AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205075926
Éditeur : Dargaud (17/03/2017)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Olivier Courtois est journaliste. Dans ce gros et beau livre en couleurs, il nous raconte comment il a décidé de quitter sa vie sédentaire pour partir sur la route, en auto-stop. Sans l'avoir prévu, il fait plusieurs tours de France avec le pouce tendu... et le véhicule des très nombreuses personnes qui le prennent avec eux, pour des heures ou quelques minutes. Et dans l'habitacle d'une voiture, sachant que la rencontre sera, a priori, sans lendemain, tout le monde ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  31 août 2017
Olivier Courtois menait une vie convenable et qui lui plaisait. Un boulot, une compagne, une voiture et des rêves. Mais, après une rupture et une démission, il a hésité à poursuivre le même parcours. Et s'il existait un autre itinéraire ? C'est ce dernier qu'il a emprunté. À presque 40 ans, il décide de partir, de quitter Lyon et de se lancer dans une nouvelle carrière : autostoppeur. Aussi s'échappe-t-il de sa ville, en car pour cette fois, et se retrouve-t-il sur une petite route de campagne, le sac sur le dos, attendant qu'une voiture s'arrête. En voilà une qui arrive. Hop ! le pouce en l'air et le voyage peut commencer...
Envie de prolonger les vacances ? Voir du pays ? Faire des rencontres tour à tour étonnantes, touchantes, insaisissables ou remarquables ? Alors, faites comme Olivier Courtois: munissez-vous d'un bon sac à dos et levez le pouce ! De Lyon à Bourgoin-Jallieu en passant par Chaumont, Charleville-Mézières, Quimper, La Rochelle, Albi ou encore Marseille, il va parcourir la campagne française en compagnie de conducteurs qu'il côtoiera pour certains, 5 minutes, pour d'autres, quelques heures. À l'abri dans leur véhicule, ces derniers se confieront à Olivier, évoquant leurs soucis, leurs désarrois, la vie en général. Des discussions qui l'amèneront à se questionner sur sa propre vie et ce qu'il souhaite en faire. La mise en scène est originale : à chaque ville, une rencontre, décrite sur une dizaine de pages. Graphiquement, le trait de Phicil est détaillé et léger et le dessinateur nous offre de très belles planches, notamment les paysages de la presqu'île de Crozon, le côte d'Opale ou encore les rues d'Albi.
Un périple étonnant et une aventure humaine exaltante...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          527
LePamplemousse
  06 juin 2018
Sa compagne et lui se sont séparés, et dans la foulée, il a perdu son boulot. Une bonne raison pour changer de vie et faire quelque chose de fou : visiter la France en auto-stop.
Ca pourrait être une suite de galères, cela s'avérera plutôt une multitude de rencontres aussi diverses que variées.
Cette bande dessinée nous raconte les jours et les nuits que l'auteur a passé sur les routes, dans des voitures et parfois même chez des inconnus généreux et accueillants, à écouter des bribes de vies improbables et qui pourtant reflètent ce qu'est la France.
Une bande dessinée très optimiste, qui montre ce que la vie peut apporter de meilleur mais qui révèle aussi les désespoirs individuels.
Commenter  J’apprécie          290
LillyMaya
  19 décembre 2018
Je n'ai fait qu'une seule fois de l'auto-stop...avec mon frère. Lors d'une promenade nous avions été surpris par une très grosse averse. Et nous étions sur une route peu passante. Heureusement, une voiture a fini par s'arrêter et a pu nous déposer au parking où nous avions garé notre voiture. Sur cet épisode je me suis reconnue dans les aventure d'Olivier.
Mais sinon, je ne suis pas assez aventurière pour faire ce qu'il a fait. Décider presque sur un coup de tête de partir faire un tour de France en auto-stop.
Le dessin est agréable, même si ce style de trait n'est pas mon préféré.
On parcourt donc la France, de villages en villes moyennes et on écoute les gens raconter leurs joies ou leurs galères. Et Olivier lui cherche à faire le point sur sa propre vie.
Amateurs d'auto-stop ? Ce roman graphique pourrait vous rappeler des souvenirs !
Commenter  J’apprécie          250
saphoo
  08 octobre 2017
Un vrai bon moment avec la France sur le pouce, les dessins sont sublimes, et le personnage attachant. J'ai bien aimé ce voyage à travers la France, par les petites routes et campagnes bien de chez nous.
L'histoire aussi est bien tenue, après avoir tout perdu ou presque, se contenter d'un sac à dos et de bonnes godasses, notre héros décide donc de changer de vie. En faisant de l'auto-stop, c'est toujours une aventure et des découvertes des plus anodines au plus farfelues. Un beau panorama de notre France sociale en somme.
Vivre au jour le jour sans se soucier du lendemain ni d'hier d'ailleurs, n'est ce pas déjà le début d'une bonne thérapie pour se remettre d'une farandole de malheurs. Il a bien le temps de réfléchir à la question notre personnage, et philosopher sur le sens de sa vie pour l'heure il suit les routes en faisant le tour de la France, pour revenir au point de départ. le mot est dit : départ ! un nouveau départ, et non point arrivée ! il est temps de repartir ! A vous de découvrir cette joyeuse et très belle BD qui donne envie de prendre son sac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
fannyvincent
  08 novembre 2017
Olivier a décidé, suite à une rupture, de prendre la route, et de sillonner la France. Il ne va pas le faire nu et culotté, mais va recourir à une méthode plus traditionnelle, quoiqu'un peu tombée en désuétude: l'auto-stop. Cet album est le récit de son parcours, et surtout, de ses rencontres. Car elles sont nombreuses, et parfois étonnantes. Surprenant aussi comme les gens se confient aisément à un routard qu'ils connaissent à peine. Peut-être qu'Olivier, en tant que journaliste, sait s'y prendre pour susciter les confidences. Ou peut-être tout simplement qu'il offre une oreille attentive...
Cet album m'a plu pour ces rencontres, pour ses dessins superbes, pour la simplicité des histoires et leur authenticité. de très belles tranches de vie...
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (2)
Auracan   13 avril 2017
Ses auteurs nous offrent un grand bol d'air doublé d'un concentré d'humanité. Un album qui fait du bien !
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom   28 mars 2017
Traitée de façon humoristique, voire parodique, l’expérience du jeune couple est à méditer pour qui, sur un coup de tête (ou un coup de pouce), croit renouer finalement avec la vie rurale !
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   02 septembre 2017
[face à une ado]
- J'ai pas confiance en moi, souvent je me trouve nulle.
Je lui réponds que moi non plus je n'ai jamais été le meilleur ni à l'école ni en sport, encore moins en couple, qu'il y a toujours une discipline où on excelle et qu'il suffit de la trouver.
- C'est quoi "excel" ?
- C'est quand tu te trouves pas nul.
- Toi t'as trouvé où t'es pas nul ?
- Sur la route je suis le meilleur.
- Mais t'as même pas de voiture...
- C'est pourquoi je fais de l'autostop.
- C'est un métier ?
- Non.
- Alors tu gagnes pas d'argent ?
- Non.
- Comment tu fais sans argent ?
- J'en ai pas besoin.
- Même pour ta maison ?
- J'ai pas de maison.
- Et tes enfants ?
- J'ai pas d'enfants.
- Et ta femme elle travaille ?
- J'ai pas de femme.
- Alors t'as rien ?
- Pas grand-chose.
- En fait ta vie, c'est nul.
- Non.
- Si.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
marina53marina53   01 septembre 2017
[à Bar-le-Duc]

- Le duc, c'est Frédéric Ier. Il a construit une forteresse ici au Xe siècle, Bar on connaît pas trop l'origine. Peut-être le poisson qu'on retrouve sur le blason de la ville. Faudrait demander à un prof d'histoire, moi je suis prof de techno.
- T'aimes ton boulot ?
- Ça va mieux depuis que j'enseigne plus les maths.
- T'en avais marre des chiffres ?
- J'en avais surtout marre des parents d'élèves. Ils se foutent pas mal des notes de leurs gosses en techno... mais ils te foutaient sur la gueule pour une mauvaise note en maths. Faut croire que l'agressivité augmente avec les coefficients.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
marina53marina53   31 août 2017
Sur la route, les liens sont éphémères. Une rencontre peut parfois se prolonger au comptoir d'un café, à la terrasse d'une gargote ou dans une chambre d'amis, puis la route reprend et sépare. Les relations sont intenses et brèves. Intenses car brèves, elles n'ont pas le temps de subir la routine qui affecte nos liens les plus ordinaires.
Commenter  J’apprécie          261
marina53marina53   31 août 2017
- Vous prenez quoi ?
- Une bière.
- Dans les Ardennes, ça veut rien dire vu qu'on en a des dizaines.
- Vous conseillez quoi à un type qui connaît seulement la Kro et la 33 ?
- Je lui conseillerais de s'excuser.
Commenter  J’apprécie          292
marina53marina53   03 septembre 2017
Sur le sentier qui longe les côtes de la presqu'île, je m'enfonce à chaque pas dans une toile impressionniste qui mêle la couleur des ajoncs aux reflets de l'océan et l'odeur des bruyères aux falaises de grès.
Commenter  J’apprécie          260
Lire un extrait
Videos de Phicil (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Phicil
Phicil en interview sur planetebd.com
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
402 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre