AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246429517
447 pages
Éditeur : Grasset (10/10/1990)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 15 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Grasset - 10/1990)


Napoléon III est, sûrement, le plus mal aimé des chefs d'État de la France et le Second Empire le plus mal connu de ses régimes. Et pourtant, de 1848 à 1870 se crée la France contemporaine.

S'il inaugure son règne par un coup d'État, Louis Napoléon Bonaparte, aussitôt, rétablit le suffrage universel banni par la Deuxième République agonisante. Et, à la différence de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Davalian
  11 mars 2016
Les critiques sont nombreuses dans les ouvrages historiques pour s'opposer à ce que de nombreux spécialistes considèrent comme une hagiographie indigne d'intérêt. Il faut pourtant reconnaître à feu Philippe Seguin l'immense mérite d'avoir osé rendre un hommage appuyé, assumé, revendiqué de la part d'un ancien ministre de la Vè République à Louis-Napoléon Bonaparte.
Pour réussir cet objectif, il n'hésite pas à s'en prendre à une grande référence, devenue quasi intouchable : Victor Hugo. Sans en faire trop pour autant, il développe un argumentaire qui mérite d'être lu et débattu. D'autres plus malintentionnés se seraient donnés un malin plaisir à rappeler le rôle du vénérable poète avant/après le coup d'État, ou ses retournements politiques à peu près aussi nombreux que ses ouvrages, ou encore sa responsabilité avec ceux de la rue de Poitiers, ou encore… Mais il n'y a aucun acharnement de ce type et l'auteur fait preuve de respect et d'humilité.
Si le principe de responsabilité collective n'est pas clairement évoqué, celui-ci est sous-jacent et de nombreuses figures qui ont su se racheter une virginité sont ici placées devant leurs responsabilités. L'habilité politique du futur Napoléon III ici évoquée méritait au moins cette reconnaissance.
Il est également vrai, pour le coup, que le ton de l'ouvrage est très orienté. de nombreux faits sont présentés de manière trop partiale (la Guerre d'Italie, l'expédition mexicaine). Tout est ici prétexte à glorifier. La démarche est parfois maladroite et prête à sourire. Ce choix réduit également d'autant la qualité des arguments développés (reconnus par l'histoire mais oubliés par la plupart).
Il est certes difficile de parler ici de travail d'historien… quoique ! Car il s'agit d'une démarche engagée, à contre courant de ce qui est couramment admis. Et l'auteur annonce la couleur dès la préface. Et les ouvrages de cette nature sont peu nombreux.
D'autant que la démarche s'intéresse plus à la personne qu'au souverain. Et là aussi la méthode est percutante et assez éloignée des schémas habituellement retenus pour les biographies et celle de Napoléon III en particulier.
Certains parallèles avec le gaullisme ou les événements de 1940 (et même de 1968) peuvent choquer les scientifiques les plus sourcilleux du respect de la démarche historique. D'autres sourient déjà en connaissant la carrière de l'auteur. le côté manifeste politique assumé n'empêche toutefois pas de présenter des arguments pertinents.
Malgré tout le dédain qui entoure cet ouvrage, il s'agit là d'une pépite. Nous avons affaire à quelqu'un qui lance un débat, qui s'engage, qui tient une position à contre courant. Tout n'est certes pas à prendre au pied de la lettre… mais la remarque est également valable pour tous ceux qui ont composé des ouvrages orientés à l'encontre de Napoléon III, Victor Hugo en tête.
Cette lecture n'intéressera sans doute qu'un public assez réduit d'amateurs d'histoire et /ou de politique. Il mérite que ceux-ci s'y attardent. Indéniablement l'ouvrage a doit à une bien meilleure opinion que celle qui lui est habituellement réservée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
CVolland
  11 septembre 2017
Le livre est objectivement bon et bien écrit. Mais il ne s'adresse pas à des néophytes et n'est en rien de la vulgarisation historique comme je l'aurais souhaité.
Il est gros, très détaillé et surtout centré sur le pure jeu politique de l'époque en occultant toutes anecdotes ou toute étude psychologique du personnage qui aurait pu rendre le texte un peu plus vivant. Mais il plaira certainement aux passionnés de politique politicienne et des arcanes du pouvoir.
Commenter  J’apprécie          00
fred7469
  01 octobre 2012
un autre des - rares - livres abandonnés; ce livre pue la propagande et je n'ai pas pu aller au bout. Monsieur seguin est un homme que je respecte mais prendre la plume pour ça, mieux vaut s'abstenir.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
umezzuumezzu   03 juin 2020
L'expérience a révélé la force du parti bonapartiste, ou pour dire plus vrai, du nom de Napoléon. C'est beaucoup d'être à la fois une gloire nationale, une garantie révolutionnaire et un principe d'autorité. Il y a la de quoi survivre à de grandes fautes et à de longs revers.
Commenter  J’apprécie          100
umezzuumezzu   01 juin 2020
La rumeur publique s'en mêla colportant ce bon mot, doublement cruel : «Hortense fait des faux Louis...» Cela ne saurait pourtant excuser les grandes plumes et les grands noms qui ont utilisé ces doutes comme une arme, une arme terrible, contre Louis-Napoléon. Victor Hugo se laissa ainsi aller à dénoncer en lui «l'enfant du hasard dont le nom est un vol et la naissance un faux».
Commenter  J’apprécie          60
umezzuumezzu   30 mai 2020
En fait il en aura tant vu, il y aura assisté à tant de retournements de situation, il aura eu à souffrir de temps de revirements qu'il en viendra, paradoxalement, à ne jamais définitivement désespérer de personne. Il pratiquera ainsi le pardon des injures. Rien ne sera plus d'étranger à son comportement que l'exercice de la vengeance. Et pourtant, c'est peu dire qu'il sera rarement payé de retour...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DavalianDavalian   29 février 2016
Ce qui fait de Louis Napoléon un homme à la fois attachant et respectable, ce n’est pas seulement son œuvre, aussi impressionnante que mal comprise, pas seulement son habilité et la force de caractère dont il a fait montre pour passer de l’exil au pouvoir c’est aussi et surtout sa fidélité à ses convictions.
Commenter  J’apprécie          120
DavalianDavalian   07 mars 2016
Né au temps de la splendeur du premier Empire, Louis Napoléon après vingt-sept ans d'exil, six ans de prison et un peu plus de vingt ans de pouvoir, repose toujours, cent dix-sept ans après sa mort, dans une humble chapelle d'un village anglais, car il demeure un réprouvé.
Commenter  J’apprécie          90
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : second empireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
950 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre