AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222625806X
Éditeur : Albin Michel (02/05/2014)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.71/5 (sur 989 notes)
Résumé :
Les clowns vous ont toujours fait un peu peur?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse?
Alors, un petit conseil: ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage.

Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa renc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (286) Voir plus Ajouter une critique
isajulia
  11 mai 2014
Amis lecteurs,si vous ne savez pas quoi faire de votre week-end, préparez quelques dollars pour payer votre billet d'entrée au paradis. Si vous êtes à la recherche du bonheur, vous toucherez les cieux en embarquant à bord de la Carolina Spin, frôlerez la crise cardiaque dans les nacelles du Thunderball et si vous préférez garder les pieds sur terre pour quoi ne pas tenter le frisson ultime dans la Maison de l'horreur? Avec un peu de chance vous pourrez y voir le fantôme de Linda Gray. Pour ceux que rien de tout ça n'intéresse, il vous sera toujours possible de vous essayer au tir à la carabine ou flâner dans les longues allées éclairées de néon en dégustant un succulent Hot Howie... Vous allez pénétrer dans un autre monde, dans un endroit ou il vous sera permis de rêver et de retrouver votre âme d'enfant à tel point qu'une seule visite ne vous suffira pas à en percer tous les secrets...
Que ce soit pour le pire comme pour le meilleur, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue à Joyland mes amis et il y a fort à parier que vous ne sortirez pas indemne de votre visite dans ce parc d'attraction d'Heaven's Bay en Caroline du Nord. Si le grand King a eu une année littéraire assez prolifique, c'est sur son dernier opus que j'ai jeté mon dévolu et je dois dire qu'il a su retourner dans tous les sens mon petit coeur d'artichaut. Point d'horreur dans Joyland, cette fois-ci, le maître nous a offert un soupçon de fantastique, une petite intrigue policière sympa mais surtout la tranche de vie d'un jeune homme de 21 ans qui connaîtra en 1973 le plus bel été de sa vie en tant qu'employé à Joyland.
Cette lecture a été un véritable coup de coeur et a marqué de belles retrouvailles avec le Stephen King dont je suis tombée amoureuse pendant mon adolescence. Ce mec est un véritable artiste, il sait jouer avec mes émotions et rallumer la petite flamme endormie au fond de mon coeur en nous offrant la vie, telle qu'elle est, telle qu'on pourrait la vivre avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses souffrances, ses souvenirs qui nous changent et nous marquent à jamais pour faire de nous les personnes que nous sommes. Entre sourires et larmes, j'ai dévoré Joyland en deux jours, happée par son intrigue et ses forains attachants qui ont rempli leur mission car la "plouc" que je suis à refermé le livre avec des étoiles dans les yeux. Une fois les néons éteints et le spectacle terminé, la magie continue d'opérer pour mon plus grand bonheur de lectrice.
A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1266
LePamplemousse
  15 juin 2014
Bon, je serais concise : Joyland est comme un bijou perdu depuis des années que l'on retrouve soudain au fond d'un tiroir. On n'y croit pas, ça nous ramène des années en arrière, ça fait surgir des tas de souvenirs oubliés et ça nous laisse avec un sourire à la bouche et une babiole à la main.
Ici, pas de terreur, d'épouvante ou de sueurs froides, comme Stephen King en a l'habitude, juste une jolie histoire pleine de nostalgie avec quelques petites pointes de mystères pour agrémenter le tout, mais ça reste sobre, doux, empreint d'émotions et d'un peu de tristesse. Bah oui, on n'est pas non plus au pays joyeux des enfants heureux !
On suit Devin, 21 ans, durant l'été qu'il a passé a travailler dans un parc d'attractions, un été qui lui permettra de grandir, de mûrir, de comprendre ce qui est important dans la vie et ce qui ne mérite pas qu'on s'y attarde.
Un roman d'initiation donc mais dans lequel les souvenirs, les intuitions et les sentiments ont la place d'honneur.
Commenter  J’apprécie          1011
lyoko
  09 mars 2016
Un Stephen King comme je les aime.
un roman de quelques 320 pages, mais que j'ai lu d'une traite, tellement il est prenant.
Je pense que même hors de ses thèmes de prédilection le maître de l'horreur est aussi maître de la subtilité.
Dans ce roman, Stephen n'utilise qu'une once de fantastique, mais celle-ci est tellement bien disséminée qu'elle en est parfaite.
Ce livre est plein de tendresse, de sentiments, de poésie et de réalisme que je ne peux que le mettre au même niveau que la ligne verte et Coeurs perdus en atlantide.
J'ai pris un grand plaisie à lire ce livre et à être envoutée par l'écriture de Stephen. Il a réussi à m'emmener là ou il le voulait et il m'a piégée sans me laisser deviner une seule seconde qui pouvait être le "monstre" de l'histoire.
En refermant le roman, j'ai quand même rigolé parce que sur les réseaux sociaux, King poste souvent des photos de sa chienne qu'il nomme lui même Molly aka the thing of devil... et Milo le fameux Jack russel de l'histoire s'était transformé dans mon esprit en Molly...
Bref Joyland est un Stephen King formidable, que tout le monde de 7 (ou presque!) à 77 ans voir plus peu lire sans soucis.
Un vrai coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8310
marina53
  01 août 2014
Devin Jones, à 21 ans, vient de terminer son année scolaire. Quoi de plus naturel que de trouver un boulot pour occuper tout l'été qui approche et aussi aider un peu son papa, veuf depuis plusieurs années. Alors qu'il prévoyait de rester auprès de sa dulcinée Wendy Keegan qu'il a rencontrée sur les bancs de l'université du New Hampshire, celle-ci le lâche pour aller travailler à Boston avec son amie Renée. Par le plus grand des hasards, il tombe sur une offre d'emploi dans un magasin annonçant laconiquement "Travaillez plus près du ciel!". Il décide de se présenter à l'entretien d'embauche et miracle, Fred, le recruteur, le retient. C'est dans ce parc d'attraction, en Caroline du Nord, que ce jeune homme, des rêves d'écriture pleins la tête, va passer son plus bel été. Entouré de forains abusant de la "parlure", de la voyante Fortuna qui, semble-t-il, ne raconte pas que des boniments, de ses amis Tom et Erin, du fantôme de Linday Gray qui hante encore La Maison de L'Horreur, des années après son assassinat, Devin va "vendre du bonheur" et, par là-même, s'en payer une bonne tranche...
Si vous voulez voir au plus près du ciel sur la Carolina Spin, déambuler dans Joyland Avenue en dévorant un Hot-Puppy, vous faire prendre en photo par une belle Hollywood Girl, monter à bord de la navette du Chien Gentil ou serrer la patte de Howie, pénétrez dans ce parc d'attraction, le bien-nommé Joyland! Devin, alias Jonesy, se livre, quarante plus tard, et nous raconte cet été qui l'a tant marqué. Des rencontres fabuleuses, improbables ou riches, un fantôme plus vrai que nature, des amitiés sincères à l'amour, il va découvrir la vie. Stephen King nous livre un roman d'apprentissage où l'on suit pas à pas ce jeune homme, en proie à ses doutes, curieux, plein de vie et enthousiaste. Les différents protagonistes aux fortes personnalités sont riches, l'ambiance de fête foraine délectable, l'époque merveilleusement dépeinte, le suspense croissant et les émotions bien présentes. le Maître de l'Horreur signe là un roman à la fois touchant et fantastique. 
Joyland... Entrée libre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          790
latina
  29 août 2016
Amateurs de sensations fortes, passez votre chemin ! Habitués du Stephen King glauque, fuyez !
La fréquentation de «Joyland », le plus grand parc d'attractions de la Caroline du Nord au début des années 70, affinera votre vision des êtres humains, et vous ne tarirez plus d'éloges en haut de la majestueuse « Carolina Spin ».
Il faut dire que notre héros est un bon gars, oui, un bon gars. 21 ans, effondré par un chagrin d'amour, mais le coeur sur la main, l'amour des autres ancré en lui, il a choisi comme job d'étudiant 3 mois d'aide en tout genre à Joyland.
Et quand je dis aide en tout genre...vous pouvez me croire ! Véritable roman initiatique, « Joyland » distille avec tendresse et humanité tout ce que l'humain compte comme individus, vivants...ou morts.
Car on est dans un Stephen King, quand même, et la petite dose d'irréel vient en son temps, sans tambour ni trompette : le fantôme d'une jeune fille assassinée en pleine « Maison des Horreurs » apparait quelquefois à qui est réceptif, ou qui tout simplement ne s'y attend pas.
Vous y rencontrerez aussi des gens au don de voyance ou de prémonition, comme vous voulez.
Bref, tout ce petit monde se côtoie pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur, souvent. Pour le pire, très peu, mais là, King sort le grand jeu. de la peur...mwoui. Mais surtout, surtout, de l'empathie et de la compassion...énorme. Il me suffira de vous citer la présence d'un petit garçon malade, très malade..., ami du vent et des cerfs-volants.
Inévitablement, le mystère du meurtre de la jeune fille s'éclaircira ; il y aura quelques fantômes ; mais finalement, ce n'est pas ça qui compte.
L'important, c'est l'amitié nouée entre notre héros-narrateur et ses acolytes d'une saison et puis d'une vie, c'est sa franchise et sa lucidité dans l'exposition de sa douleur post-rupture, c'est son désir honnête d'adaptation au monde des forains, c'est son regard sur les enfants, c'est enfin et surtout, la bienveillance.
Celui qui a lu « La ligne verte » y retrouvera toute son atmosphère, quand le King quitte l'horreur pour atteindre les rives de la bienveillance. Il y gagne en puissance et en humanité. Magique.
4,5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7411

critiques presse (1)
LaPresse   16 juin 2014
Avec ce court (même pas 325 pages) et grand cru, le maître de l'horreur plonge dans une veine qu'il a explorée trop rarement, un filon où la terreur, le gore, le fantastique, sont à peu près absents.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (240) Voir plus Ajouter une citation
secondosecondo   11 juin 2019
- Rappelez-vous juste que les règles sont les mêmes pour vous. Gardez vos foutues pattes à l'intérieur de la voiture.
- Oui, mon capitaine, obtempéra Tom en lui adressant un petit salut militaire. Eddie le dévisagea comme il aurait examiné une nouvelle espèce d'insecte.
Commenter  J’apprécie          10
secondosecondo   11 juin 2019
- Je vois une ombre sur vous, jeune homme, m'annonça-t-elle.
J'ai regardé mes pieds et constaté qu'elle disait vrai : j'étais pile sous l'ombre de la grande roue. Elle aussi, d'ailleurs.
- Pas celle-là, stupidnik. Une ombre sur ton avenir. Tu auras faim.
Commenter  J’apprécie          10
secondosecondo   11 juin 2019
- Vous savez comment certaines filles adorent l'exagération.
Je le savais. Renée, la copine de Wendy, était capable de transformer un banal rendez-vous chez le dentiste en scénario de film d'épouvante.
Commenter  J’apprécie          10
secondosecondo   11 juin 2019
...pour toutes les brutes, tu grattes un peu le vernis, tu trouves une poule mouillée en dessous.
Commenter  J’apprécie          30
secondosecondo   11 juin 2019
Wendy, tout comme moi, traversais ses années d'université sur un tapis volant fait d'un patchwork de bourses, de prêts et de jobs d'étudiants.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Stephen King (133) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
La Tour Sombre (The Dark Tower, 2017) d'après le cycle de romans La Tour sombre de Stephen King - Bande-annonce 1 - VF
autres livres classés : parc d'attractionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Joyland

Comment s'appelle la voyante du parc ?

Il n'y a pas de voyante
Ros' Gold
Rosalind Gold
Rosalie Gold

8 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : Joyland de Stephen KingCréer un quiz sur ce livre
.. ..