AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081345911
441 pages
Éditeur : Flammarion (29/04/2014)
3.58/5   138 notes
Résumé :
L'affaire paraissait insoluble à l'époque : une riche héritière et son fils kidnappés en Écosse, une remise de rançon catastrophique aboutissant à la mort de la femme et à la disparition de l'enfant. Malgré l'indice découvert vingt-cinq ans plus tard, Karen Pirie, l'experte en cold cases en charge du dossier, a donc peu d'espoir de résoudre la célèbre énigme.
Une autre affaire classée occupe déjà l'esprit de la détective : en 1984, au plus fort de la grève d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 138 notes

nameless
  17 avril 2016
Née à Kirkcaldy, petite-fille de deux grand-pères mineurs, métier dont la dureté a abrégé leur vie, Val McDermid rend, dans Sans laisser de traces, hommage à sa famille et ses origines en choisissant comme toile de fonds de son roman, la grève des mineurs qui en 1984-85 les a opposés durant une année entière à Margaret Thatcher. Conflit social le plus important et le plus jusqu'au-boutiste (de part et d'autre) du Royaume-Uni, contre lequel ont été déployées tout ce qu'un Etat compte de forces répressives policières et militaires dont la violence démesurée a empoisonné les relations communautaires pour une génération, il est surtout celui qui a enterré un secteur d'activité, criminalisé les syndicats, anéanti la classe ouvrière, clochardisé des dizaines de milliers de familles, plongé des régions entières dans la misère, au nom du système néolibéral et du nouvel ordre économique et social.
Quelle raison impérieuse peut bien pousser Misha à venir le mercredi 27 juin 2007 au commissariat de Glenrothes, déclarer la disparition de son père Mick Prentice, 23 ans plus tôt ? Car une raison, elle en a une, vitale.
Le vendredi 14 décembre 1984 à Newton of Wemyss, Mick Prentice, mineur désoeuvré et sans ressources depuis le début de la grève, quitte le domicile familial, muni de son matériel d'aquarelliste en précisant qu'il reviendrait pour le dîner. Il n'est jamais rentré. Fait-il partie de ces jaunes qui ont décidé d'aller briser la grève à Nottingham ? Nul ne le sait avec une absolue certitude, mais sa volatilisation inexpliquée confère à son épouse et sa fille un statut de parias, mises au ban de la communauté minière soudée.
Karen Pirie, désormais responsable du service des affaires irrésolues, se charge d'effectuer quelques recherches, mollement encouragées par son responsable, Lees, qui ne voit pas l'intérêt de gaspiller les maigres budgets accordés à son commissariat dans cette affaire ancienne et non criminelle. Mais Karen est tenace, et sait habilement ébranler l'autorité de son chef, qui n'a pas réussi à gagner son respect.
Au cours de ce même mois de juin 2007 et fortuitement, Bel Richmond, journaliste d'investigation indépendante est en vacances à Campora, en Toscane, chez des amis. Au cours d'une promenade dans la campagne environnante, elle visite une villa abandonnée, la casa rovina, où elle découvre une affiche qu'elle reconnait, ainsi qu'une mare de sang fraîchement répandu. L'affiche a été largement médiatisée en 1984 lors du kidnapping de Catriona Grant, fille d'un richissime homme d'affaires, et de son fils Adam, âgé de quelques mois. Les ravisseurs adressaient leurs exigences et consignes à Brodie Grant, inscrites sur cette affiche. La remise de rançon ayant tourné au désastre, Catriona a été abattue (par qui ?), et Adam a été emmené par le ou les ravisseurs. Il n'est jamais réapparu.
Bel est ambitieuse et voit dans cette découverte miraculeuse susceptible de relancer une affaire jamais élucidée, l'opportunité de faire décoller sa carrière, pourquoi pas d'écrire un best-seller, un de sang-froid du troisième millénaire. Elle rencontre Brodie Grant, qui garde secrètement l'espoir de revoir un jour son petit-fils. Il confie à Bel la mission de chercher tous les indices possibles en Toscane. Les kidnappeurs se sont-ils enfuis en Italie ? Adam peut-il s'y trouver encore ?
Voilà le lecteur embarqué dans un roman énergique qui ne laisse pas une minute de répit, dans lequel chaque nouvelle rencontre dévoile une nouvelle énigme. Simultanément en Ecosse et en Toscane, Karen et Bel mènent l'enquête sur deux affaires sans lien apparent, l'une policièrement, l'autre journalistiquement. Les retours en 1984 livrent lentement la génèse des intrigues, à travers une très belle évocation de la grève des mineurs dont Val McDermid restitue la dureté, ainsi qu'à travers l'histoire de Catriona et de Brodie Grant.
Val McDermid construit une intrigue complexe, servie par un style dynamique et humain, un sens de l'observation sociale affûté et des dialogues brillants. Elle croise, enchevêtre le destin de ses personnages dans deux histoires, deux époques, deux pays. Le lecteur doit être attentif aux indications données en tête de chapitre, qui datent et localisent l'action, afin de ne pas se perdre dans les méandres du roman, qui ressemble à un Rubik's Cube avant que toutes les informations collectées prennent forme pour devenir cohérentes, grâce au talent de l'auteur. Très, très brillant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          421
Derfuchs
  17 avril 2020
Une femme assassinée.
L'agent Bill Jeffreys du FBI s'y colle.
Sa partenaire et supérieure, Riley Paige, est en congé maladie suite au traumatisme dû à sa dernière enquête.
Bill est perdu, largué. Il demande à Riley de reprendre le service pour résoudre l'affaire.

J'y vais, j'y vais pas. Je suis bien, je suis pas bien. J'ai peur, je n'ai pas peur. Longues litanies tout du long du bouquin ne faisant pas avancer l'intrigue.
Que le métier de flic est difficile, surtout du FBI avec sa hiérarchie incompétente (dixit les intéressés) et ses jeunots frétillants, la famille qui n'y comprend rien et ne cesse de mettre des bâtons dans les roues ou dans les pieds c'est pareil. Enfin, bref, Riley avec sa fille et Bill avec son épouse ont du mal dans l'exercice de leur métier.
Malgré ses fantasmes, ses cauchemars, Riley poursuit son enquête, maladroitement, fâchant famille, hiérarchie et témoin, jusqu'à son partenaire qui hésite à la seconder paria qu'elle est du bureau.
Bien entendu à force de persévérance, de ténacité et de chance, Riley trouvera la solution à ce et ces meurtres en série . Par la même occasion elle se rapprochera de son ado de fille avec qui les rapports étaient compliqués.
Je n'y ai pas trouvé mon compte. Certes nouveau personnage à mettre en place, difficilement, dans un contexte volontairement alambiqué d'une femme paumée dans sa vie, professionnelle et privée. L'éditeur dira polar psychologique, je dirais héroïne vulnérable, troublée et complètement dépassée par ses doutes, ses souvenirs, son traumatisme et la vie, l'avenir.
Ma foi, sinon ça se lit bien. Ecriture simple et déliée. Un livre facile, qui ne donne pas mal à la tête. Quant-à y revenir c'est une autre histoire.

Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
NatachaMNEA
  05 mai 2018
Pour mon voyage littéraire j'ai décidé de partir en Ecosse et j'ai adoré... Un bon dépaysement.
Je voulais aussi découvrir un auteur que je n'avais jamais lu et dans le mille, j'aime sa plume !
Ici nous sommes sur une histoire enfin plutôt d'ailleurs de type cold case. Et ça j'apprécie énormément.
Mick Prentice, papa d'un enfant et marié disparait durant la grève des mineurs.
Est-il partit ? À t'il refait sa vie ? Est-il mort ?
Catriona maman d'un petit garçon meurt lors d'une remise de rançon, on ne reverra jamais sont petit garçon.
Que c'est il passé ? Où est l'enfant ? Mort ?
C'est à ça que Karen Pirie l'enquêtrice et son équipe vont devoir faire face.
Il en faut de la ténacité, pour résoudre des affaires datant d'une bonne vingtaine d'années.
Il y aussi Bel Richmond une journaliste indépendante qui va mené sa propre enquête.
On ce doute que les deux affaires sont liées, mais on est loin d'imaginer comment. Et honnêtement c'est fait avec brio !
Car des fois lorsque deux histoires doivent ce regrouper on sent un petit côté "brouillon" mais là ça passe hyper bien.
Des tensions à chaque pages. Des questionnements à n'en plus finir.Des protagonistes hyper sympa, chacun leur caractère mais avec qui on passe un super moment.
Je vais continuer mon immersion dans le monde de Val Mcdermid !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
litolff
  25 août 2012
Excellent polar dans lequel l'auteur met en scène la grève de 1984-1985 en Ecosse, qui opposa Margaret That­cher et les syndicats de mineurs.
La recherche de personnes disparues au moment de ce conflit majeur permet de découvrir la puissance d'une culture ouvrière aujourd'hui disparue, sa solidarité dans l'épreuve, la rudesse d'une région, l'Ecosse, et la dureté d'un conflit qui a plongé toute la population minière dans la misère.
L'héroïne, un inspecteur (une inspectrice ?) pugnace, décidé et bourré d'humanité, n'est pas sans rappeler la Barbara Havers d'Elisabeth George !
Très bon polar !
Commenter  J’apprécie          210
spleen
  10 mai 2017
Val McDermid, petite fille de mineurs , a choisi de situer ce roman en Ecosse pendant la grève des mineurs de 1984-1985 , un bras de fer avec Margaret Tatcher  qui les a entrainés dans la misère .
L'histoire débute en 2007 lorsque Misha s'adresse à Karen Pirie , responsable du service des affaires non résolues pour retrouver la trace de son père Mick Prentice, disparu pendant cette grève et supposé avoir rejoint le camp des jaunes, ceux parmi les mineurs qui trahissaient leur cause .
Superposé à cette intrigue , Bel Richmond, une journaliste , découvre par hasard dans une maison en ruine en Toscane un des indices de l' enlèvement de la fille , Catriona, et du petit fils d'un magnat local de la ville minière , Brodie Grant , et qui s'est déroulé pendant cette même période agitée , l'affaire s'étant finie par la mort de Catriona au moment de la remise de la rançon et de la disparition d'Adam, le bébé .
Karen Pirie se voit chargée également de relancer l'enquête ...
Astucieusement construit car à chaque chapitre récent fait suite la version des faits par un des protagonistes de l'époque , ce qui apporte un éclairage souvent inédit .
Les deux histoire sont longtemps indépendantes bien que l'on se doute qu'elles vont finir par se rejoindre , c'est à ce moment là où j'ai un peu relâché la tension, les ficelles étant à mon humble avis un peu trop grosses et trop d'invraisemblances ont gâché la fin de ce thriller .
Malgré ce bémol, vivement le prochain (il est déjà dans ma PAL ...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (91) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   01 août 2021
— Alors, où est-ce que je peux trouver cet Andy Kerr ? » Misha s'assit en face d'elle, son envie de partir provisoirement dissipée.

Le visage de sa mère se tordit en une grimace moqueuse. « Ma pauvre ! Si tu arrivais à trouver Andy, tu serais une vraie Sherlock Holmes. » Elle se pencha en avant et tapota la main de Misha. « Lui aussi fait partie des victimes de ton père.

— Qu'est-ce que tu veux dire ?

— Andy adorait ton père. Il le considérait comme le Messie. Pauvre Andy. La grève lui a fait subir une pression terrible. Il y croyait, il croyait à la lutte. Mais ça lui brisait le cœur de voir les épreuves que traversaient ses hommes. Il était au bord de la dépression, et le chef local du syndicat l'a forcé à se mettre en arrêt maladie peu avant que ton père mette les voiles. Personne ne l'a plus vu après ça. Il vivait à l'écart, au milieu de nulle part, et donc personne n'a remarqué qu'il avait disparu. » Elle lâcha un long soupir de lassitude. « Il a envoyé une carte postale à ton père de quelque part dans le Nord. Mais évidemment, il était parti chez les jaunes à ce moment-là, donc il ne l'a jamais reçue. Plus tard, quand Andy est revenu, il a laissé un mot pour sa sœur, pour dire qu'il n'en pouvait plus. Il s'est suicidé, le pauvre bougre.

— Qu'est-ce que ça a à voir avec papa ? questionna Misha.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   01 août 2021
Techniquement, Karen savait que Cruickshank aurait dû envoyer la femme voir la brigade criminelle. Mais elle avait toujours eu un faible pour tout ce qui faisait secouer la tête aux gens tant ils n'en revenaient pas. Les cas désespérés lui mettaient l'eau à la bouche. Elle avait reçu deux promotions en trois ans grâce à cet instinct, dépassant ses collègues, ce qui en mettait quelques-uns mal à l'aise. « Faites-la monter, Dave. Je vais lui parler. »

Elle raccrocha le téléphone et s'écarta du bureau. « Pourquoi attendre vingt-deux ans pour signaler une personne disparue ? » lança-t-elle, plus à elle-même qu'à Phil, tout en fouillant son bureau en quête d'un carnet vierge et d'un stylo.

Phil ouvrit les lèvres à la manière d'une énorme carpe. « Peut-être qu'elle était à l'étranger. Peut-être qu'elle vient seulement de revenir et de se rendre compte que cette personne n'est pas où elle le croyait.

— Et peut-être qu'elle a besoin de nous pour établir une déclaration de décès. Le fric, Phil. Ça se résume généralement à ça. » Karen eut un sourire sarcastique, qui parut flotter en l'air derrière elle comme si elle était le chat du Cheshire. Elle quitta la pièce d'un air affairé et se dirigea vers les ascenseurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   01 août 2021
« Et vous voulez signaler une personne disparue », reprit-elle.

Misha renifla sèchement et hocha la tête. « Mon père. Mick Prentice. Enfin, Michael, en fait, pour être précise.

— Depuis quand a-t-il disparu ? » C'était là, se dit Karen, que ça risquait de devenir intéressant. S'il y avait une chance pour que ça le devienne.

« Comme je l'ai dit au type d'en bas, il y a vingt-deux ans et demi. On l'a vu pour la dernière fois le vendredi 14 décembre 1984. » Les sourcils de Misha Gibson se froncèrent de nouveau, cette fois avec un air de défi.

« Ça représente un bon moment d'attente avant de signaler une disparition », indiqua Karen.

Misha soupira et tourna la tête de sorte à pouvoir regarder par la fenêtre. « On ne pensait pas qu'il avait disparu. Pas exactement.

— Je ne vous suis pas. Qu'est-ce que vous entendez par “pas exactement” ? »

Misha se retourna et rencontra le regard insistant de Karen. « Vous avez l'accent du coin. »

Karen se demanda où cela devait mener, mais elle répondit : « J'ai grandi à Methil.

— Bien. Alors, ne le prenez pas mal, mais vous êtes assez vieille pour vous souvenir de ce qui se passait en 1984.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   01 août 2021
— La grève des mineurs ? »

Misha hocha la tête. Son menton resta haut, son regard menaçant. « J'ai grandi à Newton of Wemyss. Mon père était mineur. Avant la grève, il travaillait à la Lady Charlotte. Vous vous souvenez de ce que les gens disaient par ici : que personne n'était aussi engagé que les mineurs de la Lady Charlotte. Malgré ça, une nuit de décembre, neuf mois après le début de la grève, six mineurs ont disparu. Enfin, je dis disparu, mais tout le monde savait la vérité. Qu'ils étaient partis à Nottingham pour se joindre aux briseurs de grève. » Son visage se renfrogna comme si elle luttait contre une douleur physique. « Pour cinq d'entre eux, personne n'a été tellement surpris qu'ils trahissent la grève. Mais d'après ma mère, tout le monde a été estomaqué en apprenant que mon père en faisait partie. Elle notamment. » Elle lança à Karen un regard implorant. « J'étais trop petite pour me souvenir. Mais tout le monde raconte que c'était un syndicaliste pur et dur. Le dernier qu'on puisse s'imaginer devenir un jaune. » Elle secoua la tête. « Et pourtant, qu'est-ce qu'elle était censée penser d'autre ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   01 août 2021
Karen ne comprenait que trop bien ce qu'une telle désertion avait pu impliquer pour Misha et sa mère. Dans le bassin houiller radical du Fife, la solidarité était réservée à ceux qui se battaient. Le geste de Mick Prentice avait dû instantanément conférer à sa famille un statut de paria. « Ça n'a pas dû être facile pour votre mère, dit-elle.

— Dans un sens, il n'y a rien eu de plus facile, expliqua amèrement Misha. En ce qui la concernait, c'était clair. Pour elle, il était mort. Elle ne voulait plus entendre parler de lui. Il envoyait de l'argent, mais elle en faisait don au fonds de secours. Ensuite, quand la grève a été terminée, elle l'a donné au centre social des mineurs. J'ai grandi dans une maison où l'on ne prononçait jamais le nom de mon père. »

Karen ressentit un pincement dans la poitrine, quelque part entre la compassion et la pitié. « Il ne vous a jamais contactées ?

— Juste l'argent. Toujours des billets usés. Toujours avec le cachet postal de Nottingham.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Val McDermid (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Val McDermid
Retrouvez vos "Live Books" du quinzième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
On Mars - tome 1 Un monde nouveau (1) de Sylvain Runberg et Grun aux éditions Daniel Maghen https://www.lagriffenoire.com/90269-bd-on-mars.html
On Mars - tome 2 Les solitaires (2) de Sylvain Runberg et Grun aux éditions Daniel Maghen https://www.lagriffenoire.com/144667-achat-bd-on-mars---tome-2-les-solitaires---vol2.html
La salle de bal de Anna Hope et Élodie Leplat aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/147333-pile-poche-la-salle-de-bal.html
Octobre de Søren Sveistrup et Caroline Berg aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/142554-nouveautes-polar-octobre.html https://www.youtube.com/watch?v=cMaJzSqKZAo
Surface de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon https://www.lagriffenoire.com/147440-nouveautes-polar-surface.html
Bad Man de Dathan Auerbach et Nathalie Peronny aux éditions Belfond Noir https://www.lagriffenoire.com/142091-nouveautes-polar-bad-man.html
Scènes de crime : Histoire des sciences criminelles de Val McDermid aux éditions Les Arènes https://www.lagriffenoire.com/145412-livres-entreprise---management-scenes-de-crime---histoire-des-sciences-criminelles.html
Errance de Eric Montésinos, Inio Asano aux éditions Kana https://www.lagriffenoire.com/144951-livres-mangas-errance--tome-0.html
Bonne nuit Punpun! Vol.1 de Inio Asano aux éditions Kana 9782505014133
A la droite d'Hitler de Nicolaus von Below et Jean Lopez aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/144713-encyclopedie-a-la-droite-d-hitler---memoires-1937-1945.html
Super Sons, Tome 3 : Futur funeste de Collectif, Jorge Jimenez aux éditions Urban Comics https://www.lagriffenoire.com/139761-achat-bd-super-sons-tome-3---dc-rebirth.html
Mémoires du crime : le légiste raconte: de la Belle Epoque aux Années folles (1910-1925) de Bernard Marc aux éditions MA https://www.lagriffenoire.com/136325-nouveautes-polar-memoires-du-crime---le-legiste.html
Mémoires du crime : le légiste témoigne: Des années sombres aux années noires (1930-1945) de Bernard Marc aux éditions MA https://www.lagriffenoire.com/146762-nouveautes-polar-memoires-du-crime---le-legiste-temoigne---des-annees-sombres-aux-annees-noires-1930-1945.html
Geneviève de Gaulle, les yeux ouverts de Bernadette Pecassou-Camebrac aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/144431-encyclopedie-genevieve-de-gaulle--les-yeux-ouverts.html
Lovecraft Country de Matt Ruff aux éditions Picador https://www.lagriffenoire.com/146187-romans--lovecraft-country.html
L'albatros de Nicolas Houguet aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/144686-divers-litterature-l-albatros.html
Soni
+ Lire la suite
autres livres classés : mineursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Lignes de fuite" de Val McDermid.

Quel est le nom de l'alerte lancée quand un enfant a disparu ?

Hunter Alert
Amber Alert
Jimmy Alert

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Lignes de fuite de Val McDermidCréer un quiz sur ce livre

.. ..