. Pur délice de lecture sur les deux premiers tiers puis lassitude : trop de flics, alternance fatigante de personnages à chaque paragraphe (d'autant qu'il faut plusieurs lignes pour se situer), redondances, mélange superflu de deux intrigues, trop d'embrouilles pour mener à bien les investigations. Bref, la fin se traîne. L'auteur n'est en outre pas avare de clichés, notamment sur la lourdeur de la gente masculine du Yorkshire (des alcoolos machos et bêtes à bouffer du foin).
J'ai bien envie de lire la suite malgré ces rétiences, c'est certain, mais après une pause : les tueurs de McDermid sont excessivement frappadingues et flippants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
sassenach
  01 mars 2014
Le psychologue et profiler Tony Hill, après s'être difficilement remis de sa dernière enquête où il a failli perdre la vie devant un psychopathe hors normes, doit mettre en place une nouvelle unité policière chargée du profilage et composée de jeunes officiers de police pleins d'ambition. Parmi eux se trouve Shaz Bowman, une jeune femme fascinée par la psychologie des délinquants et des tueurs en série, qui compte bien prouver ses aptitudes. Lors d'un exercice s'appuyant sur des dossiers véritables d'adolescents disparus, elle découvre un lien entre plusieurs jeunes filles, qui met en lumière un possible tueur en série mais l'identité de celui-ci paraît ridicule à toute l'équipe car il s'agit d'un ancien sportif ayant perdu son bras en sauvant des gens lors d'un accident et devenu depuis présentateur sportif à la télé et la coqueluche de beaucoup de téléspectateurs grâce au bénévolat qu'il effectue auprès des gens malades. Parallèlement, l'inspecteur Carol Jordan a été mutée à la tête d'une nouvelle équipe dans la petite ville de Seaford et elle repère une série de feux pouvant être l'oeuvre d'un pyromane et elle doit demander conseil auprès de Tony Hill et son équipe pour obtenir un profil possible …
Deuxième enquête avec Tony Hill et Carol Jordan, ce livre annonce tout de suite la couleur sur le coupable quant à l'enlèvement des jeunes filles mais le suspense va se concentrer sur la façon de piéger ce coupable particulièrement intelligent et manipulateur. Qui plus est, le mystère sur le pyromane reste entier pratiquement jusqu'à la fin mais ce n'est qu'une enquête secondaire, reliée à Carol Jordan et permettant à l'auteure de remettre Tony et Carol face à face pour des raisons professionnelles. J'avoue que j'ai trouvé le début un peu lent, peu excitant et le coupable n'a pas été sans me rappeler un scandale assez récent en Angleterre mettant en lumière les turpitudes d'un présentateur télé apprécié du public mais qui avait réussi à cacher ses délits jusqu'à sa mort. Mais un événement assez surprenant et violent arrivant après le premier tiers du roman m'a secouée de mon léger assoupissement et a pimenté ma lecture. Là, tout à coup, j'avais envie d'en savoir plus, de voir comment l'enquête allait avancer, à m'énerver devant certaines incompétences, à prier pour voir la révélation de certains crimes … bref, ça devenait vraiment intéressant et très prenant. La relation entre Tony et Carol, qui était importante dans le premier livre de la série, passe un peu au second plan et n'est pas très développée, même si elle mûrit au fil des pages. La fin laisse présager une suite à cette histoire (qui apparaitra au tome 7 des enquêtes de Tony et Carol) et je vais continuer de lire les livres de cette auteure avec plaisir car les personnages sont bien développés, les coupables bien tordus et les histoires difficiles à lâcher !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
greg320i
  13 janvier 2012
Etant de tendance littéraire plutôt horreur et fantastique de manière général, j'ai goûlument tester ce roman policier matiné de vrai suspense avec des scènes de crime, une ambiance froide avec plongée dans le cerveau d'un sérial Killer pour couronner le tout .
Bref un vrai cocktail de sombre et talentueux moments à vivre ici pour découvrir ce qui peut se cacher derrière l'effroi et froide certitude quand à l'innocence de la célebrité.Résultat: on n'a pas forcement patte blanche et souvent pire encore quand vengeance est maîtresse de violence.
Très agréable à suivre dans leur recherche,les protagonistes qui se verront attribués la dure tache de prouver l'impensable sont divisés en 2 catégories: pro et amateur policier. Ce qui met un joli 'plus' à l'étiquette dans le jeu de se mettre à la place de tel ou tel personnage.
Bien orchestré,bien écrit, avec une tendance nette sur "le silence des agneaux" dont on retrouve ici les meilleurs actes et séquences ,c'est assurément un roman reussi et très ambitieux qui fera le bonheur des fans du genre et beaucoup + encore. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
zazaone
  24 juillet 2012
Pour celui-ci aussi, j'avais vu la série et me souvenais parfaitement de la fin.
Mais de les débuts, les changements apparaissent... et en mieux ! Infiniment mieux ! Les personnages sont beaucoup moins stéréotypés (sauf une bande d'enquêteurs néandertaliens) et si dès le début, le lecteur connait le qui quoi où pourquoi (et non, ce n'est pas le colonel Moutarde avec la tronçonneuse dans l'abri anti-atomique car il ne supportait pas le Violet), tout l'intérêt d'un bon polar est présent.
En fait, il me rappelle là démarche de certains romans policiers chinois où tout l'intérêt réside dans :" Mais comment va-t-il s'y prendre (l'enquêteur zélé zet futé) pour savoir kicéki et comment l'arrêter ?"
Et ça marche, infiniment !
Alors que je connaissais la fin, je n'ai pas pu lâcher le livre avant de l'avoir lu en entier. Il faut dire qu'en plus d'une série de crimes rituels et habituels, aller narguer une équipe de profileurs à ce point, il fallait oser le faire !
Bref, je me jette sur le troisième volume des enquêtes de Tony Hill et l'inspecteur Carol Jordan de suite en espérant y retrouver le même suspens (et enfin un dont je ne connais pas la fin !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
gorjussgorjuss   17 février 2013
Ils pensaient qu'ils allaient entrer dans ce nouvel univers sérieux les yeux grands ouverts.
Les flics ne se voyaient jamais comme des innocents en goguette.
Ils avaient trop l'habitude de la vie.

Ils avaient tout vu, tout fait, trop bu et gerbé sur leur T-shirt.

Tony était là pour enseigner à une demi-douzaine de flics qui croyaient déjà tout savoir qu'il existait des horreurs inimaginables capables de les réveiller en hurlant la nuit.

Il était là pour leur apprendre à prier.
Pas pour obtenir le pardon, mais la guérison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
catscicatsci   04 septembre 2012
Carol essaya de ne rien laisser voir de sa colère. C'était toujours pareil. Au moment pile où vous pensiez les avoir dressés, ils redevenaient des hommes de Néanderthal. p. 127
Commenter  J’apprécie          80
ZilizZiliz   30 janvier 2012
Savoir que vos efforts avaient permis de mettre un assassin en prison était une sensation puissante. C'était encore plus exaltant que de se rendre compte du nombre de vies que vous aviez sauvées, parce que vous projetiez une lumière qui éclairait le chemin à suivre pour vos collègues. C'était merveilleux, mais savoir ce que ce criminel avait déjà commis atténuait ce plaisir. (p. 29)
Commenter  J’apprécie          30
gorjussgorjuss   17 février 2013
Ils n'apprenaient jamais rien, les profs.
Tout comme ceux dont ils avaient la charge.

Les gosses assimilaient peut-être les causes de la Première Guerre mondiale, mais ils ne saisissaient jamais que les clichés sont efficaces parce qu'ils sont le reflet de la réalité.

On sait ce qu'on perd, pas ce qu'on gagne.
N'accepte jamais de bonbons de la main d'un inconnu.
Commenter  J’apprécie          20
HeureuseHeureuse   18 février 2011
Elle n'aurait jamais pu se douter qu'avant la fin de la semaine, elle pleurerait, hurlerait et supplierait qu'on lui rende, ce morne quotidien.
(p.13)
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Val McDermid (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Val McDermid
Interview de Val McDermid.
autres livres classés : profileurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Lignes de fuite" de Val McDermid.

Quel est le nom de l'alerte lancée quand un enfant a disparu ?

Hunter Alert
Amber Alert
Jimmy Alert

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Lignes de fuite de Val McDermidCréer un quiz sur ce livre
.. ..