AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080115901
Éditeur : Flammarion (14/06/2006)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :

" Personne ne connaît l'œuvre de Cézanne mieux que John Rewald ", écrivait le Washington Post. Sa monographie sur l'artiste est unanimement reconnue par la critique et les spécialistes comme un ouvrage de référence. Publiée pour la première fois il y a plus de cinquante ans, elle a été constamment revue, approfondie, et mise à jour par l'auteur.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
raynald66
  15 mars 2014
Encore un beau livre de peinture de la collection perso de ma bibliothécaire (que je remercie vivement !!!). Grand livre intéressant contenant les oeuvres de Cezanne, sa biographie et aussi les nombreuses correspondances démontrant la grande amitié entre Emile Zola et ce peintre jusqu'à leur rupture après que Cezanne ait lu le roman "L'oeuvre" (que j'ai prévu de lire dans les prochains jours) et racontant l'histoire d'un peintre dans lequel Cezanne se serait reconnu. merci Claude (Claumifa sur Babelio), ma bibliothécaire préférée, très discrète et pourtant qui gagne à être connue !!! J'espère que tu auras beaucoup de livres à me prêter !!! Je suis boulimique de lecture (surtout en art et histoire !)
Commenter  J’apprécie          80
Cielvariable
  24 avril 2018
Très beau (et grand!) livre présentant Cézanne, sa vie, son oeuvre et ses correspondances avec - entre autres - Émile Zola. Très intéressant.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
raynald66raynald66   15 mars 2014
Ils entrèrent tous les deux dans le collège Bourbon en 1852 : l'un âgé de
treize ans, comme interne en sixième ; l'autre, plus jeune d'un ans, comme demi-pensionnaire en septième.
Une sincère amitié ne tarda pas à les unir.

"Opposé de nature, comme le dira plus tard Zola, nous nous étions liés d'un coup et, à jamais, entraînté par des affinités secrètes, le tourment encore vague d'une ambition commune, l'éveil d'une intelligence supérieure, au milieu d'une cohue brutale des abominables cancres qui nous battaient"
(Emile Zola)

Paul Cézanne, grand et fort, prenait Zola (un peu chétif) sous sa protection lorsqu'il était traité de "Parisien" et de "Franciot".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
raynald66raynald66   15 mars 2014
Le père, de son côté, avait une préférence pour sa fille Marie, dont il appréciait beaucoup le calme qui contrastait tant avec la turbulence de son fils.
Paul Cézanne trouvait en sa mère une confidente et une alliée et ils ont toujours vécu dans une communion d'idées et de sentiments complète.
Elle lui avait envoyé en cachette de petites sommes mises de côté sur l'argent du ménage, et connaissait depuis le début sa liaison et l'existence de l'enfant. Elle voyait en secret son petit-fils qu'elle chérissait d'autant plus qu'elle était grand-mère pour la première fois. Rien de plus naturel qu'elle ait cherché à éveiller chez son mari les sentiments qui l'animaient elle-même. Pourtant, ce fut sans doute Marie qui finit par obtenir le consentement de son père au mariage de Cézanne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
raynald66raynald66   15 mars 2014
Cézanne se rendait assez souvent à Marseille pour voir le peintre Monticelli avec lequel il s'était lié. Il aimait arriver chez lui à l'improviste pour bavarder et le regarder travailler. Un jour, ils partirent tous deux, sac au dos, battre pendant un mois la campagne autour de Marseille et d'Aix
Commenter  J’apprécie          60
raynald66raynald66   15 mars 2014
Zola fréquentait à Paris presque exclusivement ses amis peintres.
"Je ne suis entouré que de peintres, je n'ai pas ici un seul littérateur avec qui causer"
On le voyait souvent, à côté de Manet, au café Guerbois, près du boulevard de Clichy. Leurs amis se retrouvaient dans ce café, et à cause du quartier où se tenaient leurs réunions, ils reçurent le nom de "groupe des Batignolles".
Souvent, dans la soirée, temps mort de la journée pour les peintres, Zola y rencontrait Manet, Duranty, Fantin-Latour, Edgar Degas, Claude Monet, Burty et quelques autres, pour discuter et parler d'art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
raynald66raynald66   15 mars 2014
Tu me parais découragé dans ta dernière lettre : tu ne parles rien moins que de jeter tes pinceaux au plafond. Tu gémis sur la solitude qui t'entoure ; tu t'ennuies. N'est-ce pas notre maladie à tous, ce terrible ennui, n'est-ce pas la plaie de notre siècle ? et le découragement n'est-il pas une conséquence de ce spleen qui nous étreint la gorge ? Comme tu le dis, si j'étais près de toi, je tâcherais de te consoler, de t'encourager. Reprends donc courage ;
saisis de nouveau tes pinceaux, laisse ton imagination errer vagabonde.

(Lettre d'Emile Zola à Cézanne)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs (789)
autres livres classés : peintureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
556 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre