AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021375218
Éditeur : Seuil (04/10/2018)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 12 notes)
Résumé :
« Lola est magique. Si Lisbeth Salander de Millenium se bat contre le Mal, l’originalité du personnage de Scrivner Love est justement de la situer du mauvais côté de la barrière. »
Le JDD.

A première vue, Lola n’est que la jolie copine de Garcia, le leader des Creenshaw Six, petit gang latino qui règne sur un barrio pourri du sud de Los Angeles. Mais les apparences sont trompeuses car en réalité, c’est Lola qui donne les ordres. Impitoyable st... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
nadiouchka
  18 octobre 2019
Un livre qui avait attiré mon attention car le nom de l'auteure m'était inconnu : Melissa Scrivner-Love, et dont le premier roman : « Lola » me paraissait prometteur. Melissa vit à Los Angeles et elle est scénariste. Comme elle est la fille d'un policier et d'une greffière, on comprend qu'elle ait un certain goût pour avoir écrit ce thriller ❤ et que les informations ne lui ont certainement pas manquées avec sa famille. Remarque non négligeable : pour ce premier roman, elle a reçu le prix Edgar-Allan-Poe...
Ici, on rencontre une certaine Lola Vasquez , qui va devenir « cheffe de gang » (dans l'ombre) des « Creenshaw Six » alors qu'on la croit sous la coupe de Garcia , son petit ami. Si elle est de constitution (apparemment) fragile, elle est en fait une « costaud » et une « dure à cuire » avec son tempérament fougueux. C'est qu'on évolue dans un milieu latino, à Huntington Park, dans un barrio de Los Angeles
On va suivre son parcours avec de nombreux rebondissements, dans ce milieu où règne la drogue et où les cartels se font la guerre pour cette poudre blanche. Mais il n'y a pas que cela de blanc car tout le reste est soit bien noir soit bien rouge avec le sang qui coule à flots lors des règlements de compte. Quant aux bons sentiments, c'est avec l'apparition de la petite Luçy, une petite gamine « utilisée » par sa mère et que Lola va prendre sous sa protection. Enfin une note de sensibilité dans tout ce monde de brutes.
Lola se pose la question mais résout vite le problème : « Héberger une gamine dans un pavillon miteux qui sert de quartier général à un gang, est-ce plus grave que de la laisser retourner chez une camée et un pervers ? Non, décide-t-elle. Les armes et la drogue ne sont pas le pire spectacle pour un enfant. Même si ça devrait l'être. » (p.123)
On y voit aussi l'amour 💕 qui règne entre Garcia et Lola. Quant aux autres, les ripoux et compagnie, qu'ils obéissent, sinon gare, Lola est là pour remettre un peu d'ordre, à sa façon.
D'ailleurs, pour cela, rien ne vaut un bon couteau bien aiguisé 🔪 ou un revolver…
Comme on le voit, c'est une histoire de violences, de rebondissements inattendus. Tous les personnages sont importants dans ce contexte et je dois dire que faire de Lola une meneuse d'hommes m'a bien plu, surtout de la façon dont cela se passe. C'est qu'elle est bien futée notre Lola et elle n'hésite pas à se battre ou à recevoir des coups : elle n'a pas froid aux yeux – d'ailleurs elle récolte souvent des cocards - ne craint pas d'affronter des gros bras.
Un très bon thriller où l'action ne manque pas, quitte à devoir reprendre son souffle car ça cogne dur - les rebondissements s'enchaînent les uns après les autres – l'humour est également présent dans certaines répliques – on cherche l'héroïne (pas Lola, l'autre, « la blanche »…😍) et on la trouve là où on ne l'attendait pas … bien des événements à découvrir avec un suspense garanti.👍
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
orbe
  30 novembre 2018
Lola est à la tête d'un petit gang. Mais aux yeux de tous, c'est Garcia qui le dirige.
Elle doit en plus de tenir leur commerce illégal, tenter de protéger son frère et de gérer sa mère.
Lorsque le Cartel leur demande d'intervenir dans une transaction et que celle-ci échoue avec fracas, il ne reste que quelques jours à Lola pour trouver une solution ou mourir.
Un vrai thriller qui contient de nombreux rebondissements. La trame est complexe et intéressante. Elle fonctionne bien avec de nombreuses ramifications et impasses.
Lola est en permanence prise dans un étau que sa condition de femme enserre. le lecteur est plongé dans la survie des quartiers pauvres américains. Les inégalités sont tenaces et les voies de sortie étroites.
Le passage de la toute jeune Lucy dans l'école des beaux quartiers est en cela lumineux et désespérant.
C'est la position de l'héroïne en tant que cheffe de gang qui m'a attirée vers ce livre qui faisait écho à la question de l'invisibilité des femmes. Mais au final l'intrigue prend le dessus.
A la survie s'ajoute alors la question de la fidélité et des liens familiaux. L'ensemble donne un roman original et captivant.
A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
OctaviaJaymesAdama
  04 décembre 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions du Seuil pour m'avoir envoyé ce livre gratuitement en échange d'un avis.
Quand j'ai su que l'autrice était une des scénaristes de CSI : MIAMI et Person of Interest, je savais que le roman serait sympathique. Cependant, je ne m'attendais pas à aimer autant !
Dans ce livre nous suivons donc le personnage de Lola, jeune latina du barrio qui sort avec le chef d'un gang appelé les Crenshaw Six. Seulement ce que personne ne soupçonne, c'est que le chef est en réalité Lola elle-même ! Lorsque le cartel leur demande de faire capoter la livraison d'un concurrent, les Crenshaw Six sont en passe de devenir un gang renommé. Malheureusement, cette soirée se déroule mal et Lola doit maintenant payer les pots cassés…
« Riches ou pauvres, gros ou maigres, les êtres humains sont des animaux. Toujours prêts à se battre. A lancer la meute contre le plus faible »
J'ai tout d'abord trouvé très intéressant que le roman se focalise sur la vie des membres de gangs et de cartels puisque, du coup, il n'y a pas de “héros”. Tout le monde est plus ou moins corrompu…
« Elle cherche à emboîter toutes les pièces : un sac d'héroïne disparu, un flic véreux, des billets troqués contre du papier, Darrel, Elridge, Andrea, le centre de désintoxication de Sadie. Quel est le lien ? »
“L'enquête” de Lola m'a tenue en haleine jusqu'au bout, je n'avais pas assemblé toutes les pièces du puzzle avant la révélation finale et j'ai adoré être surprise ! Cette investigation était digne des meilleures séries policières !
Lola est un personnage complexe comme je les aime ! Elle n'est pas ce qu'on peut appeler une “bonne personne” mais elle n'est pas un monstre non plus. Elle n'est pas faite de blanc et de noir mais plutôt de zones de gris. Oui, elle est dans un gang et n'hésite pas à torturer et même tuer pour arriver à ses fins, mais on peut voir qu'elle a tout de même un coeur (notamment lorsqu'elle est avec Lucy). Et puis, il faut le dire, elle m'a fait mourir de rire !
« Elle regrette de ne pas avoir une seconde batte de base-ball sur la banquette arrière en cas d'urgence. Pour remettre à leur place les connards qui se la pètent, par exemple. »
Il y a énormément de personnages dans ce livre, mais on ne s'y perd pas.
Dans les Crenshaw Six, le seul que j'ai réellement aimé (à l'exception de Lola) est Jorge. Il est très loyal, drôle et je pense que, comme Lola, c'est une personne qui a du coeur. En revanche, je n'ai pas trop accroché à Marcos, dans le sens où on ne sait pas vraiment s'il ne va pas retourner sa veste à un moment. Garcia ne m'a pas convaincu non plus. Ensuite au niveau d'Hector… il m'a saoulé pendant TOUT le roman ! Il est stupide, faible et puéril ! Je crois que c'est le personnage qui m'a le plus énervée…
J'ai bien aimé le personnage de Lucy : le fait qu'une enfant soit témoin de tout ça apporte beaucoup à l'histoire. Sa mère est horrible, je n'avais qu'une envie c'était d'appeler Olivia Benson à la rescousse.
Lola montre un nouveau visage quand elle s'occupe de cette petite fille et j'ai trouvé leurs moments de complicité très touchants.
J'ai aussi apprécié le personnage d'Andrea, une vraie badass et une égale vis-à-vis de Lola ! J'ai trouvé les membres de Los Liones et du gang de Darell King bien développés, on y croyait vraiment.
J'ai donc passé un très bon moment de lecture, la plume de l'autrice rend le tout très addictif. J'avais tout le temps envie de continuer à lire pour savoir ce qu'il allait se passer !
J'ai découvert qu'il y avait un deuxième tome et il me tarde vraiment de pouvoir le lire, surtout après cette fin qui ne répond pas à toutes les questions que je me pose…
Lien : https://passionlivresblogblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Calimero29
  03 octobre 2018
Pas vraiment emballée à la lecture de la quatrième de couverture, pas très intéressée par un roman qui se passe au sein des gangs américains, royaume du trafic de drogue, de la prostitution et des meurtres.
Et puis j'ai commencé la lecture de ce thriller, qui n'en est pas un car pas d'enquête de police, pas de policier ou alors ripou, pas de fin morale où les méchants sont arrêtés, où la justice triomphe et où la société retrouve son ordre ante. Mais le suspens est là quand même.
Et je me suis laissée emporter par ce petit bout de femme, Lola, cheffe de gang dans la banlieue chaude de Los Angeles mais qui laisse croire que c'est son homme qui l'est car le rôle de la femme au sein des gangs est de satisfaire les désirs de leurs hommes et pas de commander et tuer. Elle tue ses ennemis sans hésiter, elle fait du trafic de drogue, elle a parfaitement intégré les règles de ce monde dangereux où seul(e)s les plus fort(e)s survivent et croit ainsi se venger d'avoir été prostituée par sa mère pour que celle-ci puisse se payer ses doses. Elle est cependant très ambivalente car elle protège son frère et sauve une petite fille Lucy du sort qu'elle a elle-même connu, elle se tient éloignée et tient éloignés son frère et Lucy de la drogue alors qu'elle en fait commerce.
Les personnages principaux de ce roman inclassable sont les femmes qui ne sont jamais de douces petites choses effarouchées, qu'elles soient cheffe de gang, mère, compagne, procureure ; c'est un livre féministe où les femmes, en général, sont plus courageuses, loyales, rusées, humaines que les hommes même si on aurait préféré un féminisme moins violent, moins agressif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hayatte_B
  17 mars 2019
Lola dirige - dans l'ombre - les Crenshaw Six, un gang latino de Los Angeles. Ambitieuse, elle souhaite que son gang ait un rayonnement plus important dans ce milieu. La mission donnée par le Cartel lui permettra peut-être d'atteindre cet objectif, à condition qu'elle sorte vivante du deal imposé.
Charismatique, chef de gang, tueuse à sang froid, Lola est un personnage principal peu commun dans la littérature actuelle qu'il aurait été intéressant de développer plus en profondeur (tout comme les personnages de la procureure et du flic ripoux).
Ces trois protagonistes pourraient être les parfaits personnages récurrents d'une série télévisée - adaptée du roman- basée sur le modèle de « Sons of Anarchy ».
En effet, cette histoire est - selon moi - plus adaptée pour la télévision que pour le support papier. Il m'a fallu un peu de temps avant de rentrer pleinement dans cette fiction policière et j'ai parfois dû lire plusieurs fois certains passages afin d'en comprendre le sens.
Mélissa SCRIVNER LOVE, scénariste de métier, a produit - avec Lola - un roman qui aurait plus sa place à la télévision, sous forme de série. Ce format permettrait aux lecteurs de rentrer plus facilement dans le récit et à l'auteure de développer plus longuement la psychologie et l'histoire de ses personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   03 décembre 2018
En sortant du café, Lola rejoint sa voiture en cinq minutes, un temps record si l’on considère que les commerces de Venice aiment se laisser désirer, obligeant la clientèle à payer et à parcourir plus d’un kilomètre à pied pour se garer. Elle veut appeler Garcia pour dire qu’elle est dans une impasse. Darrel a peut-être essayé de faire jouer la concurrence, mais ça reste l’un des principaux clients du cartel, et l’un des plus réguliers. Si elle le tue, le Mexicain la supprime sans autre forme de procès. Si elle ne le tue pas, elle ne gagne pas la confiance d’Elridge et le Mexicain la supprime sans autre forme de procès.
Dans tous les cas, elle s’imagine la tête tranchée, le corps plongé dans une cuve de soude caustique déposée sur la pelouse pour Garcia. Garcia qui ne saura jamais si les lambeaux d’os et de peau sont réellement les siens. Le cartel a un faible pour la soude, parce qu’elle rend impossible toute analyse génétique. Et par là même rend le deuil impossible, les proches ne pouvant pas identifier les restes avec certitudes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OctaviaJaymesAdamaOctaviaJaymesAdama   04 décembre 2018
Elle cherche à emboîter toutes les pièces : un sac d’héroïne disparu, un flic véreux, des billets troqués contre du papier, Darrel, Elridge, Andrea, le centre de désintoxication de Sadie. Quel est le lien ?
Commenter  J’apprécie          00
OctaviaJaymesAdamaOctaviaJaymesAdama   04 décembre 2018
Une rapide recherche sur Internet lui a permis de trouver son nom complet : Andrea Dennison Whitely. Avec un nom pareil, soit elle est pétée de thunes, soit c’est une tueuse en série.
Commenter  J’apprécie          00
OctaviaJaymesAdamaOctaviaJaymesAdama   04 décembre 2018
Elle regrette de ne pas avoir une seconde batte de base-ball sur la banquette arrière en cas d’urgence. Pour remettre à leur place les connards qui se la pètent, par exemple.
Commenter  J’apprécie          00
OctaviaJaymesAdamaOctaviaJaymesAdama   04 décembre 2018
– Vous imaginez quand même pas que vous aller me buter devant chez ma mère, bande d’enculés ! dit-elle en regardant le nettoyeur, pour qu’il ne se sente pas négligé.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : gangsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Melissa Scrivner Love (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1756 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..