AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Fabienne Gondrand (Traducteur)
EAN : 9782702449813
350 pages
Éditeur : Le Masque (13/01/2021)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Cinq heures du matin. John Rebus, pourtant à la retraite, est tiré du lit par la sonnerie stridente du téléphone. À l’autre bout, sa fille, paniquée, lui apprend que son compagnon Keith a disparu. De son côté, la police écossaise découvre le corps d’un riche étudiant saoudien, Salman bin Mahmoud, assassiné sur un vulgaire parking d’Édimbourg. Et les pistes, aussi ténues que variées, ne semblent mener nulle part.
Tandis que Siobhan Clarke et l’inspecteur Malco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Anne_Litt_
  17 janvier 2021
Alors qu'un homme est retrouvé mort à Édimbourg, John Rebus, policier à la retraite est appelé en pleine nuit par sa fille. Son compagnon a disparu. John prend la direction du nord de l'Ecosse bien décidé à reprendre du service pour aider sa fille.
Mais les deux affaires ne sont elles pas finalement liées entre elles ?
A ce roman ne manque aucun des attributs d'un excellent polar. Personnages hauts en couleurs, dialogues ciselés, descriptions minutieuses, humour mais surtout «manipulation » du lecteur jusqu'au bout, et enfin dénouement inattendu.
Je suis ravie d'avoir fait connaissance avec le policier John Rebus et avec la plume de Ian Rankin, le meilleur du polar écossais selon Rolling Stones.
Traduction Fabienne Gondrand
Commenter  J’apprécie          70
Edie
  24 janvier 2021
On peut lire sur la 4e de couverture : "Un polar palpitant qui, sur toile de fond de Brexit, aborde la violence de la xénophobie..."
Et bien, je dit non. Rien de palpitant dans cette histoire. C'est plutôt une enquête plan-plan du côté de Rebus qui veut aider sa fille, fort détestable au demeurant, côté campagne. Côté ville on retrouve l'incontournable Big Ger qui n'apporte rien a l'enquête sur la mort d'un riche jeune saoudien.
Bref, je n'avais pas lu de roman de Rankin depuis quelques années et je vais dire, au grand dam de certains : C'était mieux avant ! Mais ce n'est que mon humble avis.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
EdieEdie   24 janvier 2021
Clarke hocha la tête d'un air résigné avant de jeter un oeil à son téléphone. Pas d'appels en absence ni de messages.
- C'est peut-être un moyen pour lui d'éluder tous les changements ici, suggéra Fox. Le nouvel appartement et tout le reste.
- Rien à voir, trancha Clarke. Il est sur une enquête et il préférerait crever que de ne pas aller au bout des choses.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   16 janvier 2021
Rebus repensa aux livres dont il avait décidé qu’il ne pouvait pas se défaire, quand bien même il ne les lirait jamais ; aux albums qu’il passait peut-être une ou deux fois tous les dix ans, mais auxquels il tenait ; aux dossiers d’enquêtes dans leurs cartons qui semblaient faire partie intégrante de sa personne, comme une jambe ou un bras surnuméraire. Pourquoi se séparer d’eux alors qu’il avait une chambre d’amis qui ne servait à rien ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   16 janvier 2021
La famille est originaire de la région de Hedjaz. J’ai fait quelques recherches : il est loin d’être le seul assigné à résidence. En règle générale, ils les font tomber pour des accusations de corruption. Ce qui veut probablement dire qu’il a tapé sur les nerfs de la famille du dirigeant. Certains sont libérés moyennant une lourde amende, mais ce n’est pas encore le cas d’Ahmad.
— Toujours l’argent, n’est-ce pas ?
— Pas toujours, mais le plus souvent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   16 janvier 2021
La Samantha en chair et en os avait l’air fatiguée, sa longue chevelure emmêlée de plus en plus émaillée de gris. Rebus se fit la réflexion qu’elle avait perdu du poids, qu’elle avait le visage émacié, et la peau qui pendait au niveau du cou.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   16 janvier 2021
Dans les cas d’agressions racistes, l’agresseur se défoule le plus souvent physiquement, mais aussi verbalement, objecta Fox. L’idée étant de faire savoir à la victime pourquoi on s’en prend à elle.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ian Rankin (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian Rankin
Dans ce nouvel épisode, nous continuons notre visite des coulisses du genre en compagnie de Fabienne Gondrand, traductrice littéraire, qui nous raconte ses débuts dans le métier et sa passion pour les éditions du Masque, héritage d'un grand-père italien fan des polars d'Agatha Christie et de Simenon. Au fil de la conversation, on évoque sa traduction "jubilatoire" de Meurtres à Kingfisher Hill de Sophie Hannah, l'héritière de la Reine du crime, ainsi que les romans noirs électriques de Joseph Knox, où la ville de Manchester se dresse comme un personnage. Pour finir, Fabienne nous parle en avant-première de la nouvelle aventure de l'inspecteur John Rebus, par l'immense Ian Rankin, auteur phare de la maison. Bonne écoute !
CRÉDITS : Conversation dans le noir est un podcast des éditions du Masque. Réalisation : Paul Sanfourche Générique : Longing - Joachim Karud
+ Lire la suite
autres livres classés : brexitVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jaune, le rébus ? Non, John Rebus !

Salut, moi c'est John, Rebus, drôle de nom pour un flic. Je suis d'Edinburgh, mon père est Ian Rankin, il m'a collé tous les défauts possibles, je fume, je bois etc..., mais question traque des malfrats de toute espèce je suis au TOP. Tout ça a commencé lorsque j'ai quitté l'armée pour rentrer chez les flics, c'est ce qui y ressemblait le plus. Ma première enquête à Edinburgh, que je connais comme ma poche, a consisté a mettre sous les verrous, le fameux ............ d'Edinburgh. Un frappé rodant dans la bibliothèque, tuant de très jeunes filles…sans lien apparent entre elles.

Eventreur
Etrangleur
Tueur
Egorgeur

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Ian RankinCréer un quiz sur ce livre