AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 233000589X
Éditeur : Actes Sud (02/05/2012)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 27 notes)
Résumé :
La jeune Rosa Maria rêve de soleil, d’amour, de calme… et de fuir la cité des 6000 où elle vit avec sa famille en région parisienne. En attendant ce grand jour, elle soupire en cachette pour le beau Jason qui ne la voit pas. Un incident avec la police provoque une émeute dans le quartier, qui précipite les destins des personnages… Un roman d’apprentissage qui oppose à la violence urbaine la force de l’innocence.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Petitdejauxlivres
  17 octobre 2012
La cité des 6000, le bloc E, le bâtiment F, la cave de la tour C… voilà, le ton est donné. L'histoire se passe donc au coeur de la cité des 6000. Rosa Maria, une jeune fille dont les parents ont migré de la Sicile vers la France pour un avenir meilleur, rêve de calme, de douceur et tout simplement d'un peu de bonheur. Son frère a été retrouvé mort derrière un parking de supermarché de la cité, son père rongé par le chômage et maintenant la tristesse est devenu violent, sa mère est presque transparente, il ne lui reste que sa soeur qui la protège. Alors sa seule façon de pouvoir s'évader un peu c'est la cave ; cette cave où grâce à son frère, on peut venir s'amuser, danser et écouter de la musique avec un DJ. C'est même devenu LE rendez-vous que tout le monde attend dans la cité. Rosa Maria aussi attend cet instant, mais elle ce n'est pas pour s'amuser, c'est surtout pour venir voir Jason, l'homme qui la fait rêver depuis longtemps. Elle est persuadée qu'un jour cet amour sera réciproque. Alors, elle l'observe et rêve… L'arrivée de la police pour interdire cette boîte de nuit clandestine va provoquer un véritable chaos et bouleverser la vie de chacun.
Un roman très proche de la réalité des cités avec un vocabulaire très vif et très percutant. Il représente une réalité sociale avec la précarité, la violence, le racisme mais aussi la solidarité, l'amour, le rêve, et l'espoir. L'auteur nous transporte totalement dans cet univers méconnu et souvent incompris. A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lizouzou
  29 avril 2013
Antonio, le frère aîné de Rosa Maria est retrouvé battu à mort sur un parking de supermarché. Dans la cité des 6000, personne ne sait exactement ce qui s'est passé mais tous le monde regrette sa disparition. Pour Rosa Maria c'est un grand vide. Elle se console au sous sol de l'immeuble, transformé en boite de nuit. Là-bas, elle rêve de Jason, un caïd bon danceur de la cité. Elle s'éloigne de la violence paternelle dans ses rêves et ses pensées. Mais une altercation avec la police va bouleverser la vie de la cité mais aussi celle de Rosa Maria...
Je remercie tout d'abord Libfly et les éditions Actes Sud pour l'envoi et la découverte de ce livre. En effet, ce titre concourt pour le prix Amila Meckert, qui sera remis lors du salon du livre d'expression populaire et de critique sociale à Arras le 1er mai 2013.
Je dois dire d'avance qu'il s'agit d'un véritable coup de coeur pour moi ! Une surprise inattendue que ce soit au niveau de l'histoire ou du style d'écriture de l'auteur. C'est une réelle découverte puisque je n'avais jamais entendu parler de ce livre, ni de cet auteur avant la lecture de "Fleur de Béton". le résumé de l'éditeur, soit la 4e de couverture, m'a attiré et donné envie de le découvrir.
L'auteur laisse place à différents narrateurs mais le fil conducteur reste tout de même la mort inexplicable d'Antonio : Rosa Maria voue une grande admiration pour les actions menés par son frère, ce qui est aussi le cas de Mouloud un de ses ami ; Margarine, la prostitué de la cité possédait de vrais sentiments pour Antonio ; quant à son père Salvatore, on sent que de réelles tensions ont existés entre lui et Antonio. Petit à petit, on découvre la vie de cité et ses personnages tous différents.
Je suis tombée sous le charme du style et de l'écriture de l'auteur. Un texte teinté de poésie où l'espoir et le rêve ont une place majeure dans un cadre qui en est dépourvu... On ne peut s'empêcher de relire plusieurs fois quelques passages et je dois dire que j'ai noté pas mal de citations dans mon petit carnet.
Enfin, un petit mot sur la couverture qui attire l'oeil au premier regard et qui je pense correspond bien à la personnalité de Rosa Maria !
Bref, une pure merveille, un auteur à découvrir et un joli coup de coeur !

Lien : http://lespetitslivresdelizo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jostein
  04 mai 2012
Avec Fleur de béton, Wilfried N'Sondé nous plonge au coeur de la cité des 6000 en région parisienne.
" la cité, cette hydre tueuse de femmes, d'hommes et d'espoir, un vampire qui se nourrit du sang des jeunes."
Avec un style rythmé qui alterne des phrases coup de poing et des phrases longues où les appositions se succèdent, l'auteur décrit la vie au quotidien dans un langage violent de la rue mais aussi les rêveries de ces gamins exprimées dans une langue très poétique.
" Avec le temps et l'habitude, Rosa Maria a appris les coups, elle sait qu'â un moment ils s'arrêteront, les insultes aussi, il suffit de rêver, se retrouver instantanément autre part, là où tout est calme et beau, un endroit magique, paisible, près de l'eau, avec, autour, la nature sauvage et accueillante, des chants d'oiseaux."
Cette opposition entre la violence de la réalité et la candeur des rêves m'a fortement marquée.
La famille de Rosa Maria vient de Sicile, ce pays n'est plus qu'un beau souvenir de famille, de sable et de mer bleue depuis que le père est au chômage. Rosa Maria est triste car elle a perdu son frère aîné, elle rêve d'ailleurs, d'amour avec Jason, le beau guadeloupéen.
Les jeunes traînent dans la cité, il n'y a pas d'horizon au-delà du béton. Lorsque la police ferme la cave où les jeunes se réunissent pour danser, leur seule distraction disparaît. C'est l'étincelle qui met le feu à toute cette rage contenue jusqu'alors.
L'auteur exprime parfaitement ce que ressentent ces jeunes, d'où vient leur rancoeur. Il montre aussi la difficulté de vivre dans ces ghettos multiraciaux, la peur immédiate de la police lors des débordements et le recours systématique aux CRS.
Si les plus faibles n'ont pour s'en sortir que la drogue, la prostitution, certains comme la soeur aînée de Rosa Maria travaillent durement et réfléchissent avant de se précipiter guidés par la haine. C'est une bien maigre note d'espoir pour cette jeunesse meurtrie.
Fleur de béton est un roman violent mais réaliste qui nous fait réfléchir sur l'intégration et l'avenir des jeunes.
Lien : http://surlaroutedejostein.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Enell
  05 juin 2019
Rosa Maria est une adolescente qui vit dans la Cité des 6000.
Rosa aria a des parents siciliens venus travaillés en France il y a quelques décennies déjà.
Rosa Maria subit le chômage de son père. Il a perdu toute estime de lui en n'étant plus capable d'assurer la subsistance de sa famille, il se réfugie dans l'alcool.
Rosa Maria croit en son avenir qu'elle voit émancipateur.
Rosa Maria est secrètement amoureuse de Jason, le beau gosse frimeur du quartier.
Rosa maria est une adolescente parmi d'autres dans cet univers aux codes intransigeants et aliénants.
Et c'est l'incident entre jeunes et policiers, la machine à broyer va se mettre en marche.
Wilfried N'Sondé dresse une série de portraits attachants, emblématiques de cette société qui laisse peu de place à ceux qui ne sont pas nés au bon endroit. Dans un style nerveux et tendre, avec des dialogues puissants dans leur simplicité formelle, il dénonce l'intolérance, l'incompréhension, les préjugés qui excluent.
Un roman d'apprentissage sombre et sans pitié qui laisse malgré tout percer une lueur d'espoir. Une histoire vigoureuse et vivante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lalivrophile
  03 décembre 2012
Je ne considère pas ce livre comme mauvais, car je pense avoir compris les intentions de Wilfried N'Sondé. seulement, la sauce n'a pas pris avec moi.
L'auteur veut d'abord dépeindre une société dans toute sa misère, son impossibilité à communiquer, à se comprendre. En peu de pages, il montre bien comme la souffrance est mauvaise conseillère. le père de Rosa-Maria souffre de sa situation: il est violent, boit... Seule, sa femme, Angelina, se souvient de comment il était avant. Lucien Marchand a souffert, et pense que c'est à cause des étrangers, alors que c'est dû aux circonstances, à la bêtise de l'homme...
J'ai apprécié cette façon crue, directe, dure, de montrer comme on peut simplifier certaines choses à coups de syllogismes.
À part Sonia, la soeur de Rosa, je n'ai pas apprécié les personnages. Ils geignent sur leur sort, mais ne tentent pas vraiment de s'en sortir.
Rosa est sûrement la pire. Elle se languit d'un rêve impossible, et après que Jason s'est révélé on ne peut plus goujat, elle est en pleine extase, ne voulant pas comprendre. Elle aurait sûrement été capable de le suivre partout, et de lui faire office de paillasson en souriant béatement.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (3)
Actualitte   12 septembre 2012
Un roman très réaliste tout à fait indispensable à lire.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Lhumanite   11 juin 2012
Wilfried N’Sondé est musicien. Cela s’entend. Son écriture sait épouser à la fois le rythme de la réalité brute d’une société au bord de l’implosion collective et, en contrepoint, planer dans l’espace du rêve.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Lexpress   02 mai 2012
Malgré le pathos naïf (assumé) de cette trame et des dialogues parfois artificiels, Wilfried N'Sondé […] sait nous émouvoir avec cette fragile (mais parfois violente) Fleur de béton.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
josteinjostein   04 mai 2012
Rosa-Maria jubile, la fête va bientôt commencer, la musique et le reste, l'ambiance qui fait chaud au cœur, le bruit pour oublier. S'amuser loin de la famille, des professeurs, se cacher et rêver en secret, n'être plus qu'un vertige, une légère sensation d'étourdissement, des bulles dans la tête, chasser les images qui lui fendent le cœur,celles de la mort encore récente de son grand frère Antonio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LizouzouLizouzou   29 avril 2013
Avec le temps et l'habitude, Rosa Maria a appris les coups, elle sait qu'à un moment ils s'arrêteront, les insultes aussi, il suffit de rêver instantanément autre part, là où tout est calme et beau, un endroit magique, paisible, près de l'eau, avec, autour, la nature sauvage et accueillante, des chants d'oiseaux.
Commenter  J’apprécie          20
LizouzouLizouzou   29 avril 2013
Tout près de Rosa Maria, le vide, une plaie ouverte, l'avenir encore plus incertain, puisque les rêves sont percés de toutes parts, évaporés dans l'indifférence et l'absence.
Commenter  J’apprécie          10
LizouzouLizouzou   29 avril 2013
Dans le quartier neuf et torturé qui se cherche encore une âme, Rosa Maria navigue à vue, désorientée, elle s'emploie de toutes ses forces à fuir la morosité et décrocher un peu de bonheur en goûtant à l'espoir du bout des lèvres.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Wilfried N'Sondé (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wilfried N'Sondé
Festival "Un auteur au bistrot" Entrevue avec Wilfried N'Sondé
autres livres classés : citéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

l'étrange cas du docteur jeckyll et de m. hyde

Qui est le narrateur?

M. Hyde
Docteur Jeckyll
M. Utterson
M. Enfield

10 questions
120 lecteurs ont répondu
Thème : L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis StevensonCréer un quiz sur ce livre