AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377350828
Éditeur : Archipoche (08/11/2017)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Septembre 1940. Polly Brown a accepté un poste d'infirmière à l'hôpital Cliffehaven, sur la côte Sud de l'Angleterre, afin de se rapprocher de Jack, son mari, grièvement blessé au front. Elle a dû se séparer d'Alice, sa fillette de 5 ans, envoyée au Canada pour fuir l'Europe en guerre. A Cliffehaven, Polly emménage à la Pension du Bord de Mer, tenue par les époux Reilly. Là, elle y fait la connaissance de Danuta, une jeune Polonaise qui a perdu toute sa famille au d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
BlackKat
  13 juillet 2017
J'ai quasiment tous les romans de cet auteur dans ma PAL mais je n'ai jamais sauté le pas! Les voix livresques qui murmurent à l'oreille du Black Kat sont parfois impénétrables!
Et ceux qui me connaissent vont de suite deviner la raison pour laquelle ce roman a hurlé: « LIS-MOI! »
Seconde Guerre Mondiale.
Les mots sont lâchés!
Et je démarre par un coup de gueule récurrent et qui est commun à beaucoup de maisons d'édition: « PUTAIN, mais indiquez que le roman que vous vendez est une suite, BORDEL! »
Ce n'est qu'en creusant les écrits de la dame pour rédiger mon article que j'ai découvert qu'il aurait fallu que je lise Et le ciel sera bleu (que j'ai, en +, dans ma PAL!) pour démarrer une saga, rien que ça!
C'est super agaçant de devoir mener quasiment une enquête policière pour savoir si le bouquin que j'achète est un one shot ou pas!
Alors même si ce roman peut se lire indépendamment des autres, je suis certainement passée à côté de certaines subtilités présentes dans le premier roman! Et forcément cela influe sur mon ressenti! Grrr!
Allez, je me calme, je me pose!
Si loin des siens est l'histoire du quotidien d'une pension de famille située à Cliffehaven, sur la côte sud de l'Angleterre, sur le passage de la Lufftwaffe.
En effet, dès 1940, avec l'opération Seelöwe, Hitler s'attaque à l'économie anglaise en bombardant ports, aérodromes et usines, en vue d'un débarquement et pensant mettre à mal le moral des civils, asphyxier l'économie et ébranler la confiance de Churchill.
Quelle erreur stratégique quand ce sont ensuite les cités britanniques qui sont prises pour cibles, Londres et les grandes villes du sud! Au lieu de mettre les anglais à genoux, c'est la colère et la volonté qui grondent et dominent.
Même si le lecteur ressent, ou imagine, l'insécurité, la peur, les souffrances et les drames, l'auteur a préféré mettre l'accent sur la force psychologique des civils anglais, tel un discours patriotique, au détriment, à mon sens, de la profondeur de ses personnages.
C'est ce sentiment patriotique qui transparaît à chaque page de ce roman: quel que ce soit la frappe infligée, les anglais gardent la tête haute, le sourire aux lèvres, la tasse de thé à la main, mettent leurs enfants à l'abri loin d'eux, soignent ou enterrent leurs morts, aiment, dansent, oublient l'effort de guerre et les privations dans chaque instant de paix offert, et à chaque bombe qui chute, elle nourrit la combativité de chacun. Hitler ne mettra pas l'anglais à terre. Comme l'a si bien dit Winston Churchill: « Nous ne nous rendrons jamais. »
La pension que tiennent les époux Reilly, enfin surtout l'épouse Peggy car son cher et tendre est trop souvent absent, est le refuge de Polly.
Polly a été contrainte de se séparer de sa fille Alice, partie avec sa famille vers le Canada, pour rejoindre son mari Adam, grièvement blessé lors d'un combat, et exercer son métier d'infirmière.
C'est là aussi que Danuta, jeune polonaise ayant fuit son pays après avoir perdu toute sa famille et traversé d'horribles épreuves, est venue rejoindre son frère. Elle apprend qu'il est malheureusement décédé et s'enferme dans son traumatisme, au risque de s'éteindre de désespoir.
La propre famille de Peggy n'est pas mieux lotie quand ses membres sont sur tous les fronts, sous les bombes ou engagés dans une guerre de l'ombre.
Malgré un ensemble de personnages intéressants, trop de scènes qui auraient pu tenir le lecteur en haleine semblent fades et creuses, tant elles sont survolées.
Il y a 5 infirmières dans l'entourage de Peggy et pourtant très peu de détails sur leur métier et les bouleversements apportés par la guerre.
Peggy, entre deux bouilloires à mettre sur le feu pour le thé, est tellement débordée pour chapeauter tout son petit monde et passer au-dessus des coups de chaleur de son époux, qu'elle en deviendrait insignifiante si elle n'était pas le trait d'union entre tous.
Les épreuves subies par Danuta ne sont que brièvement relatés, ne suscitant donc chez le lecteur qu'une maigre empathie.
Le choix de Polly de donner, à plusieurs reprises, la priorité à son époux ne m'a pas convaincue et, en tant que mère, m'a même paru invraisemblable.
Bien entendu, des moments d'émotion ou de complicité, trop brefs, sauvent la lecture mais j'ai trouvé l'ensemble trop superficiel.
Je lirai tout de même le 1er opus de cette saga, et les suivants, car elle met en scène des personnalités féminines fortes et courageuses, la plume de l'auteur est agréable et le fond historique est correctement documenté. J'espère tout de même davantage de profondeur pour susciter de un peu plus d'attachement.
Mon constat est qu'il ne suffit pas d'aborder un bon sujet pour broder une histoire captivante. Si loin des siens reste toutefois une lecture agréable… mais loin d'être inoubliable!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Livresque78
  22 novembre 2016
Après vous avoir parlé de " Et le ciel sera bleu" de Tamara McKinley, sorti en 2015 et réédité chez Archipoche, il y a peu, je vous fais aujourd'hui découvrir, le second volume de cette magnifique saga, dont l'histoire se passe dans la pension du bord de mer à Cliffehaven au sud de l'Angleterre.
On y retrouve Peggy, son mari, son beau-père avec de nouveaux résidents, toujours durant la Seconde Guerre mondiale. Les difficultés y sont toujours présentes, les éternels bombardements, les rationnements, la peur de perdre les siens... On y découvre la vie, l'histoire, les malheurs mais aussi les bonheurs des nouveaux pensionnaires. Des moments toujours aussi forts et émouvants grâce à la gentillesse et à l'accueil chaleureux de Peggy et des siens.
L'auteure nous montre dans cette saga, les petits bonheurs que l'on pouvait, si on le souhaitait , amener au quotidien dans cet enfer de la guerre.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          170
LisonsDesLivres
  17 juin 2017
La pension Bord de Mer, tenue par Peggy et située sur la côte anglaise, se retrouve dans la tourmente provoquée par les bombardements de la 2ème guerre mondiale : le deuil qui frappe quelques pensionnaires, la séparation des familles et l'angoisse qui en découle, les problèmes de nourriture, la violence et la mort, les abris souterrains, les hommes gravement blessé comme le mari de Polly.
Le lecteur peut vraiment se rendre compte de ce qu'a été la vie des anglais sous les bombardements allemands, un thème assez rarement évoqué dans les romans.
Les personnages sont essentiellement féminins. Trois sont particulièrement attachants pour leur courage : Peggy qui se bat pour faire tourner sa pension et soutenir tout le monde, Polly tracassée par son mari Adam gravement blessé et par sa fille Alice partie avec la famille au Canada et enfin Danuta, polonaise ayant perdu toute sa famille.
Passionnée de romans dont le contenu se base en partie sur L Histoire, j'ai beaucoup aimé ce roman et éprouvé dès les premières pages de l'attachement envers les pensionnaires de la pension Bord de Mer. Je les ai quittés avec une pointe de regret.
J'ai acheté l'édition numérique sans savoir que c'est un 2ème tome mais cela ne m'a pas posé de problème.
Un style facile à lire, le récit est rythmé par les changements réguliers de lieu et de personnage. L'auteur pratique une alternance entre les situations, bien rythmée pour donner au lecteur l'envie de continuer sa lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Elyza
  06 décembre 2016
J'ai découvert la plume de Tamara McKinley il y a un an avec son livre Et le ciel sera bleu. A l'origine, je ne suis pas du tout amatrice de romans se déroulant pendant la seconde guerre mondiale (les tragédies, les morts, l'insécurité c'est pas mon truc). Pourtant, à ma grande surprise, j'ai vraiment bien accroché au premier tome qui était d'ailleurs encore frais dans ma mémoire lorsque je me suis lancée dans cette suite. Un grand merci à la maison d'édition L'archipel ainsi qu'à LP Conseils pour l'envoi de ce livre.
Une année est passée depuis les évènements survenus dans le premier tome. Nous sommes donc en 1940 à Cliffehaven et la pension du bord de mer tient toujours debout. Peggy tente de faire bonne figure en dépit des nombreux assauts aériens qui sèment la panique parmi les habitants plusieurs fois par jour. Elle accueille une nouvelle pensionnaire: Polly qui est infirmière. Celle-ci vient rejoindre son mari qui est dans le coma à l'hôpital de Cliffehaven. Elle a du laisser partir sa fille et le reste de sa famille par bateau en direction du Canada et va donc avoir besoin de toute la compassion de sa logeuse pour pouvoir tenir le coup.
Lorsque j'ai lu le premier tome l'année dernière j'ignorais que cette série était composée de tomes compagnons. Il s'agit d'ailleurs d'une assez longue saga qui comporte pour le moment 9 tomes en anglais mais pour ceux et celles que les longues séries rebutent un peu, sachez que cette dernière sort également en poche! (Ben oui, d'un coup ça prend moins de place dans la bibliothèque!)
J'étais un peu triste de voir une page se tourner et de ne plus retrouver Sally dans cette histoire mais les personnages emblématiques de la pension étaient au rendez-vous et j'ai retrouvé avec grand plaisir Ron, Jim, Peggy et leurs filles et même Madame Finch qui font vraiment figure de piliers dans cette pension de famille. Je me suis ainsi rendue compte à quel point j'étais attachée à eux et à quel point je me sentirai mal si jamais l'un d'eux venait à disparaitre. La guerre fait plus que jamais partie de leur quotidien entre la pénurie alimentaire, les attaques aériennes et le black-out et j'ai trouvé que les personnages étaient sans grande surprise plus courageux, et généreux que jamais dans l'adversité et plein de bon sens.
J'avais peur de moins apprécier Polly, la nouvelle pensionnaire que Sally (la pensionnaire du premier tome) mais en réalité je me suis immédiatement attachée à elle. Comment faire autrement lorsqu'on connait son histoire bouleversante? Si j'avais été à sa place, je serai restée prostrée dans un coin à attendre que la mort vienne me cueillir. Pas Polly. Je l'ai trouvé très courageuse parce qu'à chaque fois que j'ai cru qu'elle ne se relèverai pas d'un nouveau coup du sort, elle est parvenue à sortir la tête de l'eau. Il faut dire que Polly est quand même bien soutenue entre la douce Peggy qui l'a prise sous son aile et Danuta, la soeur polonaise d'Alesky qu'on découvrait à la fin du premier tome et avec qui Polly doit partager sa chambre.
Ce que j'aime dans cette série c'est que c'est une histoire remplie de personnages féminins aux tempéraments forts et pugnaces auxquels on finit irrémédiablement par s'attacher. Bien entourée comme je l'étais entre Peggy, Polly et Danuta, je préfère vous dire que je n'ai absolument pas vu le temps passer et avant d'avoir eu le temps de dire ouf, j'étais déjà rendue à la fin du livre, le coeur un peu en vrac parce que Tamara McKinley nous sert encore une histoire riche en émotions.
En résumé, j'ai un tout petit peu plus préféré ce tome 2 au premier parce que l'histoire de Polly m'a davantage touchée que celle de Sally. La guerre est désormais bien installée mais la pension du bord de mer s'affirme plus que jamais comme un petit havre de paix dans lequel il fait bon s'installer pour se ressourcer pendant une période donnée. Au-delà de l'écriture très fluide de l'auteure, ses portraits de femmes valent le détour! Je serai donc au rendez-vous à la sortie du tome 3!
Lien : http://elyzalecturesenchante..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ingridfasquelle
  06 février 2017
Tamara McKinley vit sur la côte sud de l'Angleterre, où se déroule l'action de sa nouvelle sage, inaugurée avec Et le ciel sera bleu (L'Archipel, 2015). L'auteure du best-seller La Dernière Valse de Mathilda y déploie tous ces talents de conteuse.
Depuis 2011, cette série de la pension du Bord de Mer, qui compte déjà huit tomes, captive les Britanniques et on les comprend ! Amitié, amour, coups du sort et rebondissement sur fond de guerre mondiale, c'est une série qui possède tous les ingrédients pour devenir un best-seller ! Son originalité repose sur le fait que l'auteure met en scène des personnages gravitant autour du couple pittoresque et attachant qui dirige la pension.
Et même si on est très loin des sagas exotiques qui ont fait le succès de Tamara McKinley, celle-ci a su tirer le meilleur de ce que la côte sud de l'Angleterre a à offrir ! Sa pension du Bord de Mer et sa petite bourgade sont si pittoresques, si accueillantes que d'emblée, on s'y sent presque comme à la maison ! Peggy Reilly est si humaine, si bienveillante que ce n'est pas seulement un refuge qu'on l'on trouve à Cliffehaven mais une famille ! Dès lors, impossible de ne pas se passionner pour cette belle histoire de survie, où seuls comptent l'entraide, le courage et l'obstination !
Certes, les temps sont toujours aussi durs et l'avenir aussi incertain que dans le tome précédent, la famille Reilly et ses nouveaux pensionnaires devront endurer toujours plus de privations mais l'enfer des bombardements quotidiens mais envers et contre tout, ils sauront rester dignes et se montrer à la hauteur des sacrifices que cette guerre leur impose.
« Comme elle, les autres habitants du quartier n'avaient rien perdu de leur combativité. Chaque jour, ils triomphaient des attaques allemandes, qui se succédaient, ils surmontaient la poussière, le rationnement, les privations de toutes sortes… Ils luttaient pour remporter cette guerre. Dans l'ensemble du pays on se battait, des Anglais tombaient amoureux, se marient, avaient des enfants… Ils concoctaient des projets d'avenir… Baisser les bras aurait été se coucher face à l'ennemi. Winston Churchill l'avait affirmé avec force lors d'un de ses discours : « Nous ne nous rendrons jamais. »
Effort de guerre, partage et solidarité sont au coeur même du roman de Tamara McKinley. Au-delà de l'hommage que l'auteure rend à la population civile britannique durant la Seconde Guerre mondiale, elle nous exhorte en quelque sorte à imiter nos aînés et à rester, nous aussi, unis dans l'adversité ! Ce deuxième tome de la pension du Bord de Mer est plein de bons et nobles sentiments, de chaleur humaine et générosité et c'est une lecture qui, vraiment, ne pouvait pas mieux tomber !
Si vous aimez les grandes et belles sagas romanesques, les histoires réconfortantes, les personnages forts et bien campés, n'hésitez pas une seule seconde ! Si loin des siens vous fera vibrer de la première à la dernière page !
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   13 juillet 2017
Mon père a combattu pendant la Première Guerre Mondiale, et nous autres Australiens n'aimons pas rester les bras croisés lorsqu’un conflit fait rage. Nous avons une réputation à tenir.
Commenter  J’apprécie          40
LisonsDesLivresLisonsDesLivres   17 juin 2017
La musique suscitait en chacun des émotions diverses, mais elle touchait tout le monde.
Commenter  J’apprécie          60
LisonsDesLivresLisonsDesLivres   17 juin 2017
Elle avait depuis longtemps compris que les menus rituels quotidiens possédaient un indéniable pouvoir d'apaisement.
Commenter  J’apprécie          00
LisonsDesLivresLisonsDesLivres   17 juin 2017
Rien ne valait que de se concentrer sur un travail pour chasser son désarroi.
Commenter  J’apprécie          00
LisonsDesLivresLisonsDesLivres   17 juin 2017
La jeunesse est un bien précieux.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tamara McKinley (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tamara McKinley
A l'occasion du neuvième salon du livre de poche, Saint-Maur en Poche, Mélanie Morin recevait le samedi 24 juin 2017 la romancière australienne Tamara McKinley. L'occasion d'en savoir plus sur cette auteur...
Les fleurs du repentir de Tamara McKinley aux éditions Archipel
Cela fait longtemps que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine où elle a grandi pour poursuivre ses études et sa carrière de vétérinaire à Sydney. Mais quand elle reçoit l?invitation de sa grand-tante Aurelia à une réunion de famille, Claire est ramenée à son passé. Elle qui était partie après une violente dispute avec les siens? Bien qu?à contrec?ur, Claire rejoint l?arrière-pays australien. Mais comment va réagir sa mère, Ellie, qu?elle n?a pas revue depuis cinq ans ? Et Leanne, sa s?ur, lui battra-t-elle toujours froid ? En renouant avec ce passé, ce sont autant de ranc?urs qui remontent à la surface, mais aussi des secrets qui surgissent. Et expliquent beaucoup de choses? Comme à son habitude, Tamara McKinley brosse le portrait de femmes courageuses. Trois générations de battantes, qui chacune à leur manière ont dû lutter contre l?adversité pour gagner leur indépendance.
9782809822304
Les orages de l'été de Tamara McKinley aux éditions Archipoche
1947. Accompagnée d?un ami d?enfance secrètement amoureux d?elle, Olivia Hamilton retourne en Australie, sa terre natale, où sa mère Eva vient de mourir. Avant de disparaître, cette dernière lui a transmis des documents qui ont ébranlé ses certitudes concernant ses origines. Sur place, Olivia retrouve sa s?ur aînée, qui cultive à son égard une franche hostilité. Les archives léguées par leur mère seraient-elles à l?origine d?une telle animosité ? Aidée par Maggie, la gérante de la pension où elle loge, Olivia tentera de percer un à un les secrets qui nimbent son enfance. Avec cette saga, dans la lignée de ses grands succès, Tamara McKinley signe son roman le plus personnel, celui qui lui tient le plus à c?ur.
9782377350162
Vous pouvez commander Les fleurs du repentir et Les orages de l'été sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : merVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
794 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre
. .