AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330153915
272 pages
Éditeur : Actes Sud (18/08/2021)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
La sépulture d'une reine à la peau noire, qui dormait sous le permafrost depuis plus de dix mille ans, vient de se révéler à un chaman de la tribu des Nenets, dans la péninsule de Yamal. Les peuples de Sibérie auraient-ils des ancêtres venus d'Afrique ?

Décidé à utiliser sa découverte pour protéger un territoire naturel menacé par l'exploitation gazière, le chaman demande de l'aide à un scientifique français et ami, dans l'espoir que celui-ci saura mo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Kirzy
  20 août 2021
Rentrée littéraire 2021 #3
Aux confins de la Sibérie, dans la péninsule de Yamal, un chaman nenets trouve, après avoir été aspiré par un glissement de terrain, la sépulture d'une reine africaine ayant vécu il y a plus de 10.000 ans. Cette stupéfiante découverte provoque un antagonisme fondamental entre protection de l'environnement et l'appétit destructeur des industriels qui prévoient d'installer sur le site même une usine d'exploitation gazière.
L'idée de départ est magnifique, faisant écho à la découverte en 2018, sur l'île de Lolland au Danemark, d'un « chewing-gum préhistorique » : les chercheurs ont réussi à extraire un génome complet sur sa propriétaire, une jeune femme aux yeux bleus et à la peau noire. A partir de là, Wilfried N'Sondé se choisit un casting impeccable : le chaman Noum aidé d'un ami zoologue français, d'une docteure en médecine légale germano-japonaise et d'un anthropologue franco-congolais vs un homme d'affaire mafieux et son sbire. Les deux équipes se lancent dans une course poursuite pour mettre la main sur la sépulture, chacune avec des objectifs complètement antagonistes.
Ce que j'ai le plus apprécié dans cette lecture, c'est sa fraicheur assumée de roman d'aventures, avec des courses-poursuites, du suspense, des méchants, des gentils, sans pour autant que cela tombe dans un manichéisme lourdaud ( un peu quand même à certains moments ) car l'auteur prend la peine de caractériser ces personnages principaux en présentant leurs motivations, plus complexes que de prime à bord. Surtout lorsque le roman d'aventures se mue en conte ou parabole, finalement très premier degré, pour défendre des thèmes forts sur le respect de la nature et l'harmonie entre l'Homme et le vivant, tout en célébrant la solidarité pour sauver la planète, de l'Arctique à l'Afrique. On sent énormément de sincérité chez l'auteur, une vraie honnêteté intellectuelle dans la conduite de son récit, jusqu'à un dénouement qui n'était pas celui que j'attendais mais qui m'a touché par sa candeur optimiste.
Par contre, je n'ai pas du tout accroché avec les interactions sentimentales entre trois des personnages ( une histoire d'amour naissante et une passée pleine de ressentiment ) que j'ai trouvées vraiment plombantes pour le récit ( même si allégoriquement très satisfaisante ). Je trouve que le récit perdait en densité à ces moments-là alors que dès que l'auteur était sur l'aspect aventure, ça repartait. Mais ce qui m'a le plus manqué pour être totalement heureuse, c'est la magie. Quand je pense tombe mystérieuse, je pense à La Nuit des temps de Barjavel, ou plus récemment à le Dit du vivant, de Denis Drummond. J'attendais d'être totalement emportée par la voix de cette reine africaine qui communique avec ses alliées d'aujourd'hui. Je ne l'ai pas été malgré des épisodes de transe plutôt réussies, pas assez portée par une écriture presque trop terre-à-terre pour emmener vers le merveilleux alors que la communication entre les mondes visible et invisible sur fond d'animisme étant complètement dans le sujet. Moi, j'avais envie d'aller dans les étoiles avec un tel sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          932
Litteraflure
  24 septembre 2021
Ça partait pourtant pas mal. Un chaman de la péninsule du Yamal en Sibérie découvre les ossements d'une reine africaine qui, par sa présence incongrue sur ces terres, remet en question toute l'histoire des peuplements humains.
Le chaman est l'ami d'un scientifique français qui vient l'aider à reconnaître sa découverte d'autant que l'existence d'une telle sépulture permettrait aux écolos du coin d'interdire la construction d'une usine à gaz. Sergueï, lui, n'est pas de cet avis. Sergueï est un méchant russe qui aime la vodka, les putes et les gazoducs.
Ce n'est pas moi qui suis caricaturale, ce sont les personnages : l'anthropologue à la peau noire + la doctoresse japonaise super canon + le quinqua paumé + le chaman ancien pilote d'hélicoptère de l'armée rouge + le neveu du chaman qui ne sait pas où il habite : au mieux, c'est une équipe de management façonnée par les nouvelles directives sur l'inclusion et la diversité ; au pire c'est le casting d'un nanar avec Stallone en tête d'affiche.
Au fil des chapitres, le récit se délite. La recherche de la reine s'embourbe dans la toundra, supplantée par un crush d'adolescents et des délires New Age. Autre défaut, le didactisme. J'apprécie qu'on m'explique mère Nature, la beauté des rennes, les dangers du progrès… Mais à force, j'ai l'impression que l'auteur me prend pour une teubê.
J'en suis arrivée à souhaiter un final idéaliste comme dans la forêt d'Émeraude (John Boorman), qui ne manquait pas de charme dans son genre. Même pas, ça finit en castagne. Ah, au fait, le méchant Sergueï meurt à la fin mais ça, vous vous en doutiez.
Bilan : 🔪
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Nuageuse
  25 août 2021
Sous la chaleur de Marseille, Femme du ciel et des tempêtes m'a apporté un vent glacial, bienfaisant, de Sibérie où un chaman Nenets trouve le tombeau d'une reine africaine qui date d'environ 10 000 ans. Et si les Sibériens descendaient des Africains ?
Noun, le chaman, appelle un ami zoologue français qui contacte une médecin légiste japonaise-allemande et un ethnologue congolais.
L'arrivée sur le sol sibérien peut sembler longue au lecteur car l'auteur installe ces trois personnages et les liens qui les unissent ou désunissent. J'ai trouvé cette partie en dessous du reste du roman.
Wilfried N'Sondé confronte les actes humains qui détruisent la nature à sa protection/préservation.
La fin est intéressante et je ne m'y attendais pas.
Cette femme du ciel et des tempêtes va rester dans mon coeur.
Commenter  J’apprécie          150
jonask54
  20 septembre 2021
Premier roman lu et terminé de cette rentrée littéraire 2021. J'avais découvert la plume de Wilfried N'Sondé avec son roman précédent paru en 2018, Un océan, deux mers, trois continents.
Dès le début de ma lecture, j'ai eu énormément de plaisir à retrouver sa magnifique plume. Femme du ciel et des tempêtes nous permet de découvrir et suivre plusieurs personnages aux intérêts divergents qui se retrouvent tous dans la péninsule de Yamal en Sibérie après la découverte par le chaman Noum dans les premières pages du livre de la sépulture préservée sous le permafrost d'une reine noire. Wilfried N'Sondé nous permet de découvrir le passé de ses personnages progressivement et l'on s'attache à eux ou au contraire on ne les aime pas pour leurs actes. Ce roman nous présente notamment deux figures féminines fortes, celle de la reine qui communique par-delà le monde visible avec certains personnages dont Noum et la docteure en médecine légale germano-japonaise Cosima. On découvre que cette dernière a un passé complexe avec un autre personnage et l'auteur nous permet de bien cerner la psychologie de cette dernière. L'histoire d'amour qui se noue entre elle et un autre personnage du roman donne lieu à de très belles scènes magnifiquement racontées dont une pleine de sensualité.
Je n'ai pas réussi à détester pleinement le "méchant" du roman qui est un russe riche et odieux pourtant avec les femmes et les animaux, utilisant la nature et la détruisant pour le profit et qui méprise le peuple de Noum et de son neveu Micha. Ce personnage est d'ailleurs attachant.
La force de ce roman réside notamment dans les descriptions sublimées par la plume de Wilfried N'Sondé et dans le fait que malgré les réflexions qu'il peut amener sur la relation entre l'humain et le vivant ou la communication entre les mondes visibles et invisibles par exemple, c'est un roman d'aventures palpitant avant tout, où l'on prend beaucoup de plaisir à suivre les personnages, notamment face aux terribles phénomènes météorologiques de la Sibérie. Je ne peux que vous recommander cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
4bis
  20 septembre 2021
Vous voulez écrire quelque chose de grand, quelque chose qui marque les esprits, vous associe définitivement aux grands enjeux écologiques et sociétaux contemporains ? Un livre qui serait à l'écologie ce que les Rougon Macquart ont été au naturalisme ? Prenez des personnages représentant les quatre coins du monde, choisissez une femme que vous prendrez soin de ne jamais transformer en seul objet de désir mais dont le potentiel érotique nourrira tout de même les veines romanesques secondaires. Inventez la quintessence de l'universalisme archéologique : la dépouille mortuaire d'une femme noire, africaine, puissante, retrouvée au pôle nord. Avec ça, si la mayonnaise ne prend pas, saupoudrez de mafia russe et de chamanisme local. Faites de chapitres courts, alternant les focalisations internes à chacun des personnages. Ca vous donnera l'occasion d'expliquer le fonctionnement de leur psyché et de justifier les retournements de situations aussi invraisemblables que nécessaires au rythme de l'intrigue. Au cas où Hollywood s'intéressait à votre roman pour en faire une adaptation cinématographique, prenez soin d'insérer quelques scènes de cascades avec glissements de terrain, montée des eaux et lumière spectrale. Un peu de jalousie, du sexe lyrique et quelques sages paroles sur la vanité humaine, emballé, c'est pesé, vous l'avez votre chef d'oeuvre ! Enfin, vous avez plutôt quelque chose qui paraît un peu dérisoire vues les ambitions qu'on y lit en filigrane. N'est pas Zola qui veut...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cassyowncassyown   21 septembre 2021
En reconstituant en lui la mémoire de son peuple, il avait compris que la modernité ne s'intéressait qu'à une minuscule partie de l'humain, le réduisant à des fonctions, à des tâches pratiques.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Wilfried N'Sondé (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wilfried N'Sondé
Wilfried N’Sondé - Femme du ciel et des tempêtes - Actes Sud
autres livres classés : sibérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2409 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre