AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2344007458
Éditeur : Glénat (02/09/2015)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 73 notes)
Résumé :
Toujours en cavale, Kei Nagai, le lycéen devenu Ajin, découvre que ces hommes d’un genre nouveau sont plus que de simples immortels. Qualifiés d’inoffensifs par le gouvernement, certains semblent dotés de redoutables alter ego qu’ils ont le pouvoir de faire apparaître à loisir : les fantômes noirs. Laissant son seul allié derrière lui, Kei part à la rencontre des “autres”…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  23 août 2016
Le monde a été bouleversé par la découverte il y a quelques années en Afrique des Ajins, des mutants disposant de l'immortalité… Et la vie du lycéen japonais Kei Nagai change du tout au tout le jour où il est renversé par un camion et où il découvre en même temps que le reste du monde que lui aussi est un Ajin (quand est-ce qu'on aura autre-chose que des collégiens et de lycéens comme héros de mangas… Soupirs…) Alors qu'on lui tourne le dos et que tout le Japon lui court après pour toucher la prime de sa capture, son ami d'enfance Kaito lui est prêt à tout pour lui porter secours…
A chaque fois qu'on pense que Kei est un gentil, on nous fait bien comprendre que c'est un connard, et à chaque qu'on pense que Kei est un connard, on nous fait bien comprendre qu'il est un gentil… de la même manière, j'ai envie de dire que ou Kaito sait des trucs et qu'il est un génie de la manipulation, ou qu'il ne sait rien et qu'il est un peu beaucoup un gros teubé…
Au contraire des séries à rallonge, on nous plonge ici au coeur du sujet et c'est tant mieux (donc on est dans un manga qui peut joliment faire la transition entre shonen et seinen). Mais pour quel résultat ? A l'image de la série phénomène L'Attaque des titans, la série alterne le bon et le moins bon… D'un côté on a des personnages / cases / planches réussies, et d'un autre côté on a des personnages / cases / planches plus basiques tu meurs… Et les thèmes abordés sont intéressant certes, mais on retombe rapidement sur une opposition des familles entre gouvernements pas clairs au service d'intérêt privés (Complexe Militaro-Industriel voulant obtenir l'arme ultime et/ou mégacorporations au service de la ploutocratie mondiale voulant se placer définitivement au dessus du commun des mortels) et terroristes louches au service d'objectifs révolutionnaires et/ou suprématistes. L'époque des "X-Men" de Chris Claremont est décidément bien révolue hein ! Saloperie de 11 Septembre 2001…

Dans ce tome 2, Kei poursuit seul sa cavale et rencontre les Ajins du Japon censément être en prison… Ou plutôt ce sont eux qui se sont arrangés pour organiser cette rencontre. Mais il tombe finalement entre les mains du gouvernement qui se fait une joie de le torturer / découper / charcuter (attention c'est quand même une série pour public averti), pour découvrir le secret des « fantômes noirs » et de leurs pouvoirs (qui a dit "JoJo's Bizarre Adventure" ^^).
Les Ajins viennent exfiltrer Kei dans un déchaînement de violence en espérant pourvoir recruter un nouvel allié, mais Kei s'avère n'être pas allé suffisamment loin du Côté Obscur pour leur être utile… (cela devient un classique le calvaire du personnage principal après "L'Attaque des Titans" et "Tokyo Ghoul"... blink)
Pas mal de choses intéressantes dans ce tome 2 en fin de compte :
- avec la façon dont la population réagit face aux Ajins au travers de l'histoire de Nakajima Keisuke qui s'engage aux côté des défenseurs des droits des Ajins, mais aussi à travers celle des mouchards institutionnels qui fichent tout le monde en attendant que le gouvernement donne le feu vert pour arrêter tout le monde
- avec les Ajins « terroristes » qui utilisent leur pouvoir de « réinitialisation » de manière très stylée
- avec le chapitre 00, consacré à l'Affaire Shinja Nakamura
Par certains côté cela me fait penser à une version grimdark de "Parasite" / "Kiseiju", donc la série peut vite devenir passionnante si l'auteur arrête de faire jacasser ses personnages à propos de trucs auxquels on ne comprend rien (ils savent tout des Ajins, mais ne se donnent pas la peine d'expliquer quoi que soit du coup on reste systématiquement dans le schwarz… perso je trouve ça super chiant en plus d'être une ficelle pour créer des mystères lostiens)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
RosenDero
  22 mars 2019
Nous avions laissé nos héros après un accident de moto mortel. Mais heureusement, en tant qu'Ajins, ils ne peuvent mourir, alors leur cavale continue, pour échapper au bistouri des autorités...
---
J'ai eu beaucoup de mal à replonger dans l'histoire, je n'avais plus de souvenirs de la séparation des deux jeunes gens (l'histoire de la bouteille ne m'a rien évoqué du tout), et mis à part la traque menée par le gouvernement, peu de choses m'étaient restées en mémoire.
Notre héros principal va donc rencontrer des Ajins adultes et tomber comme un bleu dans leurs rets. Mais peut-être est-ce pour son bien, finalement ? Car que font les gouvernements quand ils en attrapent un...
Entre le premier tome et le reste de la série, les commandes ont changé de main (quoi qu'en dise la fiche Babelio^^) et ça se sent, c'est beaucoup plus fouillé, et la série table sur du long terme, mettant en place de multiples points de vue, événements, personnages et intrigues articulés.
Ce tome 02 est très sympa (la scène de l'assaut où un Ajin adulte et entrainé annihile à lui seul quelques dizaines de militaires est ultra puissante), fort intéressant (les manipulateurs, des scientifiques, des gouvernements, des magna de la finance... tout ce petit monde essaie de s'approprier les Ajins par diverses méthodes) et toujours plein de questionnements (l'Autre espèce (?) qui fait naître des fantômes... j'avoue ne pas avoir compris grand chose, mais le potentiel est grand).
Bref, à suivre sans hésiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Witchblade
  21 juillet 2019
La suite est particulièrement morbide et sanglante car les autres ajin livrent Kei aux humains pour mener leurs expériences et pour que lui développe sa haine des humains. C'est vraiment très spécial et pas vraiment à mon goût, du coup. L'atmosphère de ce manga est vraiment trop glauque. En plus, l'histoire finit par se disperser entre plusieurs ajin avec, sans doute, des retours dans le passé non précisés. C'est loin d'être clair au final et je ne vois vraiment pas où l'auteur veut nous amener. La survie des ajin ? Les tortures que peuvent leur faire les humains ? Vraiment trop confus pour moi.
Comme vous l'aurez compris, ce tome n'a pas été une réussite pour ma part et j'abandonne donc là cette série qui a pourtant trouvé un certain succès sur Babelio. Je vous conseille néanmoins de découvrir ce manga pour vous en faire votre propre idée. Pour ma part, je passe à la suite de Bungo Stray Dogs, plus dans mon univers.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
Commenter  J’apprécie          220
Colibrille
  09 juin 2016
Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ce second tome m'a bluffée... Oui, bluffée ! Je ne m'attendais pas à être aussi scotchée.
Il y a tant à dire sur ce second tome que je ne sais pas par où commencer : dessins? intrigue? personnages ? ambiance? Plouf plouf... Allez, je commence par le plus flagrant, le graphisme.
Alors que dans le premier volume, les dessins étaient parfois approximatifs (notamment les visages) et manquaient un peu de rigueur (perspectives), ils sont ici de belle facture. Les expressions des visages sont plus que réussies, elles exacerbent les émotions des personnages. Avec un découpage soigné, un trait vif et acéré, les scènes d'action sont parfaitement maîtrisées. Côté dessins, rien à redire, donc.
Côté ambiance, on reste dans le sombre et le glauque. Petites scènes de tortures sur table d'opération, fusillades-carnage... Il faut reconnaître que le sang gicle dans tous les sens. Néanmoins, l'auteur ne dépasse pas certaines limites. Il suggère les choses (pour un doigt coupé, on entend le son : TCHAK!) plutôt que de les montrer directement, sans détours graphiques. On est conscient de la grande violence de certaines scènes mais on peut s'en distancer, même si ce n'est pas évident. J'avoue être passée un peu plus rapidement sur les pages où Kei est torturé. Âmes sensibles, s'abstenir...
En voyant cette scène, où un être vivant se retrouve à la merci de scientifiques menant des expériences plus cruelles les unes que les autres, je n'ai pu m'empêcher de faire un rapprochement avec ces laboratoires qui utilisent les animaux comme cobayes... Comme eux, c'est au nom de la Science que Kei se retrouve privé de toute liberté, tant physique que mentale, et est soumis à des atrocités. Bref, cette scène est extrêmement dure, mais à mes yeux, elle est aussi symbolique. Elle révèle de manière brutale toute la noirceur de l'être humain.
Si l'auteur développe certains personnages du premier volume (Sato et Tanaka), il choisit d'en intégrer de nouveaux. Dans ce tome, il y a presque une histoire dans l'histoire. Après Kei, nous découvrons comment Shinya est lui aussi devenu un Ajin. Un parallèle intéressant mais qui manque peut-être un peu de cohérence. On se demande pour l'instant comment l'auteur va relier ce personnage à l'intrigue principale. Néanmoins, cela rompt la linéarité du récit et apporte une touche d'originalité.
Pas de Kai dans ce tome. J'avoue que je le regrette car j'apprécie beaucoup son personnage, bien qu'il semble être secondaire pour le moment. J'espère vraiment que l'auteur va rassembler Kei et Kai pour les faire affronter ensemble toutes les épreuves auxquelles peut s'attendre un Ajin.
À l'image de la couverture de ce volume, j'ai trouvé ce tome plus sombre et violent que le précédent mais aussi plus dense et intense émotionnellement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
dancingbrave
  14 mars 2017
Et voilà : Moi qui me targue de résistance civique, d'être au dessus de ces tentations consommatrices, attiré par une publicité, sur Babelio je crois me souvenir, j'ai d'abord mis cet ouvrage dans ma liste de souhaits.
Et vlan, alors que je traînais dans une librairie, je tombe sur le lot promotionnel, sous film plastique, des deux premiers volumes. Evidemment le film plastique, intentionnel ou pas, n'aide pas à faire bon choix. Deuxième erreur, je l'achète.
Cela aurait pu être une bonne chose ; chaque lecture nous laissant une graine qui germe. Oh, elle a bien germé mais sûrement pas comme il fallait s'y attendre.
Le dessin, la mise en planche sont très vivants. Il faut dire que l'on parle de personnages immortels ;-)
L'histoire est originale, intéressante, presque captivante….
Mais des petits trucs m'ont dérangé.
Le goût inexplicable, avec des relents un peu malsains, pour les bandes d'embaumement de momies en déconfitures sanguinolentes.
Et puis cette violence omniprésente avec coupe de membres et de têtes...
Certes, je pense ne pas être le bon lecteur de ce genre de manga là, quoique je me demande encore si j'achèterai ou pas les volumes suivant. Mais cette violence qui semble captiver un certain lectorat, sans doute adolescent, me fait me poser pas mal de questions. Là est la petite graine qui germe de cette lecture là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162

critiques presse (2)
BulledEncre   12 octobre 2015
Les Ajins se dévoilent mais ajoutent une part d’ombre sur ce qu’ils sont. Un tome prenant.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   08 septembre 2015
Après un premier tome qui nous avait franchement séduit, on reste un peu sur notre faim avec le deuxième.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   08 juin 2016
- À la gare, s'il vous plaît. Roulez prudemment, je vous prie. On a qu'une seule vie.

En principe...
Commenter  J’apprécie          130
ColibrilleColibrille   08 juin 2016
Ces êtres sont immortels. On les appelle "Ajin" ! Ces êtres ignorent qui ils sont tant qu'ils ne sont pas morts une fois.
C'est ce qui s'est passé pour moi.
Commenter  J’apprécie          40
ColibrilleColibrille   08 juin 2016
- Kai a risqué sa vie... pour moi. Sa seule et unique vie ! Moi... je ne peux pas lui rendre la pareille. Alors... je dois risquer tout le reste.
Commenter  J’apprécie          40
TakalirsaTakalirsa   16 mai 2016
Tu trouves pas ça affreux qu'on lui foute sa vie en l'air, juste parce que c'est un ajin ?!
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Tsunina Miura (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsunina Miura
AJIN TOME 2-BORDER-MONT TOMBE-LECTURES DU CHEF #8 ("Ajin" à partir de 0:30)
autres livres classés : immortalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
839 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
.. ..