AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 280980544X
Éditeur : L'Archipel (07/09/2011)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Ancien Marine, Jack Morgan hérite de son père - un prisonnier condamné à mort - « Private », une agence de détectives privés, et 15 millions de dollars.Cinq ans plus tard, les affaires fonctionnent bien pour Jack, qui a su développer son business et jouit d'une réputation solide auprès des stars et des hommes politiques. Mais il fait les frais des erreurs de son père et de son jumeau, qui a contr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Shamash
  06 septembre 2011
Je n'avais pas été franchement emballé par En votre honneur, le thriller de James Patterson sorti en France récemment. Aussi attendais-je avec curiosité la lecture de ce PRIVATE Los Angeles édité par l'Archipel, en me demandant si cette fois-ci l'auteur allait faire preuve d'une vraie originalité et mettre en oeuvre un savoir-faire incontestable, même s'il est souvent gâché.
En réalité, ce n'est pas du Patterson pur jus, sa complice Maxine Paetro est de la partie. Son nom est écrit en tout petit sous celui du maître, mais…il est écrit ! Et la taille des caractères ne signifie pas que c'est lui qui a fait l'essentiel du travail. C'est même sans aucun doute le contraire, quand on sait comment fonctionnent ces machines à produire des best-sellers en série. James Patterson étant « le numéro un mondial du suspense » comme nous le dit l'éditeur, son nom est écrit en très gros sur la couverture et sert d'argument de vente. Mais quoi qu'il en soit, le nom de la personne qui a écrit le livre n'a qu'une importance secondaire, l'essentiel étant avant tout qu'il soit bon !

Il s'agit du premier roman d'une nouvelle série intitulée : PRIVATE, qui met en place des personnages qui seront récurrents dans les volumes à suivre en cas du succès probable de celui-ci.
Jack Morgan est le patron de l'agence de détectives PRIVATE Investigations qui travaille pour les people, les stars du show-biz, du sport ou de la politique, bref tous ceux qui disposent d'un maximum de moyens financiers. Jack en est l'icone, le phare qui éclaire de ses mille feux une histoire censée nous faire frissonner au moins une fois par chapitre.
Ce qui m'a frappé dès les trente premières pages, c'est le parti pris de nos deux auteurs à propos de la structure du roman. Il y a cent-vingt trois chapitres, chacun d'eux comporte deux pages, parfois trois, mais jamais plus. Les phrases dépassent rarement les douze mots, des mots dont la simplicité est visiblement prévue pour ne pas fatiguer inutilement le cerveau embrumé par la bière des supporters mâles des Dodgers de Los Angeles ou des Giants de San Francisco. C'est donc un premier point très positif pour ce roman : vous ne sortirez pas de sa lecture avec des maux de crâne. Afin de vous laisser juges de la qualité de l'écriture, je vous dévoile l'indispensable scène de sexe, celle qui précède le moment fatal où Jack, notre héros, va avouer à sa copine que décidément il préfère en rester là, car la vie de couple n'est pas faite pour lui :

« Mes mains se portèrent sur ses hanches, puis je sentis ses talons piquer le bas de mon dos. Une seconde plus tard, j'étais en elle. Mon esprit se vida, je n'avais plus sommeil. L'amour que je ressentais à cet instant précis s'accompagna d'une gratitude sans limites. le plaisir alla en s'intensifiant, et nous atteignîmes l'extase un quart d'heure plus tard. Je me retirai pour m'allonger à ses côtés. »
Plus érotique que ça et mieux écrit, vous pouvez sans aucun doute le trouver dans le Dalloz (pour l'érotisme torride) ou à la rigueur dans l'annuaire téléphonique (pour la qualité de l'écriture).
Mais pourquoi ai-je parlé, un peu plus haut, de supporters et lecteurs mâles, me direz-vous ? Tout simplement parce que la fabrication des personnages ne laisse aucun doute à cet égard ; une étude de marché a vraisemblablement été faite par l'éditeur américain montrant que les lecteurs de Patterson sont majoritairement des hommes, gros buveurs de bière et mangeurs de hot dogs, fans de football américain et de base-ball, tant il est évident que ce livre a été écrit pour eux. Jugez-en :

Le héros, Jack Morgan, est jeune, beau comme un Dieu (je n'invente pas, c'est une de ses admiratrices qui le dit en ces termes !), riche à ne plus savoir que faire de son fric ; quand il saute élégamment dans sa voiture, il s'agit d'une Lamborghini, car la Ferrari ne fait pas assez classe ; il est incroyablement séduisant, toutes ses ex-petites amies le regrettent même si elles ne lui en veulent aucunement de les avoir quittées : d'ailleurs un simple claquement de doigts de sa part, et hop, c'est reparti, au moins pour une nuit ! Il est de plus supérieurement intelligent et, cerise sur le gâteau, pourvu d'un sens moral à toute épreuve. Vétéran de la guerre d'Afghanistan, il s'y est naturellement conduit en héros. Il est évidemment entouré de collaboratrices aussi compétentes que belles et terriblement amoureuses de lui. de quoi faire rêver les cow-boys dans les chaumières du Texas, non ?

Il faut quand même reconnaître à nos deux auteurs un gros effort d'imagination : le méchant (dans ce roman et sans doute dans ceux de la série qui vont suivre) n'est autre que Tommy, frère jumeau de Jack, un type aussi ignoble que Jack est un brave gars. La preuve : alors que Jack ne pense qu'à lui sauver la vie et l'aide, au péril de la sienne, à se tirer des mains de la Mafia, Tommy n'a qu'une idée en tête : la perte de son frère, peut-être même sa mort. Reconnaissez avec Jack (qui a beaucoup de peine), que c'est un comportement pas très sympathique. « Voilà qui était réellement mon frère, mon jumeau. Il me détestait au point de me tourmenter en secret depuis toutes ces années », comprend Jack à la fin du livre, terriblement déçu comme vous pouvez en juger.
Vous l'avez compris, la subtilité psychologique n'est pas le fort de James Patterson et de ses personnages. Alors, que reste-t-il ? L'intrigue, peut-être ?

Il y en a deux, qui sont toutes les deux liées aux enquêtes de PRIVATE Investigations. La première concerne l'assassinat non résolu de plusieurs jeunes lycéennes sauvagement tuées. La police ne trouvant pas le ou les meurtriers fait appel à la société de Jack Morgan pour résoudre l'énigme. C'est la partie centrale du roman, la plus intéressante.

La deuxième concerne des paris sportifs sur des matchs de football américain qui auraient été truqués. Là aussi, PRIVATE Investigations est sollicitée. Les équipes de Jack suivent les deux affaires, Jack lui-même, en tant que chef, supervise l'ensemble et s'occupe de (presque) tout.
Que dire sur ces enquêtes ? Nous avons l'impression d'avoir lu dix fois, vingt fois ce genre d'histoire. Si l'écriture et les personnages sortaient de l'ordinaire, le brouet aurait pu passer et le plaisir de la lecture être au rendez-vous. Hélas, nous avons ici l'impression de lire le script bâclé d'une série télé bas de gamme: tout est superficiel, peu crédible, les personnages caricaturaux… Quant à l'écriture de nos deux auteurs, qu'en dire sinon que Marc Lévy à côté d'eux, c'est Chateaubriand !

Vous aurez compris que j'ai trouvé ce PRIVATE Los Angeles encore moins réussi que En votre honneur, qui n'était pourtant pas un chef-d'oeuvre. Mais ce n'est que mon avis, c'est-à-dire une minuscule goutte d'eau critique dans un océan d'éloges probables, ça ne va donc pas l'empêcher d'avoir un gros succès de vente. Mérité ? Vous en jugerez après lecture !

Lien : http://unpolar.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nyx
  24 mars 2013
Dans l'ensemble, je n'ai jamais été déçue par la plume de l'auteur. Qu'il écrive seul ou avec quelqu'un d'autre d'ailleurs. Cet été, j'ai eu l'occasion de lire Private London et j'avais été conquise. J'ai donc sauté sur l'occasion de lire un autre roman mettant en scène Private, l'agence de détectives internationale.
En effet, James Patterson a écrit sur l'agence Private dirigée par Jack Morgan (2 tomes) et d'autres romans sur différents bureaux de Private à travers le monde (4 ou 5 tomes). Ici, c'est Jack Morgan qui est aux commandes, avec le lancement de Private, l'agence de Los Angeles.
Jack Morgan a une famille difficile à gérer : entre un père escroc en prison et un frère jumeau qu'on pourrait qualifier de "maléfique", ce n'est pas facile tout les jours. Héros de guerre, malin et bon enquêteur, Jack a repris l'affaire de son père et, avec l'argent que celui-ci lui a légué, a réussi à en faire une entreprise extrêmement prospère et efficace. Travaillant aussi bien pour des stars que pour la police de Los Angeles, Private ne dispose que de gens compétents et près à ne pas compter leurs heures.
Dans ce roman-ci, nous découvrons la personnalité de Jack, bourreau des coeurs au grand coeur, mais également les différents membres du bureau de Los Angeles. L'intrigue va osciller entre une affaire de tueur en série qui aurait débutée il y a des années et entre des règlements de comptes personnels. J'avoue que j'ai beau avoir été prise au jeu, il est un peu dommage que les auteurs alternent aussi rapidement entre les différentes moments de construction de leur récit. du coup on n'approfondit jamais réellement ce qu'il se passe et pour une fan de polar comme moi, ça manque un peu.
L'ensemble est découpé en une succession de chapitres très courts (certains faisant tout juste un peu plus d'une page) ce qui ajoute à l'impression de rapidité dans la succession des événements. On ne voit pas les pages défilées, un vrai piège à temps. Dans ces conditions, difficile de dire "je termine mon chapitre et j'arrête".
En bref, c'est un bon roman que nous avons là, qui nous accroche durablement et avec plaisir. J'ai vraiment hâte de retrouver la plume de l'auteur, et j'aimerai vraiment continuer l'aventure Private.
Lien : http://nyx-shadow.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
coquinnette1974
  25 juin 2017
Je n'avais pas fait attention quand j'ai acheté ce roman qu'il y avait deux auteurs !
Le célèbre James Patterson, que j'aime beaucoup, mais aussi Maxine Paetro que je ne connaissais pas.
Ce "détail" des deux auteurs est important car là j'ai eu un petit problème, je n'ai pas reconnu qu'il s'agissait d'un roman de James Patterson !
Il y a trop de personnages, j'ai eu beaucoup de mal à m'y retrouver par moment et en plus je n'ai pas vraiment réussit à m'attacher à Jack Morgan. Je ne l'ai pas trouvé charismatique, à trop vouloir en faire un héros c'est lassant.
On se croirait dans une (mauvaise ? ) série américaine avec un tas de clichés.
J'ai été hyper déçue par ce roman, et je ne lirais pas les autres tomes de cette série, ça c'est sur !
ça se lit, je mets deux étoiles et demie, mais pas plus.
Commenter  J’apprécie          10
Lireoumourir
  17 mars 2013
Extrait :
L'ensemble est découpé en une succession de chapitres très courts (certains faisant tout juste un peu plus d'une page) ce qui ajoute à l'impression de rapidité dans la succession des événements. On ne voit pas les pages défilées, un vrai piège à temps. Dans ces conditions, difficile de dire "je termine mon chapitre et j'arrête".
En bref, c'est un bon roman que nous avons là, qui nous accroche durablement et avec plaisir. J'ai vraiment hâte de retrouver la plume de l'auteur, et j'aimerai vraiment continuer l'aventure Private.
Lien : http://lireoumourir.e-monsit..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
L’argent n’a pas d’odeur, ce n’est qu’une unité d’échange. Je t’offre la chance de ta vie. Une chance à 15 millions de dollars. Je veux qu’on se souvienne de Private comme de ce qui se fait de mieux. T’es intelligent, t’as une belle gueule et, en plus de ça, t’es un putain de vétéran. À toi de ressusciter Private. Fais-le pour moi et, surtout, fais-le pour toi. Ne passe pas à côté d’une occasion pareille. Tu as tout ce qu’il faut pour ramener cette boîte au top : l’argent, le talent et, mieux encore, la compassion. Alors, fonce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
Les images des corps assassinés défilèrent dans son esprit. Il s’agissait à chaque fois de très jeunes filles : des lycéennes habitant Los Angeles, le plus souvent dans les quartiers pauvres de l’Est. La dernière victime avait été découverte tout juste un mois auparavant. Cette mort avait déclenché un tel battage médiatique que Justine avait supposé que le tueur avait fini par renoncer. N’aurait-ce pas été merveilleux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
J’en avais des migraines rien que de l’écouter. Il fallait l’entendre s’en prendre aux Noirs et aux Hispaniques, lui qui avait pris perpétuité pour meurtre et extorsion, lui qui écoulait précisément ses jours avec la racaille en question. En repensant à toute l’admiration que j’avais eue pour lui, à toutes ces années à me mettre en quatre pour m’attirer ses faveurs et échapper à ses roustes, la honte me submergea.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
La plupart des tueurs de ce type suivent un schéma bien précis et s’y tiennent. Il nous donne des indications sur l’état psychique du meurtrier, voire même sur sa personnalité. Or, ces crimes sont tous différents.
C’est complètement cinglé et c’est la première fois que je vois ça. Tirer sur quelqu’un implique une certaine distance. L’immolation a un caractère sexuel, la strangulation une dimension personnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
Étais-je pour autant amoureux d’elle ? Vraiment amoureux ? Il m’arrivait de le croire sincèrement. Mais cette certitude se colorait bien vite d’un doute : étais-je seulement capable d’aimer vraiment quelqu’un ? Ou restais-je trop égocentrique, trop meurtri par tout ce que mon père m’avait fait subir ?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de James Patterson (123) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Patterson
Instinct CBS Trailer
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La sixième, la pire année de ma vie.

Qùi est le personnage principal

Tom Katchadorien
Rafael Katchadorian
Rafe Katchadorian

4 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : James PattersonCréer un quiz sur ce livre