AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rose-Marie Makino-Fayolle (Traducteur)
ISBN : 287730440X
Éditeur : Editions Philippe Picquier (25/06/1999)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 54 notes)
Résumé :

A cet instant précis, une gigantesque corolle dorée troua nettement le velours noir du ciel, et le jardin fleuri, la source chaude, les deux corps enchevêtrés furent noyés sous une cascade de poussière d'or. Le visage blafard de Chiyoko, avec son filet de sang aussi brillant que la laque rouge, était désormais empreint d'une beauté tranquille. Pour réaliser un rêve fabuleux, un étudiant, passionn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
MarianneL
  14 septembre 2015
L’utopie pervertie d’Edogawa Ranpo.
Après le retour à la vie du chef de la famille Komoda, décédé des suites d’une crise d’épilepsie et étrangement ressuscité, son caractère semble avoir changé du tout au tout ; il se comporte de façon incohérente, semblant pris de folie, et entreprend des travaux mystérieux pour transformer une île appartenant à sa famille, engloutissant toute sa fortune dans des travaux somptuaires.
«Au bout de trois ou quatre mois, un étrange mur de terre ressemblant à la grande muraille de Chine, entourait toute l’île, enfermant à l’intérieur des lacs, des rivières, des collines, et en son milieu, un énorme bâtiment aux formes curieuses, fait de béton et de poutrelles métalliques.
Je pense avoir l’occasion de vous expliquer plus tard ce que ce paysage avait d’extraordinaire et de magnifique. Je n’en parlerai donc pas maintenant, mais je vous laisse le soin d’imaginer ce que la réalisation complète du projet aurait pu avoir de fantastique. Malheureusement, un événement imprévisible vint interrompre ces gigantesques travaux au moment où ils allaient être sur le point d’aboutir.»
Dans ce court roman inspiré par «Le domaine d’Arnheim» et «L’enterrement prématuré» d’Edgar Allan Poe, la création d’un paradis artificiel d’une beauté absolue, délire d’une «réalité augmentée» fomenté par un étudiant obsessionnel, qui entrevoit avec le décès de Komoda la possibilité de réaliser son utopie en vampirisant son identité, va se transformer en cauchemar maléfique.
«Cette forêt illimitée avait la forme d’un nuage s’élevant à l’horizon, avec ses branches entremêlées et ses feuilles tassées les unes sur les autres qui avaient des reflets jaunes au soleil et qui, à l’ombre, prenaient un aspect trouble, noirâtre, comme la mer en profondeur. Ce qui était effrayant dans cette forêt, c’était le sentiment particulier qu’elle faisait naître progressivement dans le cœur de celui qui, debout sur la pelouse, l’observait dans son ensemble. Ce qui éveillait ce sentiment, c’était sans doute l’importance de cette forêt qui semblait supporter un ciel lourd et pesant. Ou bien, le parfum sauvage et entêtant qui se dégageait des feuilles. Mais en dehors de cela, un observateur attentif aurait certainement décelé la présence de quelque artifice diabolique. La forme générale de cette vaste forêt évoquait la silhouette d’une énorme créature fantastique. Les traces de ces artifices avaient été soigneusement effacées, et la peur qu’on éprouvait était d’autant plus grande et plus profonde qu’on ne faisait, justement, que deviner leur présence.»
Ce roman policier «déviant» publié en 1926, traduit en 1991 par Rose-Marie Fayolle pour les éditions Philippe Picquier, superbement adapté en manga en 2008 par Maruo Suehiro (disponible en France aux éditions Casterman), glisse du réalisme vers le macabre et l’érotisme mâtinés de grotesque, et la distance y est mince de la magie à l’horreur, du sublime à l’écœurement, de la beauté ultime façonnée par l’homme à l’abomination de la cascade de chair, fantasme qu’on retrouvera, amplifié, dans «La bête aveugle».
À «L’île panorama» répond en miroir le fascinant «Démon de l’île solitaire», où l’homme rêve de façonner non pas la nature mais les corps, sur une île encore plus inquiétante.
Une soirée consacrée à l’œuvre d’Edogawa Ranpo aura lieu le 17 septembre prochain chez Charybde, à l’occasion de la parution en français du «Démon de l’île solitaire», en compagnie de sa traductrice Miyako Slocombe et de Stéphane du Mesnildot, écrivain, critique aux Cahiers du cinéma et grand lecteur d’Edogawa Ranpo.
Retrouvez cette note de lecture sur mon blog ici :
https://charybde2.wordpress.com/2015/09/14/note-de-lecture-lile-panorama-edogawa-ranpo/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
kuroineko
  22 juin 2017
L'ile panorama est le premier roman que je lis du célèbre auteur de polars Edogawa Ranpo. Je n'ai peut-être pas commencé par le meilleur, hélas.
Sans aller jusqu'à le déclarer totalement inintéressant, j'en ai trouvé la lecture assez fastidieuse. Eût-il été plus gros, j'aurais certainement abandonné avant la fin.
Le style m'a paru lourd et emprunté. le personnage principal, Hitomi Hirosuke, ne recule devant rien pour réaliser son rêve aussi fou que pharaonique. Les intrusions dans sa mentalité font froid dans le dos. Mais ça ne va guère plus loin. Quelques scènes rehaussent l'intrigue sans pour autant m'avoir captivée.
Un roman, à mes yeux, dont on peut aisément se dispenser. Tant pis, on n'a pas une bonne pioche à chaque livre.
Commenter  J’apprécie          190
Nyuka
  05 octobre 2017
Bon livre, mais pas le meilleur de cet auteur selon moi.
Le début est excellent. Toutefois, le passage de l'île est éreintant à lire. Toute la description de chaque paysage composant l'île m'a lassée...
La fin est assez vite expédiée avec un détective sortant un peu de nulle part.
Je retenterai l'aventure avec cet auteur en 2018 !
Commenter  J’apprécie          120
Errant
  25 septembre 2018
Ma première rencontre avec cet auteur me laisse sur mon appétit. Sur le fond, l'histoire qu'il raconte ici est relativement originale, d'un dénouement classique, mais on s'y attend assez tôt. J'ai toutefois trouvé que les personnages manquaient de profondeur et n'ai jamais été touché par les états d'âme de l'usurpateur. Quant à la forme, les très longues descriptions de la fameuse île n'ont pas non plus réussi à m'émouvoir; insensibilité de ma part, problème d'écriture ou de traduction? Reste la morale du récit, aussi prévisible que conventionnelle, ne sauve pas le reste. Bref un court roman qui ne m'a pas ennuyé, ni ne m'a séduit.
Commenter  J’apprécie          70
KaraLoris
  12 juin 2015
Lorsque j'ai lu ce livre, j'ai tout de suite pensé au film "Rêves" d'Akira Kurosawa... Parce qu'il s'"agit de cela d'un rêve... mais un rêve qui, grâce à un concours de circonstances, va devenir réalité pour le héro de cette nouvelle.
Mais qui n'a jamais rêver de le faire ? de créer SA société idéale où tout ne serait que lumière et transparence ? Et puis ne dit-on pas que l'important de l'aboutissement de toutes choses n'est pas la destination finale mais le voyage qui y mène ?
Bien curieux voyage que celui de cet homme qui usurpe l'identité d'un défunt et se noie petit à petit dans sa propre folie que lui seul comprend... parce que, du rêve au cauchemar, il n'y a qu'un pas...
A lire et à relire dans les moments où vous pourriez croire qu'Edgar Allan Poe aurait des gènes japonais.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
kuroinekokuroineko   22 juin 2017
Quand la peur du crime excède un certain degré, il se passe exactement le même phénomène que lorsqu'on se bouche les oreilles et qu'on n'entend plus rien, c'est-à-dire qu'on devient sourd à sa conscience, tandis que l'intelligence du crime, devenant aussi aiguë qu'une lame de rasoir effilée, se met à agir mécaniquement avec calme et sang-froid, sans négliger aucun détail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
kuroinekokuroineko   21 juin 2017
L'art, selon lui, pouvait être considéré comme une révolte de l'homme contre la nature, et aussi comme l'expression d'un désir de lui imprimer sa propre personnalité, puisqu'elle ne le satisfaisait pas telle qu'elle était.
Commenter  J’apprécie          100
kuroinekokuroineko   21 juin 2017
Il faut dire que Hitomi Hirosuke ne croyait pas que le travail puisse servir à gagner sa vie. En fait, il en avait déjà assez de ce monde avant même de le connaître.
Cela tenait sans doute à sa constitution maladive, ou alors peut-être à la neurasthénie dont il souffrait depuis l'adolescence. Il avait envie de ne rien faire. Il lui suffisait de vivre en imagination. Rien n'était véritablement《important》. Il se contentait de rêvasser à longueur d'année, vautré dans la chambre d'une pension sordide. Bref, c'était un rêveur solitaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kuroinekokuroineko   21 juin 2017
De la même façon que le musicien s'exprime avec des sons, le peintre sur la toile avec des couleurs, le poète avec des mots, il rêvait d'inventer un art nouveau reposant sur la contemplation de la nature dans son immense variété : montagnes, rivières, forêts ou herbes, et dans laquelle il prendrait une pierre, un arbre, une fleur, un oiseau ou un animal sauvage, ou même un insecte, tout ce qui est vivant sur la terre et qui se transforme constamment. Il voulait modifier cette nature oeuvre de Dieu, qu'il trouvait imparfaite, l'embellir à son idée, pour exprimer à travers elle un idéal artistique extravagant. En d'autres termes, son ambition était de recréer la nature à la place de Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MargotteMargotte   27 mai 2010
A cet instant précis, une gigantesque corolle dorée troua nettement le velours noir du ciel, et le jardin fleuri, la source chaude, les deux corps enchevêtrés furent noyés sous une cascade de poussière d'or.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Edogawa Ranpo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edogawa Ranpo
La Chenille de Suehiro MARUO et Edogawa RANPO
autres livres classés : littérature japonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
404 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre
.. ..