AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253004472
Éditeur : Le Livre de Poche (01/01/1971)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Dans l'étendue de sa domination sur la planète, l'homme perd souvent de vue qu'il se définit essentiellement comme un animal doué de raison classé parmi les mammifères de l'ordre des primates à côté des lémuriens et des singes. Diffère-t-il d'ailleurs tellement de ces derniers ? Dans Le Singe nu, le zoologiste Desmond Morris a très brillamment démontré que non. Singes nus nous sommes, frères bavards du babouin. L'étude de notre comportement en tant qu'individus a en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Mimimelie
  15 octobre 2013
Lu il y a plus d'une trentaine d'années, de même que "le singe nu" et " le couple nu" qui tous trois m'avait beaucoup intéressée ; mais en le re-feuilletant par hasard, je me dis que je le relirais volontiers. Ici, pour Desmond Morris le zoo humain c'est la jungle, la ville dans laquelle les primates que nous sommes s'enferment, toujours plus nombreux, pour mener une existence absurde, en contradiction avec les impératifs biologiques de notre espèce. On apprend beaucoup mais on s'amuse aussi beaucoup, à nos dépens.
Commenter  J’apprécie          80
Tom_Otium
  02 septembre 2014
Voilà un ouvrage assez daté, qui n'a pas grand fondement scientifique mais qui livre quelques réflexions intéressantes. C'est assez pluri-disciplinaire mais justement l'auteur s'égare à parler de choses assez improbables comme les symboles phalliques, l'extase religieuse, les dessins d'enfants, les rituels d'école, les races, l'homosexualité etc... On ne voit pas trop le rapport avec ce qui nous intéresse le plus dans un ouvrage de sociobiologie à savoir faire le lien entre nos comportements actuels dans la société moderne et nos instincts biologiques. Il y a des comparaisons intéressantes entre la façon de tromper l'ennui et l'angoisse chez les animaux captifs et chez l'homme mais globalement c'est un essai inégal qu'il faut lire plus ou moins rapidement selon les chapitres qui nous intéressent.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
picturapictura   09 avril 2014
Le miracle qui permet à notre civilisation de survivre, c'est que l'instinct humain de coopération se réaffirme si fortement et de façon si répétée. Malgré tout ce qu'on met en oeuvre pour l'étouffer, il ne cesse de réapparaître. Nous nous plaisons à considérer cela comme la conquête des faiblesses bestiales par les forces de l'altruisme intellectuel, comme si
l'éthique et la moralité étaient une sorte d'invention moderne. S'il en était vraiment ainsi, il y a gros à parier que nous ne serions pas ici aujourd'hui pour le proclamer. Si nous ne portions pas en nous l'instinct biologique fondamental de coopérer avec nos semblables, nous n'aurions jamais survécu en tant qu'espèce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
MimimelieMimimelie   15 octobre 2013
Quand vous mettez un morceau de nourriture dans votre bouche cela ne veut pas nécessairement dire que vous avez faim. Quand vous buvez cela n'indique pas inévitablement que vous avez soif. Dans le zoo humain, manger et boire en sont arrivés à remplir des rôles nombreux. On peut grignoter des cacahuètes pour tuer le temps, on peut sucer des bonbons pour se calmer les nerfs. … on peut avaler dix pintes de bière pour gagner un pari. Dans certaines circonstances, on peut fort bien être prêt à avaler un œil de mouton pour conserver son statut social.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Tom_OtiumTom_Otium   02 septembre 2014
[Les animaux de type opportuniste] ne peuvent pas se permettre de se détendre très longtemps et l'évolution y a veillé. Ils ont acquis des systèmes nerveux qui ont horreur de l'inactivité, qui les maintiennent constamment en marche. De toutes les espèces, c'est l'homme lui-même qui est l'opportuniste suprême. Comme les autres, il a un caractère intensément exploratoire. Comme eux Il a un besoin biologiquement inné de recevoir de son environnement un stimulus fort. 

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MimimelieMimimelie   15 octobre 2013
Peut-être la forme la plus extrême de sadisme est-elle la torture, le viol et le meurtre d'un petit enfant par un mâle adulte. Les sadiques de ce type doivent souffrir du plus intense sentiment d'infériorité que l'on connaisse chez l'homme. Pour parvenir à renforcer leur ego, ils sont obligés de choisir les individus les plus faibles et les plus désemparés de leur société pour leur imposer la forme la plus violente de domination qu'ils puissent exercer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MimimelieMimimelie   15 octobre 2013
Le moderne animal humain ne vit plus dans des conditions naturelles pour son espèce. Pris au piège, non pas par un chasseur travaillant pour un zoo, mais par sa propre et brillante intelligence, il s'est installé dans une immense ménagerie où, incapable de trouver le repos, il court constamment le danger de craquer sous cette tension impitoyable.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Video de Desmond Morris (2) Voir plusAjouter une vidéo

La célébration du corps
Les livres présentés dans l'émission traitent du corps et de son image. Au générique, des photos extraites du livre "Le Corps et son image : photographiesdu 19ème siècle" Patrick GRAINVILLE présente l'album de Desmond MORRIS "Magie du corps". Il insiste sur l'érotisme des parties charnues de la femme, donne la signification de la danse du ventre, récuse la morphopsychologie comme...
autres livres classés : ethologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
312 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre