AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08SR3DCTY
159 pages
Éditeur : Anne Carrière (12/02/2021)
3.47/5   64 notes
Résumé :
"Une femme dans mon genre n’a pas droit à l’erreur. Je me fais cette réflexion chaque matin au réveil, sitôt que j’ouvre les yeux…"
Bérengère s’évertue à être une parfaite hôtesse de l’air ; elle fait du ciel le plus bel endroit de la terre. Elle a quarante ans, vingt ans de métier, douze mille heures de vol au compteur, une robe turquoise sans faux plis et un impeccable chignon banane. Mais elle est en train de passer à côté de sa vie de femme, et certains n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
3,47

sur 64 notes
5
9 avis
4
21 avis
3
5 avis
2
5 avis
1
0 avis

marina53
  30 juillet 2020

Bérangère exerce le métier de ses rêves : hôtesse de l'air. Un désir qui remonte à l'enfance quand, chez sa mamie d'Orly, elle se délectait de l'odeur enivrante du kérosène et s'allongeait dans l'herbe pour admirer les avions planer dans le ciel bleu. Mais, aujourd'hui, son rêve va, dès potron-minet, se transformer en cauchemar. Au réveil, elle se fait larguer par son nouveau fiancé avec qui, au bout de seulement trois semaines, elle se voyait bien vieillir. Sa voiture ne démarrant plus, elle est obligée de se rendre à l'aéroport dans un taxi au chauffeur lourdingue. En même temps, sa mère la harcèle au téléphone pour savoir quel dessert elle doit préparer pour le déjeuner de dimanche. Arrivée évidemment en retard à bon port, elle apprend que son vol est parti sans elle. Son chef lui a trouvé un autre avion. Ce sera Vancouver ! Adieu, donc, les plages ensoleillées du Mexique. Bérangère, qui n'avait emporté que bikini, paréo et petit short, accueille cette nouvelle destination le sourire crispé. Elle ne sait pas encore que ce vol lui en réserve bien d'autres, des mauvaises surprises !
Bérangère, une hôtesse-bien-comme-il-faut, va connaître, le temps d'un vol et d'une escapade, une zone de turbulences qui va, peu à peu, faire disparaître ce sourire de façade qu'elle affiche en toutes circonstances. Et ce, qu'importe les lourdauds, les rougeauds, les impolis, les gamins-rois, les sans-gêne... À bord de ce vol pour Vancouver, sa patience, son amabilité, sa disponibilité, sa serviabilité (qui font d'elle une hôtesse-bien-comme-il-faut) vont être mises à rude épreuve ! Déjanté, frais, drôle, endiablé, ce roman de Nicolas Robin nous fait passer un agréable moment en compagnie de cette hôtesse pimpante et virevoltante. Les portraits des voyageurs ne sont pas en reste : qu'ils soient détestables en la personne du gros rougeaud ou attendrissant en la personne de la grand-mère qui perd la mémoire. L'auteur dépeint, avec beaucoup d'humour, toutes les situations. Sa plume, légère et enlevée, sied parfaitement à ce récit survolté !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          585
La_Bibliotheque_de_Juju
  14 mars 2019
Mesdames et messieurs, ici votre pilote Juju. Je vous remercie d'avoir choisi notre compagnie pour ce voyage et vous promet d'avance un très joli moment.
Veuillez vous mettre à l'aise, détacher vos ceintures et surtout, surtout s'il vous plaît, être sympas avec le personnel naviguant.
Le vol va se dérouler à une allure trépidante et vous allez découvrir les coulisses d'un vol un peu particulier … Notre équipage se fera une joie de vous faire sourire, vous émouvoir et vous offrir un joli voyage hors de votre quotidien.
Durant votre voyage, vous allez faire connaissance avec Bérangère, une hôtesse de l'air un peu coincée mais terriblement attachante et vous allez vivre avec elle une vraie folle journée. Vous allez vous prendre de passion pour cette nana qui rêve du grand amour. Même si, à quarante ans, elle semble un peu manquer de profondeur … Naïve jusqu'au bout des ongles ? Peut-être pas …
En cas de morosité dans la cabine, des livres de Nicolas Robin tomberont du plafond. Vous n'aurez alors plus qu'à vous laisser porter par sa plume piquante et émouvante. Et nous vous proposerons même d'aller au-delà du septième ciel …
En effet, vous l'aurez compris, j'ai très vite lu ce livre et j'ai retrouvé ce qui me fait tant aimer la plume de Nicolas Robin. Il y a énormément de tendresse, de dérision et d'infimes vérités dans ce roman. Des personnages burlesques, volonté affichée de l'auteur, et une héroïne terriblement attachante. La jolie écriture de l'auteur, virevoltante et aérienne (ça tombe bien) est le principal attrait de ce roman où l'histoire semble prétexte à laisser sa plume nous envoyer en l'air.
Une lecture légère comme un nuage, mais aux turbulences émouvantes.
Après cette lecture, vous prendrez l'avion différemment et aurez envie de prendre dans vos bras les hôtesses de l'air à la fin de votre vol ! Enfin, peut-être pas toutes … Vous viendrez me raconter !!!

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          616
iris29
  28 février 2020
J'avais beaucoup aimé le ton de Nicolas Robin dans un livre précédent ( Roland est mort), son humour un peu barré. Je m' étais promis de surveiller ses parutions, mais pour tout vous dire, j'aurai lu Une folie passagère de toute façon, car l'histoire m'interpellait . Je vais un peu raconter ma vie, [ pardonnez- moi ... ], mais depuis environ un an, j'ai une nouvelle voisine, qui est chef de cabine/hôtesse de l'air , et depuis, je suis incollable sur le métier, ses hauts , ses bas ...
Et même si ma voisine n'est pas exactement la Bérangère" hôtesse-très -comme-il -faut", de ce roman, j'ai remarqué quelques points communs, ce qui laisse penser que Nicolas Robin connaît très bien ce métier ...
Toute son enfance, Bérangère a rêvé d'être une hôtesse de l'air en admirant le ciel , lors de ses séjours chez sa Mamie d'Orly...
Et après s'être envoyée en l'air avec un " cliqueur" qu'elle prenait pour l' homme de sa vie, après qu'il l'ait plantée au matin, Bérangère rate son vol et se voit ordonner celui de Vancouver , par son chef. Mais le voyage ne sera pas une partie de plaisir.
Petites anecdotes sur la folie des passagers et sur une "hôtesse -très-comme-il-faut" qui se contient ( mais pas tout à fait...) , parce que c'est son job d' être souriante envers tous les clients Air France. Entre les casse-c.., les gentils et les sournois, son compte est bon. L'enfer , c'est les autres, même là-haut dans le ciel...
Mais après les galères, le réconfort ! C'est un roman qui finit bien , après moult jeux de mots et références culturelles .
Le ton de Nicolas Robin, sa patte artistique, son originalité fait que cette histoire ne ressemble à aucune autre. Un petit côté comédie musicale dans la plume virevoltante...
Une folie passagère vous embarque avec un auteur qui nécessite de bien attacher sa ceinture, attention zones de turbulences , sourire de "lectrice-très-comme-il-faut", perpétuel....

Challenge multi défis 2020.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Ladydede
  12 mai 2021
Quand une journée ordinaire se transforme en véritable cauchemar.
Depuis près de vingt ans, Bérengere s'efforce d'être une hôtesse de l'air parfaite. Elle fait attention à ses gestes, à ses paroles et s'assure que son physique soit impeccable. Bref, elle se doit d'être comme doit être une hôtesse de l'air selon elle. Un vol va tout basculer piur elle.
Pour ce nouveau roman, l'auteur français, Nicolas Robin , nous offre une comédie. On a le sourire durant toute cette petite lecture. C'est très plaisant. Mais il me semble que derrière ces bon sentiments, l'auteur nous parle aussi de toute le pression de la société sur les femmes. C'est donc aussi très intéressant.
Bref, à conseiller !
Commenter  J’apprécie          190
elleaimelire
  09 mars 2019
Je n'avais jamais lu Nicolas Robin avant Une folie passagère. Et pourtant ce n'est pas faute d'en avoir entendu énormément de bien via @la_bibliothèque_de_juju. Et Juju et moi on aime souvent les mêmes livres…
J'ai fait les choses à l'envers et j'ai d'abord rencontré l'auteur avant de lire son livre. J'ai d'ailleurs tellement apprécié cette rencontre, que j'ai ouvert le livre dans le métro (chose que je ne fais jamais, je suis une grande lectrice mais je ne lis JAMAIS dans les transports) sur le chemin du retour à minuit. C'est comme ça que j'ai fait la rencontre de Bérengère.
Bérengère a quarante-ans, elle est hôtesse de l'air. Elle affiche plus de douze mille heures de vol au compteur : une hôtesse qui frôle la perfection, avec son chignon banane et la robe rétro de sa compagnie. Mais Bérengère, malgré une vie trépidante, à parcourir la planète d'un bout à l'autre est aussi désespérément célibataire. Elle rêve pourtant de se marier, d'avoir des enfants. le roman commence quand son dernier amoureux en date la quitte pour des sensations fortes avec une monitrice de ski.
Vous êtes prêts ? Embarquez à bord du vol à destination du nuage numéro huit. Ce vol fera escale à Vancouver. Bérengère, votre hôtesse de l'air prendra soin de vous. Vous souhaitez un petit jus de pomme ?
"Dans un avion, je tutoie le paradis, et en une fraction de seconde je suis plongée en enfer."
Dès l'embarquement le ton est donné. On ne se prend pas au sérieux. Mais pour autant, les personnages ne sont pas superficiels. L'équipage de l'avion est composé de personnalités diverses, plus ou moins sympathiques. le personnage de Marie-Jo, la doyenne du personnel de bord est particulièrement original et plaisant dans son genre.
Ce vol pour Vancouver ne sera pas de tout repos pour Bérengère. Elle va devoir affronter des passagers aux comportements plus ou moins exécrables ou adorables. Ses nombreuses péripéties dévoileront sa personnalité affirmée et attachante et surtout sa volonté d'être juste elle même, une femme qui sait qui elle est et ce qu'elle veut : vivre pour elle et pas pour les autres.
"Redonner de l'espoir et recréer l'émerveillement perdu."
Pour parfaire le portrait de son héroïne, Nicolas Robin s'empare des clichés relatifs à la profession d'hôtesse de l'air. En passant par les fantasmes autour de la profession, ou l'élégance en toute circonstance, il explore tout ce qu'on pourrait penser du personnel de bord. Il traite et dénonce tous ces clichés avec de nombreuses touches d'humour.
"Tout le monde me dévisage comme une scoute à la tête d'une oeuvre de charité chrétienne. L'équipage n'en attendait pas moins de ma part."
Si vous me suivez un peu, vous savez que je n'aime pas le pur feel good, c'est souvent trop heureux pour moi. Ici ce n'est pas le cas. Certaines situations sont assurément loufoques mais au final tout reste parfaitement crédible. C'est drôle, frais, rafraîchissant. le ton et l'humour de Nicolas Robin sont parfaits en toute circonstance. J'ai ri, souri. J'ai littéralement embarqué pour une destination inconnue, j'étais passagère de ce vol, et quel bonheur !
Une folie passagère a été une excellente lecture. Mais surtout elle m'a fait me demander pourquoi je n'avais pas lu Nicolas Robin avant. Vite un autre ! Pour vous qui me lisez, n'attendez plus, et prenez votre billet pour le prochain vol !
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   01 juillet 2019
Si on a envie de s’offrir un aller simple vers l’humour et les histoires un peu fleur bleue, c’est le livre qu’il nous faut !
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   27 février 2020
Je me penche à nouveau et dépose une canette sur son plateau. C'est magique.
- Voilà, Monsieur.
Pas de réponse. Pas de merci. Ce passager a basculé à tout jamais dans la catégorie " grand con à l'iPad". Il lui sera difficile e s'en décrotter. Je parie qu'il se conduit ainsi partout dans le monde, et que même à Bogota on le surnomme " El gran cabron"". Je continue de sourire car cela fait partie de mon cahier des charges. Une hôtesse-bien-comme-il-faut doit laisser croire qu'elle est perpétuellement heureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
iris29iris29   28 février 2020
Une hôtesse de l'air , c'est une femme qui exerce un métier complexe, qui vit en décalage permanent avec les autres, se couche quand Paris s'éveille, rate les anniversaires, loupe les premiers pas de bébé, manque l'enterrement de sa grand- mère. Elle doit accepter ce désagrément comme un revers de la médaille, sinon il faut changer de métier.
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   28 février 2020
Une hôtesse de l'air , qui va se retrouver enfermée dans un avion pendant dix heures à dix mille mètres d'altitude, ne doit pas partir contrariée, sinon elle engendre des catastrophes. Elle doit rester aussi zen qu'une libellule posée sur une feuille de lotus dans un jardin nippon.
Commenter  J’apprécie          170
marina53marina53   30 juillet 2020
Ce matin, [mon nouveau fiancé] s'étire dans mon lit comme un gros matou. (…)
- Debout, chéri ! Le soleil vient de se lever !
Il bâille en se grattant les parties intimes. Il est chou.
Commenter  J’apprécie          201
marina53marina53   30 juillet 2020
- C'est pas trop compliqué d'avoir une vie de famille quand on fait ce métier ?
- Ça dépend des jours...
- Vous êtes mariée ?
- Non.
- Vous avez des enfants ?
- Non plus.
- Ah, ben, vous voyez, c'est compliqué.
Commenter  J’apprécie          133

Videos de Nicolas Robin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Robin
Retrouvez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/nicolas-robin-la-claque-52681.html
Peut-être l'avez-vous croisé lors d'un voyage à bord d'un avion de notre compagnie nationale. Effectivement, Nicolas Robin est steward chez Air France. Mais sans aucun doute son nom ne vous est-il pas inconnu puisque depuis quelques années maintenant, il est présent en librairie et fréquente les salons du livre un peu partout en France. Après deux titres restés confidentiels, c'est en 2016 que Nicolas Robin connait son premier succès avec « Roland est mort » une comédie douce-amère sur les travers de notre société et la solitude de nos vies trépidantes. Une jolie découverte confirmée l'année suivante avec le tendre et savoureux « Je ne sais pas dire je t'aime ». Dans cette bibliographie sommaire, citons aussi « Une folie passagère » où choisissant cette fois-ci l'humour et la dérision, l'auteur nous embarquait dans une aventure loufoque inspirée de son métier de steward. Voici le nouveau titre de Nicolas Robin, « La claque » et là, on ne rit plus du tout. Nous faisons connaissance avec Jean Michel. Jean-Michel est très heureux, en apparence : il a une femme brillante, un enfant éveillé, une belle carrière dans l'immobilier. Pourtant, ce bonheur est illusoire. Les bleus sur sa joue pourraient être imputables à un mauvais coup au rugby. S'il n'ose pas en parler, c'est parce que la vérité est dérangeante. Jean-Michel est un homme battu, battu par sa propre épouse. Voilà un sujet tabou, délicat, dont on ne parle pas. Et pourtant, loin des tribunes dédiées aux femmes battues, cette autre réalité existe et dérange. Ecrit à la première personne, le nouveau roman de Nicolas Robin écrit au scalpel, sans fioritures est tout simplement glaçant. Dans un style épuré, il nous raconte une histoire d'aujourd'hui sans doute plus fréquente qu'on ne croit et proprement inconcevable dans nos sociétés où l'homme s'est approprié la première place depuis la nuit des temps. Un roman court mais nécessaire qui aborde un sujet douloureux qui doit être mis en lumière, le tout est porté par une écriture incisive qui confirme le talent de Nicolas Robin. « La claque », est publié aux éditions Anne Carrière.
+ Lire la suite
autres livres classés : hotesse de l'airVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17037 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..