AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Virginie Ollagnier-Jouvray (Autre)Carole Maurel (Autre)
EAN : 9782344033463
176 pages
Glénat (17/02/2021)
4.14/5   340 notes
Résumé :
Pour mener son enquête, elle se fera passer pour folle.

Nellie Bly est complètement folle. Sans cesse, elle répète vouloir retrouver ses « troncs ». Personne n’arrive à saisir le sens de ses propos, car en réalité, tout cela n’est qu’une vaste supercherie. Nellie cherche à se faire interner dans l’asile psychiatrique de Blackwell à New York dans le but d’y enquêter sur les conditions de vie de ses résidentes. Y parvenant avec une facilité déconcertant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 340 notes

Zephirine
  17 mars 2022
Victime de troubles du comportement une jeune femme est internée à l'asile psychiatrique pour femmes de Blackwell sur une île de New York. Elle va être plongée dans un univers carcéral effroyable de misère ou la maltraitance des patientes est quotidienne. Certaines de ces patientes n'ont aucune pathologie psychiatrique et leur tort est d'être trop pauvre. Ainsi se débarrasse-t-on des malheureuses qui finissent par développer de vraies pathologies dans cet univers impitoyable dont la mission de soigner n'est qu'une utopie. Notre jeune patiente qui se nomme Nellie Bly, est en réalité une journaliste d'investigation qui joue à la malade pour enquêter de l'intérieur et témoigner des vraies conditions d'internement des femmes dans cette institution publique. Il fallait oser car ce n'était pas sans danger. Lorsqu'une femme était internée, il était très rare qu'elle sorte un jour de l'asile. L'article de Nellie Bly, publié dans le New York World, dénonça ce scandale humain et sanitaire en rendant publique la condition des femmes aliénées.
L'intrigue se déroule en 1887, et, en parallèle, on découvre combien il était difficile pour une jeune femme d'accéder au monde du travail et de devenir journaliste indépendante.
On s'attache très vite à l'héroïne. Courageuse, obstinée et fonceuse, elle nous entraine dans son sillage et nous découvrons son combat féministe.
Les dessins sont soignés et détaillés, ils accompagnent l'intrigue avec efficacité. Superbe travail de la scénariste et de l'illustratrice.
Un grand plaisir de lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          720
marina53
  30 janvier 2022
New York, 1887. Une jeune femme réserve une chambre et un repas dans un hôtel. le soir, elle commence à tenir des propos incohérents. Aussitôt, elle se fait traiter de folle. Et la gérante n'hésite pas à faire venir la police pour s'occuper d'elle. On l'envoie devant le tribunal de police où, là encore, elle semble divaguer. le juge et un médecin conseillent alors de la placer, d'abord dans un hôpital psychiatrique avant de prendre le prochain bateau qui la conduira à Blackwell. Nellie Bly n'est pas une patiente comme les autres puisqu'elle est journaliste. Avec une facilité déconcertante, elle a réussi à se faire passer pour folle dans le seul but d'être internée à Blackwell afin de montrer les conditions désastreuses des malades, en récoltant des témoignages...
Si Elizabeth Cochrane, dite Nellie Bly, est une patiente pas comme les autres, elle est aussi une journaliste et une femme pas comme les autres. Considérée comme l'une des pionnières du journalisme d'investigation, notamment en se faisant embaucher dans une tréfilerie. Cet album se consacre à ses jours d'immersion dans l'asile de fous pour femmes, le Blackwell's Island Hospital à Roosevelt Island. Dénonçant ainsi les conditions de vie des malades (pour certaines tout à fait saines d'esprit, d'ailleurs) ainsi que les méthodes du personnel soignant, son reportage fera la une des journaux. Outre cet épisode, Virginie Ollagnier prend le soin également de nous décrire l'enfance et l'adolescence de Nellie Bly, l'éducation qu'elle aura reçue ainsi que ses conditions de vie et de travail à cette époque pour une femme. L'on ne peut ainsi qu'admirer cette femme qui n'aura de cesse de se battre pour faire valoir ses droits, bien décidée à lutter contre toutes ces inégalités. Cet album, abouti et instructif, rend particulièrement bien hommage à Nellie Bly, que ce soit le texte fort et touchant de Virginie Ollagnier ou les planches expressives et pleines de vie de Carole Maurel.
Un album passionnant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
bichonbichette
  18 avril 2022
Grâce à ce roman graphique, j'ai fait la connaissance de Nellie Bly, une jeune journaliste qui va révéler le scandale en 1887 de l'asile psychiatrique Blackwell à New York. Avant l'heure, Nelly réalise du journalisme d'investigation et s'infiltre dans les usines, puis dans cet asile pour dénoncer les abus dont est victime la classe ouvrière, et plus particulièrement les femmes.
L'histoire est très intéressante, instructive, avec un travail de recherche très fouillé sur la période, et un portrait de Nelly qui va au-delà de sa seule enquête à Blackwell.
J'ai malheureusement trouvé que les très nombreux flashbacks cassaient un peu le rythme, et que les planches s'enchainaient parfois brutalement, me laissant sur ma faim par moments.
Un beau roman graphique qui met en lumière cette femme hors-norme, une pionnière du journalisme qui n'avait pas froid aux yeux.
Commenter  J’apprécie          505
TheWind
  29 juillet 2021
J'ai commencé cette bande dessinée sans savoir de qui ou de quoi il s'agissait. J'évite toujours les quatrièmes pages de couverture.Et j'ai bien fait !
Cela m'a permis de faire connaissance avec Nellie Bly, d'une manière originale.
C'est un roman graphique fort bien fait sur la vie de Nellie Bly dont je ne dévoilerai pas ici l'identité.
Maltraitance, conditions de vie insupportables et manque de reconnaissance et d'empathie absolue. Voilà ce qu'on réservait autrefois à New York, à l'asile de Blackwell, aux femmes considérées comme des rebuts de la société. Qu'elles soient véritablement aliénées, indigentes ou juste une bouche à nourrir et inutile pour leur famille, ces femmes étaient plongées dans un véritable enfer.
Cela fait froid dans le dos.
Ce roman graphique mérite qu'on s'y intéresse. du point de vue historique, bien sûr, mais également du point de vue des valeurs portées par le personnage principal de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          470
LePamplemousse
  31 décembre 2021
Se faire interner de son plein gré pour pouvoir enquêter sur les conditions de vie au sein d'un établissement psychiatrique de New York, voilà ce qu'à entrepris de faire Nellie Bly, une jeune journaliste américaine à la fin du XIX ème siècle.
Elle y passera 10 jours, en se faisant passer pour folle, et elle révélera ce qui se passe vraiment au sein de cette institution : les femmes y étaient affamées, humiliées, battues, vivant dans le froid et la peur, retenues contre leur gré, soumises à des tortures inexplicables d'un point de vue médical et ignobles d'un point de vue humain.
Son reportage permis de faire connaître les conditions de détention de ces femmes placées là par leur famille, et rarement pour des raisons médicales, mais le plus souvent car elles étaient devenues des gênes, que ce soit parce qu'elles n'étaient pas « mariables », qu'elles avaient des opinions trop modernes pour l'époque ou que les hommes de leur entourage aient eu envie de s'approprier leur héritage….
Cette bande dessinée est l'adaptation du livre de Nellie Bly, elle reconstitue fidèlement l'ambiance de l'époque et dénonce des conditions de vie atroces, montrant bien le sadisme dont faisaient preuve le personnel et la misogynie des hommes, qui décrétaient souvent que les femmes étaient folles, sans que cela ne soit remis en cause par qui que ce soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430


critiques presse (6)
MadmoizellePresse   19 juillet 2021
Il est temps de redécouvrir l’histoire de Nellie Bly ! Et en bande dessinée cette fois ! Virginie Ollagnier a scénarisé l’incroyable enquête de cette journaliste d’investigation américaine qui s’est fait passer pour folle en 1887 pour s’infiltrer dans un asile pour femmes et dénoncer les mauvais traitements qu’y subissaient les patientes.
Lire la critique sur le site : MadmoizellePresse
Sceneario   30 mars 2021
Un biopic superbement réalisé qui produit ses effets et nous enseigne avec efficacité sur la pionnière d’enquête journalistique clandestine à l’origine d’une longue lignée d’émules.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   10 mars 2021
Les autrices s’attachent surtout à dépendre les discriminations envers les femmes, et dont certaines seraient totalement impensables de nos jours.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   23 février 2021
Dans ce one shot de 176 pages éminemment sensible, Virginie Ollagnier et Carole Maurel suivent pas à pas les observations, les déboires et les succès de cette pionnière du journalisme d’investigation.
Lire la critique sur le site : BDZoom
LigneClaire   22 février 2021
Virginie Ollagnier et Carole Maurel au dessin toujours aussi évocateur ont poussé leur soucis de l’authentique, de l’objectivité au plus haut dans cet album qui se lit comme on regarde un film de belle facture.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest   15 février 2021
L’histoire vraie de la pionnière du journalisme d’investigation et du reportage clandestin. Un récit poignant porté par le mépris de l’injustice et des persécutions, enrobé d'un graphisme élégant.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
YokayYokay   06 mars 2021
- Bienvenue chez les folles bénignes ! Décidément, on a bien fait de l'interner, celle-là.
- Eh oui ! Vous êtes bien chez les folles ! Les hystériques ! Les colériques ! Les mélancoliques, les agitatrices... Les épuisées. Les audacieuses. Les tristes. Les exclues de la société, les rebelles. Toutes les femmes qui n'en peuvent plus !
Commenter  J’apprécie          70
CassoudouiCassoudoui   02 avril 2021
Mon seul moment de plaisir avait lieu en fin d'après-midi, alors que j'épluchais les légumes. Je lisais la presse. Je m'évadais. Le monde entrait chez moi. Je n'étais plus la pupille de mes frères, immobilisée par la société, ou une jolie fleur épinglée à la boutonnière d'un mari futur. J'espérais. Je lisais Belva Lockwood, première avocate à plaider devant la Cour Suprême.
Commenter  J’apprécie          60
blandine5674blandine5674   16 janvier 2022
- Je me méfie toujours d’un homme de pouvoir qui commence sa phrase par « Croyez-moi ». Surtout s’il sollicite les excuses du peuple.
Commenter  J’apprécie          150
CassoudouiCassoudoui   02 avril 2021
Je conseille aux médecins qui m'ont envoyée à l'asile (une décision qui a prouvé leur valeur) d'enfermer n'importe qui, de la priver de lecture, d'accès au monde extérieur, de lui donner des coups, une nourriture infecte, pour la rendre folle.
Commenter  J’apprécie          70
OnceUponATamOnceUponATam   30 juin 2021
Rester à la maison me désespérait. J’exécrais les occupations dévolues aux femmes. Malgré cela, pour aider maman, je prenais en charge le linge et le ménage.

Mon seul moment de plaisir, avait lieu en fin d’après-midi, alors que j’épluchais les légumes. Je lisais la presse.

Je m’évadais. Le monde entrait chez moi. Je n’étais plus la pupille de mes frères, immobilisée par la société, ou une jolie fleur épinglée à la boutonnière d’un mari futur. J’espérais. Je lisais Belva Lockwood, première avocate à plaider devant la cour suprême. Je rêvais de Belva présidente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Virginie Ollagnier (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginie Ollagnier
Souvenez-vous de ce que disait Stendhal, dans le Rouge et le Noir : « le roman est un miroir qui se promène sur une grande route ». Cette citation fait écho à ce que l'on appelle aujourd'hui la "littérature du réel", un genre hybride à la lisière entre fiction et vraie vie, enquête et roman.
C'est de cette matière et de ce qu'en fait celui qui s'en empare, dont nous allons parler dans cet épisode avec le journaliste et écrivain Mathieu Palain. Son deuxième roman, Ne t'arrête pas de courir raconte l'histoire vraie de sa rencontre avec Toumany Coulibaly, champion d'athlétisme le jour, braqueur multi récidiviste la nuit. Un livre récompensé par le prix Interallié et le prix du roman des étudiants France Culture/Télérama.
Pour compléter cet entretien, nous retrouverons ensuite notre libraire Anne Charlotte. Elle nous a concocté une bibliographie en lien avec la thématique du réel.
Pour retrouver les livres de Mathieu Palain, c'est ici : https://www.librairiedialogues.fr/personne/personne/mathieu-palain/2247758/
Et pour nous suivre, c'est là : INSTA : https://www.instagram.com/librairie.dialogues/ FACEBOOK : https://www.facebook.com/librairie.dialogues TWITTER : https://twitter.com/Dialogues LINKEDIN : https://www.linkedin.com/company/dialogues-brest/
Bibliographie : - Ne t'arrête pas de courir, de Mathieu Palain (éd. L'Iconoclaste) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18956527-ne-t-arrete-pas-de-courir-mathieu-palain-l-iconoclaste
- Sale Gosse, de Mathieu Palain (éd. J'ai Lu) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18867763-sale-gosse-roman-mathieu-palain-j-ai-lu
- La Méprise, de Florence Aubenas (éd. Points) https://www.librairiedialogues.fr/livre/1741482-la-meprise-l-affaire-d-outreau-l-affaire-d-ou--florence-aubenas-points
- Quai de Ouistreham, de Florence Aubenas (éd. Points) https://www.librairiedialogues.fr/livre/16645840-le-quai-de-ouistreham-nouvelle-edition--florence-aubenas-points
- L'Adversaire, d'Emmanuel Carrère (éd. Folio) https://www.librairiedialogues.fr/livre/886139-l-adversaire-emmanuel-carrere-folio
- Crime, de Meyer Levin (éd. Libretto) https://www.librairiedialogues.fr/livre/2013100-crime-roman-meyer-levin-libretto
- de sang-froid, de Truman Capote (éd. Folio) https://www.librairiedialogues.fr/livre/832194-de-sang-froid-truman-capote-folio
- 10 jours dans un asile, de Nellie Bly (éd. Points) https://www.librairiedialogues.fr/livre/10006790-10-jours-dans-un-asile-nellie-bly-points
- Nellie Bly, dans l'antre de la folie, de Virginie Ollagnier et Carole Maurel (éd. Glénat) https://www.librairiedialogues.fr/livre/16980930-nellie-bly-dans-l-antre-de-la-folie-carole-maurel-glenat-bd
- Regarde les lumières mon amour, d'Annie Ernaux (éd. Folio) https://www.librairiedialogues.fr/livre/9401760-regarde-les-lumieres-mon-amour-annie-ernaux-folio
- À la ligne, de Joseph Ponthus (éd. Folio) https://www.librairiedialogues.fr/livre/17044621-a-la-ligne-feuillets-d-usine-joseph-ponthus-folio
-
+ Lire la suite
autres livres classés : journalismeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1300 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre