AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782868696779
181 pages
Actes Sud (08/01/1992)
3.58/5   13 notes
Résumé :

" Fascination, sortilège, injonction, occulte, faculté hallucinatoire, et le reste... On a tout dit de cet éternel dialogue où l'Homme et la Mer affrontent leur double mystère..." Homme de désert, Théodore Monod n'a pas échappé aux mirages de l'océan. Selon un juste retour de balancier, son destin bascule, un jour, des sables à l'eau salée avec le sentiment de sacrifier aux mêmes exigences. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Haulle
  09 avril 2021
On n'imagine pas retrouver Théodore Monod, cet homme éprit du désert, au fond des mers avec le Professeur Piccard, et c'est pourtant bien tout le témoignage de ce livre.
Alors que les deux grandes puissances de l'époque se livrent à une course folle vers l'espace, d'autres hommes ont leur regard tourné vers la mer et ses abysses.
La compétition vers les grands fonds est tout aussi médiatisée. le 30 septembre 1953, le professeur Piccard, accompagné de son fils Jacques, atteint 3150 m à bord du Bathyscaphe baptisé Trieste.
Le 15 février 1954, au large de Dakar, le FNRS III atteint une profondeur de 4050 mètres avec à son bord le Professeur Piccard, Georges Houot et Pierre William, avant la prochaine étape, la fosse des Mariannes que le Professeur Piccard atteindra en 1960 (10 916 mètres).
Mais ce livre retrace les tentatives précédentes avec le FNRS II, où le Professeur Piccard convie Théodore Monod.
Et de ces plongées pionnières, il en a fait un récit léger, riche en anecdotes, nous permettant de toucher du doigt l'ingéniosité des hommes à trouver des solutions pour descendre dans les entrailles des océans, là où règnent des pressions si fortes que l'unité de mesure se compte en tonne par centimètre carrée.
Une lecture agréable avec un vocable et des réflexions d'un naturaliste déjà engagé sur le chemin du chercheur d'absolu qu'il devint au fil des décennies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Shan_Ze
  23 mai 2014
Que se cache-t-il dans les profondeurs aquatiques ? Théodore Monod, l'homme des déserts, change de terrain pour s'intéresser au bathyscaphe, cet engin qui permet de descendre dans les bas-fonds marins et d'observer les différents espèces qui la peuplent.
Ça n'a pas été une lecture facile mais très intéressante et pleine d'humour. La description du bathyscaphe est très complète et complexe, on se peut un peu dans les détails mais rien n'est laissé au hasard. Et pourtant, les essais qui nous racontent par la suite ne sont pas aussi simples que prévus. Il conclut de façon très amusante sur l'avenir d'un telle machine. Ses réflexions ont un poil vieilli à la lumière de notre siècle mais elles égaient l'esprit.
Les descriptions techniques ont un peu alourdi ma lecture mais je n'hésiterai à relire Théodore Monod sur son terrain de prédilection, le désert.
Commenter  J’apprécie          40
Cacha
  13 janvier 2016
Très intéressant aussi dans le domaine de la mer.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   23 mai 2014
Ainsi, pour finir avec cet humiliant chapitre, ajouterai-je que je devais plus tard, au cours de ce mémorable dimanche de Pâques 1954, parvenir à réaliser – et ce n’est pas tellement facile – ce qu’en termes nobles je serai contraint de nommer une exonération biliaire par les voies rhinopharyngées : ça ne peut tout de même pas se dire en français.
Commenter  J’apprécie          60
HaulleHaulle   08 avril 2021
Nous nous sommes posés, tout doucement, sur l'argile. Nous voici arrivés à destination : mille quatre centre mètres, l'eau à 2-3° C. La température interne de la sphère descendra peu à peu à 11° C et malgré nos chandails, nous n'aurons pas chaud à la fin des cinq heures que nous allons passer au fond de la mer, à regarder de tous nos yeux - et nous n'en avons que deux chacun ! - par la portière. Celle-ci est bien petite et, il faut le dire, bien malcommode, car il faut à la fois incliner l'échine, redresser la tête, loger les genoux (cette fois j'ai apporté un petit coussin) et trouver à caser ses jambes ; cela fait bien des acrobaties simultanées et je ne serai pas surpris, au lendemain du pique-nique abyssal, de la sévérité des courbatures qui vont m'endolorir les cuisses. p148
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Shan_ZeShan_Ze   23 mai 2014
Il serait peut-être plus commode, et plus romanesque de pouvoir invoquer l’hostilité de quelque puissance occulte et déjà, car la littérature policière a ses adeptes, le mot « sabotage » a été prononcé. Ce qui, bien entendu, expliquerait tout, et au meilleur compte.
Commenter  J’apprécie          40
FalcoperegrinusFalcoperegrinus   10 janvier 2021
La première pensée qui vient à l'esprit, à l'idée d'un robinet destiné à admettre de l'eau de mer dans la cabine, est évidemment celle-ci : "Et si le robinet refusait de se refermer ?" Mais tout est prévu et calculé, et à mon innocente question, l'un des constructeurs me rassure en m'affirmant, tout en mettant la main à la hauteur de son sternum, que, compte tenu de la section du robinet et de la vitesse de remontée de l'engin, à l'arrivée en surface "nous n'en aurions que jusque-là"...
Le renseignement est précis à souhait, mais il ne me rassure qu'à demi : voici en tout cas un petit robinet que je ne suis pas très spécialement pressé de voir taquiner...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FalcoperegrinusFalcoperegrinus   10 janvier 2021
Le 26 octobre cependant on allait pouvoir procéder à une première plongée, par petits, tout petits fonds, à... vingt-cinq mètres. Quand on me demande à quelle profondeur nous avons été ce jour-là, le professeur Piccard et moi, je réponds toujours : "A vingt-cinq mille." En millimètres, ça fait quand même plus sérieux.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Théodore Monod (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Théodore Monod
Émission “Une vie une oeuvre”, diffusée sur France Culture le 21/06/2014. Une émission de Matthieu Garrigou-Lagrange. Par Françoise Estèbe. Réalisation : Lionel Quantin. Théodore Monod naît en 1902. Il entre au Muséum d’histoire naturelle dès 1922 et y soutient sa thèse en 1926. Il découvre le continent africain grâce à deux missions de recherche, puis parcourt le Sahara occidental pendant plus d’un an. En 1930, son service militaire le mène au Sahara algérien : ses recherches sont définitivement orientées vers une région du monde dont il devient un éminent spécialiste. En 1938, Monod est affecté à Dakar pour créer un institut de recherche. Sous son impulsion, l’Institut français d’Afrique noire devient un grand centre scientifique. Il est nommé directeur du laboratoire des pêches d’outre-mer au Muséum, en 1942, puis élu à l’Académie des sciences en 1963. Il s’éteint en 2000, à l’âge de 98 ans. Avec Jean-Marc Durou, photographe, spécialiste du Sahara, sa rencontre avec Théodore Monod en Algérie dans les années 1970 sera le point de départ d’une amitié de plus de trente ans Isabelle Jarry, romancière et essayiste, auteure de “Théodore Monod” (Plon), et avec Théodore Monod, “Mémoires d’un naturaliste voyageur” (AGEP) Jean-Claude Nouët, professeur des universités, membre du Comité consultatif de la santé et de la protection animales Ambroise Monod, fils de Théodore Monod, pasteur, artiste Cyrille Monod, fils aîné de Théodore Monod, il a rassemblé les écrits rapportés des voyages dans “Les Carnets de Théodore Monod” (Le Pré aux Clers) Philippe Taquet, paléontologue Nicole Vray, historienne, auteure de “Monsieur Monod, scientifique, voyageur et protestant” (Actes Sud)
Et les voix de Théodore Monod ; Cyrille Monod - Archives INA Extraits du film “Le vieil homme et le désert” de Karel Prokop Textes lus par Robert Milin
Thèmes : Archéologie| Biologie| Ecologie| Ethnologie| ThéodoreMonod
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Plongée sous-marineVoir plus
>Sports nautiques et aérien>Water-polo>Plongée sous-marine (11)
autres livres classés : plongées sous-marinesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
521 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre