AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075075395
Éditeur : Gallimard Jeunesse (15/06/2017)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Un cargo fait naufrage. Rozzoum unité 7134, alias Roz, échoue sur une île déserte. Pourra-t-elle survivre dans la vie sauvage ?
Une splendide et captivante aventure, pleine de dangers et d'émotion. Un hymne à la nature et à l'amitié.
À partir de 9 ans.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
stephmanfredo
  18 octobre 2017
Mon avis :
Robot sauvage est un de ces bijoux que nous réserve la littérature pour la jeunesse, dont les auteurs explorent inlassablement des chemins de traverse et prennent le lecteur par surprise pour le faire rêver, le bouleverser, l'enchanter. Leur palette est infinie. Cette étonnante fable contemporaine en est la parfaite illustration : elle mêle récit animalier et robinsonnade, avec un soupçon de science-fiction, le personnage principal étant un robot, la part de la science-fiction s'arrête là.
Il aura suffit qu'un cargo transportant des robots soit coulé par une tempête pour que 5 caisses s'échouent sur une île. Si quatre se brisent sur les rochers, la cinquième dépose délicatement sur le rivage un robot encore intact. Une loutre curieuse l'allume par hasard. C'est ainsi que Rozzoum, unité 7134, vient à la vie, avec un cerveau électronique vierge de toute expérience. Seul dans la nature, il doit s'adapter à son environnement et apprendre. Apprendre à se protéger des éléments et des animaux pour survivre. Car pour eux, il n'est rien d'autre qu'un monstre qui perturbe l'équilibre de leur écosystème. En bref, il doit devenir un robot sauvage. Rozzoum apprend les langues des animaux pour s'intégrer dans leur société, une société parfaitement organisée contrairement à ce que croit l'homme. Il va même jusqu'à adopter et élever un oison qui se retrouve orphelin par sa faute, et devient… sa maman sous le nom de Roz.
Alors Roz se met à éprouver des émotions. Développant un fort sentiment maternel pour son fils, Joli-Bec, elle s'intègre à la société des animaux, à laquelle rien ne l'avait pourtant préparée. Elle s'émeut des premiers pas de son fils, de sa première baignade, de son premier vol, se fait des amis qu'elle aide et protège de son mieux des rigueurs de l'hiver. le décalage entre le robot analysant froidement la moindre situation et les réactions des animaux est une source permanente d'humour et d'émotions ; la galerie des personnages, haute en couleurs est irrésistible, castors, ratons laveurs, ours et autres oies. Les tribulations de ce robot qui n'a rien de sauvage, son évolution de simple mécanisme à individu conscient, donne lieu à une belle aventure pleine d'amitié, d'entraide, d'amour, d'intelligence et de tendresse. le drame affleure quand trois « Recup », chargés de ramener à l'usine les machines perdues sur l'île, viennent s'en prendre à Roz. Solidaires, les animaux font tout pour la protéger à leur tour. Mais très abîmée, leur amie est contrainte d'aller se faire réparer à l'usine, promesse d'une suite certainement tout aussi magique !
Découpé en chapitres très courts, Robot sauvage est une histoire alerte et pleine de rebondissements, qu'on lit comme autant d'épisodes d'un feuilleton. C'est surtout un premier roman superbe et original de Peter Brown, une utopie animalière et robotique d'où se dégage un amour de la nature, une tendresse et une bienveillance qu'on avait déjà vues dans un album du même auteur, le Jardin voyageur publié chez Mijade (2012), sans oublier son humour délicieusement décalé et poétique, déjà présent dans Les Enfants font d'épouvantables animaux de compagnie publié chez Circonflexe (2012), ou L'Envol du Dodonef publé chez Nordsud (2009). Mettant au service de son roman ses talents de dessinateur, il ponctue son roman de très belles illustrations en noir et blanc qui renforcent la beauté du texte.
Déjà incontournable !
Lien : https://stephanemanfredo.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Virgule-Magazine
  08 mars 2018
« Notre histoire commence sur l'océan, avec du vent, de la pluie, du tonnerre, des éclairs et des vagues. » Pris dans cette tempête, un cargo fait naufrage et coule, tandis que des centaines de caisses, contenant chacune un robot neuf, s'en échappent. Ballottées par les flots, les caisses finissent par sombrer, une à une, et il n'en reste bientôt plus que cinq, qui dérivent vers une île. Les quatre premières sont projetées contre des récifs, sur lesquels elles se brisent avec leur contenu. La dernière atterrit, éventrée elle aussi, sur un rocher, mais le robot qu'elle renferme est intact, et se met à parler, au grand étonnement d'une troupe de loutres curieuses : « Bonjour, je suis ROZZOUM numéro 7134, mais vous pouvez m'appeler Roz. »
L'avis de Chloé, 10 ans : Un livre très bien. J'ai beaucoup aimé l'idée du robot devenu sauvage. 
L'avis de la rédaction : Un roman poétique et très original, qui célèbre la nature sauvage, et confronte ce thème intemporel à celui, actuel et futuriste, de l'intelligence artificielle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yorick_CDI
  06 janvier 2018
Robot sauvage est un beau livre, poétique et émouvant, qui fait réfléchir aussi, sur la nature, sur l'être humain, l'identité ou l'amitié.
L'écriture est simple, fluide et agréable, les illustrations en noir et blanc sont vraiment réussies (elles sont de l'auteur).
Il s'agit en quelque sorte d'un "conte philosophique" avec plusieurs niveaux de lecture possible. Il faut certes passer outre le réalisme (ou non-réalisme) pour s'attacher plutôt au mouvement d'ensemble et aux idées apportées. Le robot, échoué seul sur une île, apprend, comprend, s'adapte, et j'ai aimé que pour survivre il lui faille aider, devenir ami avec les animaux, et persévérer encore et encore. Devenir sauvage, devenir plus "humain" aussi.
Je pense que ce livre peut être lu à tout âge, à partir de la fin de l'école primaire, mais si vous êtes adulte (et un peu sensible), lisez-le aussi, vraiment.
Commenter  J’apprécie          20
revesanimes
  27 avril 2018
Lorsque j'ai entamé la lecture du roman « Robot Sauvage », l'année dernière, alors qu'il commençait déjà à être un best-seller aux États-Unis et bardé de prix littéraires outre-Atlantique, j'étais de prime abord forcément charmée par le résumé : un robot échoue sur une ile déserte, alors que le cargo dans lequel toute la cargaison de robots humanoïdes dont elle faisait partie fait naufrage.
J'ai connu cette pépite de la littérature jeunesse grâce au magazine « Planète Robots » dont je suis une lectrice assidue, étant entre autres passionnée de robotique. Mais je l'aurais très certainement connu de quelque autre façon que ce soit un jour ou l'autre, lors des mes recherches de nouvelles merveilles littéraires à dévorer.
Alors, il y a tant à dire sur ce beau roman qui ne peut prôner que de belles valeurs auprès des plus jeunes, et émerveiller les adultes ayant gardé leur part d'enfant. Roz est certes un robot, mais elle va peu à peu faire preuve d'empathie, voire commencer à ressentir quelques sentiments : d'amitié envers les animaux avec lesquels avec va nouer des liens, d'amour presque « maternel » envers son fils Joli-Bec… Ce qu'on pense a priori impossible venant de robots fabriqués et programmés par l'homme. Mais pourtant bien là une question qui nous travaille, puisqu'elle a fait et continue de faire l'objet de bon nombre de films (« Wall-E », « A.I. Intelligence Artificielle », « le Géant de Fer »…), de livres : un robot peut-il, ou pourra-t-il un jour faire preuve d'empathie, avoir des sentiments ? Vaste sujet sur lequel les auteurs/scénaristes restent intarissables. Peter Brown, lui aussi passionnée de robot et de nature, a combiné ses deux passions dans une histoire touchante, sensible et poétique.
Le plus touchant reste sans nul doute la relation que Roz noue avec Joli-Bec. La fin du roman (qui n'est pas vraiment la fin en somme, puisqu'il y a désormais une suite, « The Wild Robot Escapes » (pas encore sorti en France)), fera verser quelques larmes aux plus sensibles. Les très belles illustrations de Peter Brown lui-même, nous font passer de chapitres écrits, sous une quasi-forme de contes, à une histoire que l'on peut « imager et imaginer ».
Ma critique complète sur mon blog: reves-animes.com
Lien : https://reves-animes.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MordusDeLivresHenriIV
  04 décembre 2018
Robot sauvage est une aventure assez émouvante , l'histoire parle d'un robot qui atterrit sur une île et qui va apprendre à survivre dans la nature . C'est pour cela que Robot Sauvage est une histoire passionnante, un suspense à la fin de chaque chapitre ce qui nous donne envie de poursuivre l'histoire . Accompagnés de ses magnifiques dessins qui nous aident à comprendre facilement l'histoire ce qui va permettre la faciliter de la Lecture aux plus jeunes. La construction du récit est très réussi MAIS les chapitres sont trop courts .
J'espère que mes critiques vous ont été de bonne aide
Bonne Lecture , Lùca
J'ai bien aimé le livre, c'est émouvant les chapitres sont une peu trop courts. Les dessins sont bien faits et nous permettent de mieux comprendre l'histoire. La construction du récit est très réussie, l'histoire est passionnante et facile à comprendre. Il y a du suspense à la fin des chapitres.
Theoden
J'aime bien Robot Sauvage. C'est très illustré et très émouvant donc je n'ai plus eu envie de lâche le livre. Mais c'est dommage qu'il n'y a pas de monstre et que le robot se fasse casser. Ce livre était long mais malgré les 80 chapitres il est très facile à lire et drôle aussi.
Hugo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile   31 juillet 2017
Je devrais te rappeler, cher lecteur, que Roz ne savait absolument pas comment elle était arrivée sur cette île. Elle ne savait pas qu'elle avait été fabriquée dans une usine, puis stockée dans un entrepôt avant de traverser l'océan à bord d'un cargo coulé par un ouragan, ni que sa caisse s'était retrouvée à flotter au milieu des vagues pendant des jours et des jours, avant de s'échouer sur le rivage. Elle ne savait pas non plus qu'elle avait été activée accidentellement par ces loutres curieuses. Pendant qu'elle observait l'île, il ne lui vint jamais à l'esprit qu'elle eût pu ne pas être à sa place. Pour autant qu'elle sache Roz était chez elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile   03 août 2017
A l'aube, la tempête avait cessé, mais de bruits d'eau montaient de toutes parts. On entendait le ploc-ploc des eaux de ruissellement de la montagne et le clapotis des rivières en crue. Puis vint un bruit très différent : le clac que produit un robot lorsqu'il glisse sur un rocher mouillé.
Il y eut pas mal de clac ce matin-là.
Commenter  J’apprécie          60
chantychanty   18 octobre 2018
Grâce à la trêve instaurée par Roz, la vie du Nid était généralement harmonieuse. Mais quand les animaux sortaient, tout se passait comme d'habitude. Quelquefois, l'un des pensionnaires ne revenait pas. Ou revenait dans le ventre d'un autre. Comme vous pouvez vous l'imaginer, ça suscita quelques moments gênants.
Commenter  J’apprécie          10
chantychanty   18 octobre 2018
Ça doit être dur d'avoir un robot comme maman. [...] D'où venait-elle? [...] Serait-elle toujours là pour lui? Tourmenté par ces questions, l'oison éprouvait pour sa mère des sentiments qui alternaient entre l’amour et la confusion, en passant par la colère. Vous êtes sans doute nombreux à connaître ça.
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   14 décembre 2017
Le système d'exploitation du robot l'empêchait d'être violent, mais rien ne lui interdisait d'être agaçant.
Alors Roz cueillit des pommes de pin dans les branches qui l'entouraient et les lança sur les ours.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Peter Brown (II) (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter Brown (II)
Peter Brown Interview
autres livres classés : robotsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1020 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..