AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782367409733
227 pages
Scrineo (29/04/2021)
4.17/5   50 notes
Résumé :
Au XIIIe siècle, en France, Samuel est condamné à tort au cours d'un procès expéditif. Il est sauvé in extremis par Le Diable Noir, un étrange personnage, alchimiste ou sorcier selon la croyance, qui obtient de le récupérer. Celui-ci prend le jeune homme sous sa coupe et lui enseigne l'observation de la nature, et notamment le bal des insectes sur les chairs mortes... Ces enseignements seront d'une grande aide à Samuel pour éviter une erreur judiciaire qui le concer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
4,17

sur 50 notes
5
13 avis
4
15 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

letilleul
  23 avril 2021
Premier tome d'une duologie, Anne Pouget nous propose ici une nouvelle fois une série historique au XIIIeme siècle avec une quête policière digne d'un historique de la démarche de police scientifique. Comment résoudre un meurtre au moyen âge, par l'observation et la déduction, bien avant la police scientifique ? le récit de Samuel est prenant, documenté, décrit, crédible. le cadre historique du XIIIeme siècle procure une véritable évasion et la démarche à l'origine du questionnement scientifique est passionnante et donne envie de se documenter encore plus sur l'observation de l'infiniment plus petit à partir des insectes. le récit de plus en plus morbide et sombre retient le souffle du lecteur qui ne manquera pas d'achever cette lecture dans l'attente du prochain tome. #NetgalleyFrance #lhorlogealenvers
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          230
Shaynning
  07 juillet 2021
Cet intrigant roman allie deux éléments plutôt incongrues mit ensemble: le 13e siècle au moyen-âge européen et la médecine légale, portée par un Savoir de l'orient arabe et de l'ancienne Chine. C'est à la fois un roman polar, Historique et scientifique, dans un esprit similaire à la série de Kathy Reichs, mais en jeunesse et près de 800 ans plus tôt.

Samuel pensait sa dernière heure venue, suite à un procès expéditif qui le condamna au bucher pour vol qu'il n'a pas commit. le jeune juif est alors sauvé par celui qu'on nomme "le Diable Noir", du fait de peau d'ébène et de ses étranges expériences. Gédéon, en bon musulman et scientifique, n'a rien de diabolique. Il ramène le jeune homme dans sa "Diablerie" où Samuel devient une sorte d'homme à tout faire domestique. Rapidement, cependant, Gédéon tente de lui inculquer un peu de son Savoir, qui concerne tant les plantes que les insectes. Il dit étudier la mort grâce à ce qui nomme "L'horloge inversée", l'observation des divers insectes nécrophages qui se succèdent au grès du processus de décomposition du corps. Samuel avait à peine commencer cet apprentissage qu'un évènement majeur survient: son mentor est accusé d'avoir tué un bourgeois et est condamné lui aussi de manière expéditive, malgré le témoignage de Samuel. Mais tout n'est pas perdu. Samuel a en effet fait des premières observations sur le corps, une certaine Héloïse, mirgesse ( femme-médecin) et sa voisine, sont venue lui apporter un concours précieux. Pour sauver Gédéon, il faut trouver le véritable meurtrier.

Un roman jeunesse qui me rappelle fortement "le nom de la rose", un polar qui prend place au Moyen-Âge qui met en scène un détective novateur qui utilise des techniques d'investigation basées sur la déduction, l'observation et la logique.Tout comme ce roman, nous sommes dans une ère où les sciences sont à peine connues et où les enquêtes tenaient presque de la farce. Les personnages sont donc dans un contexte où ils incarnent des pionniers.

Comme nous l'explique d'ailleurs Gédéon, ses connaissances viennent d'ailleurs, de divers pays, mais les connaissances sur la chimie sont venues du Moyen-Orient, très scientifiquement avancé, alors que celles sur les insectes proviennent de l'Empire Song, la Chine actuelle. L'Europe, pour sa part, est dans une phase plus obscure, sous le dogme de la religion et les enjeux qui lui sont liés. de fait, Samuel et Gédéon sont ostracisés du fait d'être de confessions religieuses autres. Samuel doit même porté une roue jaune sur son habit, un ancêtre sinistre de la Croix de David jaune de la Seconde Guerre Mondiale. On apprendra beaucoup de choses fort pertinentes et intéressantes, que ce soit sur ces sciences d'avant-garde ou l'époque, avec son système féodal, ses croyances, ses moeurs et même son langage. L'autrice a même laissé un petit documentaire à la fin pour que nous puissions mieux cerner encore le roman. On sens qu'elle a fait un formidable travail de recherche.

J'aime bien qu'on nous rappelle que, contrairement à la croyance populaire, le Moyen-Âge n'était pas une époque aussi rétrograde pour les femmes que le fut la Renaissance qui a suivit ( exception faite de la chasse aux sorcière à la toute fin). Héloïse est mirgesse, une femme-médecine, qui n,a peut-être pas de diplômes, mais qui a gagné ses gallons sur le champ de bataille auprès de son père. C'est une bonne tête et si elle hésite parfois sous le couvert de la religion, elle a clairement à coeur de faire progresser la science. J'aime beaucoup ce personne et j'apprécie qu,elle mette à mal les stéréotypes des femmes de cette époque mal aimée.
C'est un roman qui, en sa qualité de premier tome, contient donc beaucoup d'explications, puisqu'il faut expliquer les techniques qu'utlisent Gédéon et Samuel et qui vont sans aucun doute se retrouver dans de nouvelles enquêtes dans les tomes à venir. Ça se lit très bien, on ne se perd pas dans de grands détails inutiles.

Seul petite détail qui m'a un peu semblé facile est l'étonnante rapidement d'apprentissage de Samuel, qui rappelons-le est assez ignare. Il n'a jamais été à l'école ni même réellement travailler. Il a surtout erré. Donc, de le voir réussir à établir un protocole simple pour calculer la vitesse de marche des insectes est un peu surprenant. C,est justement le genre de truc qu,on apprend en cours de science, les "Point A à point B. Mais bon, c'est un détail.
Un très bon petit roman pour les amateurs de polars, de science et d'Histoire réunis! Ou ceux et celles qui ont envie d'essayer quelque chose de nouveau.

J,ai bien hâte de voir ce que Gédéon va enseigner à Samuel et sur quel problématiques ils vont se confronter dans les autres tomes.

La couverture est très attrayante et sort du lot!

Pour un lectorat du premier cycle secondaire, 13 ans et plus.

P.S. Comme nous parlons ici de cadavres, attendez-vous à des termes et des scènes peu ragoutantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JournalDuneBibliothecaire
  14 juin 2021
Le premier tome d'un dyptique... de fantasy ? ("diable noir"). Pas du tout, un dyptique entre roman policier/historique/scientifique... Découvrez les prémices de la médecine légale au Moyen-Âge.
L'histoire :
     Samuel est juif. le livre débute sur son procès. le seigneur l'accuse de lui avoir volé une selle. Ce vol est inventé mais au Moyen-Âge, le seigneur est le maître de ses terres et peut rendre la justice. Et en tant que Juif, Samuel est coupable (il a tué le Christ, comme les autres juifs.) Ce procès fictif va le conduire à sa mort.
     Le destin en a décidé autrement. Un homme connu sous le nom de "Diable noir" va le sauver. Il réclame sa vie. Et comme tous ont peur de lui et de ses "pouvoirs", il obtient satisfaction. Samuel craint la suite. Mourir n'aurait-il pas été mieux ?
     Le Diable Noir est un sorcier, un alchimiste, un être à la peau noire qui parle avec les Morts. Son vrai nom est Gédéon. Il va demander à Samuel d'étudier des insectes. Une demande qui va dérouter le jeune homme. Il ne va pas tout de suite comprendre car son jugement est faussé par ses propres croyances et ses préjugés.
     Gédéon parle bien aux morts. Ou du moins, les morts lui parlent par l'intermédiaire des insectes nécrophages et des indices. En résumé, il utilise la science pour comprendre la mort et pourquoi pas résoudre des meurtres.
     Samuel devient son apprenti et les connaissances qu'il intègre pourraient bien lui servir.
Retour lecture :
     Anne Pouget est une autrice jeunesse aux multiples récompenses. Elle nous offre avec ce livre les prémices de la médecine légale au Moyen-Âge. Il y a d'ailleurs un explicatif en fin d'ouvrage qui en dit plus sur les personnages, les croyances et le fonctionnement de cette période, notamment en médecine. Ainsi qu'un rapide rappel sur l'évolution de la médecine.
     Ce qui en fait un roman jeunesse intéressant entre roman historique, policier et scientifique. Les prémices de Sherlock Holmes sont là : "Observer, Analyser, Conclure". Plusieurs mots ou expressions sont expliqués pour accompagner l'enfant.
     Il s'agit d'un premier tome, il est donc là pour présenter les personnages et l'univers. L'enquête vient donc tardivement. Elles seront sûrement plus présentes dans le prochain tome (le tome 2 est annoncé pour fin 2021).
     Comme il est expliqué en fin de livre, le personnage de Gédéon reste mystérieux pour Samuel mais aussi pour nous. Nous savons qu'il est érudit, qu'il lit et parle plusieurs langues et qu'il a beaucoup voyagé. Il connait le secret des plantes et des insectes, et maîtrise une forme de médecine. Gédéon est musulman. Ce sont les seules informations.
     Nous le découvrirons sans doute plus dans les prochains tomes. Il doit être bon et au-dessus des préjugés pour son geste envers Samuel et ses enseignements. Il essaiera de lui apprendre à dépasser tout ça pour mieux apprendre.
     Samuel nous en révèle plus sur lui. Il raconte son passé à Ambrine, une amie qu'il se fait en des circonstances tristes.
     Il est le jeune apprenti. Gédéon ne lui apprend pas seulement le principe de l'horloge à l'envers, il lui enseigne également des principes : la tolérance et la réflexion (ne pas juger les autres sous le seul prisme des croyances et des rumeurs.)
     Il est l'élève qui apprend, le personnage qui vit son initiation, du moins dans ce tome. A travers lui, le lecteur vit des aventures est apprend aussi.
     D'autres personnages sont introduits et vont aider Samuel. Il y a Ambrine ; mais aussi Héloïse, une migresse (femme-médecin). Une variété de personnages qu'on apprécie beaucoup. Des personnages que je prendrai plaisir à retrouver dans le tome 2.
Un premier tome qui donne envie de continuer l'aventure. Un roman à partir de 10 ans, pour des enfants à l'aise en lecture. Pour des enfants amateurs de sciences ou de romans policiers avec déduction. Au passage, ils découvriront le Moyen-Âge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marilyn_summariesbooks
  25 mai 2021
L'horloge à l'envers est le premier roman que je lis d'Anne Pouget, pourtant autrice d'une cinquantaine de titres, tant pour la jeunesse que pour les adultes. Historienne de formation, elle nous plonge au coeur du XIIIe siècle, aux côtés de Samuel, un jeune homme juif accusé à tort d'un vol et condamné au terme d'un procès expéditif. Alors que sa sentence va être annoncée, un homme interrompt le jugement et demande à ce que le jeune homme lui soit confié. Cet homme, c'est le Diable noir, un homme à la réputation sulfureuse : alchimiste pour certains, associé du diable pour d'autres, c'est un homme que l'on évite de contrarier et le jeune garçon lui est remis sans peine.
Samuel s'attend au pire mais le Diable noir (Gideon) le conduit chez lui, le loge et le nourrit, ne tardant pas à en faire son apprenti. Quel savoir cherche-t-il à lui transmettre ? Là est la question car Samuel se voit chargé d'observer les insectes, en mesurer leur vitesse de déplacement et autre requête surprenante. Lorsque le duo fait la découverte du corps d'une jeune fille, Samuel, sous la houlette de son mentor, ne tarde pas à découvrir combien toutes ces observations peuvent être précieuses pour retracer l'histoire d'une mort et éventuellement en découvrir son auteur.
L'horloge à l'envers est un livre qui se lit tout seul grâce à un style extrêmement fluide. On s'attache rapidement aux personnages même si Samuel peut s'avérer assez agaçant dans les débuts de son apprentissage à enfreindre les consignes de son maître par paresse ou esprit de contradiction. Mais c'est un personnage qui évolue beaucoup, apprenant de ses erreurs, avec l'envie de changer.
On découvre derrière le Diable noir, Gédéon, un homme cultivé, voyageur, féru de sciences, passionné par ses recherches, avec une ouverture d'esprit et l'envie chevillée au corps de transmettre ses connaissances.
Les techniques d'enquête qu'adopte le diable noir posent les bases de la criminologie, Gideon usant de techniques et de savoirs novateurs, totalement inédits pour l'époque. On voit à travers ce récit la fragile frontière entre science et sorcellerie quand celle-ci est entendue par un esprit étroit. Tout ce qui était pris pour de la sorcellerie, de l'alchimie, n'étant généralement qu'une capacité à observer, à déduire, à utiliser les conclusions des observations.
Le roman se fait porteur de nombreux messages sur la tolérance, le respect des croyances d'autrui, mais aussi l'obscurantisme qui pousse aux pires comportements.
La plume est facile d'accès avec un texte qui se lit rapidement, autour d'une histoire simple mais efficace.
Bien qu'il soit fait mention sur la couverture d'un tome 1, sachez que cette histoire se conclue sur une fin qui apporte toutes les réponses à l'enquête rencontrée. le second et dernier volet sera l'occasion de découvrir une nouvelle enquête et la poursuite de l'apprentissage de Samuel.
Enfin, un point que j'apprécie énormément dans un roman historique, est la présence d'un carnet documentaire en fin d'ouvrage pour resituer les éléments qui relèvent de la fiction et ce qui appartient au contexte historique. Parfait pour se coucher moins bête !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lovehorse
  17 juin 2021
L'Horloge à l'envers retrace les aventures de Samuel, jeune juif condamné à tors, et de Gédéon, surnommé le Diable Noir.
Leur chemin se sont croisés lors du procès de Samuel, et à partir de là, Gédéon devient son mentor, bien que les enseignements de l'étrange personnage laissent Samuel quelque peu perplexe. Mais bon, cela vaut mieux que d'être renvoyé au gibet !

Je vais tout d'abord remercier Babelio et les éditions Scrineo pour cet envoi.
De manière générale, j'ai plutôt apprécié la découverte de ce petit roman jeunesse.
Ce qui m'a le plus intéressé dans ce livre est l'aspect historique. L'autrice nous fait découvrir les débuts des sciences médico-légales avec les moyens limités du moyen-âge. Elle nous présente les méthodes et les outils utilisés autant que les plantes médicinales ou le langage, dont certaines expressions ont évolué jusqu'à nos jours. J'ai appris pas mal de choses sur les pratiques de l'époque et l'évolution des sciences par l'intermédiaire de l'histoire de Samuel et Gédéon, mais aussi grâce à un petit carnet documentaire en fin de livre.
Je tiens à préciser que tout cela reste abordable pour un jeune lecteur. Certains mots sont expliqués en bas de page, le vocabulaire est simple mais varié, les descriptions sont claires et visuelles mais pas inutilement sanglantes. Bref, il est tout à fait accessible aux plus jeunes mais tout aussi intéressant pour les plus grands !
J'ajouterai que tout au long de l'histoire, Anne Pouget porte un message de tolérance, de respect, de partage et d'échange. En effet, plusieurs religions se côtoient et s'entraident pour amener cette aventure à son terme. L'auteure nous pousse donc à la réflexion sur ces thèmes, mais également sur l'idée de justice et de préjugés. Donc, plutôt intéressant pour faire évoluer les mentalités avec humour et légèreté !
Le petit moins pour moi est le manque d'action. Cependant, celui-ci est compensé par le petit format de ce roman (210 pages) et ses chapitres très courts. Ainsi, ce livre se lit très rapidement et sans ennui.

Alors quelque soit votre âge, n'hésitez pas à découvrir L'horloge à l'envers. C'est un bon petit roman plein d'humour, de bienveillance et d'asticots, c'est vrai … Il est agréable de passer quelques heures en compagnie de ces personnages bien sympathiques à voir évoluer pour en apprendre un peu plus sur les prémices de la médecine. Alors si vous êtes curieux, laissez-vous tenter et venez découvrir l'incroyable ronde des Travailleurs de la mort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
helolitlahelolitla   11 août 2022
Cela prouve que les gens, même s'ils viennent d'univers différents, ont tout à gagner s'ils décident de partager, de s'entraider au lieu de se combattre ; l'éclat qui émane de cette union est comme l'arc-en-ciel : des couleurs différentes qui, placées côte à côte, forment un pont de lumière !
Commenter  J’apprécie          00
Julie_jelisJulie_jelis   27 avril 2021
𝑁𝑒 𝑗𝑢𝑔𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑛𝑖 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑎𝑝𝑝𝑎𝑟𝑒𝑛𝑐𝑒, 𝑛𝑖 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑐𝑜𝑢𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑝𝑒𝑎𝑢, 𝑛𝑖 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑟𝑒𝑙𝑖𝑔𝑖𝑜𝑛. 𝐴𝑢 𝑙𝑖𝑒𝑢 𝑑𝑒 𝑟𝑒𝑗𝑒𝑡𝑒𝑟 𝑐𝑒𝑙𝑢𝑖 𝑞𝑢𝑖 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑖𝑓𝑓𝑒́𝑟𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑡𝑜𝑖, 𝑠𝑜𝑖𝑠 𝑐𝑢𝑟𝑖𝑒𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑒𝑡 𝑎𝑝𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑𝑠 𝑎̀ 𝑙𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖̂𝑡𝑟𝑒. 𝑂𝑢𝑣𝑟𝑒 𝑡𝑜𝑛 𝑐𝑜𝑒𝑢𝑟 𝑒𝑡 𝑡𝑜𝑛 𝑒𝑠𝑝𝑟𝑖𝑡 𝑎̀ 𝑙’𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒 𝑒𝑡 𝑎𝑝𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑𝑠. 𝐶ℎ𝑎𝑐𝑢𝑛 𝑡’𝑒𝑛𝑟𝑖𝑐ℎ𝑖𝑟𝑎 𝑑’ℎ𝑢𝑚𝑎𝑛𝑖𝑡𝑒́, 𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑎𝑢𝑠𝑠𝑖 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑐𝑒𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑣𝑖𝑒𝑛𝑑𝑟𝑜𝑛𝑡 𝑠’𝑎𝑗𝑜𝑢𝑡𝑒𝑟 𝑎𝑢𝑥 𝑡𝑖𝑒𝑛𝑛𝑒𝑠 ; 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑒 𝑛𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑙𝑒 𝑠𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑢𝑛𝑖𝑣𝑒𝑟𝑠𝑒𝑙
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MariineJMariineJ   28 avril 2021
𝑵𝒆 𝒋𝒖𝒈𝒆 𝒍𝒆𝒔 𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆𝒔 𝒏𝒊 𝒔𝒖𝒓 𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒂𝒑𝒑𝒂𝒓𝒆𝒏𝒄𝒆, 𝒏𝒊 𝒔𝒖𝒓 𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒄𝒐𝒖𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒆 𝒑𝒆𝒂𝒖, 𝒏𝒊 𝒔𝒖𝒓 𝒍𝒆𝒖𝒓 𝒓𝒆𝒍𝒊𝒈𝒊𝒐𝒏. 𝑨𝒖 𝒍𝒊𝒆𝒖 𝒅𝒆 𝒓𝒆𝒋𝒆𝒕𝒆𝒓 𝒄𝒆𝒍𝒖𝒊 𝒒𝒖𝒊 𝒆𝒔𝒕 𝒅𝒊𝒇𝒇𝒆́𝒓𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆 𝒕𝒐𝒊, 𝒔𝒐𝒊𝒔 𝒄𝒖𝒓𝒊𝒆𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒄𝒆 𝒒𝒖'𝒊𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒆𝒕 𝒂𝒑𝒑𝒓𝒆𝒏𝒅 𝒂̀ 𝒍𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒏𝒂𝒊̂𝒕𝒓𝒆.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   23 novembre 2021
En dehors de ces professionnels plus ou moins habiles, on compte aussi les guérisseurs ou rebouteux, qui utilisent des remèdes « de bonne fame » (= de bonne renommée, et non « de bonne femme ») et bénéficient de savoirs transmis de mère en fille ou de père en fils. Ils sont connus de tous et on leur fait confiance.
Quant aux charlatans (de ciarlare = bonimenter, parler), ils vont de village en village, profitant des croyances populaires pour pratiquer illégalement la médecine ou vendre des remèdes miracles sur la place publique.
À cet empilement de guérisseurs s’ajoute la médecine du pauvre : la prière, qui repose sur la foi et les miracles espérés.

Cahier documentaire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   16 avril 2021
La place était remplie de badauds venus assister au procès, et celui d’un juif était toujours la promesse d’un supplice spectaculaire. Confortablement installé sur un siège capitonné de velours, le seigneur de Valdras était, pour l’occasion, juge et partie : juge, car en qualité de comte il avait le droit de justice sur son domaine ; partie, puisqu’il était lui-même victime du méfait dont il était question.
— Pour avoir volé une selle dans mes écuries...
L’accusé se défendit :
— Mais que voulez-vous que je fasse d’une selle ?
Je ne possède pas de cheval et je ne suis même jamais monté sur un âne...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Anne Pouget (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Pouget
Anne Pouget parle de "Tribunal de guerre du IIIe Reich" Partie 1
autres livres classés : médecineVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle épique époque opaque ! le quiz

Quel est le personnage principal ?

Philiberte
Philibet
Philibert
Philibret

7 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Quelle épique époque opaque ! de Anne PougetCréer un quiz sur ce livre