AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-Claude Servais (Autre)
EAN : 9791034747900
80 pages
Dupuis (23/10/2020)
4.05/5   46 notes
Résumé :
Dans les yeux d'Ambre, une enfant qui grandit de la Préhistoire au monde moderne, la vieille Louba creuse le temps pour raconter l'histoire du loup dans un album presque chamanique, qui relie le conte à la réalité documentaire, le réel à l'imaginaire.
Que lire après Le loup m'a ditVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 46 notes
5
7 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis
Etonnante bande dessinée quasi fantastique, aux planches de très belle qualité graphique qui mêle l'histoire du loup et de l'homme sur plusieurs siècles, partant de la préhistoire jusqu'aux tardive préoccupations écologiques de nos sociétés actuelles.

L'héroïne, Ambre, a une relation particulière avec les loups. Elle garde au fil des siècles sa volonté de relation privilégiée avec un animal qui la fascine et qu'elle aime.

Ainsi, passe le temps, le Moyen-Age, les grandes peurs du loup avec notamment la bête du Gévaudan, les deux guerres mondiales, l'industrialisation et l'ère atomique, la disparition du loup, mais Ambre attend son retour...

Il est là, il arrive, est-il le même? A voir en lisant la suite...
Commenter  J’apprécie          530
Ma chronique en vidéo : https://youtu.be/¤££¤10Cela12¤££¤6_E

Cette nouvelle bande dessinée du Gaumais Jean-Claude SERVAIS sera suivie d'une seconde partie.
Cette première partie dépeint la relation entre le loup et l'homme du début de l'humanité à l'époque contemporaine.
Cela donne lieu à un magnifique plaidoyer pour le respect de la nature et de l'équilibre écologique avec en toile de fond l'histoire d'Ambre et de Louis, respectueux de leur environnement, en opposition avec le comportement de pillard de Charles, qui ne voit que son profit.
Je voudrais déjà être un an plus tard pour découvrir la suite.
Pour ceux qui ne connaissent pas Jean-Claude SERVAIS, je terminerai en évoquant les magnifiques dessins de cet album. Ce retour du loup dans l'oeuvre de SERVAIS est une grande réussite.
Commenter  J’apprécie          290
Servais nous ressert les mêmes fables écologistes depuis des années sur le même créneau. Et pourtant, on continue à le lire car c'est malheureusement toujours d'actualité avec une destruction de la nature qui s'accélère au rythme de la pollution industrielle.

Il y aura une certaine audace à nous présenter des personnages qui traversent les siècles pour nous raconter comment le loup qui avait une certaine place dans le coeur des hommes est devenu à un moment donné son pire ennemi.

Le trait du graphisme est toujours aussi fin et délicat. C'est un véritable bonheur de découvrir ces pages.

Cependant, on voit bien que l'auteur essaye d'aller plus loin en nous contant les risques du progrès industriel qui détruit la nature et par conséquent les loups.

Il est dommage que ces personnages soient aussi manichéens dans leur présentation comme le méchant de service qui jette son dévolu sur notre héroïne Ambre qui défend la cause des loups. Les tenants d'un certain modernisme risquent de tiquer malgré tout.

J'aime toujours Servais malgré une certaine naïveté qui cache pourtant une vérité bien cruelle sur le sort de notre monde si on n'y prend garde.

Dans ce contexte, le lien entre l'homme et le loup doit être absolument conservé. Tant pis pour les troupeaux des bergers ! On ne regardera plus le petit chaperon rouge de la même manière. Dis grand-mère, pourquoi as-tu de grandes dents ?
Commenter  J’apprécie          170
Au temps préhistorique, l'homme est un prédateur chassant en groupe un peu comme une meute de loups. Mais avec le temps il va domestiquer la nature et s'en éloigner jusqu'à la détruire à petit feu. le loup lui est resté un animal sauvage et pour cela l'homme le raye de son environnement.

J'ai été un peu surprise par le contenu de cette bande dessinée parce que je m'attendais à une histoire de haine et amour entre le loup et les hommes. Quelque chose de romancée. Mais nous là un tableau de l'histoire de l'homme de la préhistoire aux temps modernes, quasiment sous forme de frise chronologique. Evidemment l'homme n'y a pas le beau rôle : maitrise et destruction des milieux naturels, pollution, raréfaction de la faune et la flore, catastrophes industrielles... Nous en prenons pour notre garde et c'est bien fait pour nous.
Cet appel à la conscience écologique est à peine illustrée par des personnages récurrents. J'ai été un peu déçu par ce côté. Les messages écologiques sont importants mais rien n'empêche une belle histoire pour le faire passer.
Heureusement il y a les beaux dessins réalistes de Servais qui, à l'image de cette très belle couverture, nous font voyager.
Commenter  J’apprécie          170
Cet album de Jean-Claude Servais est tout simplement magnifique. Nous revisitons le mythe du loup depuis le paléolithique jusqu'à nos jours. Les dessins sont sublimes et bien représentatifs des cycles de l'humanité. Tout est pensé et absolument caractéristique des différents grands événements de la planète.

L'oeuvre est grandiose et bien documentée mais à vouloir en faire beaucoup, on noie le lecteur. J'ai eu du mal à suivre les destins d'Ambre, Louis et Charles, le loup parmi les hommes. Les fréquents aller-retours entre les époques sont un brin perturbant malgré la bonne volonté d'instruire le lecteur.

Les loups et la Loba représente l'amitié entre le loup et l'humain qui remonte à la nuit des temps. L'auteur nous invite à la réflexion sur l'extermination des espèces animales, à la destruction de l'espace habitable par les animaux et à notre lien avec la planète en général. Il s'agit d'un conte philosophique qui incite à la méditation et à l'introspection. Pour cela, l'objectif est atteint.
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (3)
Bedeo
17 février 2021
Radieux et serein, ce nouvel album de Servais étale un regard sur l’Histoire et l’écologie à travers un animal iconique, laissant une empreinte forte et puissante à la manière d’un Jack London, la beauté du dessin en plus.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario
04 décembre 2020
Une première partie qui a l’avantage de lancer un débat sur le rapport entre l’Homme et son environnement, et ce dans des dispositions graphiques de toute beauté.
Lire la critique sur le site : Sceneario
LeSoir
17 novembre 2020
L’histoire du loup se confond avec celle de l’humanité dans la nouvelle fable ensorcelante de Jean-Claude Servais, l’enchanteur gaumais du 9e Art.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
L'alliance avec les chiens a changé la vie des hommes et le cours de l'histoire. Grâce aux chiens, nos ancêtres, à l'origine nomades, devinrent sédentaires. De chasseurs-cueilleurs... ils sont devenus "agriculteurs".
La domestication transforma notre histoire commune avec l'animal, et plus particulièrement avec le loup. Ce processus éminemment complexe, marque le début d'une discrète, mais bien réelle fracture aux conséquences incalculables. L'homme se coupe peu à peu du monde sauvage.
Commenter  J’apprécie          40
Selon la tradition populaire bien ancrée, le loup-garou pouvait être, soit un pauvre diable mis au bande de la société ou encore les enfants non baptisés, les fils de prêtres et tous les excommuniés.
Dans les campagnes, on murmurait aussi que les criminels ou coupables d’une faute grave, qui ne se dénonçaient pas d’eux-mêmes après le troisième monitoire contre eux en chaire par le prêtre, se métamorphosaient en « garou » par les nuits de pleine lune.
Commenter  J’apprécie          40
- Oh ! La terre ! Elle est toute petite !
- On dirait qu’elle flotte dans les ténèbres de l’univers ! Nous vivons sur cette planète, c’est incroyable !
- On est où, dis, papa ?
- On ne peut pas nous voir Lucien ! Nous sommes juste des petits grains de sable ! (…)
- Une planète avec des êtres vivants et des étendues d’océan… Nous vivons sur cette planète et, peut-être, est-ce l’unique endroit où nous pouvons vivre !
- Alors, il vaut mieux en prendre soin, n’est-ce pas, papa ? (p.64)
Commenter  J’apprécie          30
Nous partageons la même histoire, mes amis les loups, et cela depuis la nuit des temps. Vous nous avez appris bien des choses jusqu'à ce que nos chemins se séparent. Mes rêves me font revivre nos parcours, au fil des siècles et du temps qui fuit... je vois défiler ma vie, mon rapport avec les hommes, avec ceux que j'ai connus, celui que j'ai aimé... J'attends votre retour avec un immense espoir...
Commenter  J’apprécie          30
Les filles de la campagne sont plus solides et plus charnelles que celles de la ville!
Commenter  J’apprécie          141

Lire un extrait
Videos de Jean-Claude Servais (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Servais
Vidéo de Jean-Claude Servais
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (86) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5157 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}