AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782702497616
290 pages
Éditeur : Le Masque (14/04/2004)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Tout commença par la mort infâme d'une jeune druidesse dans la boue d'une tourbière, par la quête désespérée de deux jeunes druides et par le vol d'un des talismans des Tuatha de Danann, les dieux mythiques de l'Irlande.

Nous sommes en 420, peu de temps avant la christianisation, et l'arrivée de saint Patrick. Le s druides et les rois des cinq royaumes tiennent encore l'Irlande, mais les signes annonciateurs de leur disparition se font sentir.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
brigittelascombe
  02 novembre 2012
Irlande celtique. V° siècle. La fête du feu allume en écho ses flammes à travers la lande. Les voix sont "pareilles à celle du vent dans les arbres. A celles des vagues sur les roches noires d'Irlande".Et là, comme par magie, une voix s'élève, empreinte de poésie, celle de Viviane Moore qui transporte le lecteur là-bas, où, alors que des "cavaliers arrivent des cinq royaumes d'Irlande", "le vent de la discorde souffle" et la "guerre menace Tara". Point de chevalier breton Galeran de Lesneven, comme dans sa série moyenâgeuse (au nom de couleurs percutantes comme Fauve, Noir roman, Rouge sombre...) mais deux "frères de sang" (Eogan le Sombre, jeune et beau voyant déterminé et Fergus le Rouge, un géant roux musicien et poète amoureux de Deidre la soeur de son ami) tout aussi intrépides, des futurs druides dotés de pouvoirs, qui vont partir sur les traces de "Brion le balafré" le chef des "Fianna" violent et sans pitié qui a volé "l'épée de lumière" de la grotte sacrée.
Le talent de Viviane Moore (outre son imagination hors normes), dans Par le feu, premier tome de cette Trilogie Celte, est de rendre l'atmosphère mystérieuse palpable (ex: "les arbres du bois sacré" ont des silhouettes humaines, une brume dense comme un "épais drap gris" surgit au détour des bois; des "squelettes blanchis" de baleines jonchent la plage); de faire s'affronter le bien et le mal; de déstabiliser le lecteur (on boit de l'hydromel on écoute la harpe...et soudain l'horrible "Balafré" sectionne une main...); d'introduire des éléments fantastiques (ex:des créatures issues de "l'autre-monde") dans la réalité; de mêler au récit des personnages mythiques de légendes irlandaises et de fort bien décrire les clans rivaux et la violence de ce siècle écartelé entre le feu de la guerre et la sagesse des druides.
A souligner l'écriture poétique et très imagée qui fait que La trilogie Celte pourrait être adaptée en film.
A lire pour les amoureux de l'Irlande et de sa magie: Les mythes celtes. La déesse blanche de Robert Graves chez Laffont.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Lildrille
  17 janvier 2021
Cette trilogie ne date pas d'hier ! Grâce à des rééditions régulières, elle reste pourtant à la mode pour les fans du genre. La culture celte n'en finit pas de nous abreuver de ses légendes, musiques et autres évènements à travers le monde. Cependant, il n'existe pas beaucoup de romans qui se veulent historiquement fortement documentés, comme le sont les trois tomes de la trilogie celte de Viviane Moore. Des dossiers complémentaires, à la fin de ses romans, nous en apprennent toujours davantage sur les figures galloises et irlandaises qu'elle utilise dans ses histoires ; la description des modes de vie de l'époque s'avère plutôt rigoureuse ; et le langage de ses personnages nous plonge littéralement dans le passé, avec des tournures de phrases que l'on n'utilise plus aujourd'hui. La trilogie celte rend un bel hommage à ces ancêtres, que la plupart d'entre nous nomment gaulois.
L'intrigue principale tourne autour de conflits politiques majeurs et de figures diaboliques stéréotypées. On retrouve un déroulé plutôt classique et des vilains manichéens sans réelle saveur. Heureusement, les héros, de l'autre côté, constituent un vivier savoureux, entre druides, apprentis, artisans, chasseurs, bardes et chefs. Toutes les fonctions se définissent avec souplesse dans le texte, ou dans les dialogues. Ces derniers constituent la force du récit ; ils nous propulsent droit au sein même de cette époque lointaine. le lecteur amoureux du passé celte de notre monde, sera ravi d'en apprendre davantage sur leur mode de vie, langage et traditions.
Des nombreux personnages, un duo ressort : un apprenti druide et un barde. Eogan, un jeune et énigmatique vate (devin, voyant), et Fegus, un gigantesque roux, harpiste et poète, amoureux de Deidre, la soeur de son acolyte. Ils sont tous deux rapidement attachants et rappellent les équipes typiques de nombre de jeux de rôle ou de romans de fantaisie, comme Sam et Frodon dans le seigneur des anneaux, ou encore Jaskier et Geralt dans le sorceleur, etc. Indissociables, utiles l'un à l'autre, ils se complètent et entament une longue quête, qui sera bien évidemment semée d'embuches. Peut-être est-ce dû à l'ancienneté du texte, mais on a l'impression d'avoir, par moment, déjà vécu une intrigue de la sorte. Même si cette dernière comporte quelques défauts, la force des personnages, et l'environnement celtique bien décrit et détaillé, nous permettent de rêver et de s'évader.
Au passé historique, s'ajoutent des filaments de sous-intrigues magiques ou ésotériques. Ces ajouts complètent cet univers à merveille, sans que cela ne soit gênant, bien au contraire. Tout en cohérence et crédibilité, ils captent davantage le lecteur. Les conflits politiques finissent en effet par lasser. Luttes de pouvoirs intestines, combats de chefs, massacres religieux, vengeances personnelles, … Ils se multiplient sans que l'on y trouve de grands intérêts, si ce ne sont ceux d'ajouter de la violence et de mettre en avant des individus qui manquent cruellement d'intelligence ou de bienveillance. Les passages où le duo apprenti druide et barde prend le dessus, restent plus sympathiques et installent de nombreux mystères.
Dans ce roman, les femmes ne jouent pas de grands rôles. Il est à espérer que les prochains tomes nous en présentent quelques-unes, pour compléter un tableau épique déjà bien agencé. Bien qu'elles ne soient pas encore importantes dans l'histoire, elles planent au-dessus du roman, tel un rêve flou qui se poursuit sans jamais s'arrêter. D'un point de vue sensibilité, le barde nous comble : ses névroses mélancoliques, ses chants majestueux et ses réflexions poétiques nous embarquent dans le monde des songes avec plaisir. Son acolyte ne s'embarrasse pas de manières, la quête et la raison priment.
Les légendes irlandaises n'ont jamais semblé aussi vivaces que dans cette trilogie. La tribu de Dana (Tuatha de Danann) et leurs talismans magiques constituent des éléments essentiels du récit. Mag Meld, Mag Mor, Tir na mBân, Tir na mBéo, Tir na nOg… autant de lieux mythiques qui promettent du rêve et des batailles acharnées, du sang et des chants graves, de l'évasion et des histoires à couper le souffle.
Viviane Moore nous offre un récit poétique, empreint de légendes et de personnages forts, de lieux magiques et de combats passionnés, de quêtes intérieures et de conflits politiques. Les mots volent vers notre coeur, déjà attaché à ces histoires mythiques qui prennent vie sous nos yeux, plus efficacement encore que si nous avions ouvert une page Wikipédia ou regardé un documentaire.
Vivez une véritable histoire celte !
[Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=53367
J'ai mis la note de : 15/20]
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cigogne
  20 janvier 2020
"Par le feu" est le premier volume d'une superbe trilogie Celte célébrant l'Irlande d'avant le christianisme et les premiers pas sur le sol par Saint Patrick. La plume de Viviane Moore est tout à fait originale, c'est une conteuse,elle nous entraine dans un monde où tout fait sens, où les animaux, les oiseaux sont porteurs de significations et de symboles. Ce monde Celte, de croyance en des dieux "nature" est un monde appelé à disparaitre, nos deux héros Fergus le Rouge et Eogan le Sombre sont des "élèves" druides, que nous allons retrouver et suivre tout au long de cette trilogie, un voyage qui part de l'Irlande, passe par l'Ecosse et enfin l'Armonique.
J'ai adoré me plonger à nouveau dans cet "autre monde", le monde de Viviane et de Merlin qui sont ici à peine cité même s'il s'agit bien de cette histoire là.
lu en 2008.
Commenter  J’apprécie          00
cassie56
  19 octobre 2018
Le moins que l'on puisse dire est que je ressors de cette lecture complètement perplexe, voire perdue !!!
Il avait tout pour me plaire : le lieu (l'Irlande), l'époque (5ème siècle), la mythologie (celte), mais bizarrement, je n'ai ni aimé, ni pas aimé !

Voilà bien le billet le plus difficile que j'ai à faire, car je ne sais pas vraiment quoi dire.
L'histoire est un tel mystère, l'auteure nous laisse dans le flou quasiment tout le long du livre. le peu de choses que l'on découvre amène encore plus de questions !
J'ai beaucoup aimé Fergus, qui est un jeune homme assez sanguin et terriblement sympathique. Eogan m'a intriguée, il semble terriblement lointain, on ne sait jamais vraiment ce qu'il pense.
L'ambiance est assez sombre, il y a des complots, des meurtres, on suit plusieurs personnages et il faut essayer de s'y retrouver.
On peut se dire que 290 pages c'est court, et bien détrompez-vous. Si ça ne m'a pas paru long, ça m'a semblé en revanche terriblement dense et complexe.
Je n'en dirai pas plus, mais je compte bien récupérer le tome 2 (le tome 3 est déjà dans ma PAL) pour me faire une idée plus précise de cette trilogie, qui parait très prometteuse.

En bref : c'est rare, mais j'en suis coite !
Lien : http://l-evasion-par-la-lect..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mondaye
  06 mars 2016
Un premier tome qui pose bien le décor et les enjeux de cette trilogie, on est rapidement séduit par l'ambiance étrange de l'époque et du monde créé, à mi-chemin entre rêve et réalité, légende et histoire.
Mais un petit détail me chiffonne, quoique j'ai trouvé l'histoire belle et fascinante, j'ai plus l'impression de l'observer à distance, je m'en sens un peu exclue... je n'arrive pas à la vivre comme c'est le cas dans d'autres livres.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   02 novembre 2012
Il n'y avait que les femmes et les enfants pour aimer l'eau.L'eau leur avait pris tellement de monde qu'elle ne rendrait pas.
Commenter  J’apprécie          90
brigittelascombebrigittelascombe   02 novembre 2012
Il ne suffit pas d'avoir la réponse,il faut aller la chercher pour devenir celui que tu seras demain.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   02 novembre 2012
Nous savions tous qu' "homme vaut plus que sa naissance".
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   02 novembre 2012
L'amitié d'un poète est précieuse, son amour plus encore.
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe   02 novembre 2012
Rêve et réalité sont faits d'un seul et même fil...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Viviane Moore (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Viviane Moore
A l'occasion du salon "Rendez-vous de l'histoire" à Blois, rencontre avec Viviane Moore autour de son ouvrage "Les gardiens de la lagune" aux éditions 10-18.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2285183/viviane-moore-les-gardiens-de-la-lagune
Note de musique : © Scott Holmes
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : brumeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Viviane Moore, Le seigneur sans visage

Quel est l'animal de compagnie de Michel ?

une hermine
un chat
une salamandre
un chien

15 questions
545 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur sans visage de Viviane MooreCréer un quiz sur ce livre