AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 237554045X
Éditeur : Slalom (26/01/2017)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Inspiré d’un fait divers dont tout le monde se souvient, ce récit alterne le témoignage direct d’un père privé de sa fille et les sentiments de la jeune fille, qu’elle exprime dans son Journal tenu au fil des événements.

Un homme s’enferme dans une grue, à plusieurs mètres de haut, avec le strict nécessaire pour tenir un « siège » dont il ignore la durée. Est-ce un fou, un homme suicidaire, un dangereux activiste ?
Non, cet homme est un papa dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Hamisoitil
  09 février 2017

L'homme de la grue parle d'un père, complètement anéanti, privé de sa fille, depuis son divorce, et cela fait un an qu'il n'a plus de nouvelles d'elle, depuis que son ex-femme a décidé de déménager. Bien sûr, il a essayé de la raisonner, de ne pas l'éloigner de lui. Bien avant cela, il avait déjà, pour l'état et pour la mère, kidnappé Camille, sa fille. Oui, c 'était une chose stupide car, maintenant, la maman ne veut plus qu'il s'approche d'elle à moins qu'il soit sur surveillance pendant une heure lors de son tête à tête. Hors de question ! C'est un moment d'intimité qui ne concerne personne d'autre que lui et sa princesse. Et pis un jour, il décide d'agir, de prendre le taureau par les cornes. Besoin que le monde sache qu'il souffre. Oui, il souffre parce qu'il ne peut pas la voir . Alors, il monte dans cette grue, en plein chantier, pour ne plus en bouger. Ce père sait que la police viendra le raisonner, pour le faire descendre, et qu'il ira sûrement en prison, mais, il sait aussi qu'il ne partira pas de là, tant qu'il n'aura pas une réponse favorable. Son sac de couchage est là, ses provisions aussi et même son téléphone.
En parallèle, nous suivons Camille par le biais de son journal. Elle souffre aussi de son côté et ne comprend pas trop pourquoi sa mère est aussi acharnée envers son père. Parfois, elle lui pose des questions mais les réponses tardent à venir.
En suivant le père et Camille, l'auteur appui sur le coté psychologique des personnages. C'est intéressant dans le sens où l'on peut facilement se mettre à la place des protagonistes. Au fil de l'histoire, on sait que ce père, a fait quelque chose de grave ou en tout cas, a mis la mère en rogne et c'est vraiment vers la fin que l'on comprend le pourquoi du comment. Et d'ailleurs, quand j'ai enfin ma réponse, ben, je reste un peu sans voix. Et effectivement, une femme blessée, trahie, peut aller très loin dans la vengeance et, parfois, le seul moyen de blesser l'autre, à son tour, c'est de mettre tout en oeuvre pour l'empêcher de voir ses enfants. C'est triste d'en arriver là !
Finalement, j'ai beaucoup aimé l'histoire. J'ai trouvé cela très émouvant, très bien amené. Et au fond de moi, je voulais que tout ce truc enclenché puisse aboutir à du positif. On peut dire que oui !
Je recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylvicha
  07 mai 2017
L'homme de la grue est un roman à deux voix : celle d'un homme terriblement malheureux de ne plus voir son enfant et celle de sa fille Camille qui souffre depuis la séparation de ses parents.
Dans un acte de colère et de désespoir il grimpe dans une grue de chantier, déploie une banderole et décrète qu'il ne descendra que quand il aura la certitude de revoir son enfant.
Inspiré d'un fait divers, cette histoire pose le problème des parents séparés de leur enfant par des centaines de kilomètres, de la justice qui n'est pas toujours impartiale dans les affaires de divorce et surtout des conséquences sur les enfants.
Ce livre a été écrit dans le cadre du feuilleton des Incorruptibles, un partenariat entre l'auteur Eric Sanvoisin et plusieurs classes de 5e et 4e. C'est surement pour cette raison que cette histoire pourtant assez tragique est traitée de manière simple et pleine de sincérité.
Une histoire touchante et prenante. Un roman à découvrir !!
Merci à Babelio et aux éditions Slalom pour cette jolie découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
odin062
  01 avril 2017
« L'homme de la grue » de Eric Sanvoisin est un roman jeunesse, court, se basant sur l'histoire de ce père Nantais, Eric Galerne, qui réclamait le droit de voir ses deux enfants âgés de 5 et 14 ans. Ce n'est pas le genre de lecture qui m'aurait attiré au premier abord et je remercie ainsi babelio et les éditions Slalom pour cette envoi estampillé « Masse critique ».
Ce roman a été écrit par l'auteur et enrichi des critiques de bons nombres d'élève de collège et lycée. Il en résultat un livre très prenant et fluide. Deux narrateurs se passent les chapitres au fil du bouquin : le père qui revendique ses droits au sommet de sa grue et sa fille qui vit très mal le conflit opposant ses deux parents. Un certain mystère s'installe d'ailleurs autour de ce conflit et le tout est bien amené à la fin du livre.
Le livre est vraiment très court (130 pages, grande police) ce qui rend le roman accessible au plus grand nombre. de plus, l'idée de partir d'un fait divers pour y écrire une histoire est vraiment intéressante.

Le sujet de l'histoire en soi rend le récit plutôt plat (mais on ne lui en demande pas plus) ce qui fait que, comme dit au début, ce n'est pas le genre de livre qui m'aurait attiré. Toutefois, je l'ai dévoré en deux fois et j'ai passé un très bon moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chriskorchi
  19 février 2017
Une histoire vraie bouleversante et tellement actuelle hélas, le nombre de divorces explosent dans cette société du je prends-je jette et les premiers à en faire les frais sont les enfants. Certains parents se servent d'eux pour faire souffrir l'autre, celui qu'ils n'aiment plus ou celui qui ne les aiment plus. L'enfant est alors l'otage de ses propres parents, très souvent la garde en est donnée à la mère au détriment du père. Comment si c'était une évidence, comme si ça allait de soi que la mère était la meilleure solution pour l'enfant. Et bien non, n'en déplaise aux plus grands nombres les pères peuvent être bien plus attentifs et bénéfiques pour les enfants qu'une mère. Certains parents en divorçant, divorce aussi de leurs enfants mais d'autres ne les oublient pas et on ne devrait jamais accepter de les séparer. Je me rappelle très bien de ce papa en souffrance qui voulait juste pouvoir voir sa fille, son enfant , j'avais été émue, touchée et solidaire de ce papa courageux qui a essayé d'interpeller les médias. Je ne pouvais donc pas passer à coté de ce livre dont le sujet me touche.
Un livre jeunesse qui va pouvoir interpeller les jeunes sur ce problème de plus en plus fréquent et qui montre que la souffrance n'est pas que du coté du père mais aussi du coté de l'enfant. C'est pour cela que l'auteur a choisi l'alternance des points de vue celui du père et celui de la fille par l'intermédiaire de son journal. On arrive aisément à se mettre à la place du père et de la fille, on mesure toute l'importance de changer les choses au niveau de la garde des enfants et des conditions de garde ou droit de visite. Là on fait pas dans le larmoyant, mais c'est très touchant et émouvant, on veut que tout s'arrange pour ce papa qui aime simplement sa fille.
Ce livre parlera aux ados qui peuvent connaître cette situation difficile du partage entre deux parents et qui pourront peut être trouver des réponses et surtout comprendre que rien n'est simple, que personne ne détient la vérité, que chacun a sa version. de plus, les chapitres sont assez courts, le style est simple et cela pourra toucher un large public.
VERDICT
Un très poignant témoignage, une histoire vraie que je conseille à tous.
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ceib
  21 mars 2018
Récit qui alterne deux points de vue : un père, monté sur une grue pour réclamer le droit de garde de sa fille, et cette dernière, Camille, prise entre son père et sa mère, et voulant mener une vie "normale" dans son collège alors que tous ont les yeux braqués sur son père...
Le fait divers est finalement ici un simple point de départ pour dépeindre très finement la psychologie des personnages. Aucun n'est finalement manichéen : le père, présenté comme victime, s'avère au final bien plus ambigu sur sa démarche (le fait-il vraiment pour sa fille ou bien par vengeance et par égoïsme?). La mère, vue au début comme une femme injuste, est en réalité une femme blessée et une mère inquiète. Et au milieu de ce drame familial, leur fille, écartelée par son attachement à ses deux parents.
Au final, le livre se lit d'une traite, avec émotion. Il est court et pourtant brosse un portrait très juste et tout en nuance de la séparation. Une belle réussite !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
odin062odin062   31 mars 2017
Bon, j'arrête là. Raconter les cours, c'est pas top. Les vivre est déjà bien assez pénible. Ah, une dernière chose : je déteste le collège.
Commenter  J’apprécie          40
SophieBHSophieBH   11 janvier 2018
Je me souviens d'un temps où mes parents étaient heureux ensemble. J'étais encore à la maternelle et le ciel était bleu à la maison. A mon entrée au CP, les premiers nuages ont commencé à s'amonceler au-dessus de mes parents. J'ai eu l'intuition qu'un événement avait brutalement taillé en pièces l'amour qu'ils se portaient. Quoi ? Je ne l'ai jamais su. Mais, à partir de cette période, des orages ont éclaté dans leur chambre, puis dans la cuisine, avant de gagner toutes les autres pièces. Seule ma chambre a été épargnée. Peine perdue. Mes parents ont fini par se séparer de la pire des manières : dans la haine. Pour la petite fille que j'étais, c'était la fin du monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SophieBHSophieBH   11 janvier 2018
L'homme n'a même pas conscience qu'il jure tout haut, tout seul. S'il avait son ex-femme en face de lui, il ne sait pas ce qu'il ferait. Il ne l'a jamais touchée. Ce qu'il veut dire par là, c'est qu'il ne l'a jamais frappée. Mais maintenant, il en serait peut-être capable. Et hop, le poing qui part... La garce !
Commenter  J’apprécie          00
SophieBHSophieBH   11 janvier 2018
- Tu ne vois plus ton père ?
- Non, il est violent. Il frappait ma mère. Il me frappait aussi. Alors, il n'a pas le droit de nous approcher.
- Le mien, il ne frappait personne. Mais une fois, il m'a enlevée. On a disparu pendant six semaines. Et du coup, il a des ennuis.
Violetta cracha par terre de dégoût.
Commenter  J’apprécie          00
SophieBHSophieBH   11 janvier 2018
La télé continue à débiter ses horreurs. Sur l'écran se succèdent des scènes de guerre. Il y a pire ailleurs. Bien pire.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Éric Sanvoisin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Sanvoisin
Lundi 9 septembre 2019, Babelio accueillait la présentation de la rentrée littéraire Auzou Romans dans ses locaux à Paris. L'occasion pour les lecteurs et libraires invités de découvrir en profondeur et dans la bonne humeur cette collection jeunesse qui met en avant la production francophone.
Retrouvez en vidéo Eric Sanvoisin, Yaël Hassan, Erik L'Homme et Yann Rambaud, ainsi que leur éditrice Krysia Roginski, venus présenter les 5 livres de cette rentrée.
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : divorceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le buveur d'encre

Comment le buveur d'encre s'appelle-t-il?

Le buveur d'encre
Draculivre
Le super vampire
Odilon

11 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Le Buveur d'encre de Éric SanvoisinCréer un quiz sur ce livre
.. ..