AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Corinne Atlan (Traducteur)
ISBN : 2877306550
Éditeur : Editions Philippe Picquier (15/05/2003)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 10 notes)
Résumé :

L’auteur de La tombe des lucioles, Les Pornographes et du plus récent Le Dessin au sable, nous donne ici deux magnifiques textes d’une grande beauté poétique, deux modèles de l’art de la narration selon Nosaka, où l’érotisme célèbre les noces du merveilleux et du délire. Il nous raconte une saga traversée par l’histoire du siècle : la grandeur et la décadence d’une f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
kuroineko
  29 janvier 2018
Il existe au Japon une tradition artistique où l'érotisme se teinte de tons macabres, tant dans la littérature que dans les arts picturaux. Nosaka Akiyuki signe ici deux nouvelles qui s'inscrivent dans ce genre très particulier.
La première histoire, La Vigne des morts sur le col des dieux décharnés, mêle en une spirale véhémente sexe, inceste et morbidité. Nosaka ne lésine pas sur les descriptions, qu'elles soient poétiques ou d'unr crudité effarante. le caractère outrancier et exacerbé de la nouvelle dérange tout en provoquant une certaine fascination. En dépit des thèmes mis en avant, je n'ai pu lâcher ma lecture avant d'arriver au point final. L'auteur se sert aussi de son récit pour dépeindre les conditions réservées aux prisonniers de guerre et aux Coréens. Dur, très dur.
La seconde histoire, La Petite Marchande d'allumettes, n'a rien non plus d'un conte de fée. le titre rappelle forcément le conte d'Handersen et, par certains côtés, des similitudes se glissent dans le texte. Mais c'est écrit à la sauce Nosaka... Il décrit les vicissitudes de Oyasu, prostituée de vingt-quatre ans dont le corps ravagé semble avoir au moins le double de son âge. Et pourtant, son âme, elle, reste enfantine et innocente. Elle cherche en passant d'un homme mûr à l'autre, à retrouver une douceur d'un père qu'elle n'a jamais connu. Fantasme incestueux au-delà du sexe proprement dit. Troublant et dérangeant récit d'une âme à la dérive.
Âmes sensibles, prudence sans doute. Même si cette lecture mérite le détour par les indéniables qualités de conteur de Nosaka Akiyuki.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
le_Bison
  27 janvier 2012
« Cette fleur se nourrit du sang des morts, elle ne peut pas pousser sur un terrain ordinaire. A preuve, après qu'un cadavre était mis en terre, les sarments de vigne poussent autour de la nouvelle pancarte funéraire, et y trouvent leur subsistance. »
Fabuleux. Construit comme une véritable légende d'antan, je suis happé dans cette région entre terre et mer à la découverte d'une saga familiale cruelle et surprenante à la tête d'une mine de charbon. Surprenant comme la beauté de ces fleurs de vigne. Il parait que ces fleurs, si blanches, si immaculées, se nourrissent de sang et ainsi ne poussent que sur les tombes du cimetière de ce petit village retranché.
Mais ce qui semble encore plus fabuleux, c'est la démesure dans laquelle l'auteur m'embarque. Une démesure proche de la démence, folie douce et destructrice, qui pour avoir de si belles fleurs, les gens en sont à tuer les nouveaux nés, à violer leurs filles, à s'ébattre avec leurs soeurs, leurs mères, leurs grand-mères, sans plus aucun tabou. La vie n'est même plus respectée, l'amour encore moins. Seul compte ces magnifiques fleurs de vignes qui poussent sur la tombe de cadavres frais.
Un conte de fée surprenant et cruel. Inimaginable même. Je me demande comment un auteur peut aller aussi loin dans sa folie, si ce village a existé et cette mine qu'est-elle donc devenue ? Mais au-delà des viols à répétition, des coïts à outrance et de la débauche de ce petit village, il y a toute la poésie de Nosaka Akiyuki qui donne un visage si charnel et si aimant que rien ne me choque dans ses propos. Bien au contraire, j'y ressens une certaine plénitude extatique, un bien-être surréaliste en me persuadant que ces fleurs de vignes doivent être d'une telle beauté…
Lien : http://leranchsansnom.free.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
zagzaguel
  15 août 2014
Après avoir découvert Akiyuki Nosaka avec la tombe des lucioles, je me suis penché sur d'autres nouvelles. La vigne des morts sur le col des dieux décharnés et la petite marchande d'allumettes sont bien différentes.
Le première nouvelle relate de la vie d'une famille qui possède une mine et comment, pour faire pousser cette fameuse vigne des morts, elle tombe dans une spirale de mort et d'inceste. Un conte qui commence bien mais qui fini dans une violence fatale... On est happé nous-même dans ce mouvement, malgré nous, et on accepte l'inacceptable, se disant que cela ne pouvait pas finir autrement.
La deuxième, plus courte mais aussi poignante que la première, explique comment une fille en quête de l'amour d'un père absent, se plonge sans retenue dans des étreintes de plus en plus rapprochées et avilissantes, seul moyen pour elle d'atteindre la plénitude et le réconfort qu'elle cherche depuis toujours.
Malsain, peut-être, poétique peut-être, mais au final dérangeant et hypnotique pour que le lecteur aille jusqu'au bout...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
le_Bisonle_Bison   13 novembre 2014
Il n’était pas rare non plus qu’un père viole sa fille, se disant que si, de toute façon, cette enfant qu’il avait élevée avec les soins les plus tendres, devait voir son corps à peine nubile violenté par un homme, autant qu’il soit le premier, et il abusait d’elle, sans cesser pour autant de coucher avec la mère, qui d’ailleurs ni voyait aucune objection si cela pouvait permettre à sa fille de tomber enceinte, elle lui donnait même volontiers un coup de main pour maintenir une fille récalcitrante. Les aînées couchaient avec leurs cadets, les frères ainés violaient leurs petites sœurs…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
kuroinekokuroineko   29 janvier 2018
La petite communauté qui vivait en dépendance de la mine Kazura connut son heure de prospérité puis de décadence, ce qui semble inévitable en ce monde voué à l'impermanence où tout change avec le temps qui s'écoule.

La Vigne des morts sur le col des dieux décharnés
Commenter  J’apprécie          150
le_Bisonle_Bison   27 janvier 2012
… et dès lors la folie s’empara de tous. Chacun divaguait en hurlant à tue-tête, on violait des fillettes de dix ans à peine, des adolescents culbutaient des grands-mères à l’article de la mort, des vieilles délaissées brandissaient des rivelaines et frappaient dans le dos des couples couchés l’un sur l’autre. Des hommes s’empoignaient, une folle dansait nue dans la neige… Des couples s’étranglaient mutuellement en plein coït, et s’écroulaient mort en même temps, un vieillard violait un jeune homme occupé à sucer le sexe d’une vieille, des jeunes gens se promenaient au milieu de cette orgie, donnant des coups de pieds dans les testicules des hommes, enfonçant des pieux entre les cuisses des femmes, sans distinction des morts et des vivants…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
le_Bisonle_Bison   21 novembre 2014
Cette fleur se nourrit du sang des morts, elle ne peut pas pousser sur un terrain ordinaire. A preuve, après qu’un cadavre était mis en terre, les sarments de vigne poussent autour de la nouvelle pancarte funéraire, et y trouvent leur subsistance.
Commenter  J’apprécie          80
zagzaguelzagzaguel   15 août 2014
L'homme la regarda faire, puis à son signal - "Oï!" -, quatre de ses comparses pénétrèrent dans la pièce, saisirent les jambes et les bras d'Oyasu, tandis que l'un d'eux se jetait sur elle. " Papa! Papa!" se mit à crier Oyasu, et ces cris incitèrent les hommes à poursuivre de plus belle.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Akiyuki Nosaka (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Akiyuki Nosaka
Payot - Marque Page - Akiyuki Nosaka - La Tombe des lucioles
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
392 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre