AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266322218
704 pages
Pocket (27/01/2022)
4.05/5   21 notes
Résumé :
Après Africa Trek, voilà les Poussin repartis dans un voyage au long cours, pour faire, cette fois avec leurs enfants, le tour de Madagascar à pied. Vous vous souvenez de Sonia et Alexandre et de leur longue marche en Afrique ? Ils récidivent avec leurs deux enfants, Philaé et Ulysse, âgés de 9 et 6 ans, toujours à pied, mais avec une charrette à zébus et deux équipiers malgaches. Ce premier tome couvre les mille premiers kilomètres sur près de cinq mille kilomètres... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
BRUMANT
  25 avril 2021
J'avais vu quelques épisode à la tv. Toujours aussi bien. Je pense à Michel qui y a vécu à mada pendant 5 ans à Vinciguerra le corse qui y a vécu avec son père, je pense qu'ils ont lu ce livre. J'aime à le croire. Je pense aussi à ma mère qui avait lu Africa Trek et qui aurait aimer lire ce livre. Je me rappelle sa demande en mariage veux tu changer ton chat en pou. Mieux vaut ne pas agir que de mal faire. Nous sommes toujours des néophytes . Nous sommes tous des dahalo. Je me souviens des voyages qu'il faisait avec Tesson en particulier dans l' Himalaya.
Commenter  J’apprécie          250
BVIALLET
  22 avril 2021
Après une traversée à pied du sud au nord du continent africain, le couple Poussin, leurs deux enfants Philae et Ulysse, une amie préceptrice temporaire Virginie et leurs deux guides malgaches Tovo et Tanjona se sont lancés dans une première, une expédition réputée impossible, le tour complet, à pied, de Madagascar, île aussi grande que la France. Ils se sont fait construire une charrette tirée par deux zébus. Elle leur servira de maison roulante au confort des plus sommaires malgré la présence de panneaux solaires. Ce défi va se révéler difficile à relever. Aucun réseau routier digne de ce nom sur leur parcours, à peine des chemins défoncés voire abandonnés à la végétation, des endroits désertiques et des zones infestés de bandits de grands chemins très craints car spécialisés dans le vol de zébus, seule véritable richesse des paysans. Peu de ponts. Il leur faudra passer des cours d'eau en faisant flotter leur charrette et même la placer sur un bateau sur un tronçon. En tout, il leur faudra plus de huit mois pour relier la capitale Antananarivo à Tuléar pour ce premier périple de 949 km.
« Mada Trek » est un récit de voyage peu ordinaire. C'est un véritable exploit familial que les Poussin nous font partager avec ses joies et ses peines, ses souffrances et ses étapes plus confortables chez des amis ou dans des lodges mis à leur disposition. Ils veulent expérimenter une forme de sobriété heureuse et ils y parviennent fort bien. Cet exploit aurait été impossible sans l'aide des autochtones qui sont souvent mis à contribution autant pour pousser la charrette dans les montées difficiles que pour les protéger des brigands. Ils découvrent un peuple attachant qui lutte désespérément pour sa survie. Alexandre Poussin arrive même à parler la langue. Son texte qui est d'ailleurs rempli de phrases en malgache dont il faut chercher la traduction en bas de page, s'achève par ce qu'il appelle un vade-mecum lexical, sorte de glossaire utile pour qui voudrait causer malgache ! En plus de l'aventure, les Poussin ont un autre but : aller au-devant d'ONG et autres intervenants de la coopération pour les faire mieux connaître chez nous. Ils constatent que près d'un demi-siècle de gouvernance dictatoriale plus ou moins communisante a laissé un pays exsangue et une population plus pauvre et plus démunie que celles qu'ils ont découvertes en Afrique. En plus de deux cahiers de magnifiques photos, le lecteur a droit à une playlist de tubes malgaches (il faudrait un audio-book pour en profiter) et à une bibliographie succincte. Une belle aventure familiale à ne pas rater et dont on attend déjà la suite avec impatience.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
xalatan
  21 novembre 2021
Vous avez envie de voyager ? Suivez la famille Poussin sur les pistes de Madagascar, en charrette tirée par deux zébus. Dépaysement garanti !
Le voyage est semé d'embûches : de rivières à traverser, aux bandits de grand chemin voleurs de zébus, mais il est aussi l'occasion de rencontres improbables et étonnantes.
La famille Poussin nous fait découvrir le vrai visage de Madagascar, loin des touristes, à travers leurs contacts avec les paysans du pays, et les associations caritatives qu'ils viennent aider en partie.
Ils sont souvent accueillis avec méfiance car les "étrangers" ne voyagent pas en charrette dans le pays, donc aux yeux des Malgaches, la famille a nécessairement un but caché, comme vendre ou acheter quelque chose ou une mission de surveillance.
La découverte de ce pays m'a fait un choc : une grande misère, gouvernement absent ou corrompu, bandits attaquant les villages, manque d'eau (manque de puits), manque d'écoles, pistes non entretenues. Beaucoup de choses sont "fady" (tabou), comme les caméléons, la mort ou montrer du doigt par exemple. Certaines fêtes traditionnelles, comme le famadihana (retournement des morts) ou famorana (la circoncision) peuvent ruiner des familles mais elles sont incontournables.
Tovo, accompagnateur malgache de la famille et en charge des zébus, expliquera aux Poussin que son salaire servira à payer "la dot" de sa femme, la somme qu'il doit à son beau-père, un homme qu'il n'a jamais vu, qu'il ne connait pas, qui a renié sa fille et qui ne veut plus jamais la revoir, car violée, elle avait fuit son employeur et s'était réfugié chez Tovo qui avait fini par l'épouser. Etonnés, les Poussins lui demandent alors pourquoi dans ces conditions il désire donner cet argent à cet homme ? d'autant plus que sa femme et ses enfants ont besoin de cet argent après sa longue absence. Mais cette "dette" est elle aussi incontournable, elle passe avant la subsistance de sa famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Melka06
  26 mars 2022
Je remercie Babélio, les éditions pocket et l'event "masse critique" pour la découverte de ce livre et de cette famille attachante.
Chargez votre sac à dos, votre gourde remplie d'eau et vos chaussures de rando et en avant pour l'aventure avec la famille Poussin. En compagnie de Alexandre, Sonia, de leurs enfants, Philae et Ulysse, ainsi que leurs deux compagnons malgaches et deux zébus, nous filons sur les terres argileuses de Madagascar, pour un tour de l'ile en 4 ans et quelques 10000km.
Quel voyage, quelle belle expédition, pleine d'humanisme, de couleurs et de découvertes. Sous la plume légère du père de famille, il suffit de laisser la routine occidentale, son portable et ses à-priori et se laisser porter par cet élan de sagesse et de curiosités permanentes.
Le long des cours d'eau indomptés, des pistes sauvages embusquées, des clairières arides et fertiles, des églises de fortunes et des villages pétillants, c'est une leçon de vie commune et familiale, basée sur l'amour, le partage et la curiosité. Derrière les clichés de pauvreté, c'est un véritable trésor de culture qui s'ouvre au lecteur qui saura apprécier ce chemin vers la découverte des peuples et de leur histoire. Il est parfois question de foi ou de spiritualité, moi je dirais plutôt d'amour et de passion pour la vie et ce qui entoure cette famille et son aventure.
Certes la lecture est assez longue, le volume du livre est assez révélateur et je vous avouerais qu'il faut que je me replonge encore quelques fois dans le livre pour finir cette aventure jusqu'au bout. Néanmoins l'apprentissage permanent permet une complète connaissance et une mise en situation du lecteur. L'écriture est simple, accessible et sincère et je suis certain que, comme moi, vous prendrez plaisir à marcher aux cotés des Poussins et peut être continuer l'aventure dans un second tome.
A cela ajoutez le vocabulaire malgache et les coutumes ainsi dévoilées, et vous tenez un merveilleux récit de voyage humanitaire et touchant.
Ce livre est un bol de fraicheur, loin des habitudes occidentales et d'un système éducatif lassant. Ici, cette école buissonière, ces paysages de couleurs, ces portraits rayonnants de personnages multiples et cet enchainements de petites choses s'assemblent pour créer une aventure inoubliable et enrichissante, humaine et touchante.
J'espère de tout coeur que, comme moi, c'est le regret d'être figé dans ma sphère confortable et ce désir d'envol pour ces terres inconnues, qui vous gagnera à la lecture de ces pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sev2706
  01 avril 2022
La famille Poussin nous emmène en voyage, et plus précisément à Madagascar, pour la première partie de leur périple de plusieurs milliers de kilomètres, en charrette avec des zébus. Ils traversent villages, zones arides, forêts, fleuves, ... Ils font des rencontres merveilleuses, mais aussi parfois effrayantes avec les voleurs de zébus ou d'autres qui montrent un énorme fossé culturel entre les populations malgaches et eux. On plonge réellement au coeur de Madagascar, loin des sentiers battus et des sites de touristes, loin même des routes, de la civilisation.
Sonia et Alexandre racontent plutôt bien leur aventure, et on ne s'ennuie pas une seconde en leur compagnie. Dépaysement et aventure assurés.
Des dangers variés se trouvent à chaque tournant, que ce soient des maladies endémiques (un des rares pays au monde touché par une épidémie de peste), des parasites, la pauvreté parfois extrême, les voleurs de zébus armés qui sillonnent certaines régions, la corruption, etc. Leurs deux enfants les accompagnent et certes apprennent énormément de choses en cours de routes, impossibles à apprendre dans une classe d'école, mais affrontent également les mêmes dangers. La vie est rude, la nourriture peu variée et la simplicité au rendez-vous.
Bref, un récit livré brut, détaillé, mais qui ne donne pas spécialement envie de les imiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LeFigaro   12 février 2021
L’écrivain explorateur raconte dans son nouveau livre le tour de Madagascar qu’il a réalisé à pied avec sa femme et leurs deux enfants, pendant quatre ans.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Dombrow01Dombrow01   04 juillet 2022
À Tana, nous avons croisé un haut fonctionnaire international qui nous a dit, avec la morgue de ceux qui ont une situation prestigieuse, ce qu’il pensait des arrivages réguliers de vazaha :

« À Mada, c’est terrible, nous récupérons ceux qui ont échoué partout : dans leur mariage ou dans leur métier, souvent les deux, et les jeunes idéalistes qui n’ont encore rien fait mais qui ont des idées sur tout ! Vous verrez, ce pays est un cimetière de bonnes intentions où des éclopés de la vie, recyclés plusieurs fois, viennent noyer leur amertume et leur scepticisme dans la bière pas chère. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Alexandre Poussin (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Poussin
"Vous êtes vivants : soyez heureux" : Alexandre Poussin.
autres livres classés : madagascarVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
544 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre