AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253035473
380 pages
Le Livre de Poche (01/11/1984)
3.55/5   29 notes
Résumé :

Un petit groupe de jeunes gens, ambitieux et passionnés, passe des vacances sur la côte basque en 1933. Une atmosphère d'été, insouciante devant les périls. Entre les baignades et les fêtes, ils rêvent leur avenir ; des couples se forment et se déchirent. Ces blessures ne seront jamais oubliées. Lorsque, au fil des années, la bourrasque se lève, l'amour, la jalousie, la haine se réveillent :... >Voir plus
Que lire après Avant-guerreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ouf ! Fini ! J'ai cru que je n'en viendrai pas à bout.
Mais qu'est-ce que c'était bien.
Le roman démarre sur l'exécution d'un prisonnier en 1943.
Puis retour en arrière où se retrouve, dans les années trente, un groupe de cinq jeunes gens ambitieux préoccupés essentiellement d'amour et de politique.
Et on va suivre leur parcours dans cette période d'avant guerre, puis de guerre.

L'écriture est très classique, fournie en détails, très fluide, coulant de source.
La vie politique de cette période est bien renseignée, mais surtout c'est l'analyse psychologique des personnages qui est fort bien développée. Il y aurait eu matière à cinq romans avec la vie de ces cinq personnages.
Quel chemin suivre en temps de crise ? Comment de toute bonne foi se retrouver dans le mauvais camp au mauvais moment ? Comment, par intérêt personnel se retrouver dans le bon ? Comment l'histoire fait de vous un traître ou un héros ?
La prouesse est d'avoir maintenu une extraordinaire cohérence entre les différents personnages, leur amitié et l'Histoire.
Franchement une excellente lecture.
Commenter  J’apprécie          280
Splendeur et décadence de la grande bourgeoisie dans la période trouble de l'avant guerre où les choix sont lourds de conséquences. La question du choix est légitime et personne ne peux être certain de celui qu'il aurait fait. Mais si nos quatre amis, dont trois ont choisi la résistance et un la collaboration n'ont pas franchi les limites de l'ignominie, leurs caractères velléitaires, leur attirance pour l'argent, leur souci de leurs carrières, et leurs amours égoïstes, ne les rendent pas très sympathiques. Le livre est bien écrit et les personnages travaillés, mais je n'ai pas pris beaucoup de plaisir à la fréquentation de cet univers.
Commenter  J’apprécie          140
Rouart nous brosse le décor de l'avant guerre en France avec des personnages du milieu mondain: tous riches, beaux et jeunes.
Tous ces personnages, ils sont cinq, sont liés par l'appartenance à une classe sociale mondaine et pour certains demi-mondaine sans connotation péjorative. Ils font partie d'une jeunesse dorée, débattent sur la politique et connaissent leurs premiers sentiments amoureux pendant leurs villégiatures d'été en pays basque .
Une première partie, sorte d'introduction, qui concerne la jeunesse insouciante des personnages avec des liens amoureux qui se créent, les parties de plaisirs, les interminables discussions politiques dans une époque politique incertaine.
Une seconde partie pour la maturité des personnages et la fondation des foyers ainsi que l' essor des carrières pour les uns et la bohème pour les autres, mariages et petites infidélité ou grande tromperies.
Une troisième partie concernant la guerre et l'engagement de chacun. L'un devient vichyssois et occupe des fonctions de ministre, un autre résistant conservateur de la libération, un autre résistant dans un réseau juif qui rêve d'émigrer ensuite pour la Palestine, un autre résistant communiste et le dernier sans opinion reste à l'écart du bruit et de la fureur de ces temps guerriers.
Parallèlement à cela on suit leur vies amoureuses assez tourmentés. Les déceptions, les désillusions, les trahisons qui vont mettre à mal leur amitié et leurs existences même.
Ces épisodes qui vont mettre à nu les individus, les hommes comme les femmes, et les forcer à faire des choix souvent douloureux.
En fait Rouart nous fait, sans en avoir l'intention, une farce sociale d'avant guerre avec les interrogations philosophiques et sociales de ce milieu huppé. On a l'impression que cette élite est indispensable au tissu social de la France et dispose des moyens pour la faire prospérer en période de paix, ensuite pendant la tourmente lui faire gagner la guerre quelque soit le rôle qu'elle y joue et son appartenance politique: une sorte d'aréopage incontournable. On sent chez Rouart une tolérance avec régime de Vichy en justifiant son personnage car il en fait le grand perdant, exécution, perte de l'amour de sa femme, découverte de la foi, mais sa mort est glorieuse. Pour le communisme, son personnage est qualifié de nouveau «Saint-Just» on sent que vraiment ses préférences ne vont pas de ce coté-là.
Un livre comme on en a fait souvent après-guerre donnant des lettres de noblesses à nos élites valeureuses et résistantes , un livre qui n'a pas très bien vieilli mais le rappel de cette époque bénie, pour certain seulement, est agréable et laisse un petit goût de nostalgie.
Commenter  J’apprécie          00
L'histoire de quatre jeunes hommes, quatre couples, d'amis avant-guerre, pris dans les trames de l'histoire et de l'amour. Quand la guerre viendra certains deviendront résistants, d'autres collaborateurs mais chacun conservera sa dignité et jamais ne franchira le pas de l'ignominie, de celui qui se prend au jeu et y croit. A la fin de la guerre il n'en restera que peu de vivants et surtout aucun n'y aura gagné quoique ce soit si ce n'est une leçon de vie, celle qui fait montrer que la fréquentation des autres hommes, des grandes idées, des engagements est un leurre, une tromperie, une forfaiture ! Un très beau livre sur l'amitié, l'amour, la désillusion et l'état de délabrement de nos sociétés qui ne date pas d'aujourd'hui, ce qui ne rassure en rien ! Une grande leçon de pessimisme en la race humaine !
Commenter  J’apprécie          50
L'auteur a écrit un livre sur l'amitié, l'amour, mais aussi sur, je dirai, la décadence de nos sociétés.

Nous suivons des amis d'avant-guerre. Quand la guerre viendra certains résisteront, d'autres collaboreront. A la fin de la guerre, il y aura peu de survivants. Personne n'y aura rien gagné si ce n'est une leçon de vie.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
La Libération ! Qui eût cru qu'il faudrait la payer de tant de saloperies ? Il en arrivait à trouver plus de grandeur chez les vaincus. Les vaincus, les morts : eux, au moins, ne trichaient pas. Les autres le dégoûtaient. Il avait hâte de voir se dissiper cette ivresse factice de victoire. Assez de matamores de bistrot, de faux résistants, de vengeurs. A cause d'eux, il était passé à côté de quelque chose de grand, de noble. On ne peut rien faire de pur avec les hommes. Ils gâtent tout ce qu'ils touchent. Pourquoi leur en vouloir ? A lui de se reprocher sa naïveté. Il n'avait été qu'un adolescent attardé qui dessine la réalité selon ses rêves. Il n'atteignait l'âge adulte, à près de quarante ans, que par le dégoût et l'amertume. Il lui aurait fallu le spectacle des femmes tondues, des innocents à leur tour torturés, à leur tour conduits au poteau, oui, toutes ces victimes, pour comprendre enfin la vie.
Commenter  J’apprécie          10
Nuit agitée. A trois heures, on sonne à mon domicile. Sur le palier, le greffier Horst. Il me dit : "c'est pour ce matin !". Je m'habille. Nou partons dans sa voiture. La nuit est complète sur Alger. Personne dans les rues. A peine quelques ombres dans leurs burnous. Au passage, nous prenons l'aumônier, le père Roger, au couvent des Capucins, derrière la rue d'Isly. A quatre heures, nous arrivons à la prison
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Marie Rouart (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Marie Rouart
Jean-Marie Rouart vous présente son ouvrage "La maîtresse italienne" aux éditions Gallimard. Entretien avec Jean-Claude Raspiengas. Rentrée littéraire janvier 2024.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2979979/jean-marie-rouart-la-maitresse-italienne
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (75) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5196 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..