AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253942820
Éditeur : Le Livre de Poche (01/06/1999)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 86 notes)
Résumé :
Poursuivant l'exploration de sa philosophie hédoniste, Michel Onfray en aborde, avec ce nouveau livre, le versant politique.
Voici donc, magnifiée, la figure du rebelle dont le génie colérique porte, à travers l'histoire, l'irrépressible désir de révolution. Une mystique de gauche ? A coup sûr. Avec ses arrière-mondes anarchistes. Avec sa volonté si actuelle de réenchanter un monde soumis à l'économisme. Avec son idéal de plaisir opposé à cet idéal ascétique ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Tiephaine
  22 décembre 2012
Il est des auteurs que l'on découvre par les médias, et qui nous impressionnent par leur vision des choses, leur verve ou leur culture. Michel Onfray, en ce qui me concerne, fait partie de ceux-là. Je l'ai découvert à l'occasion de la diffusion de ses conférences sur France Culture, et j'avais énormément aimé sa façon de parler et de présenter les auteurs et penseurs qu'il aborde.
Lire Politique du Rebelle en tant que première oeuvre pour découvrir l'oeuvre écrite de Michel Onfray n'était sûrement pas la meilleure idée que j'ai eu. Il m'est en effet difficile de croire que le Michel Onfray que j'ai écouté et le Michel Onfray que j'ai lu soient une seule et même personne. Certes, une décennie sépare les deux, et les gens évoluent, néanmoins je n'ai aucunement retrouvé trace de cet auteur conférencier qui se fait historien de la Philosophie pour présenter une idée de ce que l'on appelle "Post-Anarchisme" dans cette Politique du Rebelle.
Je n'y ai trouvé, sur 300 pages, que quelques paragraphes dignes d'intérêt, vraiment dans le thème sensément abordé par ce livre. Certes, c'est assez bien écrit, et certains lecteurs ne manqueront pas d'être très intéressés, seulement je n'ai pas acheté ce livre en tant qu'oeuvre littéraire, mais en tant qu'oeuvre philosophique.
Le verbillage qui enrobe les idées, pas vraiment innovantes ni inédites, dissimule mal l'absence de véritable pensée philosophique. L'ouverture de l'ouvrage, qui consiste ni plus ni moins qu'en un point Godwin inutile, donne d'emblée la mesure: il n'y aura ici que des positions d'auteurs rapportées par Michel Onfray.
La répétition tout au long du livre de l'exemple nazi de la négation de la liberté et de l'être humain dessert absolument le propos et ne fait qu'agacer le lecteur. Certes, parfois on retombe sur une généralisation du principe à tous les totalitarismes, ou sur l'exemple du Goulag, mais sur le fond, rien ne change vraiment. Si l'on y ajoute des répétitions absurdes et inutiles d'adjectifs et de locutions toutes faites, on dresse un portrait assez noir de cette oeuvre, qui ne m'a jamais accroché.
Alors oui, l'hédonisme de Michel Onfray trouve une dimension politique que l'on peut tout à fait penser à partir de Politique du Rebelle. Mais très sincèrement, cela ne doit représenter qu'à peine une vingtaine de pages.
Tout le reste n'est que la négation de la pensée sensée être au centre de ce livre: la Liberté dans sa dimension anarchiste, individuelle, libertaire. Comment un auteur qui prône une liberté de pensée absolue, une revendication politique libertaire très forte et inébranlable, peut-il oser s'effacer derrière des auteurs dont la plupart sont morts depuis près d'un quart de siècle, au mieux, au moment de la rédaction de cet ouvrage?
Soit on est libre de penser, et on revendique ses propres positions, quitte à citer des auteurs pour établir une filiation d'idées, soit on ne l'est pas, et on cite des auteurs pour faire croire qu'on a une pensée.
Malheureusement, Michel Onfray semble faire partie de cette deuxième catégorie, en tout cas en ce qui concerne l'aspect politique de sa philosophie hédoniste...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Fx1
  29 avril 2014
La vision politique d'Onfray est captivante . Loin d'un manichéisme populiste à la Mélenchon , il dresse ici un inventaire de ce qui à fait sa vision politique , clairement à gauche , mais pas aveuglément à gauche . Onfray ne peut pas étre mis dans une boite , il est libre et c'est cette liberté qui constitue sa rebellion . A une époque ou le prisme politique est si ténu entre la droite et la gauche , il vient apporter une autre maniére de penser la politique , une maniére détachée des liens partisans et ouverte vers une liberté d'esprit qui est peut étre son principal atout . Onfray proche de Camus sur le plan politique ? Peut étre bien oui , et cela est trés intéressant .
Commenter  J’apprécie          100
Snarkk
  23 mars 2015
Un essai surfait, mais pas inintéressant. C'est l'occasion pour moi de découvrir Michel Onfray via des écrits datant de près de quinze ans, ce qui autorise un contraste agréable avec ses prises de position récentes, peu dignes de ce que l'on pourrait attendre d'un intellectuel.

Par quoi commencer ? La forme, d'abord. Pour un ouvrage qui fait quelque peu l'éloge des classes populaires ou de ce que l'on appelait autrefois le lumpenprolétariat, je n'ai pu retenir quelques sourires mi-figue mi-raisin devant certaines expressions ou certains mots d'une complexité presque ésotérique, utilisés pour exprimer des idées simples.

Les idées ? Une critique assez juste et féroce des systèmes capitalistes, de leur imbrication dans la vie quotidienne et de leurs effets sur les groupes et les individus. Ce constat sert de rampe de lancement à ce que Michel Onfray appelle sa "philosophie hédoniste". Une idée de la politique à mi-chemin entre la lutte anti-autoritaire et l'exaltation de la liberté individuelle, avec ce que cela peut avoir de concision et de justesse mais aussi de broderies et de méthode Coué.

Au final, c'est un essai qui mérite d'être lu mais n'est pas à considérer comme un indispensable de la philosophie politique. Si les grilles d'analyse proposées sont intéressantes - quoique discutables - on a surtout l'impression de rester à la surface des choses et d'assister à l'éloge d'un idéalisme politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marti94
  17 octobre 2013
Bon, je n'ai pas tout lu car ce n'est pas une lecture facile dans les transports en commun. Pourtant, ce n'est pas si compliqué que ça et ça fait beaucoup réfléchir !
Lu en mai 2008
Commenter  J’apprécie          70
x4vier
  21 juillet 2017
L'auteur nous présente ici sa pensée politique, où plutôt essaye d'expliquer comment et pourquoi il est devenu un anarchiste de gauche.
Effectivement le rapprochement entre le capitalisme et la Shoah choque dès le début du livre, mais c'est le trait de caractère de Michel Onfray.
Personnellement j'en ressors un peu déçu, il y a dans ce livre plus une exposition des faits qu'une véritable pensée philosophique. Ceci dit rien que pour la bibliographie en fin d'ouvrage cela vaut le coup!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   13 septembre 2016
Il y eut de nouveaux jours avec ce qui faisait les huit heures de tous. Certains qui étaient là depuis trente ou quarante ans avaient fini par se fondre dans le paysage, par devenir des morceaux de l'usine, des fragments de la bête qui soufflait toujours autant ses vapeurs méphitiques et ses brumes fades. Le matériau humain se confondait aux autres, au fer des poutrelles, au bois des palettes, à l'aluminium des cuves, au caillé flasque des fromages, aux mucosités noires qui dégoulinaient sur les murs comme des limaces. Le temps ne passait pas, il reculait même et remontait. Le sable paraissait grimper de l'ampoule inférieure vers l'ampoule supérieure, et cette rétroversion de la durée infligeait au corps une irréfutable régression.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
EternidadEternidad   17 avril 2010
"L'hédonisme est à la morale ce que l'anarchisme est à la politique: une option vitale, exigée par un corps qui se souvient."
Commenter  J’apprécie          380
rkhettaouirkhettaoui   06 avril 2018
Le corps devenait une mécanique intégrée dans l'ensemble des fonctions de l'animal : respiration, digestion, circulation, flux d'airs et de vents, d'odeurs et de miasmes, de solides et de liquides, de travail et de douleurs, d'hommes et de femmes. L'usine vivait à la manière d'un Léviathan embusqué dans les marécages. Les doigts pincés dans les clayons bleuissaient puis noircissaient de sang coagulé, les yeux piquaient à force de liquides brûlants instillés sous les paupières, les nerfs et les os du dos vrillaient l'influx et la colonne vertébrale dans les reins, les muscles des bras tremblaient, tétanisés par la réitération de l'effort et la pensée vagabondait, mais toujours ramenée dans mon esprit au travail et aux conditions dans lesquelles elle s'exerçait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lecteur84lecteur84   08 octobre 2018
La force se distingue de la violence car la première sait où elle va, la seconde se soumet aux pulsions sauvages qui l'habitent. Le capitalisme est une violence, la politique est une force.
Commenter  J’apprécie          120
lecteur84lecteur84   10 octobre 2018
...l'économie est devenue une discipline autonome, radicalement séparée. elle a sacrifié, pour prix de son indépendance , le politique et l'histoire, soumettant le réel à la seule loi du marché, interdisant tout gouvernement en dehors de l'administration des affaires courantes.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Michel Onfray (194) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Onfray
Michel Onfray, entretien avec Sylvie Hazebroucq le 16 avril 2019 à l'Auditorium de Bordeaux autour de son livre "La danse des simulacres : une philosophie du goût" aux éditions Robert Laffont.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2311079/michel-onfray-la-danse-des-simulacres-une-philosophie-du-gout
Note de musique : Free Musique Archive
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : anarchismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
287 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre