AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072847035
Éditeur : Gallimard (29/08/2019)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 25 notes)
Résumé :
« J’avais vu juste, elle n’a personne dans sa vie actuellement. De son côté, elle sait que je suis séparé. Elle a été mariée, a divorcé, n’a pas d’enfants. Elle sort peu, mais elle aime aller au restaurant. Parler sans fin en mangeant est également un de mes grands plaisirs .»
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  29 septembre 2019
Marc Pautrel, un écrivain que je découvre grâce à la dernière masse critique Babelio que je remercie infiniment ainsi que les éditions L'infini de Gallimard.
Quel bel écrin que ce petit livre empreint de douceurs, flottant sur le printemps, sur l'amour, le temps et sur le bout des doigts une pointe de mélancolie.
Le narrateur (l'auteur ?) raconte sa rencontre avec une femme plus âgée, libraire, intellectuelle. Femme aux deux visages, l'un exalté et lumineux et l'autre fermé et angoissé. Un portrait de femme qui a su me toucher en plein coeur. Je dois certainement m'y reconnaître dans cette femme imparfaite qui rêve dans une réalité souvent asphyxiante. le narrateur s'éprend, patiente, fait preuve d'une réceptivité et complémentarité avec sa douce d'une intense beauté. On se promène entre l'amitié et l'amour dans un éternel printemps. Certaines choses n'évoluent pas, le temps passe vite, et soit certains se retrouvent seul derrière une porte fermée, ou d'autres préfèrent dormir seuls. Femme complexée par son âge, par ce temps qui passe trop vite, angoissée par la mort de sa mère, elle accepte les rendez-vous de l'homme épris qui n'aura de cesse de l'écouter parler de tout et de rien, essayera à tout prix d'apaiser ses angoisses, de la faire rire, de lui faire comprendre qu'elle n'est pas seule, qu'elle est belle, qu'elle est jeune.
Un très beau roman optimiste, positif, sans sucre ni édulcorant. Un roman qui met l'accent sur l'acceptation de l'autre dans toutes ses différences et complexité. Un hymne à l'espoir, à l'essentiel, aux valeurs vraies. Un amour platonique mais combien lumineux à travers la complémentarité de ces deux êtres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9313
Cannetille
  10 janvier 2020
Le narrateur, écrivain cinquantenaire, s'éprend d'une libraire de neuf ans son aînée. Son attirance est partagée, leur communion d'esprit parfaite et tous deux sont libres car divorcés. Pourtant, plus leurs liens se renforcent, et plus cette femme semble s'attacher à préserver une certaine distance.

Peur de l'âge et du regard d'autrui, angoisse de la mort depuis le décès de sa mère : elle ne parvient pas à abattre les murs qui l'entourent et se réfugie dans un espace entre amitié et amour. Lui se montre patient et réceptif, tente de la convaincre qu'il reste du temps pour le bonheur, et, faute de parvenir à la rassurer tout à fait, accepte cet amour platonique, tendre et lumineux.

Empreint de douceur et de mélancolie, ce roman donne vie à deux personnages touchants et saisis dans leur infinie complexité : aucune complaisance ni mièvrerie dans cette histoire toute de délicatesse, où deux êtres se rencontrent sans parvenir à se rapprocher totalement, séparés par le temps qui passe et par la crainte de partager leur déclin à venir. Leur reste une bulle de tendre complicité, l'éternel printemps d'une relation jamais éclose, stoppée dès ses balbutiements par peur de l'abîmer.

J'ai beaucoup aimé ce petit livre à part, où la retenue et les non-dits pavent une relation construite sur le respect de l'autre et de ses sentiments, nourrie de la simple perspective de possibilités d'autant plus belles que, jamais concrétisées, elles garderont éternellement leurs promesses.

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          685
SylvieBelgrandReims
  19 août 2019
En librairie le 29 août 2019. Rentrée Littéraire.
Dans ce court roman (112 pages), Marc Pautrel raconte avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse la rencontre d'un homme et d'une femme dans un Paris caniculaire . Elle est plus âgée que lui, belle, intelligente, mais elle est aussi solitaire et elle tient à sa solitude. Tout l'art de l'auteur consiste à rendre tout en douceur du point de vue du héros la naissance de ses sentiments, et ses frustrations.
Se lit comme un friandise.
#LéternelPrintemps #MarcPautrel #Gallimard #Roman #Romance #Rentréelittéraire2019
Le quatrième de couverture :
«J'avais vu juste, elle n'a personne dans sa vie actuellement. de son côté, elle sait que je suis séparé. Elle a été mariée, a divorcé, n'a pas d'enfants. Elle sort peu, mais elle aime aller au restaurant. Parler sans fin en mangeant est également un de mes grands plaisirs.»
Commenter  J’apprécie          90
lilylitblog
  09 octobre 2019
Pour parler de ce roman de Marc Pautrel, reçu grâce à la Masse critique de Babelio, et dont je n'avais entendu d'écho nulle part avant de le cocher dans cette liste, sur la base de 2 lignes d'extrait, j'ai envie de démarrer comme (500) jours ensemble : « This is a story of boy meets girl ».
Ici c'est un homme écrivain, qui pourrait être un genre de double de l'auteur, et une femme libraire, et on comprend rapidement que leurs échanges n'échapperont pas aux attendus d'une rencontre entre gens cultivés d'un certain milieu social, un Paris de carte postale entre les ruelles près des quais de la rive gauche et le jardin des Tuileries.
Ces personnages ne sont pas nommés, mais identifiés par leur âge, comme dans l'album de Ben Mazué 33 ans. On ne peut pas dire que ça leur confère une forme d'universalité, plutôt que l'anonymat pousse à croire à une histoire inspirée de faits réels. La détermination par l'âge est aussi – surtout – une façon d'appuyer là où ça fait mal, de mettre l'accent sur ce qui les sépare.
Lui, par les yeux duquel nous suivons le déploiement de leur relation, fait mine de ne pas y accorder d'importance, de ne la voir que comme un objet de désir dont l'âge à l'état civil importe moins que son visage dépourvu de ride au charme ibérique et sa vivacité de corps et d'esprit. Pourtant, dès que les angoisses de la femme ressurgissent et viennent ombrager ses yeux, il ne peut s'empêcher d'en être presque dégoûté, et le regard masculin devient celui de la société qui dévalorise les femmes prenant de l'âge.
C'est bien elle le personnage le plus intéressant des deux, celui qui ne va pas toujours où on l'attend et se révèle bien plus moderne au fond. Car pendant que l'homme tente de tisser la toile de la séduction autour d'elle, et au passage de la changer, sous prétexte d'atténuer les angoisses qui la tourmentent (on n'est pas dupe, on voit bien qu'il veut la conformer à son désir), la femme, elle, échappe dans un jeu de « suis-moi je te fuis ». Il y a quelque chose d'addictif dans cette course-poursuite qui prend la forme d'une conversation quasi ininterrompue. Quelque chose qui nous fait tourner les pages, nous demandant si elle va finir par « se rendre », selon un schéma propre à « l'amour courtois » du Moyen Âge où l'homme propose et la femme dispose.
En attendant, ils se racontent leur passé, dont les lecteurs/trices ne sauront pas grand-chose, et tout le récit consiste à évoquer des conversations dont le contenu précis n'est jamais détaillé, entretenant chez nous la même frustration que celle de l'homme épris. Or c'est finalement tout l'intérêt. Et si la femme n'était pas que la victime de ses peurs, mais une philosophe à la Kierkegaard qui nous apprend que « le plaisir est décevant, les possibilités jamais » ?
Aussi sur le blog :
Lien : https://lilylit.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FabDef95
  29 septembre 2019
Marc Pautrel est l'auteur de nombreux romans. Il publie en cette rentrée littéraire L'éternel printemps. Un court roman publié chez Gallimard que je remercie ainsi que son éternel complice, Babelio.
Il est auteur, elle est libraire. Ils se sont rencontrés lors d'un déjeuner entre amis. Elle a près de dix ans de plus que lui. Elle n'a personne dans sa vie actuellement. de son côté, elle sait qu'il est séparé. Elle a été mariée, a divorcé, n'a pas d'enfants. Elle sort peu, mais elle aime aller au restaurant. Parler sans fin en mangeant est également un de ses grands plaisirs.
De déjeuners en promenades, ils apprécient échanger sur tout, sur rien, sur les livres, l'écriture, les généralités, leur intimité. La chaleur de la ville est étouffante, suffocante.
L'éternel printemps est un monologue de cent douze pages. Au fil de longues discussions le narrateur tombe sous le charme de cette femme plus âgée, pas vraiment belle, mais terriblement attirante. Ils partagent l'amour des mots, des livres. Les jours passent. Ils échangent d'abord dans sa librairie à elle puis autour de déjeuners et enfin de dîners. Malgré la chaleur écrasante, ils marchent comme ils discutent. Côte à côte. Sans but. Au gré de leurs promenades, une relation platonique s'installe. Inlassablement il la courtise, inlassablement elle esquive tout rapprochement. Il parviendra cependant à la ramener jusqu'à sa porte, sans toutefois la franchir. Si le printemps auprès de cette femme débordant de joie et d'énergie est éternel, ces discussions et rencontres peuvent-elles vraiment s'éterniser ?
Marc Pautrel cultive l'art de la conversation à la française et de la séduction. La rondeur de son écriture poétique nous enveloppe jusqu'à nous faire oublier la passivité de cet amour naissant. Sa plume est aussi légère qu'un nuage, aussi douce qu'une caresse. L'éternel printemps se déguste plus qu'il ne se dévore. Au fil des pages, on se laisse gagner par cette chaleur qui envahit les corps et les coeurs.

Lien : https://the-fab-blog.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Culturebox   30 août 2019
Son écriture, tout en équilibre, accompagne la langueur tranquille d'un été étouffant et d'une passion naissante, puis mûrie, comme la robe d'un bon vin qui se patine avec le temps.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   28 septembre 2019
Je sais qu’elle est comme un moineau craintif, elle en a parfois l’allure, un oiseau fragile, magnifique et miraculeux, qui s’est posé sur une branche à quelques mètres de moi, et qui m’écoute vivre, ou plus exactement qui m’écoute dérouler une suite de mots gracieux, des phrases sonores et douces, des variations pleines d’allitérations, et ce moineau n’a plus peur de l’énorme être humain, si dangereux dés qu’il se trouve si près de lui, ce moineau ne rêve que d’une chose, pouvoir lui parler et que tous deux se comprennent enfin. Mais je sais aussi que si je m’arrête de prononcer mes douces, belles, et régulières phrases, et surtout si je bouge, si je fais un seul geste brusque, le moineau sera effrayé et quittera sa branche pour toujours. Oui, elle est comme un moineau, je ne dois pas l’effrayer si je veux que nous puissions rester proche le plus longtemps possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
LadybirdyLadybirdy   28 septembre 2019
Je lui explique qu’elle est double, une janusienne, le visage partagé entre un côté angoissé et un côté insouciant. Je lui dis que je préfère de loin sa face exaltée, mais que, parce que je l’aime tout entière, j’aime aussi sa face angoissée, je préfère l’été mais l’hiver est une partie du tout.
Commenter  J’apprécie          282
AxelinouAxelinou   17 mai 2020
« Nous parlons pendant des heures, des après-midis, quasiment des journées entières. Avec elle, c’est l’exercice complet et parfait de la conversation française, profonde, diverse, sincère, érudite, libre, didactique, tentatrice, réservée, tacticienne, débridée et pourtant extrêmement codifiée, la parole courtoise par définition, nous parlons de presque tout, ses souvenirs, mes souvenirs, ses amants, mes maîtresses, un peu de sexe survolé, un jeu complexe d’approches et d’éloignements, d’écarts, de circonvolutions et d’extrême plaisir intellectuel. Nous nous décrivons nos royaumes respectifs, et chacun de ces pays est un délice pour l’autre. Nous nous faisons la cour mutuellement. La conversation française est bel et bien une forme de pratique érotique. » p. 41
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AxelinouAxelinou   17 mai 2020
« Elle veut se mettre à écrire et me demande donc comment font les romanciers débutants, quelle formation ils doivent suivre. Je lui réponds : Ils apprennent tout seuls. Elle m’interroge sur les ateliers d’écriture. J’éclate de rire : Si elle veut se faire voler son argent, son temps et son style, libre à elle. Je luis dis que l’écriture c’est comme le corps, il est à soi et est unique, il faut le protéger et surtout le découvrir seul. Je pense au fond de moi-même : l’écriture c’est comme la sexualité, mais je ne le dis pas. » p. 16
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Hayatte_BHayatte_B   07 septembre 2019
Elle veut me dire que plus je serai proche, plus elle restera loin, et plus ce sera délicieux, tant pour elle que pour moi.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marc Pautrel (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Pautrel
Marc Pautrel vous présente son ouvrage "L'éternel printemps" aux éditions Gallimard. Rentrée littéraire Août 2019. Parution le 29/08.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2341987/marc-pautrel-l-eternel-printemps
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : amitiéVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3821 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..