AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Frédérique Renoust (Autre)
EAN : 9782278100590
224 pages
Didier Jeunesse (22/09/2021)
4.1/5   159 notes
Résumé :
Eliott est en maison de repos, sa mère vient de mourir. Cependant, il est clair pour lui que cette mort est suspecte, et qu’il ne s’agit pas du suicide qu’on veut lui faire croire.
Lilas, une pensionnaire du centre, a un choc en voyant une photo de la mère d’Elliot : c’est une des apparitions qui la hante tous les jours. Elle comprend qu’elle a le don de voir les morts, ce que sa famille s’évertue à lui cacher depuis des années.
Les deux adolescents ... >Voir plus
Que lire après Les mots fantômesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 159 notes
5
27 avis
4
37 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis
Grace aux éditions Didier Jeunesse, via net galley, j'ai pu lire Les mots fantômes de David Moitet.
Eliott est en maison de repos, sa mère vient de mourir. Cependant, il est clair pour lui que cette mort est suspecte, et qu'il ne s'agit pas du suicide qu'on veut lui faire croire.
Lilas, une pensionnaire du centre, a un choc en voyant une photo de la mère d'Elliot : c'est une des apparitions qui la hante tous les jours. Elle comprend qu'elle a le don de voir les morts, ce que sa famille s'évertue à lui cacher depuis des années.
Les deux adolescents se lancent dans une double enquête, à la recherche de la vérité, au péril de leur vie…
Les mots fantômes est un roman pour adolescents qui mélange les genres : fantastique, policier mais aussi roman contemporain. Cela m'a beaucoup plu car ce mélange est une réussite.
Nous faisons la connaissance de Lilas, une jeune fille qui fait des crises, difficiles à traiter ; et Elliott dont la maman vient de mourir. Un de ses camarades s'est moqué de sa maman, ignorant qu'elle venait de décéder alors Eliott a vrillé !
Lilas et Elliott se retrouvent donc dans une maison de repos.
Le jeune garçon est persuadé que sa maman ne s'est pas suicidé. Lilas accepte de l'aider quand elle comprend qu'elle a un don.. elle peut voir les personnes décédées.. dont la maman de son nouvel ami !
L'histoire est assez simple mais fonctionne parfaitement car il y a de nombreuses surprises.
Les personnages sont touchants. Ils ont une personnalité bien développée. Tous deux ont des fêlures, des questionnements. Leur vie n'est pas simple. Eliott avait une vie agréable jusqu'au suicide de sa maman, qu'il peine à comprendre. Comment une femme qui venait de faire des cookies peut décider de mettre fin à sa vie alors que ses enfants vont rentrer pour le goûter ?? Cela n'a pas de sens !!
Quand à Lilas, elle ignore sa vraie nature et souffre de crises étranges. Elle a des hallucinations. La vérité est bien différente de ce qu'on lui a laissé imaginé.
Ces deux ados différents au premier abord vont s'entraider, quitte à se mettre en danger.
Les thèmes abordés sont divers : la folie, le deuil, l'amitié, le fait de voir des fantômes..
Les seuls passages où j'ai un peu moins accroché, c'est quand le narrateur est Charles, un personnage détestable à souhait. Je n'en n'ai pas trop vu l'utilité. Mais ce n'est que mon avis ;)
Les mots fantômes est un bon roman pour adolescents que je recommande à la cible comme aux adultes. L'écriture est fluide, elle fait mouche et j'ai pris plaisir à le lire d'une traite. Je vous le recommande :)
Ma note : quatre étoiles.
Commenter  J’apprécie          330
La mère d'Eliott, 17 ans, est retrouvée morte à son domicile. L'enquête conclut à un suicide mais Eliott est persuadé que sa mère n'a pas mis fin à ses jours.
Dans le même temps, Lilas, une camarade de lycée d'Eliott, repart une nouvelle fois en hospitalisation de jour dans un institut psychiatrique pour adolescents. Lilas a des hallucinations depuis plusieurs mois, elle voit des personnes inconnues qui la terrifient.
Après avoir agressé un camarade, Eliott doit lui aussi passer quelques jours à l'institut afin de contrôler ses pulsions violentes. C'est l'occasion pour les deux adolescents de faire plus ample connaissance et se poser, chacun, des questions sur ce qu'ils vivent.

« Les mots fantômes » est un roman de littérature ado qui recoupe plusieurs genres : policier, fantastique et aussi fait de société.
Policier tout d'abord puisque Eliott et son amie Lilas vont mener l'enquête sur la mort de la mère du jeune homme. Fantastique ensuite puisque les visions de Lilas vont s'avérer être des apparitions de fantômes. Et fait de société car David Moitet aborde un sujet encore rarement évoqué dans la littérature ado – mais qui à mon avis va se développer : la santé mentale des jeunes.
L'ensemble est bien mené malgré quelques invraisemblances. David Moitet a l'habitude d'écrire des thrillers pour les jeunes et on retrouve tous les ingrédients d'une bonne intrigue policière : suspense, action, rebondissements… le côté fantastique m'a un peu plus fait tiquer comme si voir des fantômes, une fois qu'on a accepté ce « don », était un peu chose commune… Quant à la partie concernant les hôpitaux psychiatriques pour adolescents, je pense que c'est assez proche de la réalité. Il y dépeint les différentes formes de pathologies - schizophrénie, dépression, comportement violent, troubles émotionnels… - rencontrées chez les jeunes qui souffrent d'une maladie mentale et qui cachent une véritable souffrance. L'intérêt de ce roman repose pour moi sur ce dernier thème car l'auteur parle d'un phénomène qui se développe mais qui n'est pas du tout pris en compte par les pouvoirs publics et qui est toujours source de suspicion et de mépris de la part des gens en général. Une maladie mentale, cela ne se voit pas physiquement et la plupart des gens y voient une mystification ou une exagération. Si ce n'était que cela, le taux de suicide chez les jeunes serait moins élevé.
David Moitet, lui, aborde ce sujet avec empathie, réalisme et intelligemment. Tout comme il nous parle également des relations avec les personnes âgées, elles aussi « remisées » dans une case non compétente dès lors qu'elles commencent à développer certains problèmes.
Mais les personnages d'Eliott et de Lilas apportent une touche d'optimisme et d'espoir à ce roman qui nous dépeint une société pas franchement reluisante quand on creuse un peu les thématiques. Destiné à un public jeune, « Les mots fantômes », sous ses airs de thriller fantastique, est l'occasion à ne pas manquer
d'aborder des sujets plus profonds avec ce lectorat.
Commenter  J’apprécie          214
Eliott a une vie agréable, il vit avec ses parents Oihana Lebrun et Vic Letourneur et sa petite soeur Thaïs dans une confortable maison de la banlieue parisienne et il va au lycée Sainte-Catherine. Cependant, quand sa mère est retrouvée morte et que la police conclut à un suicide, il refuse de croire à cette hypothèse et décide de mener l'enquête et il la débute en hôpital psychiatrique où il est enfermé pendant une semaine après avoir violemment frappé un de ses camarades au lycée Sainte-Catherine et il retrouve justement une camarade du lycée dans cet hôpital, Lilas Rosberg dite Lilas la barge. Celle-ci est diagnostiquée schizophrène alors qu'elle voit en fait des fantômes et évidemment, la mère d'Eliott, OIhana Lebrun se manifeste à elle…

David Moitet est professeur d'éducation physique et sportive, il écrit depuis une dizaine d'années et il est devenu un auteur prolifique avec plus d'une vingtaine de romans. Il est l'auteur notamment en jeunesse de Les mondes de l'alliance (2014) -, New earth project (2017), le très remarqué roman policier le dossier Handle (2018) , Les secrets de Tharanis (2019), et RC 2722 (2020).

Le bandeau de l'éditeur tend à induire en erreur en citant Ouest-France présentant David Moitet comme un maître du polar et de la science-fiction. de fait, hormis le dossier Handle qui a marqué les esprits et obtenu des prix, l'oeuvre de David Moitet reste confidentielle. Alors que nous avions le souvenir d'un suspense palpitant dans le dossier Handle et d'une certaine originalité dans le traitement presque cinématographique dans l'enchaînement des différents épisodes de la course poursuite du jeune homme.

Il s'agit ici tout d'abord d'un roman fantastique dans lequel l'héroïne a la capacité de voir les fantômes des morts qui restent sur terre dès lors qu'ils veulent aider à rétablir la vérité sur les conditions de leur décès. Une partie du roman se déroule donc dans un hôpital psychiatrique pour enfants avec des jeunes atteints de troubles psychiques ou de troubles de l'humeur et aussi des fantômes. de ce fait, l'enquête met un peu de temps à démarrer et dès lors, les événements s'enchaînent de manière un peu schématique avec des dialogues réduits à leur plus simple expression apportant juste les informations nécessaires à la poursuite de l'intrigue. Nous perdons en épaisseur psychologique des personnages et même le méchant de l'histoire apparaît stéréotypé. Hormis l'identité du coupable, nous avons peu de surprise dans ce roman et nous pouvons même parfois ressentir quelque ennui.

Commenter  J’apprécie          151
Quand je lis les "nouveaux" livres pour adolescents, je me questionne toujours : trouveront-ils leur public ? Les mots fantômes ne font pas exception. Déjà, il ne peut pas être rangé dans une case, ce qui est pourtant commode pour tous : libraires, enseignants et parents. Il est à la fois un roman contemporain, un roman policier, et un roman fantastique. le plus simple (presque) aurait été de le cantonner dans la case policier, avec Eliott qui ne croit pas au suicide de sa mère et veut découvrir la vérité, envers et contre tout. Même la police exprime parfois des doutes sur ce qui s'est vraiment produit, mais manque d'indices pour lancer véritablement une enquête.
Ce n'est pas tant que le livre bascule alors dans le fantastique, formule ô combien traditionnelle, c'est plutôt qu'il nous emmène aux portes de la folie. Lilas a des hallucinations. Ses crises étaient passées, du moins l'espérait-elle, elles reprennent de plus belle et elle se retrouve en maison de repos, terme pudique, poli, pas effrayant du tout, qui m'amène à me questionner : comment aider ces jeunes qui souffrent ? Oui, c'est difficile, et oui, j'ai toujours l'impression que la société est en retard et ne met pas tous les moyens possibles pour les aider (expérience de professeur).
Lilas et Eliott vont s'unir, mettre en commun leurs différences, leurs interrogations en cherchant la vérité. Lilas ne se doutait vraiment pas de ce qu'elle allait découvrir. Lilas et Eliott sont tous les deux des adolescents, mineurs, des êtres qui sont entièrement dépendants de ce que les adultes trouvent être le mieux pour eux. La situation est exactement la même face à un parent âgé : l'adulte sait aussi ce qui est mieux pour lui ou pour elle, soi-disant pour le protéger, ce qui revient à l'infantiliser. J'ai toujours pensé qu'à partir du moment où l'on trouvait une personne âgé trop fragile pour lui dire certaines choses, alors c'était vraiment le commencement de la fin pour elle, puisque l'on (ses enfants ? ses médecins ?) choisissait de la couper, un peu, du monde (parce qu'elle ne devait pas y rester encore longtemps ?).
Je n'oublie pas Charles, troisième personnage qui donne son nom à des chapitres. Ce n'est pas qu'il n'est pas intéressant, c'est qu'il ne m'a pas intéressé. Avec lui, c'est le pire dont est capable un être humain que nous découvrons. Parce qu'avec tout ce que j'ai écrit, j'en aurai oublié un des sujets principaux : le deuil, la perte violente d'un être aimé.
Commenter  J’apprécie          150
Avec « Les mots fantômes » David Moitet dont le talent n'est plus à prouver, signe un excellent roman. Mêlant thriller et fantastique, il nous amène aux frontières de ce que notre esprit peut, raisonnablement concevoir…

Eliott est un ado comme tant d'autres, jusqu'à ce jour où, de retour du parc dans lequel il a, à la demande de sa maman emmenée sa petite soeur, ils retrouvent leur mère allongée sur le sol de cuisine, sans vie. La violence prendra vite la place de la tristesse et le jeune homme, sera envoyé dans une institution pour son bien. Il y retrouvera une camarade de lycée, victime, elle d'hallucinations. C'est alors que naitra un duo inattendu qui n'aura pour seul but que d'éclaircir le mystère de ce décès, qualifié de suicide par la police.

À première vue, nous serions vite tentés de penser que ce livre utilise des thématiques déjà essorées. Seulement, comme savent le faire en cuisine les grands chefs, David Moitet, en utilisant des ingrédients déjà bien connus, nous offre une recette savoureuse. Ce roman est particulièrement bien construit et nous offre un plaisir de lecture qui ravira les lecteurs jeunes et moins jeunes à la recherche de suspense, d'action, le tout, saupoudré d'un peu d'humour.

En plus des principaux personnages que sont Eliott et Lilas, l'auteur s'amuse avec des personnages secondaires drôles ou flippants, qui se retrouvent dans des situations très visuelles, cinématographiques, dignes de scènes de films d'action.

De vifs remerciements aux éditions Didier Jeunesse ainsi qu'à NetGalley pour cette lecture. Et, un grand bravo à David Moitet pour nous régaler une fois de plus.
Lien : https://imaginoire.fr/2022/0..
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Eliott a une vie agréable, il vit avec ses parents et sa petite soeur Thaïs. Cependant, quand sa mère est retrouvée morte et que la police conclut à un suicide, il refuse de croire à cette hypothèse et décide de mener l'enquête et il la débute en hôpital psychiatrique où il est enfermé pendant une semaine après avoir violemment frappé un de ses camarades au lycée. Il retrouve justement une camarade du lycée dans cet hôpital, Lilas Rosberg dite Lilas la barge. Celle-ci est diagnostiquée schizophrène alors qu'elle voit en fait des fantômes et un jour, la mère d'Eliott, Oihana se manifeste à elle. Tous deux vont alors mener l’enquête et tenter de savoir ce qui est réellement arrivé à Oihana.

Un récit captivant dès le début de l’intrigue avec beaucoup de rebondissements. Les genres se mêlent : fantastique, policier.
Les personnages principaux sont attachants et on ressent de l’empathie pour eux. Le mystère ambiant et les rebondissements donnent du dynamisme à l’hitoire et les pages se tournent facilement.
Commenter  J’apprécie          40
- Ça fait un bail que je bosse ici. Et si j'ai bien appris une chose, c'est qu'on a tous une part d'ombre en nous. Il arrive que la vie nous malmène tellement qu'on franchit la barrière et cette part d'ombre, de folie, prend le dessus. C'est un truc qu'on n'a pas envie de s'avouer, mais se retrouver dans un institut de ce genre peut arriver à n'importe lequel d'entre nous...
Commenter  J’apprécie          80
Les mots fantômes


L'auteur de ce roman de genre fantastique est David Moitet, né en 1977.
Il raconte l'histoire d'Eliott, un jeune enfant en centre car sa mère vient de décéder, mais Eliott trouve tout de même suspect le décès de sa mère et pense qu'il ne s'agit pas d’un suicide.
Lilas, une autre jeune fille du centre, a alors un choc en voyant une photo de la mère d'Eliott.
Elle se rend compte que c'est une des personnes qu'elle voit tout les jours. Elle comprend alors sur le coup, quel a le don de voir les morts, un secret que sa famille lui cache depuis des années.
Ils se lancent alors dans une enquête à la recherche de la vérité, du suicide et du secret caché...

Je conseille ce livre aux grands lecteurs qui aime les romans mystérieux et fantastique et un petit peu aventurier.

Pour ce livre je donnerai une note de 4 car je l'ai bien aimé mais il y a tout de même certains inconvénients.
Commenter  J’apprécie          10
Plutôt que d'utiliser la force, les médicaments, quand c'est possible, on combat la violence par la douceur. Et comme tu l'as vu, parfois, ça marche vraiment bien....
Commenter  J’apprécie          70
Lilas a soudain l'impression qu'elle n'est pas seule. L'adrénaline inonde ses veines. Elle scrute chaque recoin de la pièce, tentant de percer l'obscurité en plissant les yeux. Un pull qui traîne sur sa chaise de bureau, un manteau accroché au mur, un sac mal rangé. Chaque forme indécise fait naître le doute et accentue le sentiment d'être épiée. Lilas a tellement froid qu'elle tremble presque. Son regard se pose dans le coin de la chambre. Une ombre se détache. Dans la rue, le bruit d'un moteur se fait entendre. Tandis que la voiture passe au ralenti devant la maison, le halo des phares éclaire le recoin que Lilas ne quitte pas des yeux.
Elle est là.
Dans sa propre chambre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de David Moitet (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Moitet
Règle n° 1 : Ne pas entrer par effraction. Règle n° 2 : Ne toucher à rien. Règle n° 3 : Toujours regarder où l'on met les pieds. Règle n° 4 : Ne jamais partir seul en exploration. Pour pratiquer l'urbex, l'exploration de lieux abandonnés, Simon et sa bande se sont fixé des règles claires. Mais quand ils décident d'intégrer le nouveau de la classe à leur groupe, les choses ne se passent pas comme prévu. Ils voulaient seulement lui faire peur. Ils ne faisaient que s'amuser... Ça a mal tourné. Découvrez le nouveau roman de David Moitet !
autres livres classés : fantômesVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (291) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Mots Fantomes ( defi babelio ado +)

Qui est Marguerite ?

la mère de Lilas
la grand-mère de Lilas
l'amie de Lilas
la tante de Lilas
la mère d'Eliott

7 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Les mots fantômes de David MoitetCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..