AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782355581113
42 pages
Éditeur : HongFei (19/05/2016)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Un enfant et son grand-père, marin aguerri, sont en vacances. L’innocence de l’un, l’assurance de l’autre. Quand ils trouvent un coquillage portant l’inscription « Écoute-moi ! », Grand-père n’entend que la mer. L’enfant, lui, entend un poème. C’est une langue étrange qu’il ne connaît pas. Mais petit à petit, le poème est moins impénétrable pour cet enfant qui se laisse toucher et s’amuse à le traduire. Viendra le temps où il écrira son propre poème.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
letilleul
  19 mai 2016
Attention voici un très joli album poétique !
Tout de l'univers graphique a la narration est une superbe invitation à naviguer par delà les mots et la mer. Et ceci non pas dans les tons bleus classiques mais dans des dégradés de vert tout à fait crédibles !
Commenter  J’apprécie          210
MurielT
  01 janvier 2018
Je serai cet humain qui aime et qui navigue – F. Prévot & S. Girel
Un hommage à la poésie et à l'enfance.
Un grand-père marin à la retraite, un petit-fils qui trouve un coquillage magique ou merveilleux. Un petit garçon qui découvre la poésie et l'a fait découvrir à son grand-père.
De beaux dessins remplis de poésie et de rêves et de magie aussi et de merveilleux.
Il y a un petit peu de Baudelaire, de Verlaine, De Lamartine et de quelques autres dans tous ces mots
L'album est très beau et très agréable à feuilleter
Commenter  J’apprécie          140
Nadael
  31 mai 2016
Enveloppé dans son ciré jaune, un petit garçon arpente une plage, une épuisette à la main. Les vagues de l'océan déferlent à ses pieds, les goélands tournoient dans le ciel en dessous des nuages qui jouent avec le vent. le phare quant à lui se dresse fièrement, ancré au sol et pointant l'azur. Et à quelques pas de là, sur cette plage qu'il semble fouler depuis toujours, son grand-père, marinière et casquette bleue vissée sur la tête, pêcheur à la retraite que la mer n'a jamais lâché et à laquelle ses souvenirs seront éternellement accrochés. Voilà neuf années que petit-fils et grand-père se retrouvent là, ensemble, à la belle saison. La jeunesse, la candeur et l'émerveillement de l'un, la vieillesse, l'expérience et la rudesse de l'autre.
Soudain, le petit garçon découvre un coquillage à la nacre gravée : « Écoute-moi ». Il approche alors son trésor au plus près de son oreille et écoute... un poème en jaillit. S'il n'en comprend pas le langage, il sait qu'il est beau. Grand-père lui, n'entend rien d'autre que la mer... une mer démontée.
Le coquillage passe du creux de sa main au creux de son oreille, sans cesse... il écoute le poème, le caresse. Les mots résonnent et dansent dans son esprit, son coeur, son ventre... en une jolie mélodie. le petit garçon en perçoit les vibrations, les rythmes, la musique. Ainsi viennent les images, les sentiments, les sensations, les couleurs, et le sens se fait jour. Une interprétation vécue comme un voyage initiatique. Une envolée dans le pays de la poésie. Un élan vers la liberté. Une traversée dans la vie de son grand-père, liée à la sienne indéfectiblement.
Un album solaire où la terre et le ciel se rejoignent. L'émancipation d'un petit garçon, en équilibre sur le fil de la transmission. La bienveillance d'un grand-père qui insuffle et inspire. La poésie, qui élève et transcende. La profondeur des racines, et la grâce de l'imagination. Quant aux illustrations, sa limpidité est si belle qu'elle en est bouleversante : océan, ciel, terre se confondent sans cesse. On navigue en poèmes avec ce petit garçon et son grand-père. On les accompagne et avec eux, on voit, on sent, on goûte, on touche et on écoute le monde.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Anarya
  31 mai 2016
Un petit garçon passe les grandes vacances chez son grand-père, ancien marin-pêcheur. Lors d'une promenade, il découvre un magnifique coquillage, qu'il porte à son oreille lorsqu'il remarque l'inscription « Ecoute-moi ». Et c'est un poème magnifique qu'il entend, quand son grand-père n'y entend que les vagues de la mer…
Tanni koseb yasa kana dija sebar… Ainsi commence ce poème étrange entendu dans le coquillage. Une langue, une sonorité inconnue tant de l'enfant que du grand-père. Ce charabia a-t-il un sens ? Petit à petit, à force de l'écouter, l'enfant va être touché par cette musique issue de la conque, et se laisser emporter par les mots étrangers et composer sa propre traduction. Une première traduction qu'il récite à son grand-père, en hommage à sa vie, son bateau, sa femme disparue. Et c'est un grand-père ému qui conforte l'enfant dans son idée d'un poème qui s'adresse à tous, qui voyage et se transmet dans les âmes et dans les coeurs. Après la récitation, c'est donc l'écriture de tout ce que le poème lui évoque, une façon pour l'enfant de se découvrir, de grandir, de mieux percevoir le monde qui l'entoure…
A travers un texte d'une grande qualité poétique, Franck Prévot nous offre une belle histoire de transmission entre un grand-père et son petit-fils et, surtout, un poème fabuleux auquel on peut, comme l'enfant, donner le sens que l'on désire, qui nous inspire, qui nous parle. Une invitation à l'imagination et à la création littéraire à laquelle le lecteur peut d'ailleurs apporter son bout de coquillage en traduisant lui aussi le poème, qui trouvera sa place aux côtés des autres traductions proposées. :)
La puissance de cet univers poétique vaut aussi par les illustrations lumineuses, solaires, de Stéphane Girel, dont la délicatesse du dessin et la lumière qui se dégage de ses couleurs sont particulièrement évocatrices. On apprécie d'ailleurs le très grand format qui permet de se laisser encore plus emporté par les images et les mots…
Lien : http://bobetjeanmichel.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
19chantal
  20 avril 2019
Je serai cet humain qui aime et qui navigue, un très bel album qui fait appel à tous nos sens. Un hommage est rendu au Grand-Père, vieux marin-pêcheur à la retraite,qui revient toujours à la mer,accompagnant ici son petit-fils lors d'une pêche à pied poétique et magique. Place aux rêves et à l'avenir pour ce petit garçon.
Un album très réussi de Franck Prévot et Stéphane Girel
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
letilleulletilleul   19 mai 2016
J'ai laissé mon poème libre sur la table,
Pour que Grand-père le lise avant d'aller au port.
Et je suis allé me coucher.
Commenter  J’apprécie          140
MurielTMurielT   01 janvier 2018
Bien sûr je voyagerai, comme Grand-père.
En bateau, à pied ou en poésie, peu m'importe.
Et je traduirai le monde en cent mille milliards de poèmes à
chanter cent mille milliards de fois, pour les humains qui aiment et qui naviguent
Commenter  J’apprécie          40
NadaelNadael   31 mai 2016
« Bien sûr je voyagerai, comme Grand-père.
En bateau, à pied ou en poésie, peu m'importe.
Et je traduirai le monde
en cent mille milliards de poèmes
à chanter cent mille milliards de fois,
pour les humains qui aiment et qui naviguent.
Je ne me lasserai jamais. »
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Franck Prévot (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Prévot
33EME FÊTE DU LIVRE DE BRON 6—10 MARS 2019 HIPPODROME DE PARILLY + LIEuX PARTENAIRES
Au fil des grands romans, essais, bandes dessinées, recueils poétiques ou livres jeunesse publiés dans l'année, nombreux sont les auteurs qui explorent les liens entre nature et culture, animalité et civilisation, instinct et normes sociales, urbanité et sauvagerie.
De Serge Joncour à Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018 pour Leurs enfants après eux, en passant par la brillante essayiste Marielle Macé, l'écrivain David Diop ou le grand anthropologue Philippe Descola, cette interrogation sur la part animale se double d'une réflexion profonde sur les enjeux de notre monde contemporain – l'urgence environnementale, la violence sociale, la pauvreté, les migrations – autant de thèmes que la littérature et les sciences humaines permettent d'éclairer et de mettre en perspective.
Mais La Vie Sauvage, c'est aussi la vie vivante, électrique, désobéissante, audacieuse et imaginative, cette part de rêve et de poésie, de subversion et d'invention que les livres continuent de porter envers et contre tout.
La littérature aussi est une forme de vie sauvage !
Avec DOMINIQUE A · NINE ANTICO DIDIER CORNILLE · GAUTHIER DAVID PHILIPPE DESCOLA · DAVID DIOP · FABCARO · JÉRÔME FERRARI · JÉRÉMIE FISCHER · RAPHAËLE FRIER · CLAIRE GARRALON · PIERRE GUYOTAT · SERGE JONCOUR · ANDREÏ KOURKOV · OLIVIA DE LAMBERTERIE · RÉGIS LEJONC · NICOLAS MATHIEU · LAURENT MOREAU · FRANÇOIS MOREL · JEAN-CLAUDE MOURLEVAT · FRANCK PRÉVOT · VÉRONIQUE OVALDÉ · ATIQ RAHIMI · DELPHINE DE VIGAN · ÉRIC VUILLARD · VALÉRIE ZENATTI.
Festival en entrée libre. Programmation complète sur www.fetedulivredebron.com.
Suivez la Fête du Livre de Bron : facebook.com/fetedulivredebron twitter.com/FeteBron instagram.com/fetedulivredebron
Réalisation : François Leconte/Agence Tintamarre ©2019
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

quiz sur voleuse

vrai ou faux es que la voleuse est retrouver

vrai
faux

3 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Voleuse ! de Franck PrévotCréer un quiz sur ce livre