AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258145384
Éditeur : Les Presses De La Cite (04/10/2018)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Iris a – presque – suivi à la lettre les ultimes recommandations de son père, Hippolyte : " Si je meurs, pars de cette ville. Pars très loin, et n'approche jamais la famille Dorian. " Peu après la visite de la richissime Marie-Claire Dorian avec laquelle il s'est violemment disputé, le paisible apothicaire et parfumeur est retrouvé assassiné. Dans une valise que le défunt avait cachée à son intention, Iris trouve de faux papiers, et des cahiers avec des formules de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Kurel
  09 décembre 2018
Derrière une couverture pleine de promesses se cache un roman très sympa et qui conquerra la plupart d'entre nous.
Merci à Babelio et Florence Roche pour m'avoir fait découvrir ce roman dans le cadre d'une opération Masse Critique.
Iris vit tranquillement dans la petite ville de Bretagne où elle a grandit avec son père quand ce dernier est subitement assassiné. Son dernier conseil ? Ne pas approcher des Dorians, puissante famille de parfumeurs. Mais Iris veut savoir la vérité.
Dotée d'un nez sans pareil, elle pars pour Aix-en-Provence où elle se forme et ouvre bientôt sa boutique. Son succès, rapide et éclatant, attire bientôt les regards et attise la convoitise de certains, dont les Dorians ! Iris va alors se plonger dans le passé trouble de cette famille de très grande renommée.
J'ai beaucoup aimé cet histoire. Malgré la réussite de Louise que j'ai trouvé un peu irréaliste et l'époque dans laquelle se passe le récit (les années 60) qui m'a déstabilisée un peu au début, j'ai trouvé l'intrigue très bien ficelée.
Le personnage d'Iris est très intéressant et son évolution au sein du récit est très riche. Jeune femme forte et indépendante, sure de son talent et ne laissant rien au hasard, elle saura avancer dans la vie comme elle l'entend et ira au bout de ses ambitions. S'inspirant de son père dans un premier temps dont elle a hérité certaines recettes de parfums, elle saura s'en affranchir et suivre sa propre voie.
Florence Roche nous fait découvrir dans le monde de la parfumerie avec tellement de détails qu'on se fait parfumer les doigts en lisant. Au travers des noirs secrets de la famille Dorian, l'auteure nous invite aussi à entrevoir un pan de l'Histoire (en particulier de la Seconde Guerre Mondiale) : Les Lebensborn, sorte de maternités eugéniques où l'on faisait naître et où l'on élevait de parfaits futurs nazis correspondant à la vision folle du dictateur.
Lisant dans les transports, j'ai failli louper mon arrêt pendant ma lecture. Mon conseil ? Lisez-le avec un peu de temps devant vous, mais pas trop car il se dévore vite jusqu'à une fin en épilogue apportant de nouveaux rebondissements !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Thaleia
  09 décembre 2018
J'ai reçu ce livre dans le cadre de Masse Critique, et je remercie les Presses de la cité et Babelio pour cette découverte.
Élaborer un parfum, c'est une alchimie complexe qui demande un long travail car il faut laisser le temps aux différentes composantes de se mélanger. On laisse donc reposer les compositions, et on les travaille en plusieurs fois...
Un parfum est composé de plusieurs notes : celle de tête correspond à ce que l'on perçoit en premier, celle de coeur se développe dans le temps et correspond à la caractéristique du parfum, enfin, celle de fond s'évapore lentement, elle fixe le parfum et le fait durer (p.60).
Cette lecture, pour moi, reprend un peu ce cheminement.
Tout d'abord, la note de tête, si j'ai été séduite par le résumé de l'éditeur, j'ai été un peu déçue par la couverture. J'ai décidé de le sélectionner malgré tout pour le plaisir de découvrir une nouvelle auteure car je suis curieuse de nature.
Pour celle de coeur, l'idée de mélanger Histoire et histoire m'a bien plue. L'alternance entre la découverte du métier de nez et la quête d'Iris pour comprendre le meurtre de son père et plus largement son histoire et ses origines est un pari intéressant, et plutôt bien mené. le livre m'a tenu en haleine, emportée par mon envie de connaître le dénouement, mais aussi par un écriture fluide et assez rythmée qui rend la lecture agréable et plaisante.
Mais pour le note de fond, je dois dire qu'après avoir refermé le livre, je ne savais plus trop quoi en penser, et il s'est assez vite évaporé... Les personnages manquent d'envergure et me semblent trop lisses et prévisibles. Et surtout, j'ai trouvé la fin.... bien trop lisse et couru d'avance. J'attendais mieux.
Au final, j'ai été intriguée par le marketing de ce parfum, j'ai aimé son flacon et le plaisir de la découverte de la fragrance, mais l'archimie n'a pas pris, et, maintenant que j'ai reposé le testeur, je vais passer mon chemin pour aller découvrir d'autres univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MAMIEJAUNE
  11 octobre 2018
Je viens de lire « Les Parfums d'Iris », roman de Florence ROCHE, auteure que je connais de longue date ayant lu pratiquement tous ses ouvrages.
La très jolie couverture et le résumé très alléchant m'ont de suite interpellée. Il faut dire que j'ai lu pratiquement tous les romans de Florence ROCHE, tant j'aime sa plume fluide et délicate.
L'auteure nous conte donc une histoire contemporaine, celle d'Iris et de sa famille. Ainsi, nous suivons notre héroïne qui, depuis le décès de son père en Bretagne, dans des circonstances troublantes, n'aura de cesse de démasquer le responsable de cette mort, de suivre les traces d'Hippolyte en devenant « nez » au sein de la parfumerie familiale située à Grasse et de découvrir ses origines...
Florence ROCHE nous emporte dans un récit envoûtant qui embaume les herbes puis les délicieuses fragrances des parfums de la famille Dorian. L'auteure mêle l'histoire d'une famille et ses secrets bien cachés aux pages sombres de notre Histoire, en l'occurrence celles du nazisme pendant la Seconde Guerre Mondiale et aborde le sujet effrayant des « Lebensborn ».
J'ai ADORE ce très beau roman, sublimement écrit, que j'ai lu d'une traite ne pouvant me résoudre à le quitter tant j'avais envie d'en connaître le dénouement, au demeurant fort surprenant, mais je vous laisse le découvrir par vous-même.
J'avoue avoir eu des frissons à la lecture de certains passages et la larme à l'oeil en refermant ce livre....
Un excellent moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Biancabiblio
  06 décembre 2018
Nialvic, golfe du Morbihan, fin des années 60. Iris Elzeon travaille avec son père Hyppolyte dans l'officine d'apothicaire qu'il a créé. Veuf, il n'a jamais refait sa vie et Iris n'a jamais connu sa mère, morte alors qu'elle n'était qu'un bébé.
Père et fille sont très soudés et la jeune femme adore travailler auprès de son père qu'elle admire, le voyant depuis toujours s'affairer à manipuler des flacons, des plantes séchées, des huiles et des herbes, pour le plus grand bonheur de ses clients.
Un beau jour, alors qu'elle revient d'une livraison, elle surprend une conversation houleuse entre Hippolyte et une inconnue qui s'avère être Marie-Claire Dorian, à la tête d'une entreprise de parfums célèbre dans le monde entier. Madame Dorian supplie Hippolyte de revenir travailler avec elle à Grasse mais ce dernier refuse, ayant tiré un trait sur sa famille près de vingt ans auparavant.
Le lendemain, Hippolyte, qui avait fait jurer à Iris de quitter Nialvic au cas où il lui arriverait malheur, est retrouvé assassiné. Iris change d'identité et part pour Grasse afin de retrouver l'assassin de son père et découvrir ses origines dont elle ignore tout.
Avec Les parfums d'Iris, Florence Roche, passionnée d'Histoire, nous propose un roman au parfum tenace et envoûtant sur l'univers magique des parfumeurs auquel se mêlent les notes troubles d'une famille au passé chargé de secrets qui côtoient l'horreur de l'idéologie nazie, notamment les Lebensborn (maternités dédiées à la reproduction de « la race aryenne »).
J'aime beaucoup l'univers de la fragrance et c'est ce qui m'a en premier séduite ici : l'auteure s'attache en effet à nous dévoiler à travers son héroïne Iris, les coulisses de la création d'un parfum et j'ai trouvé cet aspect très intéressant.
Au-delà de cela, il est beaucoup question de secrets de famille, vous savez que j'en suis friande mais aussi des heures les plus sombres du nazisme avec les lebensborn, un sujet qui a longtemps été passé sous silence et qui nous est parfaitement décrit ici.
La plume fluide de Florence Roche est vraiment plaisante à lire et les pages se tournent toutes seules tant on a envie de découvrir tous les secrets qui émaillent la vie des Dorian, cette dynastie qui perdure depuis les premiers gantiers parfumeurs du Moyen-Age jusqu'au début du 20è où le patriarche a voulu abandonner son nom juif pour celui de Dorian, nettement plus bankable au moment où les nationalismes connaissaient leur ascension.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ingridfasquelle
  16 novembre 2018
Née au Puy-en-Velay en Haute-Loire, Florence Roche a fait des études d'histoire à la faculté de Saint-Etienne. Elle a notamment publié L'Honneur des Bories (2010), L'Héritage maudit (2011), La Trahison des Combes (2012), La Réfugiée du domaine (2017) et dans la collection Trésors de France Les Carnets d'Esther (2018).
Tout comme La réfugiée du domaine, le dernier roman de Florence Roche fait partie de ces romans magnifiques, qui s'inscrivent dans la grande tradition romanesque. Les parfums d'Iris restitue le pouvoir destructeur de secrets douloureusement gardés et les tourments d'une Histoire cruelle et injuste, indifférente aux souffrances des individus qui la composent.
À travers le destin romanesque d'Iris et de sa palpitante quête d'identité, Florence Roche remonte le fil de l'Histoire et évoque un des projets les plus terrifiants et invraisemblables de l'histoire de l'humanité.
Parfaitement documenté, Les parfums d'Iris est une captivante et douloureuse histoire d'amour et de perte, à laquelle se mêlent les notes troubles d'une famille à l'histoire pleine d'ombre...
Le passé qui revient hanter le présent, des personnages attachants, une fin lumineuse et pleine d'espoir. Oui, c'est sûr, vous aussi vous allez dévorer d'une traite ce roman passionnant et instructif !
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2018
Il gagnait bien sa vie malgré les soins gratuits dont il faisait profiter les malheureux du port. Cette humanité l’avait rendu populaire. Et surtout, il venait à bout des maladies de peau ou des désordres intestinaux grâce à des remèdes efficaces. Hippolyte était un cartésien, un scientifique. Il pestait sans cesse contre ceux qu’il appelait des charlatans, rebouteux et herboristes improvisés qui surgissaient parfois dans le port. Sa façon de travailler n’avait rien d’empirique : il connaissait les plantes et les fleurs, leurs vertus ou leurs dangers, appris dans des manuels signés par des érudits. Il s’informait au jour le jour des nouveaux médicaments mis en circulation. Pour lui, son savoir-faire relevait de la science et il le répétait souvent à sa fille : « Vérifie toujours les vertus des plantes ou la composition des produits, ne laisse pas de place au hasard, il peut être dangereux. » Iris avait recopié plusieurs fois cette phrase, en rouge, dans son journal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2018
Elle possédait une culture générale dont peu de jeunes filles de son âge pouvaient se targuer. Avec le temps, elle en était venue à admirer certains professeurs qui lui avaient donné le goût du savoir. Elle avait aimé étudier et approfondir ses connaissances. Comme son père, pharmacien et chimiste de formation, elle croyait à l’importance de l’instruction. Et puis l’internat lui avait permis de se lier d’amitié avec Hortense et Marie, originaires de Nialvic, qui, comme elle, souffraient de la séparation d’avec leur famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2018
 J’aime les fleurs. C’est ma passion, une passion dont j’ai réussi à me sevrer. J’étais créateur de parfums, un nez de renom dont on louait le talent. C’était en tout cas ce que pensait ma famille. J’ai donné naissance à des parfums encore commercialisés aujourd’hui. J’ai fait la gloire des miens, mais aussi leur malheur. Je me suis enfui ici pour tout recommencer de zéro, me faire oublier. Je croyais y être parvenu. Ce n’est pas le cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2018
Il faut de la patience et un gros travail pour récupérer sa mémoire. J’y ai été confronté une fois, dans un dispensaire d’Algérie. Le patient s’est réveillé de son opération en ayant oublié son identité, sa vie, tous ses souvenirs, et ayant gardé le langage et les savoir-faire fondamentaux. Il était comme un nouvel homme. Comme s’il naissait, tout en étant adulte. Il lui a fallu un an pour se retrouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2018
Quitter à jamais ce petit port où elle avait tant aimé la mer, les gens, sa vie, était la blessure supplémentaire qui ajoutait encore à sa détresse. Pourtant elle s’acquitta de sa tâche avec courage, donnant au docteur Duras tout ce que les malfaiteurs n’avaient pas cassé, laissant les vêtements à une œuvre de charité.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : ParfumsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1608 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..