AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 227809825X
Éditeur : Didier Jeunesse (18/09/2019)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La vie d’Antoine a basculé le jour où son père, chirurgien, s’est laissé accusé à tort d’une erreur médicale. Depuis, sa mère est partie et le quotidien est devenu plutôt morose. Peu à peu, le garçon se laisse entraîner malgré lui par une bande d’ados accros à l’adrénaline : il est complice de vandalisme, de cambriolage… jusqu’à un braquage, où tout bascule.
Dans ce crescendo de violence, il ne se reconnaît plus. Pourtant, il peut encore se battre pour sorti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mariech
  26 octobre 2019
La vie d'Antoine a basculé lorsque son père est injustement condamné pour une erreur médicale , son père perd ses repères , s'enfonce dans la dépression et ce qui devait arriver arrive , sa femme le quitte pour ne pas sombrer à son tour .
Antoine décide de rester avec son père même si la cohabitation est difficile , il en veut à celui ci de baisser les bras .
Il y a une petite lueur d'espoir dans la vie d'Antoine , c'est une jeune fille de son âge , la lumineuse Lucia .
Antoine bien malgré lui va se laisser entraîner par une bande d'ados délinquants .
Arrivera - t - il à reprendre pied grâce aux quelques personnes bienveillantes qui l'entourent ?
Car c'est ça aussi que nous dit l'auteur , on peut s'égarer sur le mauvais chemin , faire des mauvais choix et faire de belles rencontres , des personnes qui croient en nous , qui nous aident , qui nous pardonnent .

Commenter  J’apprécie          203
letilleul
  17 novembre 2019
Pascal Ruter propose ici un roman initiatique très social, plus sombre que les oeuvres précédentes. L'humour cède la place à la violence de la vie et des hommes. Dans cette chronique sociale réussie, le lecteur est sans cesse rempli d'émotion et suit avec empathie le parcours d'adolescents en perte de repères, confrontés à la dure réalité et à de dramatiques faits d'actualité. le personnage principal d'Antoine touche par sa fragilité, en permanence sur le fil ténu de son existence. Incapable de se livrer, il accumule les non-dits et les émotions non digérées. Malgré les nombreuses mains tendues, il s'enferme dans son mutisme jusqu'à une remontée surprenante et touchante. Cette vision tenue de l'adolescente est très juste et le roman dépeint une photographie sociale des plus juste.
#NetgalleyFrance #cequediraientnosperes

Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          150
Sharon
  16 novembre 2019
Pas grand chose ne va dans la vie d'Antoine. Il avait pourtant un avenir tout tracé, ou presque. Il était bon élève, il aimait lire, fréquentant assidument la bibliothèque municipale, puis tout a basculé. Son père a été accusé d'une erreur médicale, il n'a pu se défendre correctement, et il a perdu le droit d'exercer. Autant dire que la reconversion professionnelle d'un chirurgien est tout sauf aisé. Sa femme avait oublié qu'elle l'avait épousé pour le meilleur et pour le pire : elle a donc fui le bateau qui prenait l'eau et nous la verrons peu dans ce récit, tant elle est éloignée, géographiquement et humainement, de l'univers de son fils. Pour elle, c'était pourtant simple : il aurait suffi qu'Antoine vienne avec elle ! Oui, mais Antoine ne pouvait laisser son père, qui était en train de sombrer, entre petits boulots, kayaks et observation des oiseaux, presque une obsession.
Alors Antoine est devenu apprenti mécanicien. Surtout, il a rencontré une bande de jeunes qui ne trouve sa raison d'être que dans la violence. Alors oui, Antoine sait confusément que ce qu'il fait n'est pas « bien », seulement il se laisse entraîner, quitte à se mettre de plus en plus en danger, quitte aussi, à voir les conséquences de ses actes. La police est là, enquête, ne laisse pas les affaires non résolues.
Puis il suffit d'une autre rencontre, pour contrebalancer celle qu'il a faite avec cette bande de jeunes. Il suffit de rencontrer quelqu'un qui est dans une détresse physique, morale, plus forte que la sienne, il suffit de rencontrer quelqu'un qui est prêt à s'engager, à s'investir, il suffit aussi qu'une main se tende, sans balayer ce qui a été fait, mais pour aider à se sortir de là, sans aucune arrière-pensée.
Ce que diraient nos pères est un livre fort, qui va crescendo dans l'émotion et l'engagement personnel : Antoine découvre jusqu'où il est capable d'aller.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (2)
Ricochet   07 novembre 2019
Pascal Ruter nous propose une immersion totale dans l'adolescence, période aussi fascinante qu'angoissante. Ce récit aborde plusieurs sujets (injustice, migrants, amour…) d'une plume sensible, engagée et bourrée d'humanité.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Lexpress   23 septembre 2019
C’est un roman sensible et doux. Ce que diraient nos pères de Pascal Ruter dont on avait aimé Le Cœur en braille nous touche avec cet ado en déroute, empêché par le trop grand chagrin de son père.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
letilleulletilleul   17 novembre 2019
Juste quelques voitures sur le parking, celles des profs, des apprentis majeurs, garées un peu n’importe comment, mordant sur le trottoir et sur la pelouse détrempée ; les carrosseries brillent sous le crachin ; des scooters, aussi, quelques-uns déglingués, frangés de rouille, qui prennent racine de semaine en semaine. Quelques motos bricolées, des 125 déguisées en 600. Le sol est marqué de grosses taches d’huile. Les gouttelettes aussi minuscules et légères que des grains de poussière flottent indéfiniment dans l’air avant d’atteindre le sol. L’odeur des feuilles et de la terre mouillée.
Les décorations de Noël viennent d’être décrochées.
Antoine remonte le col de sa veste, enfonce les poings dans ses poches. Ses cheveux mouillés lui dégoulinent dans la nuque et sur le front. Il se déplace dans la pénombre. Les jours rallongent déjà. Il y a quinze jours, quand il a quitté le garage de son patron pour entamer sa session de cours au lycée, il faisait déjà nuit à cette heure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
letilleulletilleul   17 novembre 2019
Gaëtan sort de sa poche une pièce en bois qu’il fait sauter dans sa main. Puis l’attrapant au vol, il ajoute :
– On va jouer aux échecs.
Et les deux autres éclatent de rire.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   11 novembre 2019
Il y a des moments dans la vie où on est capable de sauter, de tout dépasser pour risquer sa vie, c'est juste une question de circonstances.
Commenter  J’apprécie          50
SharonSharon   11 novembre 2019
Il n'avait pas tout lu, c'est sûr, mais quel secours attendre des livres ? Aucune lecture ne pourrait venir à son aide, lui dire quoi faire, les livres ne sont rien face aux malheurs de l'existence.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   11 novembre 2019
- Clandestins, réfugiés, migrants, j'en sais rien, question de vocabulaire. Des pauvres gars, en tout cas.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Pascal Ruter (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Ruter
Interview de Pascal Ruter, parrain de l'édition 2017-2018. Concours Je Bouquine en partenariat avec les éditions Didier Jeunesse.
autres livres classés : apprentissage de la vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le coeur en braille

Quel est le personnage principal ?

Haiçam
Victor
Marie-José

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Le coeur en braille de Pascal RuterCréer un quiz sur ce livre