AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Manuela Puig (Traducteur)
ISBN : 2266089749
Éditeur : Pocket (15/12/1999)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Un artiste harmonieusement démembré et transformé en sculpture. Une jeune danseuse délicatement massacrée à coups de hache. Un critique d'art talentueusement achevé avec un pic à glace...

À des années d'intervalle, les crimes se suivent et se ressemblent.

Il est vrai que vouloir élever le meurtre au rang de chef-d'œuvre a de quoi émouvoir le milieu blasé de l'art new-yorkais. Mais il en faudrait plus pour impressionner Mallory, la jeune... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
pacloue
  21 février 2018
L'histoire :
Plusieurs années auparavant, deux meurtres avaient défrayé la chronique et occupé le père de Mallory.
Il s'agissait des meurtres d'un peintre, Ariel et d'une danseuse, Aubry Gilette.
Les victimes avaient été découpées et installés comme une oeuvre d'art dans la galerie Koozeman où Ariel devait exposer les jours suivants.
Les corps avaient été découverts par le critique d'art Quinn, dont Aubry était la nièce. Cette dernière était par ailleurs la fille de Sabra, artiste renommée et soeur de Quinn.
Sabra a totalement disparu depuis sa sortie d'hopital psychiatrique. Elle était hospitalisée dans le même établissement que Owen Watt auteur de la tuerie.
Le père de Kathy ne croyait pas à la culpabilité d'Owen Watt mais après les aveux d'Owen Watt avait été obligé de clore le dossier sur ordre de Blakely.
Ce dernier est libéré et est le conseiller technique d'un reportage consacré au "crime de la danseuse" lorsque Dean Starr, un autre artiste, est sauvagement tué à l'aide d'un pic à glace au sein de la seconde galerie Koozeman.
Coffey, qui attend une promotion, fait interdiction à Kathy de s'occuper des deux meurtres plus anciens, estimant que l'auteur avait avoué et que le dossier était clos. Il agit ainsi que ordre de son patron Blakely. Toutefois il essaie de faire obstacle au dessaisissement de Kathy au point de mettre sa carrière en péril.
Bien entendu, Kathy ne l'entend pas ainsi, aidé de Charles Butler, du légiste Slope et même du prêtre de sa paroisse qu'elle n'avait plus revu depuis des années.
Je ne veux pas vous dévoiler plus avant cette intrigue un peu complexe.
Mon avis :
Un roman toujours déroutant comme nous y a habitué Carol O Connell.
J'avais trouvé le premier livre de la série un peu décousu, celui-ci l'est tout autant mais cela fait parti de son charme.
Tout est décousu voire surréaliste, les personnages comme Charles, mais aussi Quinn, Andrew Bliss qui, avec son porte voix, devient un terroriste de la mode sur le toit d'un grand magasin...
C'est un univers parallèle qui s'offre à nous en lisant ces romans et je crois qu'il faut s'y laisser aspirer et perdre ainsi ses réflexes habituels...
J'adore!
J'ai d'ailleurs exhumé de ma bibliothèque le roman suivant!!
Lien : http://mespoliciers.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2014
Tu as besoin d’une stratégie pour gagner, Mallory. Mais tu n’as pas l’expérience pour en formuler une. Chacun de tes mouvements, il l’aura prévu. L’expérience et la dextérité sont tout. Ton temps de réaction sera celui d’une personne de vingt-cinq ans plus jeune, mais cela ne te sauvera pas. Tu es très rapide, mais il détruira cet avantage parce qu’il aura toujours quelques touches d’avance sur toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2014
Pourquoi ne pas relire James Joyce crayon en main et barrer tous les trucs superflus qui ne font pas avancer l’intrigue ? La plupart des gens ne comprennent pas les métaphores, de toute façon. Ainsi, on pourrait peut-être réduire Ulysse aux dimensions d’une nouvelle facile à lire.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2014
L’enfer des critiques ressemble beaucoup à New York, mais sans le moindre artiste. Les critiques doivent fabriquer leur art à eux et se critiquer eux-mêmes. Alors, ils commencent à se mordre la queue et, étant donné ce qu’ils sont, ils ne peuvent plus s’arrêter avant d’avoir atteint le cou et…
Tout le monde souhaite se venger.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2014
La fascination pour la beauté triomphait de l’envie chez les femmes trop maigres aux traits tirés et chez les hommes trop gros au nez couperosé, chez les mondaines qui n’avaient pas de poitrine et les garçons dégingandés et imberbes.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   28 juillet 2014
C’est le problème, avec les mensonges. Ils n’ont l’air bons que sur le papier. Ils ne marchent jamais en temps et en espace réels.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Carol O'Connell (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carol O'Connell
Vidéo de Carol O'Connell
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1621 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre