AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Marie Carrière (Traducteur)
ISBN : 2264042419
Éditeur : 10-18 (02/03/2006)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Shocking ! Le général Balantyne ne décolère pas contre cet inconnu qui a eu le mauvais goût de venir mourir sur son perron de Bedford Square.
Pour Thomas Pitt, chargé de l'enquête, l'existence d'un lien entre la victime et le vieux militaire ne fait cependant aucun doute, mais pour le découvrir il va lui falloir explorer les arcanes de la haute société victorienne. Et lorsqu'il s'agit de s'introduire dans ce milieu huppé, aucune aide ne lui est plus précieuse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  17 juin 2015
Les romans policiers de la série des « Charlotte et Pitt » se passent à Londres à l'époque victorienne.
On y pénètre dans de belles demeures dans lesquelles les dames papotent l'après-midi en buvant des litres de thé tout en admirant leurs robes et leurs chapeaux pour passer le temps, les hommes, eux, se rendent à leur club pour lire le journal, boire un verre et échanger des opinions politiques entre personne de bonne compagnie pendant que les majordomes, gouvernantes, valets de pieds, cuisinières et autres petites bonnes s'épuisent de l'aube jusqu'à tard dans la nuit pour que la maisonnée fonctionne au mieux.
Un homme est découvert mort sur le perron du général Balantyne, que l'on a déjà rencontré à l'occasion de plusieurs enquêtes précédentes.
Charlotte et lui ont d'ailleurs noué de solides lien d'amitié, ce qui lui permettra de se faire introduire au sein de la bonne société et d'aider ainsi son mari, désormais commissaire, à dénouer les fils de ce meurtre bien compliqué qui nous entraîne dans le sillage d'hommes influents qui semblent être la cible d'un odieux chantage.
J'ai apprécié de retrouver Charlotte, Pitt et leurs proches, mais le fait d'être devenu commissaire pousse Pitt à déléguer un grand nombre de taches et de ce fait, ce n'est plus lui que nous suivons au jour le jour mais son adjoint, personnage moins attachant.
J'ai toutefois passé un très bon moment au sein de la bonne société qui, sous des apparences de respectabilité, cache bien des secrets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
belette2911
  31 août 2014
L'honneur, la réputation… vaste programme pour ce roman d'Anne Perry ! Warren Buffett a dit "Il faut 20 ans pour construire une réputation et cinq minute pour la détruire".
On peut comprendre que dans l'Angleterre de la reine Victoria, une certaine partie de la population tienne à leur réputation comme d'autre à la prunelle de leurs yeux. Je parle bien entendu de l'Angleterre du haut.
Imaginez, vous êtes un général à la retraite et un bête type a eu la brillante idée de venir rendre son dernier soupir sur votre perron ! Déjà que votre nom fut entaché il y a quelques années, il n'en faut pas plus au général Balantyne pour se dire que ces derniers jours sont vraiment des JDM !
Ce tome, bien au-dessus du précédent, fait la part belle à Charlotte et à tante Vespasia, pour laquelle j'ai une tendresse toute particulière. Honneur aussi à l'inspecteur Tellman, qui, de personnage détestable que j'avais envie d'étrangler lorsque Pitt est devenu commissaire dans "Le Bourreau de Hyde Park" devient un personnage qui évolue dans le bon sens au fil des tomes.
Un meurtre étrange et dans l'ombre, un étrange maître-chanteur qui ne demande pas d'argent, pas de services, mais qui terrorise des hommes hauts placés en les menaçant de révéler des choses qui détruiraient leurs réputations.
Voilà donc Charlotte ♫ Avec l'ami Bill Balantyne, Sauvé de justesse des crocodiles ♪ qui va enquêter dans le but de l'aider, car elle a de l'amitié pour lui. Et vous savez que quand Charlotte décide d'enquêter, elle y va franco !
Un roman court, sans temps mort, qui fait la part belle à des personnages que j'apprécie beaucoup (mais sans Emily, la soeur de Charlotte) où on se creuse les méninges en se demandant qui est le "blackmailer" et pourquoi il fait chanter 6 hommes haut placés qui n'ont pas l'air d'avoir de rapports entre eux.
Comme je vous le disais, l'honneur et la réputation de ces personnages haut placés sont au centre de l'intrigue (et d'autres choses que je ne dévoilerai pas) et l'auteur nous fait bien comprendre que ce n'était pas rien, à cette époque, de perdre son honneur aux yeux des autres.
Tout le paradoxe étant que si on nie, les gens ne croiront pas, quand bien même on apporterait une preuve. Une fois que les gens ont jasé, le mal est fait.
Roman tendu aussi car les victimes de chantage commence à suspecter tout le monde…
Si dans le dernier opus j'avais deviné qui était coupable, il n'en fut rien ici et je m'en suis prise un bien costaud lors de la révélation.

Lien : http://thecanniballecteur.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Sharon
  17 juillet 2015
J'admire le travail d'orfèvre d'Anne Perry. Tandis que certains auteurs oublient ce qu'ils ont écrit ou usent de copier/coller maladroit, l'auteur britannique réintroduit le personnage du général Balantyne, dix ans après le mystère de Callander Square et quatre ans après Mort à Devil's Acre. Il a vieilli, il n'a pas changé. Il est l'homme d'honneur qu'il a toujours été. Ni le courage ni le sens de la justice ne lui font défaut. Ce n'est pas le cas de son adversaire. Ce maître chanteur est d'autant plus abject - comme s'il ne l'était pas tous - qu'il sait que le général ne pourra pas apporter les preuves de son acte de bravoure, les actes qu'on lui reproche sont trop anciens. Pire : dans l'Angleterre victorienne, reconnaître qu'une personne met en doute votre honneur est déjà une cause de déshonneur.
Le général n'est pas le seul à être pris dans ce cercle vicieux, le propre supérieur de Thomas Pitt, qui a voué sa vie à la mer, est lui-même victime de ce maître chanteur. Trois, puis quatre autres victimes sont recensées. Leur point commun ? Mis à part le fait qu'elles ne peuvent réfuter ce qu'on leur reproche, il n'y en a aucun, en apparence. La tâche de la police est donc encore plus ardue.
Comme souvent, Thomas reçoit l'aide de Charlotte et de Gracie. Cela ne fait guère plaisir au commissaire, qui sait à quel point enquêter peut être dangereux. Charlotte devrait le savoir aussi, ce qui ne l'empêche pas d'apporter son soutien au général. Quant à Gracie, se rend-elle compte de l'effet qu'elle fait à Tellmann, l'adjoint de Pitt ? Lui-même n'en a peut-être pas conscience. Lui qui déteste la haute société, pas nécessairement à tort, remet en cause son jugement abrupt face au général Balantyne, décidément une des créations les plus marquantes d'Anne Perry.
Je n'ai garde d'oublier lady Augusta, toujours là, toujours murée dans les prérogatives dues à son rang, maîtrisant les codes de sa caste à la perfection. Lady Vespasia et elles forment un saisissant contraste, et même si les outrages du temps se font sentir, même s'il faut, parfois, épargné la vieille dame qu'elle est devenue, elle a toujours gardé son sens aigu de la justice. D'autres femmes, non moins remarquables, apparaissent dans ce roman. Cherchez la femme : elle peut favoriser la carrière de son mari de bien des manières, sur lesquelles la bonne société victorienne ferme les yeux. Elle peut être aimée, aimante. Elle peut, comme Gracie, être un lien entre deux mondes, celui de la richesse et celui de l'extrême pauvreté. Elle peut vivre dans le luxe et l'honorabilité sans se demander comment son mari parvient à payer ses magnifiques robes de soie.
Bedford Square est à lire absolument après le mystère de Callander Square et Mort à Devil's Acre pour mieux comprendre tous ses enjeux.
Lien : http://le.blog.de.sharon.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Symphonia2
  17 février 2019
Bedford Square est un excellent roman d'Anne Perry. Normalement je ne suis jamais déçue avec cette auteure, néanmoins je trouve celui-ci particulièrement réussi et prenant.

En effet, il a été beaucoup plus difficile à lâcher que certains romans précédents. Je trouve que le rythme a été plus rapide que d'habitude avec peut-être aussi davantage de rebondissements intervenant assez tôt dans l'enquête.
Mon sentiment concernant le retour du personnage du général Balantyne a été cependant plus mitigé. Je ne suis pas très fan de la relation entre le général et Charlotte Pitt. Je ne la trouve pas forcément nécessaire. Par contre j'aime beaucoup la petite intrigue autour de Gracie et Tellman, non seulement parce que je les aime bien tous les deux, mais aussi parce que cela donne l'occasion de creuser des personnages secondaires d'un milieu moins favorisé, un simple policier et une gouvernante. J'ai d'ailleurs noté un passage qui m'a fait sourire:
« Gracie, toujours gaie et pleine d'entrain, et Tellman, pessimiste et d'humeur maussade, n'avaient pas encore réalisé qu'ils partageaient le même sens aigu de la justice, la même haine de l'hypocrisie et le même besoin de se battre pour leurs convictions. »
C'est assez typique des romans policiers d'Anne Perry et l'une des raisons pour lesquelles j'ai toujours apprécié ses livres. Elle ne nous plonge pas seulement dans le milieu de la noblesse ou de la bourgeoisie anglaise. Elle nous fait découvrir sa contrepartie: les milieux plus pauvres, ceux qui doivent travailler pour vivre et ceux qui n'ont malheureusement pas cette chance et qui vivent dans la misère. Avoir des personnages récurrents issus de ce milieu est une excellente idée.
Une autre bonne idée qui m'a beaucoup plu, c'est également le fait que le supérieur de Pitt est davantage impliqué dans l'intrigue que d'ordinaire. J'avais une sympathie pour le précédent supérieur de Pitt, mais il faut dire que le personnage de Cornwallis apporte un peu de changement et un intérêt nouveau. J'ai beaucoup aimé découvrir un peu plus sa personnalité et son passé.
D'ordinaire, Anne Perry aime ajouter un contexte politique ou social particulier. Ici, elle a simplement glissé quelques interrogations et son intrigue permet de nous rappeler de principes fondamentaux en ce qui concernait la société de l'époque mais qui sont toujours valables aujourd'hui, en particulier sur la corruption de fonctionnaires d'Etat et sur la liberté de la presse.
Anne Perry a livré une excellente enquête policière qui a également le mérite d'accorder de l'importance à l'aspect humain et à la profondeur des personnages secondaires, comme Gracie ou Tellman, et de poursuivre sa description des différentes facettes de la société anglaise de l'époque.
Lien : https://leshistoiresdesympho..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Isambour
  23 juillet 2014
Je ne juge plus tout à fait cette série de façon neutre ; maintenant, quand je commence un nouveau volume, je me prépare à aimer.
Et ça n'a pas manqué !!! J'ai beaucoup aimé que le collègue de Thomas et amoureux qui ne s'avoue pas de Gracie, Tellman, puisse mener une partie de l'enquête de son côté et sortir du rôle "chien fidèle mettant en avant le héros", Gracie elle-même et son fameux caractère, mais aussi la présence de Vespasia, personnage extraordinaire et formidable, mais aussi bien sûr Charlotte et sa curiosité terrible habituelle, Thomas et sa soif de vérité. Sans compter les suspects, tous assez attachants à leur manière, ce monde du XIXème bien retranscrit, que l'on visualise sans mal...
Et la fin, je l'ai trouvée à la fois très belle et très triste.
Bref, au cas où vous ne l'auriez pas compris, j'ai beaucoup apprécié ce volume.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
aaahhhaaahhh   03 août 2012
Pitt, en chemise de nuit, se pencha à la fenêtre de sa chambre et aperçut l'agent de police sur le trottoir. L'homme leva la tête vers lui; dans la lueur jaunâtre du bec de gaz, ses traits reflétaient une tension et une tristesse que le seul fait de réveiller le commissaire de Bow Street à quatre heures du matin n'expliquait pas.
- Un mort, Monsieur! lança-t-il. Et ça peut pas être un accident, vu son état et l'endroit où je l'ai trouvé. Faut que j'y retourne, Monsieur. J'ose pas le laisser sans surveillance. Si quelqu'un le déplaçait, ça pourrait brouiller les pistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aaahhhaaahhh   03 août 2012
La déflagration résonna dans toute la maison. Pitt reçut dans ses bras le corps léger qui basculait en avant. Nul recours désormais pour cette femme qui n'avait pas hésité à tuer un homme afin de protéger celui qu'elle aimait aveuglement, jusqu'au fracas de tous ses rêves.
Commenter  J’apprécie          20
Symphonia2Symphonia2   17 février 2019
La corruption de magistrat est un acte terrible, car elle touche à la seule barrière existant entre le peuple et l’injustice; elle fait perdre la confiance de la société en la justice de son pays et mène, au bout du compte, à la loi de la jungle et au chaos.
Commenter  J’apprécie          10
Symphonia2Symphonia2   17 février 2019
Gracie, toujours gaie et pleine d’entrain, et Tellman, pessimiste et d’humeur maussade, n’avaient pas encore réalisé qu’ils partageaient le même sens aigu de la justice, la même haine de l’hypocrisie et le même besoin de se battre pour leurs convictions.
Commenter  J’apprécie          10
Symphonia2Symphonia2   17 février 2019
Sans cette liberté de la presse, le maintien du secret engendrerait l’oppression jusqu’à la tyrannie. Mais la responsabilité étant le corollaire de la liberté, un journaliste devait savoir limiter son pouvoir, qui était immense.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne Perry (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Perry
Anne Perry parle de "La disparue d'Angel Court". Partie 1
autres livres classés : époque victorienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Titres de la série des Charlotte et Thomas Pitt

Quelle est la particularité des titres dans cette série ?

ils indiquent toujours le type de crime commis
ils indiquent toujours le lieu du crime
ils indiquent toujours l'heure du crime
ils indiquent le nom de l'assassin

8 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Anne PerryCréer un quiz sur ce livre