AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dominique Delord (Traducteur)
ISBN : 2742783679
Éditeur : Actes Sud Junior (18/05/2009)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 41 notes)
Résumé :

Maya abandonna les rênes et ouvrit les bras comme des ailes. Tout à coup, c'était comme si le sol s'était enfoncé et qu'elle ne galopait plus sur la terre mais entre des étoiles chamarrées, de plus en plus vite. Rien de ce qui était arrivé auparavant ou qui arriverait plus tard ne comptait. Elle tendit le visage vers le ciel. Elle était le cheval, les étoiles et le vent. A la mort de sa grand-mèr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
thedoc
  07 février 2018
A 11 ans, à Pasadena, Maya vit comme une recluse, sans fantaisie et amis, depuis la mort de ses parents, il y a six ans de cela. Elevée par sa grand-mère paternelle, une femme craintive et intransigeante qui vit dans le souvenir chéri de son fils défunt, Maya ne possède pas beaucoup de souvenirs de sa mère. Elle sent bien que sa grand-mère n'appréciait guère cette dernière, une jeune femme libre qui avait une passion pour les chevaux.
A la mort de sa grand-mère, Maya découvre enfin sa famille maternelle avec qui elle va désormais vivre. C'est dans un ranch du Wyoming, dans une région encore sauvage mais ô combien exaltante, que la jeune fille va découvrir une toute nouvelle vie où le contact avec la nature est omniprésent. Surtout, elle va raviver le souvenir de sa mère à travers une jument sauvage, Artemisia.
Ce joli roman de littérature ado nous offre une belle aventure humaine au pays des cowboys et des chevaux. Les deux narrateurs de l'histoire sont d'ailleurs Maya et Artemisia, un cheval sauvage. L'intrigue repose donc d'une part sur les nouveaux liens que Maya tisse avec sa famille maternelle, et d'autre part sur les chevaux, sans tomber pour autant dans une glorification des équidés. Roman initiatique où la nature est mise à l'honneur, « Peindre le vent » nous permet également de découvrir le Wyoming, dans toute sa grandeur, avec sa nature rude, son ciel immense et ses paysages montagneux.
Un roman sensible et bien écrit, sur l'apprentissage de la vie, la découverte de soi, qui se lit agréablement... que l'on aime ou pas les chevaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
docidf
  17 novembre 2010
Peindre le vent – Munoz Ryan Pam -
Actes Sud – Mai 2009- 223 p.
ISBN : 978-2-7427-8367-0 Prix : 13 €

Résumé :
A la mort accidentelle de ses parents, Maya a 4 ans. Elle est élevée par sa grand-mère paternelle avec beaucoup de rigueur, sans aucune fantaisie et avec l'interdiction formelle d'évoquer le souvenir de sa mère. Six ans plus tard, c'est sa grand-mère qui meurt à son tour et Maya quitte la Californie pour retrouver la famille de sa mère dans un ranch du Wyoming. Changement de vie radical. Elle découvre l'affection d'un grand-père, les soins attentionnés d'un grand-oncle et grâce à sa grand-tante Vi, elle s'ouvre à l'univers des chevaux que sa mère aimait passionnément. Commence alors pour elle la vie au grand air dans de grands espaces, les leçons d'équitation, l'observation des troupeaux de chevaux sauvages. Il lui faut aussi supporter un cousin encombrant et chamailleur, dominer ses peurs, reconnaître se mensonges et même survivre à un tremblement de terre. C'est à la fin de cet été qu'elle pourra prendre la décision si importante pour elle : garder Artémisia, la jument qui lui a sauvé la vie et que sa mère aimait tant, ou lui laisser sa liberté de cheval sauvage.
Mots- clé :
CHEVAL/NATURE/EQUITATION/LIBERTE/EDUCATION/FAMILLE/ORPHELIN/
PARENT/
Commentaires :
Roman plein de ciel, de vent et de lumière. C'est un livre d'aventure avec des chevaux qui plaira dès la 6ème, mais c'est aussi un roman d'initiation que les 4èmes apprécieront. Très bien traduit jusqu'à la dernière phrase où les chevaux galopent en « peignant le vent de leur crinières ».
Malgré quelques invraisemblances, la grande partie du roman se déroule dans une Amérique à la nature sauvage mais entourée de personnages bienveillants.
Glossaire en fin de livre.
Pistes de discussion :
• Mode d'éducation.
• Vie à la ville et à la campagne.
• Relation avec un animal pour guérir de la solitude et s'ouvrir à la vie.
• Quel souvenir garde-t-on d'une personne disparue : photos, objets, récits de ceux qui l'ont connue et aimée…..
• Apprentissage de la liberté.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Troisieme6
  24 mars 2014
"Peindre le vent" de Pam Munoz Ryan est décidément un des meilleurs livres que j'ai pu lire jusqu'ici. Cette histoire est aussi fascinante qu'émouvante , a su capter mon attention avec une fin absolument inattendue !
C'est l'histoire d'une enfant , Maya , orpheline , vivant chez sa grand mère paternelle comme " captive " dans une maison riche et stricte , qui va , après le décès de celle-ci , vivre chez sa famille maternelle ; elle va découvrir une nouvelle vie dont elle rêvait depuis longtemps.
Tout d'abord , j'ai adoré ce livre grâce au titre , qui me l'a fait choisir : il m'intriguait. " Peindre le vent " , c'est impossible , mais la vérité est toute autre. Il est attirant et très mystérieux !
Ensuite , j'ai choisi ce livre en tant que cavalière passionnée : j'ai facilement pu m'identifier au personnage de Maya , qui , tout au long du livre , est en admiration , heureuse et pleine d'attention dans son récit concernant les chevaux.
Pour finir , ce livre nous fait suivre deux points de vus différents : celui de Maya , mais aussi celui d'Artemisia , jument sauvage qu'elle voudrait approcher. Avec ces deux points de vue , c'est à la fois intéressant et original. La seule chose que je pourrais reprocher au livre , c'est peut être sa fin , qui n'est à mes yeux pas assez recherchée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Arrietty
  14 juillet 2014
J'ai d'abord été attirée par le titre que je trouvais extrêmement poétique : Peindre le vent
Ensuite, j'ai été séduite par le résumé qui prévoyait une belle histoire. Et je n'ai pas été déçue ! ^^
J'ai tout de suite accroché à Maya, l'héroïne qui a appris toute sa vie à compter sur elle même et à éviter les punitions et qui, d'un jour à l'autre, se retrouve libre de faire ce qu'elle veut et surtout, de monter à cheval (Chose que sa Grand-Mère lui a toujours interdit de faire) !
J'avais peur de deux choses : Que cela soit trop « Technique » avec les noms de chaque objet, des facons de monter, des équipements etc… ou exactement le contraire, que ce livre soit un immence cliché avec la fille trop douée et qui aimera les chevaux jusqu'a son dernier souffle (Type "Grand Galop" ^^).
Heureusement pour moi, il n'y eu ni l'un, ni l'autre et ce livre me transporta du début à la fin.
Les personanges sont attachants sans trop coller au cliché, les paysages sont très bien décrit et l'histoire est jolie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
3elpamirande
  31 mars 2014
Peindre le vent est un roman dans l'univers des chevaux.
Ce livre est racontée par Artémésia une jument Pinto qui a été échappée de ses propriétaires. Suivant un troupeau elle est devenue sauvage. Elle a eu un poulain
Le livre m'a plut. Je n'ai p)as encore fini de le lire mais presque.
On représente et décris bien les personnages.
L'histoire peut commencer a partir d'une boite ou il y a des chevaux en plastique. Cette boîte ce trouve chez sa grand-mère après la mort de ses parents. Sa grand mère vit dans un ranch...
Le long de l'histoire, Maya est accompagnée par son cousin Payton.
Maya prend confiance en elle pour pouvoir s'évader a dos de cheval !
J'ai aimée ce livre parce qu'il parlait de chevaux et l'histoire est très belle.
L'histoire est assez longue avant de parler de la jument ARTEMESIA.
Il n'y y as pas beaucoup d'actions mais j'ai envie de le lire jusqu'à la fin.
Les passionnées de chevaux, roman ou de belle histoires je vous conseille ce livre, lisez-le ;)
L'auteur vous invite dans l'histoire.
z3


.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
nath56nath56   11 juin 2011
Maya abandonna les rênes et ouvrit les bras comme des ailes. Tout à coup, c'était comme si le sol c'était enfoncé et qu'elle ne galopait plus sur la terre mais entre des étoiles chamarrées, de plus en plus vite. Rien de ce qui était arrivé auparavant ou qui arriverait plus tard ne comptait. Elle tendit le visage vers le ciel. Elle était le cheval, les étoiles et le vent.
Commenter  J’apprécie          110
Troisieme6Troisieme6   24 mars 2014
Elle était le cheval , les étoiles et le vent.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Pam Muñoz Ryan (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pam Muñoz Ryan
Vidéo de Pam Muñoz Ryan
autres livres classés : chevauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre