AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782355847806
656 pages
Éditeur : Sonatine (15/10/2020)
  Existe en édition audio
Résumé :
" Aucune histoire ne s'achève jamais vraiment tant qu'elle continue à être racontée. "

Dans la bibliothèque de son université, Zachary Ezra Rawlins trouve un livre mystérieux, sans titre ni auteur. Découvrant avec stupéfaction qu'une scène de son enfance y est décrite, il décide d'en savoir davantage. C'est le début d'une quête qui le mènera à un étrange labyrinthe souterrain, sur les rives de la mer sans Étoiles. Un monde merveilleux fait de tunnels ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  11 novembre 2020
Un roman qui vous emmène dans d'étranges bibliothèques cachées, dans des lieux aussi improbables que fantastiques, et qui vous parle de livres mystérieux, un roman où l'on croise des personnages atypiques , des clés, des abeilles, des épées et des chats par dizaines, un roman qui fait appel au pouvoir de l'imagination, un roman qui met l'accent sur l'amour et l'amitié et qui regorge d'histoires toutes plus poétiques, féeriques et fabuleuses les unes que les autres, ça fait envie, pas vrai ?
C'est ce que nous propose Erin Morgenstern avec cette « Mer sans étoiles », que j'ai savouré avec une extrême gourmandise, comme je le faisais, enfant, avec les livres qui me plaisaient beaucoup.
Tout commence dans une bibliothèque universitaire, où Zachary, un étudiant trouve par hasard un livre sans titre ni auteur, ce qui va fortement l'intriguer car une scène de son enfance y est décrite.
Très rapidement, sa recherche des origines de ce livre va l'entraîner dans des aventures rocambolesques et magiques.
Ce roman m'a fait penser à "L'histoire sans fin" que j'avais lu adolescente et que j'ai relu depuis, c'était là aussi un livre faisant appel à notre imaginaire et à nos pensées d'enfants, une sorte de conte pour adultes.
Ce roman est dense, il a plus de 600 pages et chacune d'elle est poétique, les histoires y sont entremêlées les unes dans les autres pour former un récit qui jamais ne nous perd, mais nous happe de page en page pour nous abandonner ensuite, avec la sensation d'avoir vécu un moment à part, une parenthèse enchantée, comme quand on retrouve un souvenir d'enfance oublié.
Je remercie chaleureusement Netgalley et les éditions Sonatine pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          474
calypso
  02 août 2020
Lorsque Zachary parcourt les rayons de la bibliothèque comme à son habitude, il ne se doute pas que le hasard – ou plutôt le destin – va le conduire à choisir un étrange roman dont la couverture ne porte pour toute inscription que son titre, Doux chagrins. Aucune autre mention, impossible de savoir qui en est l'auteur malgré l'aide que tente d'apporter la bibliothécaire à Zachary. le mystère s'épaissit quand, rentré chez lui, le jeune homme découvre avec surprise que le roman relate un épisode de sa propre enfance, épisode qu'il a en outre toujours tu. Débute alors pour lui une aventure extraordinaire, bien loin de son confort d'étudiant sérieux et solitaire, qui va le conduire jusqu'à un univers dont il n'aurait jamais soupçonné l'existence…
La Mer sans étoiles n'est pas un roman qui s'offre facilement. C'est un roman mystérieux et exigeant et sa difficulté vient des énigmes multiples qui le parcourent, énigmes qui sont dues d'une part à sa composition – une composition à tiroirs qui accumulent les histoires – et d'autre part aux fils multiples et invisibles qui relient les personnages. C'est loin d'être une lecture estivale et légère, c'est une lecture qui demande une grande concentration. Je regrette de ne pas avoir commencé ce roman en ayant conscience de cela car je pense que beaucoup d'éléments m'ont échappé et les quelques incertitudes qui demeurent mériteraient une relecture, ce que je ferai peut-être un jour. Pour autant, j'ai vraiment apprécié ce roman et j'ai senti tout au long de ma lecture que j'avais quelque chose d'assez incroyable et exceptionnel entre les mains, c'est dire la puissance qui s'en dégage. C'est un roman original, très travaillé, éminemment poétique. Il vaut incontestablement le détour.
Un grand merci à Babelio et aux Editions Sonatine pour cette belle découverte !

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
HundredDreams
  01 janvier 2021
« Je pense que les meilleures histoires sont celles qui vous donnent l'impression de continuer à exister quelque part, dans leur espace à elles. »
*
Je débute mon année 2021 par la critique d'un roman saisissant, déconcertant, original, unique et totalement inattendu. Les romans qui nous demandent le plus d'effort sont souvent ceux qui nous procurent le plus de plaisir.
« La mer sans étoiles » est un roman curieux, insolite, qui ne ressemble à aucun autre. Offert pour Noël par ma fille adorée, qui s'est laissée tentée par la beauté du titre, par son résumé troublant, par sa belle couverture aux beaux reflets bleus représentant des vagues (j'aime l'océan).
*
Les premiers chapitres se lisent comme des contes merveilleux qui n'ont aucun rapport les uns avec autres, qui n'ont pas de début, ni de fin. Une lecture à la fois intrigante et singulière, où il est question de pirate, de rites initiatiques, d'abeilles, d'épées, de portes, de poignées et de clés.
Et puis, après plusieurs chapitres déroutants, apparaît Zachary Ezra Rawlins, le héros de cette histoire. Il découvre une porte peinte en trompe l'oeil. Les portes sont faites pour être ouvertes, mais ce jour-là, il décide de ne pas l'ouvrir. le temps passe, il repense avec nostalgie à cette porte, comme un rendez-vous manqué.
Et puis, un jour, en parcourant les rayonnages d'une bibliothèque, il découvre un petit recueil de nouvelles sans code-barres, dont l'auteur est inconnu. Intrigué, il le feuillette et se fige, médusé, à la lecture d'un passage du livre relatant un de ses souvenirs d'enfance, celui de cette mystérieuse porte.
C'est alors le début d'un long voyage initiatique qui le mènera au « pays des Merveilles », un petit clin d'oeil à Alice. Un monde magique de galeries à perte de vue, un trésor souterrain de livres et d'histoires, sur les rives d'une mer sans étoiles. le lecteur navigue entre rêves, souvenirs, onirisme et réalité.
Je ne vous en dis pas plus pour ne pas gâcher votre lecture, mais il faut être très attentif aux moindres détails, ils sont importants pour reconstituer toute l'histoire et l'apprécier à sa juste valeur.
*
Erin Morgenstern écrit en nous donnant l'impression de participer à l'histoire, comme si nous étions dans un jeu vidéo dont on incarne le héros. Je pense à « Zelda » qui s'éloigne de la linéarité des aventures traditionnelles. le joueur détermine la suite de ses aventures par ses hypothèses, ses choix, les liens qu'il fait pour reconstituer tous les morceaux de l'histoire. le lecteur, comme le joueur, ressort de l'histoire en ayant vécu une aventure personnelle, originale et unique.
*
Ce roman m'a aussi fait penser à un arbre immense et majestueux.
Erin Morgenstern invente un monde labyrinthique et tentaculaire où de multiples petites histoires sont comme des racines qui s'entrelacent et fusionnent entre elles pour former un immense tapis enchevêtré de racines. Tout ce système racinaire est dissimulé sous terre, complexe, mais vital pour la survie de l'histoire, il dessine les fondations qui lui permettent de bien s'ancrer.
Le lecteur, après avoir démêlé tous ces noeuds, accède au tronc, le coeur de l'histoire. Mais là encore, l'arbre se ramifie, offrant une couronne de branches, de rameaux et de ramilles, autant de possibilités, d'opportunités, de choix, de « portes », révélant de multiples fins possibles à cette histoire.
Le destin, le hasard, le courage, la peur, ... guideront les pas du héros dans ses choix et le mèneront à une des fins possibles.
*
Une belle réflexion sur le pouvoir du rêve, de l'imagination, et des contes.
Un roman qui partage et qui me partage.
L'auteure a un énorme talent pour imaginer une histoire aussi complexe que parfaitement maîtrisée, un univers riche et foisonnant. J'ai aimé l'originalité du scénario, l'écriture poétique de l'auteure, son imagination débordante, cet amour des livres et des histoires, cet univers merveilleux nourri de métaphores et de références littéraires.
Mais c'est aussi un roman étrange, exigeant, tout emberlificoté, qui se laisse difficilement apprivoiser et dans lequel je me suis parfois un peu perdue.
*
S'inspirant de nombreux romans et contes, il n'en reste pas moins un livre très différent de tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent.
Un voyage onirique aux pays des livres, à découvrir pour se faire sa propre idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2710
saphoo
  25 octobre 2020
Un livre étonnant, compliqué il faut bien le dire, ce n'est pas un livre qu'on abat d'un coup d'un seul plus 600 pages grand format, autant vous prévenir, il fait son poids, dans tous les sens du terme.
C'est plus la curiosité qui m'a donné l'envie de découvrir ce livre. J'ai déjà loupé son premier livre bien que noté dans un coin, l'occasion ne s'est pas présenté. Et je pense qu'il me plairait sans doute plus que ce deuxième opus (le monde du cirque). Ne voulant pas commettre la même erreur, à savoir : laisser filer le temps et les autres lectures, remettre toujours à plus tard. Aussitôt sorti aussitôt lu ainsi je n'aurai pas à lire tous les avis avant et me laisser influencer.
Seuls quelques avis sur Babelio avant la sortie officielle, qui présageaient un univers bien particulier, le mot livre revenant souvent, mystère etc... et bien oui tout y est. le monde du livre ou plutôt l'histoire d'un livre celle qui est vécue, écrite, qui se transmet, se raconte, l'histoire au fil du temps, ce temps qui n'a pas la même valeur ici et là-bas. C'est d'une complexité, telle que vous avez intérêt à rester bien accrochés au fil de l'histoire, sinon c'est perdu, ou du moins vous vous perdez dans ce labyrinthe de personnages, de temps, d'histoire dans l'histoire. Un vrai jeu de poupée russe.
Certes c'est riche, magique, incroyable, mais mais, il y a un mais ce petit truc que chaque lecteur attend pour déclencher le boum du coup de coeur, ce petit truc qui fait que tout explose, cette déferlante d'émotions qui nous entraîne dans une aventure exceptionnelle et extraordinaire. Et bien ce petit truc je ne l'ai pas trouvé, ou je suis passée à côté. Et pourtant, ce livre est une pépite dans son genre, quelle imagination, quelle richesse dans les détails, les entrelacs des faits, c'est inimaginable.
C'est un livre qui se lit doucement mais pas trop, il ne faut pas non plus le laisser refroidir, il faut battre le fer tant qu'il est chaud, mais attention trop de précipitation vous fera glisser vers une accumulation de trop trop...
Bref, c'est un livre qui doit se mériter, se savourer doucement mais sûrement.
Beaucoup de références aux contes traditionnels jalonnent le récit, certainement une façon d'avoir des repères, un fil conducteur.
Je pense qu'une deuxième lecture s'impose pour mieux apprécier toute la profondeur de ce roman , et mieux apprécier la magie.
Le livre objet est très beau, une belle couverture et l'intérieur est également élégant. Allez le consulter en librairie, peut être il vous séduira avant même de l'avoir lu.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
gruz
  15 octobre 2020
Il existe un monde dans le monde, où les histoires vivent et respirent, où elles sont l'oxygène. Un conte fantastique ? Sans aucun doute, mais qu'est-ce qui vous empêche d'y croire ? Parce que les livres ont un pouvoir immense, vous ne pouvez en douter si vous lisez ces lignes.
Erin Morgenstern n'est pas qu'une écrivaine et La mer sans étoiles n'est pas juste un roman. C'est une magicienne. Et ce texte est une porte grande ouverte vers un autre univers, celui de l'imagination et de l'amour des livres.
L'année 2020 a été particulièrement riche pour mes lectures en matière de romans inclassables, avec plusieurs fois ce ressenti prégnant de n'avoir jamais lu ça avant. Ce roman en est un nouvel exemple, sans doute l'un des plus significatifs.
On entend souvent que tout a été écrit, tout déjà raconté. C'est sans doute vrai, et pourtant cette lecture montre que la puissance de l'imagination n'a aucune limite quand le talent est singulier.
Voilà une histoire qui ne s'ouvre au lecteur que si on y consacre le temps, qui ne s'offre qu'aux curieux. Ces 630 pages demandent de l'attention mais donnent tellement en retour ! Et non, elles ne s'adressent pas seulement aux amateurs de fantastique, surtout pas. Ce récit est, au contraire, à offrir à toutes les âmes ouvertes à la surprise, à la poésie, à l'aventure, à l'amour et aux mystères.
Car l'autrice procède par énigmes. Elle construit un labyrinthe d'intrigues, de pensées et d'émotions qui peut perturber au départ. Mais cela devient vite un jeu dont on ne peut plus se défaire, si on a l'esprit joueur et accueillant envers l'étrange. le plaisir de se perdre pour mieux se retrouver en devient intense au fil des pages.
Les fils se tissent ; immense toile d'araignée ; qu'on suit et dans laquelle en se laisse engluer, au point de perdre la notion de réalité.
Le fil conducteur est un jeune homme auquel on s'attache et avec qui on vit des péripéties et épisodes toujours plus fantasques. On finit par suivre Morgenstern les yeux fermés, et pourtant grands ouverts par tant d'enchantement(s) et de charme(s).
L'aventure se fait conte, l'intrigue se fait mythe, avec comme point d'ancrage cet amour irrésolu pour les livres. Métaphoriquement puissant, émotionnellement fort, symboliquement profond. Et incroyablement ludique !
Cette ambiance à la fois onirique et feutrée en devient fascinante si on lâche prise et qu'on se laisse emporter. Mais elle ne fait pas tout.
Car le talent inné de conteuse de l'écrivaine est doublé d'une inspiration d'écriture rare et poétique. Rare comme ce livre, élégante comme lui.
Ce texte magnifique méritait un écrin à sa hauteur. Les éditions Sonatine ont compris cette importance. Ils ont paré de mille lumières cette histoire sans étoiles. L'objet vaut lui aussi le détour, de la couverture à ses feuillets.
La mer sans étoiles est un don, une véritable offrande imaginaire à ceux qui arrivent à savourer une lecture et savent prendre leur temps, dans un monde réel qui ne cesse de courir. le genre de roman précieux et extraordinaire, porté par la grâce d'une Erin Morgenstern au talent incroyable. Des superlatifs qui ne sont pas trop appuyés pour un livre au final aussi poétique que jubilatoire.
Lien : https://gruznamur.com/2020/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223


critiques presse (2)
Actualitte   20 octobre 2020
Sous couvert d'une intrigue classique sous forme de quête initiatique, l'auteure nous offre une analyse en filigrane du devenir des histoires et de la narration à travers la perception que l'on a du récit à l'heure des nouvelles technologies. Nourris de métaphores, de références littéraires et de réflexions, les récits parallèles s'entremêlent pour tracer la carte de cette Mer si particulière.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Elbakin.net   19 octobre 2020
Voilà un roman étrange, généreux tout autant qu’il est frustrant, parfois poétique, parfois presque trop terre à terre dans le jeu des références…
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
calypsocalypso   02 août 2020
Toutes les portes mènent à un Port sur la mer sans Etoiles, pour peu que quelqu’un ose les ouvrir.
Peu de choses les distinguent d’une porte normale. Certaines sont simples. D’autres décorées minutieusement. La plupart ont un bouton qui n’attend que d’être tourné bien que d’autres aient des poignées à baisser.
Ce sont des portes qui chantent. Des chants de sirène silencieux à l’intention de ceux qui cherchent ce qu’il y a derrière.
De ceux qui ont la nostalgie d’un endroit où ils ne sont jamais allés.
De ceux qui cherchent, même sans savoir quoi ni où.
Ceux qui cherchent trouveront.
Leur porte les attend.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
HundredDreamsHundredDreams   31 décembre 2020
Loin sous la surface de la terre, à l’abri du soleil et de la lune, sur les rivages de la mer sans Étoiles, se trouve un labyrinthe de tunnels et de pièces remplis d’histoires. Des histoires écrites dans des livres, enfermées dans des bocaux, peintes sur les murs. Des odes imprimées sur la peau ou sur des pétales de roses. Des contes gravés sur les carreaux du sol, certains passages effacés sous les pas. Des légendes sculptées dans le cristal des lustres. Des histoires cataloguées, entretenues, vénérées. Les plus anciennes préservées tandis que de nouvelles poussent autour d’elles.
C’est un endroit tentaculaire et pourtant intime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
itsajockeitsajocke   04 novembre 2020
"Il y a des histoires encore plus fragiles: pour chaque conte gravé dans la pierre, il y en a autant inscrits sur des feuilles mortes ou tissées dans des toiles d'araignées.
Il y a des histoires enveloppées dans de la soie afin que leurs pages ne tombent pas en poussière, et d'autres qui ont déjà succombé, dont les fragments ont été recueillis et sont gardés dans des urnes.
Ce sont des choses fragiles. Moins robustes que leurs cousines qui sont racontées à haute voix et apprises par coeur.

Et il y a toujours ceux qui verraient bien Alexandrie brûler.

Il y en a toujours eu. Il y en aura toujours.

Alors il y a les gardiens."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   29 décembre 2020
Il était une fois un marchand qui parcourait le monde pour vendre des étoiles.
Il en avait de toutes sortes. Des étoiles déchues, des étoiles perdues et des fioles de poussière d’étoile. De délicats morceaux d’étoiles pendus à de fines chaînes à porter autour du cou, ou de spectaculaires spécimens à exposer sous verre. Des fragments d’étoiles qu’on achetait pour offrir à l’être aimé, tandis que la poussière était répandue sur des sites sacrés ou incorporée à des pâtes à gâteau pour jeter des sorts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fanfan-DoFanfan-Do   04 avril 2021
Il s'est arraché à des lianes bourgeonnant de fleurs remplies d'histoires. Il a traversé des montagnes de tasses à thé abandonnées avec des textes imprimées sur leur émail craquelé. Il a pataugé dans des flaques d'encre et laissé des empreintes formant dans son sillage des histoires sur la lecture desquelles il ne s'est pas retourné.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Erin Morgenstern (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erin Morgenstern
Libraire au Rayon Science-Fiction & Fantasy, Mégane vous présente trois idées de lectures, de cadeaux, trois indispensables !
Voici les livres qu'elle vous invite à découvrir :
- "La Mer sans étoiles", d'Erin Morgenstern aux éditions Sonatine https://www.librairiedialogues.fr/livre/16645211-la-mer-sans-etoiles-erin-morgenstern-sonatine-editions - "Vers les étoiles" de Mary Robinette Kowal aux Éditions Denoël https://www.librairiedialogues.fr/livre/17075229-vers-les-etoiles-mary-robinette-kowal-denoel - Pour les jeunes adultes, "Vampyria. La cour des ténèbres" de Victor Dixen aux Éditions Robert Laffont https://www.librairiedialogues.fr/livre/17384053-vampyria-t-1-la-cour-des-tenebres-victor-dixen-robert-laffont
Retrouvez de nombreux autres conseils sur notre catalogue de Noël 2020 : https://fr.calameo.com/read/005000050d3c5b7d2cd0a
Et pour nous suivre, c'est là : INSTA : https://www.instagram.com/librairiedialogues FACEBOOK : https://www.facebook.com/librairie.dialogues TWITTER : https://twitter.com/Dialogues
À bientôt !
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1471 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre

.. ..